Des lectures qui font du bien à l’âme

Depuis janvier, j’ai lu plusieurs livres et je ne pouvais faire autrement que de vous en parler parce que lire, c’est magique. Comme vous le savez peut-être, je ne lis que des livres québécois et quelques fois français. Pas parce que je boude le reste, mais simplement parce que c’est ce que je préfère. Au Salon du livre qui a eu lieu en novembre 2017, j’ai acheté quelques livres que j’avais bien hâte de lire. À Noël, j’ai également reçu des romans et avec Folie Urbaine, j’ai eu la chance de lire quelques livres reçus comme copie de presse. Alors sans plus tarder, voici ce que j’ai lu et ce que j’en ai pensé.

Les cicatrisés de Saint-Sauvignac

par Sarah Berthiaume, Simon Boulerice, Jean-Philippe Baril-Guérard et Mathieu Handfield

Reçu à Noël, j’ai adoré ce roman que j’ai lu en une soirée, c’était drôle et différent. Le fait que ce soit quatre auteurs différents qui écrivent chacun un chapitre du livre qui tourne autour d’un même sujet, les glissades d’eau, c’était toute une expérience ! L’histoire se déroule dans un petit quartier où des glissades d’eau sont construites et où plusieurs enfants sont blessés au dos suite à un clou oublié dans la plus haute glissade du monde. Bref, c’est loufoque et vraiment divertissant : j’ai adoré !

Lui

par Patrick Isabelle

Un roman qui traite d’une fusillade dans une école secondaire. C’est un jeune qui a décidé de se venger en tirant sur tout le monde à son école et qui sort de plusieurs années dans un centre d’incarcération jeunesse. On accompagne les victimes et le criminel dans leur quotidien qui fait revivre les vieux souvenirs de cet événement passé. J’ai aimé, bien qu’un peu incertaine au début vu le sujet, mais je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter, car le livre m’intriguait. Ce roman est bien écrit et je l’ai lu en un week-end.

Port de mer

par Luc Mercure

C’est un livre que j’ai acheté dans une friperie. Je voyais ce titre régulièrement en librairie, donc j’ai décidé de me le procurer. Je me souviens l’avoir lu en quelques heures; il n’est pas très épais. J’attendais qu’un document se transfère sur mon ordinateur et je suis sauté dans cette histoire : un jeune homme fragile, difficile avec lui-même, brisé, à la recherche de son identité. J’ai aimé la profondeur des mots et j’ai longuement pensé au personnage après ma lecture. C’est un bon livre à lire, simplement pour s’enfuir de son quotidien, d’y revenir et de se sentir bien.

Nikolski

par Nicolas Dickner

Ma mère est libraire et souvent, lors de conférences, elle revient avec des romans qu’elle a reçus. J’aime aller fouiner dans sa pile de livres, on n’a pas le même type de lecture, mais souvent je tombe sur une perle qui me fait du bien. C’est le cas pour ce roman, une histoire douce, simple et tellement belle. L’histoire de deux êtres, différents, mais pareils en même temps. Les détails écrits par l’auteur m’ont fait voyager et j’ai pu me mettre de beaux décors en tête. Est-ce que j’ai aimé ? Oui.

Le guide du travailleur autonome (Merci à Roy and Turner pour la copie de presse)

par Jean-Benoît Nadeau

Un outil parfait, je n’ai rien d’autre à dire que cela. Quand j’ai reçu le communiqué de presse, j’ai un peu hésité, mais je me suis dit que j’y trouverais certainement des outils pour mes contrats en tant que travailleuse autonome. J’ai appris plusieurs choses. C’est bien détaillé, bien séparé et j’ai apprécié le visuel. C’est quand même un livre théorique, mais il est écrit de manière à ce qu’il soit facile à consulter. Je suis contente d’avoir ce livre que je vais clairement prêter à mes ami.es travailleur.es autonomes et que je risque de consulter très longtemps.

À fleur de peau (Merci à Guy Saint-Jean éditeur pour la copie de presse)

par Saverio Tomasella

Wow. Un livre touchant et surtout, rempli d’espoir. Une femme en quête du bonheur qui, au fil du livre, réalise à quel point la vie est belle et qu’elle s’est enfouie dans une routine qui a fait en sorte qu’elle s’est complètement oubliée. Lire ce livre, c’est participer à la métamorphose de cette femme formidable et aussi se questionner sur sa propre vie. Oui, c’est un roman, une fiction, mais à travers les pages, c’est également un outil parfait pour faire une pause et se regarder d’un autre angle. En plus de l’histoire, il y a à la fin du livre plusieurs exercices que l’on peut faire. C’est un bel ouvrage à lire, relire et conserver pour les moments de tempêtes.

