Mon anxiété, son évolution depuis que je suis maman.

Quand j’étais petite, j’étais le genre à vouloir être parfaite dans tout ce que j’entreprenais. Je faisais du vélo à deux roues, mais je voulais aussi montrer que j’étais capable de lâcher les deux mains. Je faisais du dessin, mais je pouvais aussi détailler chaque aspect de celui-ci et créer des dégradés. Je pouvais avoir 70 % mais me taper sur la tête, recopier tous mes mots jusqu’à temps qu’au prochain j’aie 90 %. En devenant adolescente, c’était de plus en plus présent. Je pouvais être malade avec un examen, ne pas dormir de la nuit. Avoir peur de me faire juger, avoir peur de ne pas dire le bon mot, la bonne phrase. Avoir peur de décevoir, avoir peur de ne plus me faire aimer. J’ai même décidé d’être une autre Marie-Pier, changer mes cheveux, me faire percer un peu partout. Accepter de me faire manquer de respect par qui voulait bien me donner un peu d’attention. Mon anxiété me grugeait de l’intérieur, j’avais l’impression de toujours faire face à un nouvel échec. J’avais l’impression que ma personne était destinée à tomber encore et encore, me relever, mais encore avoir l’impression que j’aurais dû faire mieux. J’aurais donné la lune pour comprendre ce qui faisait que j’étais prête à tout donner pour recevoir juste un ok, arrête-toi et respire.

Au cégep, j’ai commencé la technique en travail social. Bonjour les confrontations et l’introspection. Je voulais éviter de passer par cette étape, celle de devoir avouer que j’avais besoin d’aide, que mon anxiété me rendait malade, que j’étais pas capable d’accepter d’être moins bonne, que j’avais absolument besoin d’être parfaite toujours. J’ai rencontré une psychologue l’année suivante. Elle m’a fait comprendre que j’avais de l’anxiété de performance, que c’était très présent dans la société, et que j’allais le travailler. J’ai fait des exercices, sorti mes petits démons, remonté jusqu’à très loin.

Quelques années ont passé, j’allais de mieux en mieux, cela revenait par moment, lorsque j’étais trop stressée, mais j’arrivais de plus en plus à l’identifier et à appliquer mes moyens.

Puis ma fille est née, mon corps a changé, davantage au niveau des hormones. Mon anxiété a remonté en flèche assez rapidement. Au début, je me suis dit que c’était normal, que j’étais dans une période d’adaptation, que c’était nouveau, que j’avais pas de contrôle et que je ne connaissais rien. Puis les mois ont passé, je me suis rendue compte, après deux mois de vie, que je voulais retourner travailler un peu. Je faisais de l’évitement de ma mini, elle venait susciter chez moi des réactions, des frustrations et de l’incompréhension. J’avais peur au moindre pleur qu’elle avait, j’avais peur de ne pas être une maman exemplaire. J’avais peur de ne pas lui donner assez mes bras, assez mon écoute et assez de mon amour, j’avais peur de lui transmettre mon anxiété. Je m’en voulais tellement d’avoir cette anxiété. Elle a grandi, elle a maintenant un an. Elle a tout un caractère. Par moment, je lève le ton. Par moment, je suis dans ma chambre, par terre et en pleurs. Je me dis que j’ai rien compris du Naître et grandir, et que malgré que je sois intervenante, je l’ai pas pantoute. Je lis les articles sur la bienveillance, qu’il faut garder notre calme en tout temps, qu’il faut être le modèle pour notre enfant, qu’il faut écouter son émotion. Je suis d’accord, mais dans la réalité, je suis humaine. Certaines personnes ont la capacité d’être toujours zen (mon chum). Pour ma part, le cerveau roule à dix milles à l’heure chaque seconde. Mon anxiété s’est empirée dans les deux derniers mois. J’avais l’impression d’échouer lorsque j’élevais le ton, j’avais l’impression d’échouer quand j’avais plus de patience, ni d’énergie. J’avais l’impression d’en faire trop. Stage, école, travail, maman, maison et le chien et mon chum. Essayer de voir mes amis, ma famille, trouver du temps pour être une bonne blonde et une bonne mère. Je n’y arrivais plus. Je regardais autour de moi et je voyais juste des mamans heureuses, bien et souriantes. Je l’aime autant ma petite, elle me rend heureuse, rien à voir avec le fait que je fais de l’anxiété. Je ne la regrette aucunement. On dirait que je n’avais jamais entendu une autre mère me dire qu’elle était elle aussi épuisée. On dirait que ce n’est pas permis de dire cela quand on est maman, sinon c’est comme mal vu.

