Chasser le négatif de votre vie

Charline parle du négatif dans votre vie

Pour certain à chaque année, il y a l’éternel ménage du printemps; on vide nos sous-sols, notre garage, notre garde-robe, et l’on fait un nettoyage qui fait le plus grand bien à notre chez-soi mais surtout, avouons-le (!), à notre esprit.

Pour moi, cela se produit  généralement plus vers la mi-octobre, mon anniversaire marquant le commencement de ce dépoussiérage de vie.

Vieillir me remet en question momentanément.

Inévitablement.

Cela équivaut à mon ménage de l’automne; cette période juste avant mon hibernation sociale, où je choisi de faire la part des choses.

Ce rituel est loin d’être simple. J’aime bien le faire dans la saison morte, celle où les feuilles tombent, où le temps de rafraîchi et où les journées sont moins longues.

Métaphoriquement parlant, l’automne annonce le changement.

La pluie est pure, purifiante.

C’est le début du cycle où pour quelques-uns comme moi, vont s’emmitoufler dans une bonne doudou, allumer un feu et faire du cocooning bien mérité.

Je chasse le négatif de ma vie.

Je parle surtout de ces relations qui sont à sens unique; qui drainent temps et énergie.

T’sais la ou les personnes qui t’envoient des messages juste pour se plaindre et te parler de leur vie, sans jamais te demander comment toi tu vas…

Je parle ici, des chialeurs nés chialeurs.

De ceux qui n’ouvre la bouche que pour dénigrer, ou qui ne publient que des statuts pour laver leurs linges sales sur la toile publique.

Mais attention. Je suis toujours là pour ceux et celles qui passent par des périodes plus sombres de leur existence.

Toujours!

Il ne faut pas mélanger les deux.

Les chialeux c’est comme des ombres envahissantes, des nuages gris à profusion. Ils viennent assombrir la on petit coin de jardin.

C’est le type d’être qui va fixer sur ce qu’il n’a pas. Qui va voir le verre à moitié plein.

Certes, je tâche déjà de m’entourer de gens positifs et inspirants alors de ce côté là, le ménage est vite fait!

Ensuite je me tourne vers les différentes sphères de ma vie; travail, famille, bien-être personnel.

Suis-je heureuse dans chacune de celles-ci?

Que puis-je améliorer encore?

Quels efforts ai-je à faire?

Quels nouveaux objectifs puis-je atteindre?

Le bonheur c’est primordial. Vital.

Ce sont les poumons de la vie.

Il n’a pas à être parfait.

Il n’a qu’à être simple!

Le bonheur ne doit pas être forcé surtout.

Je crois que chacun fait son destin, chacun choisi son bonheur.

Des recettes du bonheur, cela n’existe pas. Il faut la concocter soi-même puisque nous sommes en mesure de mieux déceler ce qui nous convient et ce qui ne l’est point.

L’important dans un ménage efficient c’est réorganiser notre espace, que ce soit notre maison ou notre existence…

Un bagage on en a tous, cependant quand une relation ou un aspect vient ternir notre qualité de vie, quand on croit avoir assez donné à des gens qui ne méritent sûrement pas notre lien d’amitié ou qu’on a l’impression de tourner en rond au travail, je me dis qu’il vaut mieux se départir de cette pesanteur négative que de continuer à l’alimenter.

Et puis ensuite… on se sent tellement mieux et en paix avec nous-mêmes.

Bon ménage!

     

Mes 10 cafés chouchous du moment!

mes 10 cafés chouchous du moment

Je vous parle souvent de café. Oui, c’est en fait une passion et un vrai moment de bonheur : entourer ma tasse avec mes mains et que celles-ci deviennent chaudes, prendre ma première gorgée et sentir le réconfort instantané. L’automne, c’est la saison où les boissons chaudes sont les bienvenues; il commence à faire froid et on souhaite juste se réchauffer. Étant fan de café, j’aime en essayer plusieurs. D’ailleurs, je travaille tout près d’un Van Houtte et d’un Starbucks, et j’y vais quand même assez souvent pour essayer différents breuvages chauds. Malgré cela, c’est les petits cafés indépendants qui m’attirent le plus. J’ai donc décidé de vous faire mon top 10 de mes cafés chouchous à Montréal.

Le Hoche Café

Je travaillais dans Hochelaga-Maisonneuve il y a quelques années et c’était l’endroit où j’allais chercher ma dose de caféine. Encore aujourd’hui, lorsque je passe dans le coin, je ne peux m’empêcher d’arrêter. En plus, ils ont les meilleurs muffins aux carottes!

Café Vito

Mon incontournable de Villeray. Un café corsé, des grains fraîchement moulus. Ma collègue et moi faisons du covoiturage pour nous rendre au travail et c’est pas mal notre favori à toutes les deux!