La Crue (Merci à Roy and Turner pour la copie de presse)

par Ariane Bessette

Je n’étais pas certaine au début lorsque j’ai lu le résumé du livre, mais j’étais attirée par le mystère de l’histoire. Je n’ai pas été déçue. En à peine deux jours, j’ai dévoré chaque mot, quelques fois difficile, triste, mais tendre. Une nostalgie, une peine, une souffrance d’une mère qui, 30 ans plus tard, pense encore à l’enfant qu’elle a perdu à la naissance. Des souvenirs, du doux, du moins beau, mais écrit de manière à ce que l’on se sente si proche du personnage qu’on a presque l’impression de lui tenir la main pour la consoler.

Dopamine (Merci à Roy and Turner pour la copie de presse)

par Jeanne Dompierre

Au moment d’écrire ses mots, je viens tout juste de tourner la dernière page de ce livre que j’ai lu en un week-end. L’intrigue m’attirait, mais je n’aurais pas pensé m’identifier autant au personnage principal. La souffrance, l’envie de mourir, la maladie mentale, les troubles alimentaires, les relations avec les autres, les addictions, le vide… Ce livre m’a parlé, m’a rappelé par où je suis passée dans la dernière année. Je ne veux pas trop vous en dire parce que c’est un livre que je recommande; un roman qui parle de vraies choses, d’un combat que trop de gens vivent en silence. Un roman bien écrit, bien pensé, qui malgré la lourdeur du sujet, a une ligne d’espoir. Il s’agit du premier roman de l’auteure et je souhaite de tout cœur qu’elle récidive pour un deuxième et un troisième pour que je puisse, une fois de plus, avoir la chance immense de la lire.

J’aime beaucoup lire, je prends de plus en plus de temps pour le faire également et j’aime découvrir de nouvelles histoires, de nouveaux ouvrages, tout ce qui peut apporter un petit plus à mon quotidien, qui peut me divertir, me faire rêver ou simplement me faire passer un bon moment. Je vais continuer à vous partager mes lectures, car j’ai encore une belle pile qui m’attend à la maison et avec le talent que nous avons ici, je ne doute pas que de nouveaux titres se retrouveront entre mes mains et sous mes yeux en soif de lecture.

En espérant vous avoir donné envie de lire !

karine signature Valérie_réviseure

Mes lectures 2017 

En 2017, j’ai lu beaucoup, ça faisait très longtemps que je voulais prendre plus de temps pour la lecture. J’ai tellement lu que c’est maintenant une activité incrustée dans ma routine. Mon objectif pour lire et vivre de belles histoires : un livre minimum par mois. J’ai une très grosse pile de livres qui n’attend que d’être lue et encore beaucoup d’autres à venir avec les tonnes de sorties littéraires que nous avons au Québec. J’ai d’ailleurs créé une page pour échanger sur mes lectures avec d’autres passionnés comme moi. Il s’agit du groupe « Livres québécois : partage, discussion & passion».

En 2017, j’ai découvert de nouveaux auteurs, entre autres grâce aux livres que j’ai reçus pour le blogue, mais également grâce aux réseaux sociaux. Je me suis également déplacée plus souvent dans des librairies. J’ai la chance d’habiter près d’une librairie indépendante qui s’appelle L’Écume Des Jours, située dans le quartier Villeray.

-La trilogie La Bête : j’ai découvert David Goudreault, à mon plus grand bonheur. J’ai dévoré cette trilogie dont je vous ai d’ailleurs parlé juste ICI.

Sauf que je n’ai rien dit : magnifique roman, émotif, difficile, mais tellement important. Un message crucial et des mots choisis avec intelligence.

– 3 livres de Valérie Chevalier : J’ai déjà hâte au 4e roman de cette auteure. Je vous ai d’ailleurs parlé de ses 3 livres que j’ai lus durant l’été juste ICI.

Les trois carrés de chocolat : livre rapide à lire, mélange de textes et d’images. Un sujet à parler encore et encore. Perturbant, qui rentre dedans et qui en même temps fait du bien.

Gourganes : un merveilleux livre, une découverte. Se sentir dépaysée, découvrir une nouvelle culture et rester à l’affût tout le long face à une relation mère-fille pas très saine ni compréhensible.

L’enfant mascara : en 2017, j’ai découvert Simon Boulerice. C’était un manque flagrant dans ma vie, j’ai presque tout acheté les romans écrits de cette main de maître. C’est le premier que j’ai lu et en fait je suis passé au travers le temps d’une journée. Toujours et encore plus de Simon Boulerice SVP.

Le Monstre, La suite : j’ai rédigé un article sur la suite du livre Le Monstre ICI, un livre qui a chamboulé tant de choses dans ma vie. Un livre qui a été un soulagement, un guide, une nécessité. Ingrid Falaise est une femme incroyable qui a mis sur papier la souffrance ainsi que l’espoir et qui les a mis ensemble, entre deux bouts de carton.