Un jour, je me suis assise par terre, j’ai eu le cœur qui a serré très fort, j’ai eu l’impression de mourir. Crise de panique.

J’ai pleuré à en trembler, j’ai appelé ma mère.

J’ai dis maman, ça va vraiment pas, et j’ai pleuré. Elle a écouté et m’a dit que ça allait aller, que je faisais de mon mieux et que j’étais une bonne mère pour ma fille.

J’ai appelé mon père, il m’a écoutée, il m’a dit qu’il s’inquiétait pour moi, qu’il me voyait aller, qu’il fallait que je me repose et que je m’occupe de moi.

J’ai donc recommencé à voir la psychologue, j’ai vu un médecin également. Je suis en processus de guérison. L’anxiété, ça peut paralyser, ça peut nous empêcher d’aller à un endroit, car la peur est trop grande. J’avais peur de tout, j’étais fragilisée, j’avais peur de perdre mon chum, perdre ma fille. J’avais peur.

C’est pas écrit dans ma face HELP, mais quand quelqu’un vous parle d’anxiété, c’est pas facile, on sait pas toujours quoi dire. Selon moi, écouter, prendre dans les bras la personne souffrante. Quand quelqu’un se blesse, cassure du bras, on se mobilise, on lui fait une soupe, on ouvre la porte. Même chose ici : prenez le temps. Dire ça va aller, dans mon temps l’anxiété n’existait pas, voyons tu te prends trop la tête, tu réfléchis trop (je suis au courant). On essaie un jour après l’autre. Pour ma part, je suis bien entourée, j’ai un chum en or qui comprend pas toujours, mais qui m’appuie, j’ai des amies et une famille qui me supportent. Take care mes beautés, et pour le temps des fêtes, je me souhaite de juste relaxer, un jour à la fois, un grand respire pour toi.

Photo par : Audrey Carle

Marie-Pier Carle alix marcoux

N’oubliez pas que si vous avez besoin d’en parler, il existe des ressources :

Centre de prévention du suicide 1-866-277-3553

Centres de crises : Santé Montréal

Un brunch sous le signe de la simplicité et de la complicité

On parle du brunch de Folie Urbaine

Chaque année depuis la fondation du blogue, les fondatrices aiment se réunir le temps d’un brunch festif pour célébrer Noël entre elles. La première année, c’est sous la thématique pyjama party qu’elles se sont échangées mimosas et masques pour le visage. L’année dernière, elles ont troqué les vêtements de nuit pour des robes chics pour partager des bouchées sucrées et échanger leurs cadeaux.

L’année 2018 ayant été fertile en émotions pour chacune, c’est dans un mood très relaxe qu’elles se sont réunies le 9 décembre dernier, chez Jennifer pour partager thé, petits plats, chocolats chauds et bûche de Noël.

Lors de l’ouverture de la deuxième succursale de la pâtisserie Petit Lapin, Ariane et Karine ont eu l’occasion de décorer une bûche végane et sans allergènes. Elles ont pu la rapporter et la congeler afin de la partager avec Jennifer le jour venu. Un dessert sucré auquel personne ne pourrait résister. Pour lire notre article sur le sujet, c’est ICI.

petit lapin
Jen parle du brunch de Noel

Nous avons également dégusté la fameuse recette de trempette aux artichauts de Ricardo, que Jennifer cuisine toujours lorsqu’elle sait que nous nous réunissons, une salade de pâtes, des viennoiseries de chez Première Moisson et le thé édition spéciale de Noël de Kusmi Tea. Un repas léger, mais des plus savoureux.

Pour notre échange de cadeaux, la consigne cette année était simple : offrir un petit quelque chose qui ferait plaisir à chacune, avec un budget maximum de 10$. Karine a porté une attention particulière aux moindres détails, allant jusqu’à concocter des emballages trop mignons et dignes de Pinterest. Elle a offert un ensemble de gloss édition spéciale des Fêtes de la marque Personnelle à Ariane et un ensemble complet de 16 vernis à ongles de la même marque à Jennifer. Ariane a, quant à elle, offert un savon artisanal à la fleur de nectarine, ainsi qu’un masque pour le visage à Jennifer et une belle tasse en forme de hibou à Karine.


Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel

Jennifer a, de son côté, déniché un panier décoratif en laine pour Karine afin qu’elle puisse ranger ses produits de coiffure et ses cosmétiques, ainsi que des petits plateaux vide-poches pour ranger ses bijoux ou autres trucs qu’on ne sait jamais où ranger. Et elle a offert deux verres à cocktails en forme de boules de Noël à Ariane, ainsi qu’un rouge à lèvres brillant, aussi de la marque Personnelle.

Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel

Des cadeaux simples, qui les représentent bien et qu’elles ont pris plaisir à découvrir.

Lors de l’événement des Fêtes organisé par Reitmans, auquel Ariane et Karine ont assisté en novembre dernier, elles ont pu sélectionner des items de la collection d’hiver et concocter trois boîtes-cadeaux qu’elles ont également déballées ensemble. Jennifer a d’ailleurs été très touchée qu’on pense à lui en rapporter une. Chaque paquet contenait un pyjama hyper confortable et une paire de bas. Celui de Jennifer contenait également une pochette tandis qu’Ariane et Karine ont chacune choisi un pull tendance. Une belle attention très appréciée de la part de Reitmans. Vous pouvez d’ailleurs lire notre article ICI.

Jen parle du brunch de Noel

Elles ont surtout profité de ce moment ensemble pour jaser, se mettre à jour dans les péripéties de leur vie et vivre l’instant présent.

Parce que c’est aussi ça, le temps des Fêtes.

Toutes les photos sont d’Ariane Martineau.


Photo de signature pour Jennifer Martin.
ariane reviseure

Noël, qu’est-ce que ça veut dire aujourd’hui?

Mélanie parle de Noel

Quand j’étais petite, j’adorais cette période des Fêtes de Noël. Ma mère décorait toute la maison dès le début novembre, avec la musique, la bouffe des Fêtes, ma grand-mère et ses beignes si délicieux. Les marches le soir dans le domaine, quand il neige de gros flocons. J’ai la tête pleine de beaux souvenirs de ses Noël passés. Les tonnes de cadeaux pour les enfants, les jeux pour déballer les cadeaux (on travaillait fort), la musique et la danse jusqu’aux petites heures. C’était magique.

Puis j’ai grandi et soudain tout a changé pour moi .Cette période de l’année a perdu de sa magie, je ne sais pas pourquoi…. C’est étrange, je voyais beaucoup plus le côté commercial de la chose, où on doit toujours acheter plus de cadeaux, aller à plus de party. Puis un jour, j’ai eu mes enfants et les choses ont changé à nouveau. J’ai voulu recréer la magie de Noël pour eux, pour voir l’émerveillement dans leurs yeux.

Mon père a joué les Père Noël à plusieurs reprises pour mes enfants. Mon fils de trois ans s’est fait réveillé le soir vers 11h par le Père Noël qui lui a offert un cadeau. Et mon fils lui a dit : «maman a dit non». Il a finalement ouvert son cadeau, est venu me réveiller et ensemble, nous avons regardé le Père Noël s’en aller sous la neige dans la nuit. C’était vraiment magique, il en a parlé à tout le monde les jours suivants.

Chaque année au bureau de mon mari, il y avait un méga gros dépouillement d’arbre de Noël pour tous les enfants de la compagnie et mon père leur a offert de les dépanner pour être le Père Noël. Tout allait bien lorsque mon fils me dit : «C’est drôle maman, le Père Noël a les mêmes chaussures que papi!!!!»Oh my God! Je lui ai dit: «Chut!!! Ta soeur ne doit pas le remarquer!» J’imaginais le scénario où elle tire sur la barbe et surprise! Tous les enfants en pleurs.

Puis mes enfants aussi ont grandi. Le Père Noël a perdu sa magie, les cadeaux sont aussi transformés et ont augmenté de prix!!! Je ne savais plus quoi leur offrir. Ils me demandent surtout de l’argent pour acheter ce qui leur tente.Alors, on est rendu là, plus de cadeaux, plus d’excitation devant le sapin le 24 décembre au matin.

Aujourd’hui, je me dis : «Noël, c’est quoi maintenant?» Est-on vraiment obligés d’offrir quelque chose? N’est-ce pas plus important d’être ensemble avec les gens que l’on aime et partager de beaux moments à rire, s’amuser et créer de beaux souvenirs?

