Bonne fête ma chérie!

Je te trouve mignonne malgré tout. J’ai appris aussi à devenir ton animatrice personnelle en auto. J’ai inventé les jeux les plus fous de danse et de chant tout en regardant en avant. Je t’achète parfois avec des morceaux de fruits ou une autre collation et là, tu ne me parles plus. Le fait d’être assise, c’est pas ce que tu préfères.

Tu l’éduques comment, toi, ton enfant?

tu l'éduques comment toi ton enfant

Si tu t’es déjà questionné sur la façon dont tu éduques ton (tes) enfant(s) et que tu as fait quelques recherches sur Internet, après avoir remis ta propre éducation en question, tu es surement tombé sur l’une des éducations suivantes, ou sur toute ces éducations citées plus haut.

Un héritage en cadeau

un héritage en cadeau

D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours rêvé de transmettre mes yeux verts à un de mes enfants. Je suis la seule de ma famille à avoir les yeux de cette couleur. Je les tiens de mon grand-père. Mais si j’ai pu hériter de ce gène, c’est bien grâce au magnifique gène récessif des yeux bleus pétants de mon papa.

À toi mon amie qui n’a pas encore d’enfant

Avoir des enfants c’est merveilleux, mais très demandant physiquement et mentalement, alors ne sois pas fâchée si j’oublie de répondre à ton texto d’après-midi, ou si je passe une et parfois même deux semaines sans t’écrire ou te tagguer sur un article ou si j’oublie même d’aimer une de tes publications ou ta photo de cueillette de pommes avec ton chum sur Facebook. Il se peut fortement que je ne vois pas toute ta vie défiler dans mon fil d’actualité au peu de temps que j’ai à y naviguer.

En route vers la première année

Après déjà 15 jours passés en première année, on doit quand même avouer que le réveil à 6h-6h30 chaque matin, pour être à l’heure à l’école, est rude, que la préparation des lunchs ne m’avait pas manqué, et que te voir grandir est un plaisir.

Nos premiers pas : la garderie

la garderie

De l’autre côté, j’avais hâte de retourner à ma vie étudiante, j’avais hâte de retrouver mes amies et, surtout, j’avais hâte d’avoir enfin mon diplôme. J’étais aussi excitée pour ma fille, j’avais hâte qu’elle découvre un autre monde, qu’elle se fasse des amies, qu’elle développe son autonomie et qu’elle apprenne d’autres règles. C’est une jeune demoiselle qui s’adapte super bien en plus, j’avais même pas peur pour elle.

Dans tes yeux

dans tes yeux

Et dans tes yeux, je vois des naufrages. Des choses qui s’écroulent. Je vois mon réflexe de voir la mort comme une porte de sortie potentielle dans les moments difficiles disparaitre. Je ne peux pas partir, tu es là. Je vois les paresses et les dépressions saisonnières perdent de leur ampleur; je ne peux pas rester couchée, tu es là.