Café Pista

J’ai découvert celui-ci par hasard. Le bureau de mon psychologue est juste à côté. J’y vais souvent pour aller me chercher un latté. J’adore leur local; il est tellement beau. En plus,  leurs gobelets sont colorés, ce qui donne une touche de cuteness de plus!

Le Brûloir

Petite découverte récente sur la rue Fleury. Puisque je dois souvent me rendre au bureau de poste, j’ai été explorer autour et je suis tombée sur ce café. Endroit parfait pour travailler sur l’ordi!

Oui mais non

Le Oui mais non. C’est mon classique, c’est une histoire d’amour qui perdure depuis trois ans déjà. C’est un café que j’affectionne particulièrement. En plus de l’excellent café, leurs produits dérivés sont tout simplement uniques et très hot!

Le 5e café

C’est au lancement du livre Mind your own tits l’hiver dernier que j’ai découvert ce magnifique petit café. Le café était délicieux et le décor encore plus. J’y suis retournée quelques fois et c’est clairement une adresse que je conserve.

Les co’pains d’abords

Un matin, j’y suis arrêtée avec une collègue de travail, le café était délicieux et que dire des pâtisseries : wow! Un choix incroyable. Peut-être pas l’endroit pour passer quelques heures, mais pour un café à emporter, c’est parfait.

Café Chiado 28

Suite à une rencontre d’équipe que nous avions fait à ce café, j’y suis retournée quelques fois. Mon coup de cœur est sans aucun doute le matcha latté !

View this post on Instagram

Chai Tea Latte 🌿🚊☕

A post shared by Café Chiado n°28 (@cafechiado28) on

Pâtisserie bicyclette

Nous y étions allées faire une séance photo l’automne dernier pour Folie Urbaine. J’y suis retournée à quelques reprises, car j’adore l’accueil et encore plus leur latté.

Moustache café

J’ai reçu au début de l’été le Passeport Ice de Restomania et c’est grâce à celui-ci que j’ai découvert ce café. Premièrement délicieux, mais le local est magnifique. C’est une des adresses que j’ai pris en note pour aller y travailler sur l’ordinateur cet hiver. En plus, sur leur carte de fidélité, il y a le visage de Freddie Mercury!

Alors, j’espère que ses suggestions vous donnerons envie d’aller essayer de nouveaux cafés à Montréal.

 Audrey photo de signature

Nos plats réconfortants de l’automne

L'équipe parle de ses plats réconfortants

Qui n’aime pas les plats mijotés, les recettes copieuses et celles qui nous rappellent notre enfance ? Une grande partie de l’équipe de Folie Urbaine s’est sentie interpellée par le sujet de l’article mensuel et a décidé de partager avec toi ses recettes coups de cœur et réconfortantes de l’automne.

Le potage aux légumes, c’est comme une tradition avec ma sœur Audrey. On fait un peu un touski (tout ce qui reste) dès qu’il fait froid. Je n’arrête pas de l’achaler que je veux du potage et elle finit par m’en faire un gros chaudron avec plein de légumes et vice versa. On essaie plein de plats chauds et réconfortants, on s’écrase avec des doudous et on déguste. — Marie-Pier, auteure de la Team mom.

Les biscuits Pillsbury d’Halloween sont vraiment une tradition pour moi puisque je les associe automatiquement à l’automne. — Sofia, réviseure

L'équipe parle de ses plats réconfortants

Source 

Mon fameux osso buco au cola 1642 ! J’ai découvert cette recette il y a 2 ans et depuis je m’en fais facilement 1 fois par mois. Plein de saveurs et de textures. Très réconfortant comme repas, pour tous les sens. Voici la recette juste ICI. (À noter que j’utilise de la viande de bœuf et du cola 1642 au lieu du ginger ale.) — Charline, auteure

La recette de rôti de palette de ma mère, puis j’ai inventé un accompagnement de rêve : patates pilées au sirop d’érable, bacon et petits oignons brûlés, on s’entend pour dire que la joie est dans ta bouche quand tu goûtes à ça ! Pis une viande qui cuit à basse température pendant 4 heures, c’est le paradis ! Ah et les lattés épices d’automne du Starbucks, un incontournable. — Véronique, auteure

Euh… le thé Chai citrouille de David’s Tea ? Bon, ok ce n’est pas un plat, mais j’ai toujours hâte à l’automne pour aller m’acheter mon 100 g de thé ! En latté avec du lait de soya à la vanille, c’est un vrai délice. — Catherine A-L, auteure de la Team mom

