Des cocktails qui ne laissent pas leur place!

Cocktails de Spiritueux Iberville.

Pendant que j’écris cet article, j’ai un verre d’Avril avec du citron dedans. Si vous ne connaissez pas, vous devez essayer cet amaretto beaucoup trop délicieux. Je suis très sucrée dans la vie, mais je voulais essayer des cocktails débordants d’amertume et j’ai été bien servie avec les Spiritueux Iberville. Découvrez leurs suggestions de recettes ci-bas, ainsi que les multiples autres sur leur site! Compagnie toute jeune qui vient de fêter son premier anniversaire en avril passé, c’est Mario D’Amico qui partage sa passion en collaboration avec et dans  les installations de la Distillerie Mariana. Quelle belle association!

 

AMERNOIR

” Amernoir est un digestif amer inspiré du style des amaros italiens avec du poivre long du Québec et un mélange d’épices rappelant la cuisine de notre terroir. Avec des notes de café, de cacao, de salsepareille, de menthe et d’orange, cette liqueur d’herbes est la touche finale parfaite pour clore votre repas et libérer la soirée. “

Pour ma part, je trouve que le goût de réglisse noire ressort beaucoup et, même en n’étant pas fan de cette saveur, j’apprécie ce digestif glacé. Prochaine étape : le mélanger à du whisky ou du rhum, ou tout simplement dans mon café la fin de semaine! Si je souhaite quelque chose de plus complexe au niveau des saveurs, cette limonata nerra me fait de l’oeil :

  • 30 ml Vodka Azimut
  • 30 ml Amernoir
  • 45 ml jus de citron fraîchement pressé
  • 15 ml sirop simple (optionnel)
  • Feuilles de menthe
  • Eau pétillante

Instructions:

Frapper tous les ingrédients sauf l’eau pétillante dans un shaker avec de la glace. Verser en tamisant finement dans un verre haut rempli de glace. Remplir le verre avec de l’eau pétillante. Garnir à l’aide d’un bouquet de menthe et une rondelle de citron.

https://www.instagram.com/p/BltWzROD9xh/?taken-by=spiritueuxiberville

 

AMERMELADE

” Amermelade est l’alliage judicieux du style classique des « aperitivi amari » (apéritifs amers) italiens avec de l’argousier, du vinaigrier et du myrique baumier du Québec. Ce premier apéritif amer québécois propose ainsi un heureux mariage de deux cultures tout aussi chaleureuses que charismatiques. ” 

Il est très puissant par lui-même, suffit de rajouter de la glace ou du Prosecco pour les fans de vin mousseux. Pour ma part, étant une grande amatrice de gin, encore plus quand il a des arômes de forêt, ce cocktail est sur ma liste pour en fin de semaine :

  • 30 ml Amermelade
  • 30 ml Gin Canopée
  • 30 ml Vermouth sucré

Instructions:

Verser les trois ingrédients dans un verre court rempli de glace puis tourner pendant 15 secondes à l’aide d’une cuillère. Garnir avec l’écorce d’une orange en exprimant les huiles au-dessus du verre.

https://www.instagram.com/p/Bla1J4zjPUi/?taken-by=spiritueuxiberville

 

AVRIL

” Notre version d’un grand classique italien, agrémentée de notes du terroir québécois telles que l’érable et les noix forestières torréfiées. Issu d’une étroite collaboration entre la Distillerie Mariana et les spiritueux Iberville, Avril est un amaretto réconfortant qui saura réchauffer votre cœur, peu importe l’occasion. “

Méga coup de coeur pour cet amaretto.  Il suffit d’une goutte pour tomber sous le charme de ce classique. Je l’ai toujours bu avec du citron, mais je compte bien essayer cette combinaison :

  • 45 ml Avril
  • 10 ml Bourbon
  • 10 ml Amernoir
  • ½ blanc d’œuf
  • 30 ml jus de citron

Instructions:

Réunir tous les ingrédients dans un verre à mélanger (« shaker ») puis ajouter trois petits glaçons. Frapper le mélange jusqu’à ce que les trois glaçons soient complètement fondus ou jusqu’à ce qu’ils ne fassent plus de bruit. Cette étape sert à créer une belle émulsion dans le verre. Remplir le verre à mélanger de glace et frapper à nouveau pendant 10 secondes pour refroidir.

 

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Cours de mixologie 101

cours de mixologie 101

Vendredi soir dernier, je suis sortie de ma zone de confort ; j’ai plongé tête première dans une nouvelle expérience, juste pour le plaisir de faire différent, de changer mon quotidien et de m’obliger à quitter les 4 murs si douillets de ma maison.