Déterrer les os : un autre sujet nécessaire d’aborder, mais écrit avec classe et fluidité. Chaque mot est choisi avec soin et c’est un personnage que l’on veut prendre dans nos bras.

Quelque part entre toi et moi : j’ai découvert cette auteure cet été. Ce roman, son troisième, est venu chercher quelque chose de puissant et de caché en moi. Une histoire tumultueuse bien détaillée qui nous donne envie de rencontrer les protagonistes. Sur ma liste se trouvent les deux premiers romans d’Annie Quintin.

La mort d’une princesse : India Desjardins. Femme que j’admire tellement. J’étais heureuse qu’un nouveau roman écrit de sa main se retrouve en tablette. Je l’ai lu à un moment important de ma vie. Loin de chez moi, ses mots m’accompagnaient. J’avais le sentiment d’y retrouver conseil. Divertissant, mais aussi très attachant.

Les filles bleues de l’été : je l’ai également lu lors de mon voyage à Cuba. Lourd, mais si beau à la fois. D’une poétique exemplaire. Les détails nous donnent l’impression d’être spectateur de l’œuvre en entier, sur place, sur le bord du lac. Un sujet à aborder avec soin, ce qui est le cas dans ce livre.

TPL : les filles sont-elles folles? : j’ai lu le 2e livre des Sœurs Stratis lorsque j’étais loin de chez moi. J’avais besoin d’être accompagnée, comprise, conseillée et c’est ce que ce livre m’a offert. Après ma lecture, j’ai compris que je n’étais plus seule.

Pour 2018, je me souhaite encore plusieurs belles découvertes, la littérature québécoise me fascine et les histoires sont si magnifiques. Dans ma liste, j’ai Nelly Arcan, Simon Boulerice, Patrick Sénéchal, Joseph Elfassi et plusieurs autres. On s’en reparle au courant de l’année ou lorsque je ferai ma rétrospective littéraire 2018.

Bonne lecture tout le monde !

 Valérie_réviseure

Suggestions lecture pour décembre

suggestions couverture

Avec le temps des Fêtes qui arrive et la frénésie des nombreux partys et du magasinage des cadeaux, j’ai eu envie de te donner quelques suggestions lecture à glisser sous le sapin ou tout simplement pour t’aider à trouver le bon livre à lire au coin du feu avec une couverture de laine et un pyjama confortable. Parce qu’entre deux ou trois soirées festives, il est bon de prendre un moment pour se reposer et se laisser porter par les mots des différents auteurs qui nous inspirent.

Voici donc un petit aperçu des lectures que j’ai faites au courant du mois de novembre et que je te recommande.

  1. #Colocs

Lors d’un précédent article que tu peux consulter ICI, je t’ai parlé du premier tome de la série #Colocs que j’avais dévoré en quelques jours à peine, par l’auteure Nadia Lakhdari King. Et bien j’ai le bonheur de t’annoncer que le deuxième tome est déjà en librairie depuis le 16 novembre. C’est le cadeau parfait à offrir pour les adolescents.es qui aiment lire et même pour les adultes qui apprécient les lectures qui arrivent à les replonger dans leurs souvenirs de jeunesse. Bref, un gros coup de cœur pour cette série dont j’ai dévoré le deuxième tome en 3 jours. La sortie du troisième tome étant prévue pour le printemps, cela laisse amplement le temps de découvrir les deux premiers.

Folie 3 livres ados

Décembre lecture

  1. La série Sisterhood

Arrivée nouvellement au Canada, cette série écrite par Fern Michaels s’est vendue à plus de 16 millions d’exemplaires à travers le monde. On y raconte l’histoire de 7 femmes ayant vécu individuellement une grande injustice dans leur vie et qui décident de se faire justice elle-même. Chaque tome de la série raconte le plan de vengeance concocté pour réparer une injustice. Évidemment, c’est très romancé et je ne crois pas que ce serait quelque chose d’envisageable dans la réalité, mais ça demeure un plaisir coupable que d’imaginer comment l’on pourrait assouvir une soif de vengeance. Comparable à la série Charlie’s Angels, mais dans une version plus moderne, si tu aimes le genre, tu passeras un bon moment à lire ces histoires. J’ai terminé le premier tome en quelques jours et j’ai déjà reçu le deuxième que je compte bien lire pendant la période des Fêtes. Une bonne suggestion de cadeau pour les femmes (le public cible) de ta vie que ce soit mère, belle-mère, tante ou cousine qui aiment la lecture.

