Le spectacle d’humour Gordon 2018

Jenny nous parle du show d'humour Gordon

Depuis plusieurs années, l’entreprise pour laquelle je travail organise des soirées corporatives d’humour. Trois humoristes de la relève ou déjà établis sont invités à faire 30-45 minutes de blagues, qu’elles soient issues de leurs spectacles actuels ou de nouveaux matériels. Le 25 août 2018, nous avons eu la chance de voir Stéphane Poirier, Mathieu Cyr ainsi que P-A Méthot lors de cette soirée corporative annuelle.

 

Je connaissais déjà Mathieu Cyr ainsi que P-A Méthot. Cependant, Stéphane Poirier fut mon Wow de la soirée.  J’aime bien les soirées d’humour qui me permettent de découvrir de nouveaux talents de la scène québécoise.  Nous sommes chanceux d’avoir autant de talents ainsi que de variétés par chez nous.

Stéphane Poirier : Il ne fait pas parti de la liste des humoristes de la relève. Il figure dans quelques émissions à la télévision au Québec. Cet humoriste est mon Wow de la soirée puisque je ne le connaissais pas. J’ai aimé sa performance du début jusqu’à la fin. Je serai partante pour aller le voir en show n’importe quand dans le futur. Il n’a pas besoin d’avoir un nom hors du commun pour qu’on se rappelle de lui facilement. Sa présence sur scène et son humour suffisent à ce que je me rappelle de lui.

Mathieu Cyr : J’ai déjà eu la chance de le voir dans des spectacles en collaboration avec d’autres humoristes. Chaque fois que je l’ai vu, c’était un rire garanti! Il n’y a pas seulement sa prestation sur scène, mais aussi le temps qu’il prend pour son public. Je le suis sur certaines plateformes sur internet et je le trouve aussi drôle qu’en spectacle.

P-A Méthot : Je n’ai pas eu la chance de le voir en spectacle depuis qu’il a commencé dans l’industrie. En revanche, je m’arrange toujours pour écouter ses entrevues radiophoniques ou regarder ses entrevues télévisuelles. Je vais être franche avec vous concernant sa prestation sur scène, je ne l’ai pas trop aimé. Je pense que je m’attendais à quelque chose d’un peu trop extraordinaire.  Il y a certains sujets auxquels je n’ai pas accroché. Bien que la majorité de la salle ait bien aimé son humour, ça n’a pas été la même chose pour moi.

De manière générale, la soirée était incroyable. Ce n’est pas seulement les humoristes qui ont fait de cette soirée une réussite, mais un ensemble de beaucoup de choses telles que la présence de notre président sur la scène comme présentateur. Vivre une soirée avec ses amis(es) et collègues à l’extérieur des murs du bureau fait en sorte que l’ambiance est plus relaxe puisqu’il n’y a pas de contrainte avec nos tâches quotidiennes au travail. Au total, il y a déjà eu 11 éditions, j’ai la chance d’avoir été présente aux 4 dernières et c’est toujours un plaisir d’y être.

Bien hâte de voir l’édition numéro 12 au courant de l’année 2020.

    Folie Sofia logo reviseure

Nanette, un show important par Hannah Gadsby

Ariane vous parle du Netflix Original Nanette par Hannah Gadsby.

L’autre jour, Dominique (oui cette Dom-là) m’a parlé d’une nouveauté sur Netflix. Hannah Gadsby – Nanette. Comme à mon habitude, quand on me suggère de quoi à regarder, je l’ajoute donc à ma liste. Par contre, quelques jours plus tard, mon ami Kévin en parle aussi dans sa story Instagram et je vois passer quelques statuts Facebook. Après avoir enfin écouté son show, je peux vous dire que je n’ai vraiment pas vu assez de publications à ce sujet! Vraiment pas. Elle mérite beaucoup plus que ce qu’on voit. J’suis pas mal sûre que beaucoup d’entre vous a aucune idée c’est qui. Et c’est triste. Car ce n’est pas un traditionnel stand up comedy show. Non, oh non. C’est un coup de poing en plein coeur, c’est un café corsé à ton réveil, c’est une claque sur la joue qui te laisse une marque de main bien étampée.