L'équipe parle de ses plats réconfortants

Source 

J’ai envie de dire n’importe quel petit plat chaud fait par quelqu’un d’autre que moi. La soupe à l’oignon (sans oignons pour moi) de ma maman, les pâtés au poulet et vol-au-vent de ma belle-mère ou les potages de ma grand-mère. Toujours cuisinés avec plein de chaleur et d’amour ! — Catherine H, auteure de la Team mom

N’importe quelle soupe. Avec un bon pain chaud tartiné de beurre. — Catherine, réviseure

Le rôti de palette aux fines herbes à la mijoteuse ! — Marie-Michelle, auteure de la Team mom

Ouf, difficile de ne choisir qu’une seule chose ! Un plat qui cuit dans la mijoteuse durant des heures qui donne une odeur délicieuse dans l’appartement. Il fait un peu frais, je mets une petite laine et mes pantoufles. Pendant que la mijoteuse fait de la magie, j’en profite pour faire un potage de courge, un délicieux gâteau aux bananes et noix et MA compote de pomme. Un petit thé dans une tasse de ma collection et je suis comblée. L’automne, c’est des petits plats pleins de réconfort cuisinés avec amour. — Karine, fondatrice

Les bonnes soupes chaudes et les thés Chai. — Cindy, auteure

La soupe à l’oignon, un classique. — Jeneviève, réviseure

Pour ma part, y’a rien de mieux qu’une bonne soupe Lipton poulet et nouilles pour apaiser un petit rhume automnal, accompagnée d’un pain de campagne avec un pâté de canard et, comme dessert, une croustade aux pommes encore chaude avec une petite boule de crème glacée ! Un vrai délice ! — Fred, auteur

Pour moi, rien ne peut battre une bonne fondue chinoise avec les hommes de ma vie. On fait du riz, du pain à l’ail gratiné (allô les féculents !) et on laisse tremper des champignons et du brocoli dans le bouillon. Notre petit secret ? Un cube de fromage que l’on pique dans notre fourchette à fondue autour duquel on enroule notre bœuf, tu dois l’essayer, c’est tout simplement délicieux. Et si on termine le repas avec une bonne fondue au chocolat, c’est le summum. — Jennifer, fondatrice

Si je veux quelque chose de réconfortant, je mange. Point. Je n’ai pas de plat spécial pour ça, que ce soit un gros plat de pâtes au pesto ou une salade fraîche tomates et bocconcini. Sinon, je vais me faire une grosse tasse de thé, souvent aux odeurs de bois. J’adore la senteur d’épinette et sapin ! — Ariane, fondatrice

Je ne sais pas pour toi, mais juste d’écrire cet article m’a donné envie de cuisiner et surtout m’a ouvert l’appétit. Je pense que je vais aller me concocter un petit chocolat chaud avec des guimauves et penser à mes prochaines recettes.

Et toi, quel est ton plat d’automne préféré ?

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.      

Playlist d’octobre – Automnal

Il commence à faire froid pour vrai, mais j’aime bien avoir de la musique qui me motive tout de même à aller dehors, à danser un peu en marchant. J’ai mélangé la playlist comme jamais, en y mettant des nouveautés, mais aussi de vieux classiques des années 50. Au travers, j’y ai glissé des chansons de ma jeune enfance, parce que je me sens nostalgique depuis que je suis allée voir Aqua au M Telus. Quel show. Incroyable! J’avais aucune attente, mais même si j’en avais eues, elles auraient été dépassées sans hésitation. Leur énergie était sans fin ; Lene et René se sont pitchés dans la foule, sont venus chanter et danser au travers de la foule. Nous étions très bien placées, Karine, Jennifer et moi, directement en avant, et j’en ai profité pour prendre des photos avec mon nouveau Pixel2XL! Bref, j’écoute encore plus d’Aqua, car je repense au show et wow.

 

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Des couleurs d’automne avec Personnelle Cosmétiques!

couleurs d'automne

Je ne suis pas une personne qui se maquille énormément, mais j’aime découvrir de nouveaux produits, essayer des choses et, surtout, me trouver belle. Je ne me maquille pas au quotidien, mais plutôt lorsque j’ai des soirées ou sorties spéciales. Par contre, un des produits qui m’est indispensable, et que j’utilise chaque matin, est le cache-cernes. Je ne peux pas vivre sans ça!

Jean Coutu nous a envoyé les nouveautés de l’automne de la marque Personnelle Cosmétiques et, à mon plus grand bonheur, ce colis comportait des cache-cernes. Yé! J’ai aussi eu la chance d’essayer plusieurs nouveaux produits.

Pour commencer, j’ai testé trois teintes de cache-cernes qui conviennent pour tous les types de peau. Ces caches-cernes ont une longue tenue, ainsi qu’une texture fluide et légère pour un résultat ultra naturel. Les teintes disponibles sont pâle, neutre et moyen. J’ai principalement utilisé le neutre, mais en mélangeant un peu les autres teintes, j’ai réussi à bien couvrir l’ensemble de mon visage. C’est un bon moyen de trouver la teinte parfaite adaptée à ma peau!