Cette année pourtant, j’aurais bien envie de passer une commande spéciale pour mon cadeau de Noël. Donc, voici ma demande pour toi cher Père Noël : Je souhaite que mes parents soient heureux dans leur nouvelle maison, que mon frère soit lui aussi heureux avec sa blonde,dans leur nouvelle maison, que ma soeur trouve la personne qui la rendra heureuse enfin, avec ses deux enfants. Je souhaite amour, bonheur et santé pour toute ma famille. Une belle année pour ma grande fille de 13 ans et une belle dernière année de secondaire à mon grand de 16 ans et enfin, une belle année pour mon mari d’amour qui partage ma vie depuis les vingt dernières années.

Je vous aime tous.

Folie Melanie logo auteur

Hamilton Beach : des petits électros qui font plaisir!

hamilton beach

C’est un des événements qu’on adore beaucoup. C’est la 2e année que nous sommes invitées à l’événement d’automne de Hamilton Beach, où l’on peut découvrir les nouveautés de la marque. Petit café à la main et accompagnées par une représentante, nous avons fait le tourdes petits électros. Une chose que nous avons adorée Ariane et moi, c’est le smoothie qui nous a été servi. On connaissait déjà les petits mélangeurs colorés et on savait déjà qu’ils fonctionnent à la perfection. D’ailleurs, j’en ai un à la maison! Bref. Le smoothie était juste parfaitement délicieux et onctueux. Après à peine 4 minutes, tous les ingrédients ne faisaient plus qu’un. D’ailleurs, on a pu repartir avec le mélangeur Go Sport vraiment pratique pour préparer un smoothie rapidement, puisque l’on prépare la boisson directement dans un contenant pour apporter. C’est juste parfait! 

En plus de revoir certains items populaires, comme la mijoteuse version rectangulaire, le cuiseur à riz et le cuiseur à gruau, on a découvert quelques nouveautés très intéressantes. Un de nos coups de cœur a été le batteur à boissons DrinkMaster fini en chrome classique. C’est un peu un retour pour cet item. Je ne sais pas si vos grands-mères avaient ça, mais moi oui. Elle avait la version couleur vert menthe et elle me faisait des milkshakes. C’est clairement un item qui sera populaire pour le temps des Fêtes,un beau cadeau à offrir et même à recevoir.

Hamilton Beach, c’est vraiment une compagnie qui a à cœur l’accessibilité et la qualité. À la maison, j’ai principalement des items de cette compagnie, que ce soit ma mijoteuse, mon batteur à main ou sur socle. Je suis toujours satisfaite lorsque je cuisine avec ces outils de cuisine. Les prix sont abordables et les produits durent longtemps, en plus d’être performants. J’aime pouvoir découvrir les nouveautés et poser toutes mes questions. Bien choisir ses instruments de cuisine, c’est important pour moi. S’il y a bien une chose que je déteste, c’est bien de cuisiner quelque chose et que ce que j’utilise me brise entre les mains.

Je vous invite à aller fouiner sur le site internet de Hamilton Beach afin de  découvrir les nouveautés ainsi que l’ensemble des items qui pourraient vous plaire à vous ou à une personne de votre entourage! De plus, restez à l’affût de notre concours Facebook, on vous gâte grâce à Hamilton Beach très bientôt : yeah!

Crédit photo couverture : Benoit Vermette

Mon premier temps des Fêtes en solo

temps des fêtes en solo

On est présentement le 2 novembre, déjà. J’en reviens pas à quel point le temps passe vite depuis quelques temps. Je vois la magie des Fêtes opérer déjà. Le Starbuck a sorti ses boissons spéciales et on commence à voir les décorations s’installer peu à peu. Les magasins sortent leurs choses du temps des Fêtes et la parade du Père Noël est déjà sur toutes les lèvres des enfants. J’avoue, cette année j’ai un peu le moton. C’est la première fois que je suis seule. En fait, que j’habite seule. J’ai toujours vécu la frénésie du temps des Fêtes avec mes parents, mes colocs et mes conjoints. Là,  je m’apprête à vivre tout cela seule. Je suis une fan de Noël, j’ai des traditions depuis toujours : décorer mon sapin avec de la musique de Noël et un gros chocolat chaud, mettre des lumières sur mon perron, mettre des décorations partout dans la maison, faire des cadeaux, des biscuits de Noël, etc.

Plus les jours avancent, plus la boule dans mon ventre fait mal. J’ai envie de faire comme les 31 dernières années et penser à moi, profiter de ce moment de l’année que j’aime tant, même si je suis seule dans mon bel appartement dans lequel j’ai mis tant d’amour. Je crois que j’ai peur en fait. Peur de souffrir de solitude en regardant mon entourage préparer ce moment de l’année entouré. Ce n’est pas de l’envie ou de la jalousie, mais plus une adaptation que je ne pensais pas devoir faire.