Une bonne amie à moi, Phanie, a gagné 10 passes pour participer à un cours de mixologie privé lors du Festival « Un goût des Caraïbes », qui se tenait du 12 au 15 juillet 2018, au quai de l’Horloge, à Montréal.

La jeune en moi a tout de suite voulu profiter de cette opportunité pour mieux connaître la base en matière d’alcool et de  mélanges de drinks… question de dépoussiérer mes vieilles recettes de mojito ou de rhum & coke!

J’étais évidemment nerveuse, car je ne connaissais que Phanie, mais au final nous nous sommes tous bien entendus et surtout bien amusés!

Les organisateurs étaient bien préparés à nous accueillir et ils nous ont vraiment fait vivre une soirée VIP.

Quel superbe concours!

Sur la longue table, nous avions tous les accessoires nécessaires à la création de cocktails sortant de l’ordinaire ; de la planche à découper, en passant par la passoire et le mortier. Nous étions équipés comme des pros!

Et que dire de l’alcool et des fruits frais mis à notre disposition? Magnifique!

Nous étions tous anxieux de commencer notre cours de mixologie 101.

Avant même de commencer à préparer nos deux drinks de la soirée, nous avons appris à nous servir adéquatement des accessoires de mixologie et des méthodes utilisées pour réaliser avec classe un cocktail.

Question d’impressionner sur toute la ligne.

Après quelques essais, nous étions tous en mesure de shaker nos mélanges avec entrain et distinction. Et même de manière lascive!

Pour le premier drink, nous avons confectionnés, le classique du classique : le punch! De ce que notre hôte Gabrielle nous as dit, le mot anglais punch, qui est en fait un mot persan : panj, signifie cinq, car le punch est une boisson composée de cinq ingrédients.

Ma découverte pour ce mélange a été une petite bouteille : l’Angostura, une liqueur apéritive fabriquée à partir de l’infusion de plantes amères.

Sa saveur d’épices, m’a rappelée un peu l’odeur du thé chaï, que j’adore.

Donc l’Angostura, à mon avis, est l’ingrédient qui a donné toutes ses notes savoureuses au punch. C’était délicieux!

Ensuite, nous avons préparés, un cocktail qui tirait ses accents sur le fameux piña colada! Un autre de mes cocktails préférés!

Le goût de l’orange fraîchement pressée et l’onctuosité de la crème de noix de coco, ainsi que le soupçon de muscade râpée m’ont littéralement envoûtée…

C’est vraiment la meilleure boisson qu’il m’a été donnée de boire.

Et ce n’était pas tout!

Après notre atelier, nous avons été conviés à nous asseoir dans une section privée, accessible que pour nous et sur la table, au milieu des sofas confortables, il y avait d’autres boissons alcoolisés et des jus de fruits pour que l’on puisse continuer de se concocter des drinks.

J’y ai d’ailleurs goûté les petits derniers de Trū Lüv, la nouvelle boisson signée Poppers. Celle à la framboise, hibiscus et grenade fut ma favorite.

Quoi demander de plus?

Nous étions dans une ambiance de fête, avec en trame de fond, de la musique entraînante des différents pays des Caraïbes et d’effluves toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Je me suis laissée tenter par une divine poutine épicée de bananes plantains et je l’ai dévorée!

Somme toute, je suis fière de moi, d’avoir saisi l’occasion de vivre non seulement une formation que je n’aurais jamais prise si cela n’avait été de ce concours, mais aussi d’être allée hors des sentiers battus en ce qui a trait à ma timidité.

Si vous recherchez une activité à faire en couple, entre amis, famille ou entre collègues, je vous la conseille fortement ; c’est original et cela change des soirées karaoké ou de jeux de cartes.

 

Crédit photos : Charline

 

Du gin rose par 1769 Distillery

Le nouveau pink dry gin par 1769 Distillery.

Avant tout, je veux régler la question du nom. Pourquoi cette année-là, 1769? Eh bien, c’est plutôt simple et logique ; c’est l’année de la fondation de la toute première distillerie au Québec, rien de moins! Et, qu’est-ce qu’une distillerie? C’est un endroit où est faite la distillation de produits, ici on parle d’alcool.

Ariane vous parle de gin de la distillerie 1769

” La distillation est un procédé de séparation de mélange desubstances liquides dont les températures d’ébullition sont différentes. Elle permet de séparer les constituants d’un mélange homogène. ” – Définition Wikipédia, parce que celle du Larousse manquait de punch.

Donc, revenons directement à 1769 Distillerie, cette distillerie de type artisanal, qui fait de petits lots à la main, débordants de qualité. En plus de cet aspect, il est vraiment intéressant de savoir que c’est la première micro-distillerie située dans une ville cosmopolite, plus exactement dans le quartier de Verdun. Maureen David et Andrew Mikus, couple en affaires et dans la vie, ont décidé de lancé leur propre distillerie après en avoir visité de nombreuses. Et on est bien content.es qu’ils se soient lancés dans l’aventure!