J’ai aussi reçu quatre teintes de crayons à sourcils : brun, blond, châtain et brun universel. Les pointes sont ultra fines; j’ai d’ailleurs été surprise par leur format très mince que je n’avais jamais vu auparavant.

Ensuite, des éponges à maquillage en silicone de deux formats différents m’ont été offertes. J’étais sceptique au début, puisque j’ai l’habitude d’utiliser mes doigts ou un pinceau, mais j’ai beaucoup aimé l’application et ils sont faciles d’entretien.

J’ai également découvert deux palettes d’ombres à paupière: la première nommée ‘’Aube’’ avec des magnifiques teintes aux nuances rougeâtres et la deuxième nommée ‘’Pénombre’’ aux tonalités plus violacées. Ce sont deux couleurs que j’adore et qui m’ont permis de tester plusieurs looks. Moi qui, normalement, a un peu de mal avec les ombres à paupières, j’ai eu beaucoup de plaisir à m’amuser avec les différentes teintes obtenues!

Après, j’ai osé les deux crayons du duo Harmonie, un brun et un autre de couleur prune. Des nuances que je trouve parfaites pour agencer avec mes vêtements qui tournent dans les teintes de vert, moutarde et bourgogne.

Pour terminer, j’avais le choix entre deux baumes à lèvres Rouge Expression couleur ‘’Courage‘’ (beige) et  ‘’Vaillance‘’ (violet). J’ai a-d-o-r-é le résultat et je les utilise presque chaque jour maintenant. Étant des baumes à lèvres à la base, ils hydratent super bien et donnent aux lèvres une petite teinte, juste assez pour rehausser le look.

Bref, j’ai vraiment aimé m’amuser avec les produits et me faire des nouveaux looks d’automne! Les couleurs sont magnifiques et chacun des produits s’applique super bien tout en donnant des résultats qui tiennent. Finalement, les prix varient entre 7,99$ et 9,99$, ce que je trouve très abordable et que j’apprécie énormément. Pour vous procurer ces produits, rendez-vous simplement dans une pharmacie Jean Coutu!  

 Audrey photo de signature

Automne 2018 : nos émissions de télé québécoises

la rentrée télévisuelle

Je suis une grande admiratrice de télé, même plus que ça. Je ne sais pas comment définir exactement ma passion pour tout ce qui est série, émission, film, etc. Bref. Encore cette année, j’avais envie de souligner le retour et les nouveautés dans notre télévision québécoise (et maintenant sur le web tsé). Pour rendre le tout plus intéressant qu’une simple liste, j’ai séparé tout ce qu’on aura la chance de voir cet automne en catégories. À noter que j’ai filtré un peu, il y a tellement d’émissions, j’ai fait une sélection !

Je suis vraiment addict, heureusement que j’ai un enregistreur HD qui me permet de programmer et enregistrer toutes les émissions que je veux écouter. C’est un luxe aujourd’hui que d’avoir le câble et je le sais puisque la majorité des gens dans mon entourage ne l’ont pas et écoute principalement des séries Netflix. Pour ma part, la culture québécoise est une réelle passion et je ne pourrais m’en passer. Alors, je me gâte en payant le câble chez moi que je débranche durant l’été !

Les nouveautés

OK, mais là !!! WOW, l’automne sera chargé en nouveautés, ça c’est certain.

Demain des hommes dès le 10 septembre à 20 h chaque lundi (RC) aussi disponible sur Tou.tv

J’ai écouté cette série sur Tou.tv et j’ai vraiment aimé. C’est super qu’il le propose à la télévision. Je n’étais pas certaine au départ, mais c’est différent de ce qu’on a l’habitude de voir comme série portant sur le hockey. J’espère qu’il y aura une saison 2, disons que je suis restée sur ma faim.

Le jeu dès le lundi 10 septembre à 21 h (RC)

Eh la la ! Un autre sujet assez actuel. J’adore Laurence Leboeuf et Éric Bruneau, j’ai vraiment très hâte de découvrir leur univers. Je ne veux pas trop m’avancer ni me faire trop d’attentes, mais je suis certaine que ce sera bon !

XOXO dès le mercredi 19 septembre à 19 h 30 (TVA)

On en a tellement entendu parler au début de l’été avec les auditions ! Un concept complètement différent de ce qu’on connaît déjà. Je suis super curieuse et j’ai très hâte de découvrir cette nouvelle téléréalité.