Hannah Gadsby, avec son bel accent australien et son style impeccable, m’a laissée une première bonne impression en moins d’une minute. Son sourire qui en dit long ; ce genre de sourire forcé, mais triste, mais réaliste. Ces rires jaunes et bien placés. On comprend plus le spectacle avance. On comprend et apprend beaucoup de choses. Sur soi, sur la société, sur elle, sur l’art. J’ai complètement adoré ses transitions, ses métaphores, ses comparaisons et la boucle finale qui est, ma foi, remplie d’émotions!

J’ai décidé de vous laisser quelques citations de son spectacle, dont j’ai fait la traduction libre (ne me jugez pas, c’est la première fois que je faisais ça et je ne me suis pas relue, je voulais que ça soit direct comme je le lisais). Des citations fortes de sens. Mais rien à comparé à l’impact que son show a.

 

 

“The thing I [her mom] regret is that I raised you as if you were straight. I didn’t know any different. I am so sorry. I knew… well before you did… that your life was going to be so hard. I knew that, and I wanted it more than anything in the world not to be the case. And I know I made it worse, because I wanted you to change because I knew the world wouldn’t.”

“La chose que je [sa mère] regrette est que je t’ai élevée comme si tu était hétérosexuelle. Je ne savais pas comment faire autrement. Je suis tellement désolée. Je savais… bien avant toi… que ta vie serait tellement difficile. Je savais ça et je voulais, plus que tout au monde, que ça ne soit pas le cas. Et je sais que j’ai rendu tout plus difficile, parce que je voulais que tu changes, vu que je savais que le monde ne le ferait pas.”

When you soak a child in shame, they cannot develop the neurological pathways that carry thought… you know, carry thoughts of self-worth. They can’t do that. Self-hatred is only ever a seed planted from outside in. But when you do that to a child, it becomes a weed so thick, and it grows so fast, the child doesn’t know any different. It becomes… as natural as gravity.

Quand tu recouvres un enfant de honte, il ne peut pas développer le parcours neurologique qui transmet la pensée… tu sais, ces pensées d’estime de soi. Il ne peut pas faire ça. Le fait de se détester soi-même est une graine plantée de l’extérieur. Mais quand tu fais ça à un enfant, la racine devient si épaisse, et elle pousse si vite, qu’il ne connait pas autre chose. Ça devient… aussi naturel qu’est la gravité.

I believe women are just as corruptible by power as men, because you know what fellas, you don’t have a monopoly on the human condition, you arrogant fucks. But the story is as you have told it. Power belongs to you. And if you can’t handle criticism, take a joke, or deal with your own tension without violence, you have to wonder if you are up to the task of being in charge.

Je crois que les femmes peuvent être autant corrompues par le pouvoir que les hommes, parce que, vous savez quoi chers hommes, vous n’avez pas le monopole sur la condition humaine, espèces de crétins. Mais l’histoire reste comme vous l’avez racontée. Le pouvoir vous appartient. Et si vous ne pouvez pas gérer la critique, prendre une blague, ou vivre avec votre propre tension sans faire usage de violence, vous devriez vous demander si vous êtes faits pour être en charge.

I don’t tell you this so you think of me as a victim. I am not a victim. I tell you this because my story has value. My story has value. I tell you this ‘cause I want you to know, I need you to know, what I know. To be rendered powerless does not destroy your humanity. Your resilience is your humanity. The only people who lose their humanity are those who believe they have the right to render another human being powerless. They are the weak. To yield and not break, that is incredible strength.

Je ne suis pas en train de vous dire ça pour que vous me voyiez comme une victime. Je ne suis pas une victime. Je vous raconte ça, car mon histoire a de l’importance. Mon histoire est importante. Je vous dis ça, parce que je veux que vous sachiez, j’ai besoin que vous sachiez, ce que je sais. D’être impuissant ne détruit pas votre humanité. Votre résilience est votre humanité. Les seuls gens qui perdent leur humanité sont ceux qui croient avoir le droit de rendre un autre humain impuissant. Ce sont eux les personnes faibles. Céder et ne pas abandonner, c’est faire preuve d’une force incroyable.

I believe we could paint a better world if we learned how to see it from all perspectives, as many perspectives as we possibly could. Because diversity is strength. Difference is a teacher. Fear different, you learn nothing.

Je crois que nous pourrions nous peindre un monde meilleur si on apprennait à la voir de différentes perspectives, autant de perspectives que possible. Parce que la diversité est une force. La différence est une leçon. Si tu as peur de la différence, tu n’apprendras rien.