Noël et mes petites habitudes ont toujours été importants pour moi. Encore plus les 3 derniers Noël que j’ai passés avec mon beau-fils. Je sais que c’est un gros morceau qui pèse lourd dans mon cœur de ne pas tout faire avec lui, ses petits yeux brillants de partager mon bonheur des Fêtes et apprendre un peu de moi. Je serai nostalgique c’est certain, mais nos souvenirs resteront et nous en créerons de nouveaux.

Je compte bien profiter de cette nouvelle vie en solo pour me créer de nouvelles traditions tout en conservant mon amour pour ce moment de l’année.Ce sera en silence, un matin d’un week-end aléatoire que je sortirai mon sapin de sa boîte et que je mettrai un peu d’amour pour le décorer, accompagné d’une grosse tasse de café avec du lait de poule et probablement un bon croissant. Je m’installerai par la suite confortablement sur mon divan et j’écouterai mon film de Noël préféré de tout les temps :Home Alone.

Guide des Fêtes : des idées cadeaux pas plates du tout! (partie 1)

Guide des Fêtes

On ne se le cachera pas, magasiner les achats des Fêtes n’est pas toujours une partie de plaisir pour tout le monde, surtout avec la cohue que l’on retrouve dans les centres d’achats en cette grosse période achalandée. Dieu merci, on peut maintenant magasiner en ligne et, ainsi, éviter de prendre des bains de foule si on n’est pas friand des stationnements bondés, des files d’attente et des clients stressés et mécontents.

C’est pourquoi nous vous permettons de vous simplifier la vie encore plus avec des suggestions de cadeaux simples, originales et qui encouragent le commerce local.

Monsieur Cocktail

Pour les adeptes de boissons alcoolisées, Monsieur Cocktail offre tout ce qu’il faut pour les rendre parfaites. Pour des cocktails dignes des mixologues et des restaurants, cette compagnie offre des sirops et des recettes qui n’ont pas besoin d’être mélangées au shaker. Une belle idée pour ceux qui aiment recevoir et offrir des cocktails de qualité sans se casser la tête. Pour voir la grande sélection de produits offerts, c’est ICI.

des idées cadeaux

Crédit photo : Site Internet Monsieur Cocktail

Stram

Avec toutes les astuces proposées pour réduire notre empreinte écologique, voici une excellente suggestion de cadeaux que les pailles réutilisables en acier inoxydable. Offertes dans différentes couleurs et avec un modèle spécialement conçu pour les smoothies, les pailles Stram vont au lave-vaisselle et peuvent également être lavées à la main avec une brosse, également vendue sur le site. Une bonne idée de cadeau pour ceux qui ont à cœur notre chère planète. Pour voir les ensemble disponibles, c’est ICI.

idées cadeaux

Crédit photo : Site Internet de Stram

Dans le sac

Toujours dans une thématique éco-responsable, l’entreprise Dans le sac offre des produits durables et tendances pour permettre aux gens de changer leurs habitudes d’achat avec des trucs simples et écologiques. Sac à pain, sac à vin, sac réutilisable, brosse à vaisselle écologique, sac pour le marché ou pour acheter en vrac, l’entreprise offre tout ce qu’il faut pour adopter un mode de vie zéro déchet. De la confection jusqu’à l’impression de l’étiquette, tous les  produits sont entièrement faits à la main au Québec. Une belle entreprise de chez nous à encourager. Pour voir la boutique en ligne, c’est ICI.

idées cadeaux

Crédit photo : site Internet de Dans le sac

Callitee

Pour celles qui aiment les chandails à thèmes ou qui abordent des jeux de mots ou  un message à saveur humoristique, la compagnie Callitee est toute désignée pour y effectuer ses achats des Fêtes.  Disponibles en ligne, ainsi qu’à la boutique Kiffé à Boucherville, on peut choisir entre une coupe « ample » et « ajustée » et des tailles de « Petit » à « Très grand » parmi une grande sélection de chandails et d’accessoires, classés sous différents thèmes. Le choix y est très varié et c’est définitivement un must pour les filles qui aiment la mode et porter des créations originales et locales. Pour voir la boutique, c’est ICI.