Révolution dès le dimanche 23 septembre à 21 h (TVA)

Après Danser pour gagner, c’est maintenant Révolution qui mettra en vedette la danse ! Je trouve ça super. Au Québec, nous avons beaucoup d’émissions sur la chanson, c’est génial de pouvoir mettre de l’avant des artistes de danse avec ces émissions ! J’ai aussi très hâte de découvrir Sarah-Jeanne Labrosse en tant qu’animatrice.

L’Académie saison 1 dès le mardi 2 octobre à 19 h 30 (Club illico)

Je suis contente que la série soit diffusée à la télé. Pour ma part, dès sa sortie, je l’ai visionnée sur Club illico. En partant, j’adore Sarah-Maude Beauchesne qui est derrière l’écriture de la série et j’ai vraiment aimé. C’est destiné à un public plus jeune puisque l’histoire se déroule au secondaire, mais il n’y a pas d’âge pour apprécier les bonnes séries !

Moment décisif dès le mercredi 19 septembre à 19 h 30 (V)

Une émission coanimée par Kim Rusk qui mettra de l’avant les jeunes PME, je suis intriguée, à suivre…

Ne jamais faire à la maison dès le mercredi 19 septembre à 20 h (V)

Marie-Soleil Dion et Jonathan Roberge nous ont vraiment titillés avec leurs nombreuses publications Instagram durant les tournages. C’est impossible pour moi de ne pas écouter l’émission, j’ai l’impression qu’on va beaucoup rire et qu’on va également apprendre plusieurs choses !

Bootcamp : le parcours extrême dès le jeudi 20 septembre à 20 h (V)

Émilie Bégin et Étienne Boulay animeront cette émission où l’activité physique sera mise de l’avant. Cependant, je ne crois pas que ce sera une émission que je vais écouter. À suivre.

Cette année-là dès le samedi 15 septembre à 20 h (TQ)

Marc Labrèche et Simon Boulerice dans la même émission ? Bonheur. J’ai super hâte de découvrir l’émission.

Faire œuvre utile dès le vendredi 26 octobre à 20 h (ARTV)

J’ai eu la chance de lire ce livre et je suis contente de savoir qu’une émission en lien avec celui-ci verra le jour.

Clash du lundi au jeudi dès le 5 novembre à 19 h 30 (Vrak) ou Super Écran dès le 15 septembre

Et une autre série pour adolescents qui voit le jour et qui met en vedette la talentueuse Ludivine Reding. Je vais l’écouter assurément.

Le Club Mel dès le jeudi 6 septembre à 21 h (Canal Vie)

Mélanie Ménard et sa fille Rosalie Bonenfant seront en vedette dans cette émission ! Je serai au rendez-vous, c’est certain.

Bébéatrice 10 épisodes le 14 novembre et 10 épisodes le 21 novembre (Tou.tv)

Guy A.Lepage est derrière ce projet qui est un dessin animé mettant en vedette sa petite fille Béatrice. Cela s’annonce cute, non ?

 

Mes coups de cœur

District 31 dès le 10 septembre à 19 h et du lundi au jeudi (RC)

En direct de l’univers dès le samedi 15 septembre (spécial rentrée le 8 septembre) (RC)

L’Académie saison 2 dès le 11 octobre (Club illico) (TVA)

Occupation Double en Grèce dès le dimanche 30 septembre à 18 h 30 + quotidienne du lundi au jeudi à 18 h 30 (V)

 

Les retours

Et pour terminer, voici les retours télévisuels de l’automne et oui, je vous confirme que la grande majorité d’entre eux seront programmés sur mon enregistreur. Vous êtes curieux de savoir lesquels ? Petit indice : il y a un astérisque à côté !

Ruptures dès le lundi 10 septembre à 21 h (RC)

Unité 9 dès le mardi 11 septembre à 20 h (RC)

Faits divers dès le mardi 11 septembre à 21 h (RC)

L’Heure Bleue dès le mardi 11 septembre à 21 h (TVA)

L’Échappée dès le lundi 10 septembre à 20 h (TVA)

OD+ en direct dès le dimanche 30 septembre à 20 h (V)

Format Familial dès le mercredi 12 septembre à 19 h (TQ)

Jérémie saison 4 dès le jeudi 6 septembre à 19 h (Vrak)

Trop dès le mercredi 12 septembre à 21 h (Tou.tv) (RC)

Les Simone dès le mercredi 12 septembre à 21 h 30 (Tou.tv) (RC)

Blue Moon (saison 2) dès le mercredi 12 septembre à 21 h (Club illico) (TVA)

La vraie nature dès le dimanche 7 octobre à 21 h (TVA)

Tout le monde en parle dès le dimanche 23 septembre à 20 h (RC)

 

Je vous souhaite à tous une bonne rentrée télévisuelle!