 

 

Crédit photo de couverture : Netflix

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

 

Mon expérience au spectacle de clôture du festival d’humour Dr.Mobilo Aquafest

Je n’avais jamais entendu parler de ce festival humoristique depuis sa création, il y a quelques années. Le concept est tout simplement de pouvoir laisser aux humoristes ou aux créations, une scène ainsi qu’un micro. Un spectacle qui promeut la libre expression. Cette soirée était un mélange de deux types de divertissements, tels que la musique et l’humour. Généralement, il y a les soirées de musique et celles de l’humour. Un duo que nous ne sommes pas très habitués de voir dans un même spectacle. J’avoue que la curiosité m’a amené à cette représentation.

Affiche via drmobilo.com

En toute franchise avec vous, je vais rarement à des représentations si je ne suis pas sûr à 150% que je vais aimer cette artiste. Par contre, j’ai laissé les choses aller et j’étais dans l’inconnu en acceptant d’aller voir ce spectacle. Ils avaient une belle variété d’humoristes populaires et d’autres qui le sont un peu moins. Malgré que je connais quelques humoristes déjà, je peux dire que j’en ai découvert quelques uns. Je ne vais pas mettre toutes les blagues dans mon top 10.

Il n’y avait pas de place assignée comme dans les représentations habituelles, alors premier arrivé, premier servi. Nous sommes arrivés juste au bon moment pour avoir un endroit pas trop loin de la scène. Étant donné que la salle est du genre cabaret & bistro, ce ne fut pas toujours facile de voir les gens sur la scène, puisqu’il avait des gens un peu plus grands que nous. Cette aspect fut ce qui était le plus désagréable de la soirée.

Il n’y avait qu’une seule sorte de bière au courant de la soirée ainsi que durant ce festival. Une compagnie de bières Québécoises s’est affilié à ce festival pour le bien de la cause. Il y avait aussi d’autres articles à l’effigie de ce festival en vente durant les représentations.

Je trouve cela fantastique que des évènements de chez nous choisissent des entreprises locales pour faire des articles promotionnels. Si vous êtes amateurs de bières, vous aimerez peut-être savoir que la compagnie Les grands bois a créée une bière spécialement pour l’évènement.  C’est une bière de type IPA à 4.5 % d’alcool pour un 500 ml. Je vous laisse un lien pour lire une critique de cette bière.

Ce festival a pris forme suite à la formation de la Coop mobilo. Voici les 5 humoristes qui sont sur le conseil d’administration : Guillaume Wagner (président), Philippe Cigna (vice-président), Virginie Fortin (secrétaire), Adib Alkalidey (trésorier) et Mathieu Séguin.

Si vous êtes curieux et aimeriez avoir plus d’informations sur ce concept et festival, voici l’adresse Internet : drmobilo.com

J’ai bien apprécié cette soirée de manière générale. Je ne dis pas non pour retourner voir un spectacle lors de la prochaine édition en 2019. Par contre, je vais arriver plus tôt et même m’arranger pour avoir les billets avec moi, question d’avoir une meilleure place dans la salle.

Voici mon résumé/expérience de cet évènement auquel j’ai assisté en mars 2018. Avez-vous déjà été voir ce genre de festival?

 

Attention : ces humoristes pourraient vous faire pleurer de rire!

On vous parle de nous coups de coeur des nouveaux humoristes de la relève.

Le 18 avril dernier, nous avons assisté à la 2e sortie publique des étudiants qui terminent leur première année au programme de Création humoristique de l’École nationale de l’humour. C’est à la Maison de la Culture Mercier, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve que nous avons pu découvrir de nouveaux talents et où nous avons pu rire aux éclats.

Les humoristes présents étaient : Dominique Allard, William Bernaquez, Florian Brucker, Vincent Descoteaux, Michelle Desrochers, Pierre-Olivier Forget, Olivier Foy, Marie Hérion, Maude Lamoureux, Jean-Michel Martel, Angelo Schiraldi, Benoit Simard et Samuel Vincent. C’était des prestations complètements différentes et des humoristes uniques en leur genre qui ont su capter l’attention de la salle. Bien qu’il fût difficile de faire un choix, nous avons préféré vous faire un top 3 de nos coups de coeur, mais n’hésitez pas à aller découvrir les autres par la suite!