idées cadeaux

Crédit photo : Site Internet de Callitee

Main and Local

Cette compagnie offre des objets emblématiques des différentes grandes villes canadiennes. Que ce soit Montréal, Toronto, Ottawa ou Vancouver, vous trouverez des trucs aussi drôles que pratiques dans les différentes collections, tels qu’un porte-monnaie à l’effigie de bagels montréalais, un coussin portant le sigle des Maple Leafs de la ville reine ou encore des bas affichant le visage de Justin Trudeau. De quoi offrir des cadeaux qui rappellent les différentes boutiques de souvenirs que l’on retrouve un peu partout dans les quartiers touristiques. Pour la boutique complète, c’est ICI.

idées cadeaux

Crédit photo : Site Internet Main and Local

The Cocktail Box

Des cocktails qui doivent simplement être mélangés avant d’être servis? Voilà ce que propose The Cocktail Box avec ses ensembles comprenant tout ce qu’il faut, à part le barman, bien sûr, pour composer des boissons classiques qui n’ont rien à envier aux meilleurs établissements. Vous pouvez également obtenir des ensembles personnalisés selon vos désirs. Une belle idée originale comme cadeau d’hôtesse/hôte ou pour ceux qui organisent des soirées ou des événements. Pour la boutique en ligne, c’est ICI.

idées cadeaux

Crédit photo : site Internet The Cocktail Box

Brew your Bucha

En plein essor ces dernières années, le kombucha est de plus en plus populaire, en plus d’offrir de nombreux avantages pour la santé. Pour faire des économies de coûts, la compagnie Brew your Bucha offre des ensembles tout-en-un permettant de réaliser sa propre boisson. Munis d’instructions faciles à suivre, vous pouvez également bénéficier d’un support technique 7 jours par semaine, puisque la compagnie garantit un brassage réussi pour tous ses clients. Un concept différent qui peut être très apprécié auprès des adeptes de cette boisson. Pour la boutique en ligne, c’est ICI.

idées cadeaux

Crédit photo : site Internet Brew Your Bucha

Guides Ulysse

Pour les amoureux de voyage, les guides Ulysse demeurent une valeur sûre. Que ce soit pour des voyages d’affaires, en sac à dos ou en famille, il est toujours plaisant d’avoir un livre qui offre des informations complètes et pratiques sur la destination choisie. Leur réputation n’est plus à faire et c’est parmi une très grande sélection de pays que vous pourrez arrêter votre choix. Une excellente idée cadeau pour les nomades de ce monde. Pour voir les titres disponibles, c’est ICI.

idées cadeaux

Crédit photo : site Internet Guides Ulysse

Que ce soit pour gâter l’être cher, la famille, les collègues de travail ou toute autre personne à qui l’on veut faire plaisir, il est important de se rappeler que c’est l’intention qui compte et qu’il n’est pas nécessaire de se stresser à vouloir donner le cadeau parfait. Mais qu’un cadeau choisi avec soin, selon les goûts et intérêts de chacun, c’ est toujours apprécié.

Bon magasinage!

Photo de signature pour Jennifer Martin. ariane reviseure

Lookbook des boutiques Pentagone : pour des idées de tenues festives

Lookbook de Noel des boutiques Pentagone

Encore une fois cette année, j’ai le bonheur d’être l’une des deux ambassadrices des boutiques Pentagone au Québec. Et c’est avec fierté que je porte les vêtements de cette compagnie québécoise qui sont confortables, abordables et conviennent à plusieurs styles.

Lorsque j’ai vu la collection des fêtes, j’ai eu un véritable coup de cœur et je ne pouvais passer à côté l’occasion de vous présenter les pièces clés qui la composent.

Que ce soit un blazer en velours, un chandail à grosses mailles ou une blouse au tissu léger, on peut retrouver tous les styles de tissus en magasin et c’est ce qui fait la grande force de Pentagone puisqu’on retrouve aussi en boutique de nombreuses marques telles que Vero Moda, Guess, Levi’s, Dex et plusieurs autres.

Qui dit temps des Fêtes, dit aussi garde-robe festive et unique. C’est l’occasion ou jamais de sortir les robes chics, les jupes, les chemises, les paillettes et tout ce qui permet de créer un look festif qui nous représente.

Les boutiques Pentagone ne font pas exception et présente plusieurs modèles de robes toutes plus jolies les unes que les autres.

Lookbook de Noel des boutiques Pentagone
Lookbook de Noel des boutiques Pentagone
Lookbook de Noel des boutiques Pentagone

Coup de cœur également pour ce jumpsuit noir classique avec les manches en dentelle. Le outfit idéal pour le party de bureau ou les réveillons enfamille.