 

Vous voulez la liste complète ? Je vous réfère au site showbiz.net.

Les photos ont été prises via les pages Facebook des émissions.

Photo de signature pour Karine Caron-Benoit. Valérie_réviseure

 

La rentrée scolaire ce n’est pas juste pour les étudiants

la rentrée ce n'est pas juste pour les étudiants

Ah la rentrée! Je me souviens à quel point j’adorais ce moment. Mais pas nécessairement pour les bonnes raisons. Pas pour le retour à l’école, non, mais bien pour toute la frénésie qui entoure la rentrée. Bon, c’est certain que cette frénésie est pas mal commerciale, mais pour moi, l’odeur d’un nouvel agenda, le plaisir d’aller me choisir de nouveaux vêtements, de nouveaux items de papeterie, ça me rend tellement heureuse! J’ai pas mal toujours eu la même routine. Tout l’été, je mets de l’argent dans un pot et je prévois une virée shopping au mois de septembre. Pas vraiment au moment où l’école recommence, mais bien au moment où l’automne commence à s’installer. Lors de la fin de semaine de la fête du Travail, j’en profite pour faire un gros ménage dans mes choses et je me prépare une liste d’achats à faire. En plus de commencer à ranger les trucs d’été, je sors quelques items d’automne, comme mes petites bottes, mes jeans, etc. Je vois ce qui ne me fait plus ou ce que je n’aime plus et je mets tout en vente sur un bazar en ligne. Mes récoltes vont tout droit dans mon pot de shopping !

En plus du magasinage, c’est là que je recommence à cuisiner. L’été il fait trop chaud donc mes chaudrons et ma mijoteuse sont rangés. C’est le moment où je m’installe confortablement avec mes nombreux livres de recettes et où je mets des Post-it aux pages que j’ai envie d’essayer. C’est également durant cette fin de semaine que je cuisine des plats à congeler comme des sauces. C’est comme si la frénésie du retour en classe me donnait un gros boost d’énergie pour planifier les nombreuses semaines à venir. Même si je ne retourne pas à l’école, cette dose d’organisation me permet d’avoir une bonne routine pour le travail. J’ai des lunchs faits maison, je me lève le matin avec l’excitation de porter mes nouveaux vêtements, je compte les jours jusqu’à ma virée shopping, j’ai hâte de remplir mon nouvel agenda, etc.

Je sais, tout cela c’est presque seulement du matériel, mais c’est en faisant les choses qui nous font du bien qu’on réussit à se sentir bien. C’est une leçon que j’ai apprise et que je n’oublierai plus jamais. Lors de la rentrée scolaire, je suis nostalgique de mes traditions. En plus du shopping et de la bouffe, c’est la rentrée télévisuelle. Je vous ai déjà parlé du fait que je me fais un calendrier des émissions que j’écoute, eh bien c’est une chose qui se passe aussi à ce moment-là. De plus, je commence à regarder pour planifier une sortie pour aller cueillir des pommes, l’Halloween, etc.

En fait, la rentrée pour moi c’est principalement le coup d’envoi de l’automne. Ça signifie la fin de l’été, le moment où tranquillement pas vite, la saison va changer ainsi que tout ce qui vient avec. On va troquer la sangria sur une terrasse pour un café, troquer les festivals extérieurs pour plein de shows intérieurs, troquer les soirées en ville pour les soirées Netflix and Chill, troquer les salades pour des potages…

Pour moi la rentrée ce n’est pas juste pour les étudiants. Pour moi la rentrée c’est un nouveau départ, une nouvelle saison qui commence. Pour moi la rentrée c’est excitant parce que je déteste la déprime et je préfère voir les choses de manière positive !

Photo de signature pour Karine Caron-Benoit. Valérie_réviseure

L’automne tout en texture de Jean Airoldi

Airoldi couverture

Qui n’aime pas la mode d’automne ? Certainement pas Jean Airoldi qui, après une collection de robes de Noël et de robes d’été, récidive avec une collection d’automne aux accents militaires composée de morceaux faciles à agencer permettant de créer des looks autant pour le travail que les activités de fin de semaine.

Dès que j’ai vu en exclusivité les premières images de cette récente collection, j’ai eu plusieurs coups de cœur et c’est avec un plaisir sans cesse renouvelé que j’ai effectué quelques achats afin de rehausser ma garde-robe pour cette saison où la lumière de l’été laisse tranquillement place aux couleurs plus sombres.

Tout d’abord, comme le shopping est mon activité favorite, il n’est jamais difficile pour moi de trouver ce que je veux lorsque j’entre dans un magasin. C’est pourquoi je n’ai eu besoin que d’une brève partie de mon heure de lunch pour trouver tous ces vêtements afin de composer plusieurs looks interchangeables, selon l’occasion. Voici donc, en photos, ceux que j’ai choisis et les ensembles que j’ai composés.