 

  1. La cuisine à croquer et Ma cuisine sans stress

Pour ceux qui aiment les livres de recettes, je ne peux passer sous silence les livres suivants. Tout d’abord, comment ne pas craquer pour le livre de Chocolat Favoris qui regorge de recettes toutes plus décadentes les unes que les autres ? Je n’ai qu’à regarder sa couverture pour me sentir affamée, et pourtant je ne raffole pas du chocolat… sauf celui de Chocofav. Le livre de Clodine Desrochers, Ma cuisine sans stress publié aux Éditions La Semaine, compte aussi un lot intéressant de recettes faciles à faire et qui te permettront de cuisiner de bons petits plats rapides qui t’économiseront du temps les soirs de semaine, et même pour impressionner tes invités lors de tes nombreux soupers.

Suggestions lecture

  1. Lydiane autour du monde

Qui n’a pas entendu parler de Lydiane, ancienne candidate d’Occupation Double qui a laissé emploi et maison au Québec pour partir à la conquête du monde ? Sa page Facebook est suivie par plus de 100 000 personnes, ses photos et ses anecdotes nous font voyager avec elle et son livre renferme de magnifiques histoires à propos de ses nombreux séjours à l’étranger. De plus, elle est hyper sympathique et c’est toujours un plaisir de suivre ses périples. Une bonne suggestion de cadeau pour ceux qui aiment les voyages. Ou tu peux simplement te le procurer si tu as envie de t’évader et d’en découvrir plus sur certaines destinations et sur le parcours de Lydiane.

Suggestion lecture dec

  1. Le temps des seigneurs et Improvisations libres

Le premier titre, c’est la biographie du chanteur Dan Bigras qui raconte son enfance difficile auprès de parents violents et machiavéliques. Un récit dur, percutant, mais plein d’espoir qui nous en apprend plus sur ce chanteur écorché qui manie les mots aussi bien que les mélodies. Le second est la biographie de l’acteur québécois Claude Legault, dont le titre fait référence à l’impro qui a littéralement sauvé sa vie à l’adolescence. Ce récit, raconté par l’auteur Pierre Cayouette, livre beaucoup d’informations sur le parcours de Claude, à qui rien ne prédestinait à devenir un acteur aussi talentueux. Ce sont deux suggestions cadeaux parfaites pour ceux et celles qui aiment lire des biographies.

Folie Lecture decembre

Crédit photo

Suggestion lecture

Crédit photo

Que ce soit pour encourager la littérature québécoise ou internationale, un livre est toujours un présent apprécié par ceux qui comptent la lecture parmi leurs loisirs. J’espère que ces suggestions te seront utiles pour faire plaisir à tes proches ou pour passer de bons moments de lecture pendant la saison froide.

Bonne lecture!

      

Dark Night, a true Batman story

Si j’avais à choisir un de mes univers de super héros favoris, je choisirais sans doute l’univers de Batman. Ce que j’aime de cet univers, c’est quand il est mêlé à tout l’aspect psychologique entourant les personnages: ce qui fait du Joker, le joker; ce qui fait d’Harleen Quinzel, Harley Quinn; de Pamela Isley, Poison Ivy. Dans le même ordre d’idée, on peut se demander qu’est-ce qui fait qu’un auteur choisisse d’écrire ce qu’il écrit. C’est justement dans cet ordre d’idée que la BD Dark Night: A true Batman Story a été écrite.

Paul Dini est l’auteur et producteur de plusieurs séries animées dont la populaire série Batman: The animated series, qui, si tu es né.e dans les même années que moi, doit t’être familière.  L’auteur te partage un événement marquant de sa vie; une agression qu’il a subit, en pleine rue, un soir où il revenait chez lui. Dans ce récit, on nous raconte comment il a réussi à se remettre de cette expérience, le tout entremêlé dans l’univers de Batman. Il y entrecroise son vécu et s’inspire des personnages qui hantent maintenant sa réalité. Les personnages tels que Batman, le Joker, Harley, Le Pingouin et plusieurs autres conversent avec lui et démontrent le contraste entre les histoires héroïques que Paul rédige versus le monde dans lequel il vit réellement, où personne n’est venu à son secours. Différents personnages viennent hanter différentes parties de sa vie en reconstruction. Sa vie influence celle de Batman, la vie de Batman influence la sienne. Dans l’univers du créateur, rempli de personnages fictifs, nous le découvrons alors qu’il doit affronter un monde très réel et dark.

batman bd folie urbaine
Source

Les dessins par Eduardo Risso mettent en valeur le récit et on y retrouve même ces couleurs ternes et bleutées qui caractérisent l’univers de Gotham City. Au final, la BD se trouve à être touchante et amusante, teintée d’humour, et est un réel divertissement.

Pour vous le procurez, je vous suggère la boutique Millenium

Source Photo de couverture

 

dominique-signatureverifiedsofia