Lookbook de Noel des boutiques Pentagone

J’ai également craqué pour ce pantalon noir à jambe large noué à la taille. Agencé à une camisole ou une blouse, c’est une très belle alternative pour celles qui préfèrent ne pas porter de robe et se sentir plus confortables.

Lookbook de Noel des boutiques Pentagone

Les hommes ne sont pas en reste avec une grande sélection de chandails et de chemises, sans oublier ce superbe veston que l’on peut agencer autant à des jeans qu’à un pantalon plus chic.

Lookbook de Noel des boutiques Pentagone
Lookbook de Noel des boutiques Pentagone
Lookbook de Noel des boutiques Pentagone

Côté accessoires, les boutiques Pentagone peuvent se vanter d’offrir une grande sélection d’articles tels que foulards, mitaines, tuques, bijoux, sacs à main, ceintures et montres. De quoi garnir les bas de Noël de tous les membres de la famille.

Sans oublier les pyjamas, hyper confortables et des plus tendance. Une belle idée de présents à mettre sur sa liste pour le père Noël.

Lookbook de Noel des boutiques Pentagone

Pour connaître la boutique la plus proche de chez toi, c’est ICI.

Toutes les photos sont de Natalia Faustina Fernández-Ruiz

Photo de signature pour Jennifer Martin.
h
h

Playlist de décembre – Classiques de Noël

C’est déjà Noël qui frappe à nos portes et si cette période est fertile en émotions de toutes sortes, on ne peut passer à côté de son volet musical. Qu’on aime ou non, la musique du temps des Fêtes est là pour rester. Si on peut reprocher à certaines personnes d’en mettre trop tôt (je plaide coupable) force est d’admettre qu’on arrive souvent au 25 décembre avec les oreilles saturées de ces classiques indémodables. Mais comme on dit, ça arrive rien qu’une fois par année alors pourquoi bouder son plaisir ? Éternelle fan de Noël, je dois avouer que je préfère 1000 fois mieux les chansons anglophones que francophones lorsque vient le temps d’écouter les mélodies associées à cette période. J’ai mes chansons préférées et je n’en démords pas. J’aime la sensualité de la voix de Michael Bublé, la voix coquine d’Eartha Kitt qui chante Santa Baby et les intonations rauques dans celle de Bing Cosby qui est tout simplement le meilleur pour chanter White Christmas.

Voici donc ma playlist du temps des Fêtes, et je vous souhaite à tous un magnifique Noël rempli d’amour.

Photo de signature pour Jennifer Martin.

 

 

 

Première Moisson : une bûche signature pour l’Accueil Bonneau

Le 4 décembre dernier, Première Moisson nous a invités à son événement annuel des Fêtes. Cette année, la bûche signature se nomme L’audacieuse. Pour chaque bûche vendue, un montant de 20 $ sera remis à l’Accueil Bonneau qui est un organisme qui vient en aide aux personnes itinérantes, ainsi qu’aux gens à risque de le devenir. L’objectif de la boulangerie est de 20 000 $. C’est Josée Fiset, cofondatrice de Première Moisson, et le pâtissier Patrick Montreuil qui sont derrière la création de cette bûche. Celle-ci est décrite ainsi :

« Véritable prouesse de goût, ce dessert associe un biscuit Joconde et un dacquois aux pistaches, mariés à une onctueuse mousse au chocolat noir Manjari 64 % de Valrhona, fabriquée sans ajout de crème ni d’autres produits laitiers, et à un coulis de griottes. Le tout est rehaussé d’un glaçage à la griotte décoré de chocolat noir.».

Le format de la bûche a été pensé pour évoquer un canapé douillet, ce qui est un clin d’œil à une des missions de l’organisme qui offre des lits aux personnes itinérantes. La bûche est vendue au coût de 59,95 $ pour 12 à 15 personnes ou à 48,95 $ pour 8 à 10 personnes et même en format individuel pour 5,95 $. Lors de l’événement médiatique, nous avons eu la chance de mettre notre grain de sel à la vague de générosité que Première Moisson avait organisée pour l’Accueil Bonneau. Ce sont 300 sachets de biscuits que tous ensemble, nous avons emballés. Il y avait 3 stations : le remplissage de sachets de biscuits, la création des étiquettes avec de petits messages et l’attache du ruban avec les étiquettes. C’est remplis de fierté que nous avons tous terminé en applaudissant chaleureusement . C’était tellement le fun de voir tout le monde mettre la main à la pâte, s’encourager et travailler ensemble, pour la cause. Accompagné de vin chaud et de verres de bulles, l’énergie était vraiment positive. C’était vraiment beau de voir la générosité collective qui régnait sur place, le simple fait de donner au suivant, c’était immense comme sentiment. Première Moisson a vraiment le cœur sur la main et c’est contagieux.