 

Le top 3 de Karine

Michelle Desrochers : j’ai vraiment aimé son humour, elle était pertinente et avait le contrôle sur son texte. J’ai vraiment ri durant son numéro, j’en voulais plus ; ses anecdotes, sa soif de compétition, tout était drôle et captivant!

Angelo Schiraldi : on a beaucoup entendu parler de cet homme talentueux, mais c’était la première fois que je voyais un de ses numéros et je n’ai pas été déçue. Il est drôle, intègre et j’ai vraiment apprécié l’écouter, j’ai ri de bon coeur et j’espère avoir la chance de le revoir sur scène.

Dominique Allard : il a l’humour dans le sang! Il était à l’aise et ça paraissait vraiment. Je l’ai trouvé drôle, sympathique et j’aurais aimé qu’il fasse plusieurs autres numéros. Je vais assurément suivre sa carrière sur les réseaux sociaux, parce que j’en veux plus.

 

Le top 3 d’Ariane 

Note : je tiens à mentionner que Karine et moi ne nous sommes pas consultées avant de choisir notre top 3, donc c’est du pur hasard si nous avons 2 noms en commun!

On vous parle de nous coups de coeur des nouveaux humoristes de la relève.

Samuel Vincent, Dominique Allard et Angelo Schiraldi : ces trois humoristes, tout frais sortis de l’école, m’ont spécialement touchée avec leurs jeux de mots, leurs anecdotes et leurs twists inattendues! J’ai déjà hâte de les revoir en spectacle. L’humour n’est pas quelque chose qui vient facilement à tout le monde et j’ai été tellement impressionnée par cette cohorte forte et qui sait aborder l’humour avec passion, mais respect! HIGH FIVE!

 

Nous vous rappelons qu’il est possible de vous procurer des billets de spectacle auprès des Maison de la Culture de la Ville de Montréal. Rendez-vous sur le site internet de votre arrondissement dans la section ”culture” pour prendre connaissance de la programmation en cours.

 

  Photo portrait d'Ariane avec cheveux courts et lunettes.

 

Crédits photos : 

Équipe : Carpe Diem

Michelle Desrochers : page personnelle Facebook

Angelo Schiraldi : Zoofest

Dominique Allard : Bordel

Samuel Vincent : 

Se faire des abdos grâce à Katherine Levac et son show d’humour Velours

Katherine Levac et son spectacle d'humour Velours, elle parle de pudeur, de sexualité.

Quand j’ai appris que Katherine Levac allait donner son premier spectacle d’humour, je me pouvais déjà pu! Imaginez quand j’ai vu son vidéo annonçant le titre VELOURS, avec full chats. (J’aime pas les chats, voyons.) Elle a choisi le nom Velours, parce que ça lui fait toujours un petit velours quand les gens la reconnaissent, parce qu’elle est une main de fer dans un gant de velours, pis parce qu’elle n’a pas de tragédie. Justement, elle en parle dans son show, du fait qu’elle a eu une vie facile! Étant une importante ligne directrice de son humour, elle nous parle de détails croustillants auxquels on s’associe… ou pas. Pour ma part, durant sa prestation, je me suis souvent dit ” Tellement vrai! “.

Si vous ne la connaissez pas encore, malgré le fait que Like-moi! est pas mal partout, go, qu’est-ce que vous attendez?

Petit onglet inusité sur son site.

Une de ses phrases que je préfère, en réponse à Guy A. Lepage qui lui demande : ” En humour, est-ce que l’avenir appartient aux femmes? On dirait. ” Et elle de répondre : ” Ben, moi j’ai toujours dit, en humour, l’avenir appartient à ceux qui sont drôles. ” ” Tant mieux si ce sont des femmes. ”

Sans oublier : ” Pour moi, l’humour c’est très sérieux. “

Katherine Levac et son spectacle d'humour Velours, elle parle de pudeur, de sexualité.
Crédit photo : Paméla Lajeunesse
Katherine Levac et son spectacle d'humour Velours, elle parle de pudeur, de sexualité.
Crédit photo : Paméla Lajeunesse

Mini spoiler : elle chante durant le show. Pis c’est ma-gni-fi-que.

Et elle parle de sexualité, de pudeur, du fait qu’elle est Franco-ontarienne et de 1000 autres sujets qui coulent très bien durant son spectacle.

