Veronique Desrochers

Poussière d’ange

Tout a commencé en septembre, les couleurs extraordinaires du paysage automnal, la senteur des feuilles mouillées au sol et le soleil qui réchauffe : le décor était parfait. Un soir, lors de mes soins du visage, j’ouvris l’armoire et y aperçus une lettre! Chéri me demandait d’arrêter la pilule contraceptive. J’étais sans mot et surtout, folle de joie. L’offre était acceptée, évidemment.

Veronique Desrochers

Technologie, je t’aime comme je te hais

Je me lève le matin, pis tu es la première chose que je prends dans mes mains. Tu es celui qui me réveille, parce que tu es mon cadran. Par la suite, j’ouvre Facebook, Instagram, pis je lis mes textos que j’ai pas lus parce que j’étais déjà endormie. Parfois lorsque j’attends un petit deux minutes à la pharmacie ou en ligne pour un café. Je suis rivée sur les réseaux sociaux. Quand je m’assois pour observer la situation, ça m’attriste. Je me rends compte que je passe beaucoup de temps à regarder la vie des étrangers, versus de passer du temps avec les miens. Je m’informe des soirées des autres, des soupers partagés, mais je ne profite pas réellement du mien.

Folie intime·Veronique Desrochers

La chirurgie

En juin dernier, je t’ai fait subir des moments difficiles, mais nécessaires pour nous. Je me souviens que ce matin-là, je t’ai regardée une dernière fois devant la glace, car je ne te reverrais plus et c’est une autre que j’apprivoiserais à mon réveil. Nos séances de magasinage tristes et frustrantes seraient finies ! Par contre, je salue ta détermination et ta volonté qui t’ont fait perdre 100 lb dans le passé.

Folie intime·Veronique Desrochers

Maudite maladie

Je suis vraiment fière de toi, je salue ton grand courage d’avoir constaté que tu avais un problème et que tu devais en parler à un médecin. Je peux pas ressentir ce que tu as en dedans, mais sache que souvent j’aimerais me battre avec elle et la faire disparaître. Mais en même temps non, parce que ce ne serait pas toi, pis moi ça fait 22 ans que je la connais cette fille là, pis je l’aime.

Folie intime·Veronique Desrochers

Revenir à l’enfance pour l’apprécier d’avantage

Je me suis mise à penser à mon propre passé, où tes seuls soucis sont ceux de posséder ton doudou et ton toutou au départ de la maison. Le bon vieux temps où ce sont tes parents qui payent tout, qui préparent ton déjeuner, qui coulent ton bain, qui se creusent la tête à penser et à préparer un souper.

Auteur éphémère·Folie intime·Veronique Desrochers

Lettre à celui qui prendra soin de moi dans mes vieux jours.

À toi personnel de la santé qui rentrera dans ma chambre le matin. Je sais que tu es surchargé mais, s’il te plaît, ne me le fais pas ressentir. Fais-moi un sourire et parle-moi calmement. Je sais que, pendant que tu t’occupes de mes soins, tu vois les minutes défiler, mais essaie de me faire sentir importante et ta priorité du moment.