• Folie familiale,  Folie intime,  Karine Caron-Benoit

    Mon petit frère

    Je ne sais pas pourquoi cette idée de texte m’est venue, mais j’avais envie de parler de lui, celui que j’appelle mon petit frère depuis le 22 août 1989. À sa naissance, ma vie a totalement changé. Pour une raison qui m’est inconnue, une raison que je n’arrive pas à décrire, ce petit être est devenu une personne pour laquelle mon amour inconditionnel s’est rapidement transformé en priorité. C’était MON petit frère, le mien, et je refusais presque d’autres personnes que mes parents ou moi le prennent dans leurs bras. J’étais possessive, il était comme mon petit bébé.

  • Collaborations,  Dominique Babin,  Folie locale,  Folie masculine,  Folie mode & beauté

    LePrince Barbu, pour l’amour de la tradition

    Dans le cadre de la période de la fête des pères, nous avons réfléchi à savoir quelle compagnie nous pouvions approcher qui pourrait faire plaisir à nos hommes. Il est difficile de ne pas constater l’ascension qu’a prise la pilosité faciale dans les dernières années; on se rend compte que la plupart de notre entourage masculin a maintenant une barbe.

  • Ariane Martineau,  Folie intime,  Folie mode & beauté

    Porter le rose

    Des fois, j'ose la couleur. Dans le style de ne pas porter juste du noir (c'est pas une couleur), pis d'agrémenter ma journée de quelque chose de moins gothique (lol). Depuis je-ne-sais-plus-combien-d'années, j'ai opté pour de la couleur semi-permanente ou permanente (selon mes humeurs) dans ma chevelure qui s'en vient agrémentée de longs brins blancs naturels.

  • Carnet de style,  Karine Caron-Benoit

    Avantager ses formes

    C’est lors de notre dernière séance photo que j’ai eu l’idée de cet article. Étant donné que j’ai une forte poitrine et des rondeurs avant, si les vêtements n’étaient pas stretch ou s’ils avaient des boutons, c’était l’enfer. Mes seins débordaient, je n’étais pas confortable et souvent, je finissais par pleurer dans la cabine d’essayage. Mais cet hiver, je me suis trouvée des trucs pour porter des vêtements trop petits ou avec des boutons, qui me donnent un beau look et me rendent confortable, et que j’applique depuis. Voici donc mes astuces pour ne plus remettre un vêtement que vous aimez follement sur le cintre.

  • Folie Urbaine pion ephemere
    Auteur éphémère,  Folie intime

    T’es un pion

    Comment on fait pour être en couple en 2017? Comment on fait pour rencontrer quelqu’un? Et si on finit par trouver quelqu’un, comment on fait pour garder la personne dans cette jungle? Comment on fait pour vivre une relation saine avec quelqu’un sans que tout ce faux, tout ce virtuel, ne nous mette des bâtons dans les roues? OSTIE QUE JE SUIS CONTENTE DE NE PAS ÊTRE CÉLIBATAIRE. Non mais, on va se le dire: on est loin des relations qui existaient il y a 15 ans. Si la technologie nous fait avancer dans plusieurs domaines, elle nous fait également reculer de plusieurs pas quand il est question de relations amoureuses.…

  • Folie Urbaine panique des imprevus
    Folie intime,  Jennifer Martin

    La panique des imprévus

    Dites-moi que je ne suis pas la seule à capoter pis à réagir au quart de tour quand y a un imprévu qui débarque et qui vient modifier le cours de ma journée. Ok, c’est pas toujours la grosse panique et une réaction excessive de ma part, mais ce n’est jamais sans conséquence non plus.

  • mes dates anxiogènes
    Dominique Babin,  Folie intime

    Mes dates anxiogènes

    Je déteste les first dates. Pas juste une «C’est normal d’être un peu stressée et inconfortable, c’est de même pour tout le monde» haine, mais beaucoup plus du genre que je ne suis pas capable de fonctionner en société et qu’il y a des bonnes chances que j’fasse une attaque de panique sur le trajet vers la dite date.

  • Ariane Martineau,  Folie intime

    Mes objectifs d’enfant ou comment se stresser pour rien

    Quand j’étais jeune, enfant, j’entendais souvent les gens parler d’objectifs de vie. Les classiques sortaient souvent ; la maison, le chien, les enfants... Mais je n’ai jamais accroché. Surtout que je voyais la maison comme étant un fardeau dispendieux, le chien, ben j’aimais pas les chiens avant d’en avoir des Mira, et j’ai jamais eu l’horloge biologique qui a sonné l’alarme.