Ariane vous parle de gin de la distillerie 1769

J’ai découvert leurs produits pour la première fois lors d’une dégustation à la Distillerie sur Masson. Je vous en parle justement ICI! Mon coup de coeur avait été leur Madison Park Breakfast Gin Bergamote, avec sa couleur ambrée et son goût exceptionnel.

Ariane vous parle de gin de la distillerie 1769

Étant donné mon amour pour ce gin, Maureen David, fondatrice et présidente, tenait à partager leur nouveauté avec nous : le Pink Dry Gin. Comment dire non à un superbe produit, rose en plus? J’ai déjà hâte d’inviter des ami.es sur mon balcon pour leur offrir un cocktail rose qui balance bien l’amertume et le sucré. Justement, la suggestion me charme beaucoup :

Pink Dry Gin

1/2 c. à thé de sucre

Un trait de jus de lime

2 grosses fraises tranchées

Brasser jusqu’à dissolution du sucre

Verser dans un verre

Ajouter 2 oz de Pink Gin Soupçon de club soda

Garnir d’une fraise et d’une branche de menthe.

 

 

En savoir plus sur 1769 Distillerie

Si vous n’êtes pas très gin, vous pourrez essayer leur vodka ou leur sirop d’érable pur!

 

 

Photo de signature d'Ariane Martineau en aavril 2018.

Crédits photos : 1769 Distillery

Chaque vin a sa personnalité

chaque vin a sa personnalité

Il y a probablement autant de marques de vin que de bière de nos jours. Grâce à ces 4 types de vins : rouge, blanc, rosé ainsi que les bulles, chaque personne peut trouver ce qu’il aime dans ces saveurs. J’ai toujours associé les bulles avec la célébration, le rosé avec les festivités d’été, le blanc avec des mets du type sushi ainsi que le rouge avec des repas de viandes ou italiens. Je ne pense pas être la seule à faire ces liens.

J’étais au restaurant dernièrement puis j’ai demandé au serveur de me proposer un bon choix afin de créer un bel accord avec mon repas. Le serveur m’a alors proposé un verre de vin blanc. Je suis convaincue que le choix proposé aurait été la meilleure option possible avec mon repas. Par contre, j’ai tout de même opté pour un verre de vin rouge, dans la famille du Merlot. Contrairement à la bière, je n’ose pas prendre toutes les sortes de vins sur le marché. J’aime bien un petit verre de rosé au courant des chaleurs d’été. Par contre, j’ai vraiment une préférence pour le vin rouge. Le vin blanc n’est jamais dans mes choix lorsque je suis au restaurant, dans une soirée ou tout simplement lors de mes achats à la SAQ. De plus, je ne suis pas une grande fan des vins mousseux ou du champagne, sauf s’il y a du jus d’orange pour créer un mimosa.

Malgré que je n’aime pas toute les sortes de vins sur le marché, j’ai un réel plaisir à lire sur le sujet. J’aime comprendre le processus de fabrication du vin qui se retrouve sur notre table. Il y a quelques années, je me suis procuré « Le petit Larousse des vins ». Ce fût un achat incroyable puisque j’ai pu en apprendre d’avantage : comment reconnaître les différents types ainsi que mieux les choisir. Ce guide m’est très utile encore aujourd’hui. Il m’a appris aussi à identifier ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Les vins rouges sont ce que je préfère, alors avec ce guide, je suis en mesure de faire une meilleure sélection de cépages et d’appellation selon le menu que je prévois choisir.

Également,  je n’avais jamais osé acheter du vin blanc pour les invités ou pour offrir en cadeau, parce que ce n’est pas ce que j’aime, personnellement. Par contre, depuis l’acquisition de ce dictionnaire des vins, j’ose un peu plus en acheter pour les autres.  Je qualifierai ce livre comme un résumé pour les amateurs de vin un peu nuls. Ce guide est disponible pour apprendre à faire de bons choix selon les goûts, tels que l’arôme, la saveur ainsi que la couleur. Ils y expliquent les vignobles et leurs régions. Il est divisé en 5 catégories : La classification, le niveau de qualité, le cépage, le style de vin ainsi que l’appellation.

Avec les années de recherches ainsi que de lectures au sujet des grands vins du monde, j’arrive à la conclusion que chaque personne peut essayer une grande variété de vins ainsi que de marques. Par contre, elle reviendra toujours à ce qu’elle aime le plus.

Et vous … quel est votre vin préféré?

 

 

 

 

 

 

SAQ : Société d’alcool du Québec

Petit Larousse des vins : Édition 2008, Connaître, choisir, déguster