Tout d’abord, je dois absolument parler de MON coup de cœur de cette magnifique collection, le veston long à manche ¾ muni de poches et de fentes sur le côté. C’était littéralement la pièce manquante de ma garde-robe, puisque je possède quelques vestons courts, mais aucun ne ressemble à celui-ci. Ici, je l’ai combiné à cette camisole asymétrique bourgogne (ma couleur automnale préférée !) et à ce pantalon à taille élastique avec découpe de similicuir à l’avant. Mention spéciale pour celui-ci, puisqu’il ne comprime pas la taille, met en valeur mes jambes et apporte une touche glam à mon look.

Airoldi automne folie

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

Pour ce deuxième look, j’ai voulu montrer la polyvalence de ce veston en le combinant à un jeans et un simple t-shirt. Ce qui permet d’être l’élément clé du outfit ou de mettre l’accent sur différentes combinaisons d’accessoires, tels un chapeau, un bijou ou des chaussures.

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

J’aime beaucoup le kaki, couleur militaire qui a inspiré Jean Airoldi pour la création de cette collection. Avec mes cheveux noirs et mon teint relativement foncé, cette couleur s’agence bien à ceux-ci. J’ai donc choisi ce chemisier afin de l’agencer à ce même pantalon et le combiner avec ce grand châle en tricot avec frison dans le bas. N’ayant pas l’habitude de porter des châles, j’ai vraiment aimé celui-ci, puisqu’il s’agence parfaitement à la plupart de mes ensembles d’automne. J’aime sa coupe, il n’est pas trop chaud et me permet d’être libre de mes mouvements puisqu’il n’est pas trop long. Un match parfait !

Jean Airoldi automne

Jean Airoldi automne

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

De plus, Jean Airoldi propose aussi des accessoires, tels que chaussures, poncho, fourre-tout, sac à bandoulière et foulard. De quoi rehausser tous nos looks et leur donner une petite touche supplémentaire.

La beauté de cette collection, c’est qu’il est possible d’agencer tous les morceaux les uns avec les autres, afin de former différents ensembles pour toutes les occasions. C’est pourquoi je suis heureuse de pouvoir faire des choix afin d’explorer plusieurs possibilités et ainsi, consommer de façon intelligente. Je t’invite donc à te rendre dans un magasin Aubainerie pour te laisser tenter par un ou plusieurs morceaux de cette fabuleuse collection. Tu sauras y trouver tout ce qu’il te faut pour composer un look qui te ressemble et qui te mettra en valeur.

Merci à Jean Airoldi, aux magasins Aubainerie et à l’agence Sonia Gagnon pour cette séance de magasinage.

Des pâtés chinois pour se réchauffer l’âme

restaurant food bouffe

Quand je vais au restaurant, j’essaie d’opter pour un plat que je ne ferais pas chez moi. Par contre, lors d’une soirée au Quai no4, j’ai changé d’idée et j’ai choisi leur pâté chinois inversé. Wow. Depuis, j’aime bien essayer les alternatives qui s’offrent à moi lorsque je sors manger. Voici quelques unes des nombreuses options disponibles. Coup de coeur pour le pâté chinois du Mâche!

 

QUAI NO4

Accompagné d’un cocktail, leur pâté chinois n’est presque plus un pâté chinois. Ses morceaux sont généreux et il n’y a pas de viande hâchée dans leur plat. Les tomates remplacent le ketchup à la perfection!

https://www.instagram.com/p/VcocfEsXk9/?taken-by=quaino4

 

MÂCHE

Je ne pense pas vouloir essayer autre chose au Mâche tellement j’aime ce plat : pâté chinois à la patate douce! Attention : il est très chaud, alors il vous faudra être un petit peu dôté.e de patience. J’aime aussi le local qui est petit, mais joli et chaleureux.

 

MCKIBBIN’S PUB

Les pubs sont parfois méconnus pour leurs repas, mais il faut les essayer. Des trésors s’y cachent souvent! Mention spéciale à leurs ailes piquantes que je n’ose même pas sentir.

 

LES ENFANTS TERRIBLES

Je ne pense pas avoir déjà été déçue de mes commandes aux Enfants terribles. Juste à voir cette poutine déjeuner, j’ai faim! Je mangerais un déjeuner n’importe quand.

 

BRASSEUR DE MONTRÉAL

Malgré le fait que je ne bois pas beaucoup de bière, j’aime les brasseries pour leur nourriture grasse et qui ne te laisse pas sur ta faim.