 

On a souvent l’habitude, en tant que blogueuse, de recevoir plein de cadeaux lors de ce type d’événements, mais c’était vraiment beau de revenir à la source et prendre conscience que de petits gestes peuvent vraiment faire la différence dans la vie de beaucoup de gens qui sont dans le besoin.

Pourquoi 300 sacs de biscuits? Parce que Première Moisson, en plus de vouloir remettre 20 000 $ ou plus suite à la vente de la bûche signature, a décidé d’offrir 300 repas qui ont été servis le 5 décembre dernier à l’Accueil Bonneau. Un geste généreux et tellement réconfortant. De plus, dans l’invitation médias, on nous demandait d’apporter un jeans pour homme pour en faire don à l’organisme. En vue de l’hiver qui s’installe, ce petit geste change des vies. C’était vraiment une soirée sous le signe du partage.

Après le travail, nous avons mangé et discuté entre nous. Charcuterie, fromages, salades, pains variés, tout était délicieux. D’ailleurs, nous avons pu déguster le carré brioché aux fruits et amandes, délicieux! Celui-ci est fait d’une pâte viennoise, crème d’amande et fruits macérés dans le rhum. À essayer!

Si vous aussi, vous voulez donner au suivant, on vous invite à vous procurer la bûche Signature l’Audacieuse qui est disponible dès maintenant dans tous les Première Moisson. C’est une belle manière de mélanger générosité et plaisir. Pour l’avoir goûtée, celle-ci est absolument décadente!

 alix marcoux

Des bûches de Noël décadentes!

les givrées

Le temps des Fêtes est clairement mon moment de l’année favori. Depuis le début novembre, on a l’immense chance de découvrir plein de choses et c’est vraiment le fun, disons qu’on ne s’ennuie pas. Le 5 décembre dernier, nous avons été invitées par Les Givrés pour découvrir les bûches de Noël. Je connais la compagnie puisque j’y vais régulièrement l’été pour mon traditionnel cornet moitié pistache et moitié matcha! Mais je n’avais jamais encore essayé les bûches. Sur le plateau, nous avions 5 saveurs :

  • L’iglu : crèmes glacées érable et vanille parsemées de macarons chocolatés, génoise vanille et sauce caramel, blocs de guimauves montés pièce sur pièce.
  • Juste du sorbet : sorbets mangue, framboise et citron, génoise vanille et gelée de groseille, miroir framboise.
  • La pistache-fraise : sorbet fraise, crèmes glacées pistache maison et vanille, génoise pain d’épices et compotée de rhubarbe, miroir chocolat au lait.
  • Végane : sorbet framboise, glaces véganes caramel O’cacao et chocolat, génoise sans gluten et gelée de framboise.
  • Convoi de macarons : crèmes glacées vanille et chocolat, gelée de griotte, génoise chocolat et sauce chocolat, pulvérisée de chocolat et accompagnée de macarons glacés chocolat-framboise et vanille-griotte.

Je ne peux pas vous cacher que mon coup de coeur est la Juste du Sorbet. Malgré le fait que j’ai vraiment la dent sucrée et que je tripe sur le chocolat, cette bûche m’a littéralement jetée par terre. Les gelées de fruits sont fait maison à base de vrais fruits et la texture est parfaite. Le mélange de citron avec la mangue et la framboise, je n’ai pas de mots pour décrire la chorégraphie de saveurs qui se faisait dans ma bouche. La végane m’a beaucoup plu également, en plus d’être sans gluten, elle est goûteuse et le mélange de chocolat et framboise est vraiment réussi. En plus des saveurs, le fait que tout est cuisiné maison, qu’elles sont magnifiques, les bûches sont de portions parfaites pour toutes les occasions et pas de gaspillage puisqu’étant  faites à base de crème glacée et de sorbet, tout se conserve au congélateur!

Vous pouvez, dès maintenant, réserver votre bûche de Noël, soit en ligne ou en magasin. De plus, vous pouvez, jusqu’au 24 décembre vous rendre en boutique pour récupérer votre bûche réservée ou simplement succomber à une d’entre elles encore disponible dans les frigos.

Pour connaître les points de ventes, c’est ICI.

Pour consulter la boutique en ligne, c’est ICI.

 

 ariane reviseure