MEOW.

Merci à la Maison de la Culture Mercier pour les billets! Nous avons juste le goût de retourner rire avec (et d’elle un peu, parce qu’elle est drôle et touchante et qu’on l’aime)!

Pour voir toute la programmation des autres spectacles culturels et même des expositions de tous genres, rendez-vous ICI.

Et pour la page Facebook, c’est par ICI.

 

 

Photo portrait d'Ariane avec cheveux courts et lunettes.

Source photo couverture : Katherine Levac

Un spectacle d’humour, Famille et amis(es) pour mes 30 ans !

Je ne connais personne qui n’a jamais été voir un spectacle d’humour. Pour ma part, je suis une grande adepte de ce genre de soirée.  Depuis plusieurs années, j’ai une grande admiration pour un humoriste québécois. Quel est votre humoriste favori? Pour ma part, j’adore Louis-José Houde. J’ai décidé de me faire un cadeau pour mes 30 ans. Je me suis acheté une paire de billets dans la première rangée pour son spectacle, la journée même de mon anniversaire.

Je suis très énervée concernant cette soirée qui approche à grande vitesse. Il y a maintenant 11 ans que j’admire le talent de cette humoriste. Il n’y a pas un spectacle que je n’ai pas vu. De plus, j’ai un réel plaisir à me procurer ces DVD ainsi que les films qu’il fait.  Je suis consciente qu’il a plusieurs sortes d’humour et certaines personnes ont tendance à dire qu’il parle un peu vite.  En effet, parfois lorsque j’écoute un de ces spectacles d’humour, je termine par parler aussi vite que lui à mon entourage.

Personnellement, je sais que son humour a quelque chose de très réconfortant et de familier. Il a une manière de présenter ces blagues comme si tout était réel et réfléchi. Je pourrais facilement parler de cette humoriste pendant plusieurs heures, cependant mon but n’est pas d’expliquer en long et en large les raisons pour lesquelles que je l’adore.

En novembre 2016, j’ai reçu un courriel du fan club de LJH*. Je n’ai pas hésité une seconde pour faire l’achat d’une paire de billets, puisque avoir 30 ans est une étape importante pour moi. Il est évident que le passage à la trentaine va se faire en célébrant avec les amis(es), la famille et mon copain. Mais je tenais à rendre cette journée unique et mémorable. Le pire est que lors de l’achat de ces billets, je n’avais même pas d’accompagnateur/accompagnatrice. Parfois, l’achat de billets de spectacle est un léger coup de tête. Je ne cacherai pas ma joie lorsque ma très grande amie m’a informée de son désir d’y aller. Je me compte très chanceuse de pouvoir passer la soirée avec l’une de mes meilleures amies au show de mon humoriste favori.

Les semaines passent vite et souvent j’ai l’impression que le temps me manque. Voici la raison pour laquelle cette journée est spéciale pour moi : bien qu’avoir un an de plus en bout de ligne reste normal, le fait de changer de dizaine me permet de célébrer cette nouvelle étape bien entourée ainsi que de mettre ma vie sur pause. En effet, le fait de mettre ma vie sur pause pour prendre le temps de profiter des gens qui me sont chers est encore plus important pour moi.

J’aime bien l’expression que j’ai trouvée un jour sur Internet «Un ami c’est une personne qui reste dans ta vie malgré la distance et les années.» ** Cela résume exactement l’amitié entre mon amie et moi. Malgré les années où nous ne nous sommes pas parlées et le temps que nous pouvons prendre avant de nous organiser une petite soirée, je sais qu’au fond de moi, cet humoriste va toujours nous réunir. Voici une raison de plus pour lequel ce communicateur de blagues est important pour moi.  Et vous? Est-ce qu’il a un artiste ou une activité que vous avez en commun avec votre gang ou avec votre meilleur ami?