 

LA BANQUISE

Oui oui, il n’y a pas seulement des poutines à la Banquise! (Psst, il y a même des burgers.) Je ne pense pas être déjà allée à ce resto autrement qu’aux petites heures du matin, mais bon, je vais devoir y remédier.

 

 

 

ariane photographie cheveux verts portait

Plus capable de l’été !

Attention : une opinion impopulaire sera présentée ici. Je vous l’admets haut et fort : je ne suis plus capable de l’été. La chaleur, l’humidité, le soleil plombant, les moustiques, les costumes de bain et les shorts… pu capable !! Il y en a certains pour qui tout cela est synonyme de bonheur. Moi, ça me va pendant quelques semaines, même un mois ou deux… mais rendu en septembre, je n’ai plus qu’une seule envie, c’est de pouvoir m’emmitoufler dans des vêtements chauds et faire des activités extérieures sans suer ma vie !

Quand le printemps arrive, je partage l’excitation de tous les Québécois, et je vire moi aussi un peu surexcité quand le premier 15 degrés se pointe le bout du nez. Je vous dirais même : je suis toute émoustillé au premier 10-12 degrés. On enlève 50 % de nos vêtements, on descend les vitres d’auto, on a soudainement le goût de faire le ménage de la maison au grand complet. Puis arrive subrepticement l’été avec sa chaleur, et bien propre à nous, son humidité. L’été, c’est quand même le fun. Les baignades, les barbecues entre amis. Travailler sur son p’tit bronzage. Prendre une sangria sur une terrasse. J’apprécie grandement, comme tout le monde. Mon problème, c’est quand il y a des excès. Excès de température : supérieur à 30 degrés, ou encore excès en matière de durée : l’été qui s’étire jusqu’au mois d’octobre. C’est là que je commence à chialer et à me plaindre, au grand plaisir de mon entourage !

Avec de la chance, quand ce texte paraîtra, on en aura fini des 40 degrés et on se sentira un peu plus en automne. Mais en ce moment, on est à une semaine du mois d’octobre et il fait 40 degrés. Tout le week-end, les températures ont été si élevées que la plupart de mes voisins ont fait le party sur le bord de la piscine. Moi, j’ai fait tout mon possible pour ne pas sortir dehors ! Je suis restée à l’air climatisé à cuisiner de la compote de pommes en prétendant que c’est l’automne, tel qu’originalement convenu avec Dame Nature. Je me rappelle quand j’étais jeune et qu’il neigeait au mois d’octobre. Quand on était obligé de mettre notre suit d’hiver en dessous de notre costume d’Halloween. Avec le réchauffement planétaire, c’est clair qu’on s’éloigne de cette tendance. Les jeunes cette année vont pouvoir passer l’Halloween déguisés en surfeurs et en sirènes, et personne ne sera inquiet qu’ils attrapent la grippe !

Je me sens un peu seule de mon côté pro-automne et hiver. Les partisans sont rares. L’automne et l’hiver sont vraiment mal-aimées. Pourtant, ce sont de loin mes saisons préférées. L’argument principal pour vous faire aimer l’automne, c’est les couleurs. De mon côté, c’est vraiment plutôt la baisse de température qui me fait du bien. Et même, à un certain degré, la diminution de la durée de clarté. On dirait que ça me calme l’esprit. Entre prendre une marche en plein soleil et une marche à la noirceur, celle dans le noir va m’apaiser beaucoup plus. Et j’adore la fraîcheur. J’aime sortir dehors et avoir les joues et le bout du nez rougis par le vent. J’aime pouvoir mettre un manteau, des pulls à manches longues, des foulards, des hoodies, des mitaines… L’emmitouflage, je trouve que ça réchauffe l’âme en même temps. On se sent bien au chaud, en sécurité. Un peu comme traîner une doudou, mais en version adulte et publiquement acceptable.

Ma saison préférée, c’est l’hiver. Je sais, ce qu’il y a d’encore pire que de dire « j’haïs l’été », c’est de dire « j’aime l’hiver ». Mais j’aime ça ! Quand la première neige tombe, j’ai l’air d’une enfant de 5 ans et je reste devant la fenêtre à m’émerveiller durant quelques minutes. Bizarrement, c’est la saison où je fais le plus de sports ! Je vais spontanément vouloir aller dehors beaucoup plus souvent en hiver qu’en été. J’ai de la difficulté à justifier cette tendance rationnellement… En fin de compte, ce qui me plaît de l’hiver, c’est que la neige m’apaise et que le froid me revigore. C’est un mélange de se sentir en paix et en vie en même temps.

Mais bon, malgré mes préférences, je reste quand même une vraie de vraie Québécoise… et un mois ou deux après le début de l’hiver, je fais comme tout le monde et je chiale que j’ai hâte à l’été !

Folie Marianne logo auteur marieve duchaine reviseure