* Acronyme qu’il utilise pour certaine signature ainsi que pour son fan club

** http://citation-damitie.blogspot.ca/2014/02/citation-damitie-distance.html

 

 

Jokes de papa : Gaboom Films

gaboom films jokes de papa youtube

Ça fait maintenant 5 ans que je suis déménagée à Montréal et que j’ai, par le fait-même, découvert les lundis Douteux au Pub Brouhaha. J’ai tout de suite adoré, surtout parce que j’y ai rencontré plusieurs personnes toutes plus fabuleuses les unes que les autres, avec des personnalités pétillantes. En plus de ce pub à la bonne bouffe et aux bières de micro-brasseries, la P’tite Place a aussi contribué à mon cercle social. Malgré le fait que je ne chante pas vraiment de karaoké (remerciez-moi), j’apprécie la bonne compagnie et les gens talentueux aux voix impressionnantes! Grâce à ces deux spots bien particuliers, j’ai rencontré Guiz et Laurent, ayant la chaîne Youtube Le Jeu, C’est Sérieux et, même s’ils sont souvent ben bizarres, c’est impossible de ne pas les aimer. Là, j’arrive à mon sujet chaud, en lien avec le titre de l’article : le moment où j’ai connu Andrew et Kévin de Gaboom Films. Bien sûr, j’avais déjà vu leur vidéo pas mal populaire de Meanwhile à Saint-Léonard, mais c’est lors de la sortie des vidéos Jokes de Papa que j’ai découvert ce duo qui est en totale symbiose.

C’est lors d’un lundi douteux au Brouhaha auquel j’assiste avec plusieurs ami.es, dont Dominique, à une entrevue de 70%, animée par Tommy Gaudet. La soirée porte sur ces deux gars là qui s’envoient chier ou qui s’empêchent de rire (en vidéo). Leur énergie est palpable et leurs faces sont très entertaining, en bon français. C’est pendant le déroulement de la soirée que je me rends compte que Folie Urbaine aura son photoshoot d’automne (photos ICI) où travaille la blonde d’Andrew, chez Pâtisserie Bicyclette. Le monde est petit, non? On jase pis je les aime ben.

Je ne me tanne pas de voir leurs différents sketchs qui abordent des sujets sérieux (Grand-mère Grammaire allô), mais en les revirant de bord pour que tout soit léger. Les exagérations font souvent partie de leurs concepts et c’est pas mal ce qui me plaît le plus!

Jeudi passé, Dominique et moi sommes allées au Randolph (j’adoooore cet endroit) pour le lancement de leur tout premier jeu : Jokes de Papa! Rien de moins! On y retrouve plus de 1000 jokes (beaucoup de jeux de mots) et on a pu tester le jeu sur place, en bonne compagnie. Je le conseille pour le temps des Fêtes, sans hésitation! (J’ai ma copie signée. Soyez jaloux.ses!)

 


Leur chaîne Youtube  |  Leur page Facebook  |  Leur Instagram


Court vidéo démontrant les réglements du jeu Jokes de Papa :


Mes coups de coeur dans leurs sketchs :

 

 

 

ariane photographie cheveux verts portait

 

Si j’étais à Occupation Double…

Lorsque les auditions pour Occupation Double ont été annoncées cette année, mon amie et moi étions célibataires et je lui avais dit que nous devrions nous essayer, juste pour le fun. J’imaginais déjà l’émission sans grand suspense avec nous deux, étant introverties et pas trop sociables, préférant passer nos journées à lire et écrire plutôt que d’aller voir les gars ou mémérer sur qui voulait frencher qui. Ça aurait été plate pour les spectateurs, mais ça aurait été plus réaliste.

Finalement, l’émission a commencé à être diffuser et je me surprends à regarder ça presque religieusement. J’aime ça regarder des émissions où j’peux sortir toute ma haine pour la société, les individus, les hommes… J’aime ça pouvoir avoir la distance nécessaire pour savoir que sur le lot, j’pense pas qu’il y en a tant que ça qui cherche l’amour. J’veux dire, c’est quoi les chances que tu sois plus content de repartir avec une amourette qu’avec la grosse maison pis le char? Si l’amour était le but du jeu, me semble que le prix en argent serait beaucoup moins gros. Comment faire confiance à un gars qui dit développer des sentiments quand tu sais qu’il vit sûrement dans un deux et demi avec 3 colocs pis qu’il dirait pas non à avoir plus grand d’espace? En tout cas! 

 

Si j'étais à Occupation Double

Bref, j’écoute l’émission et je joue encore très souvent à “et si j’étais à occupation double”. Donc, si j’étais à Occupation Double, voici quelques scènes dans lesquelles vous pourriez me voir:

Cette première scène m’est venue pendant que je regardais le tapis rouge, assise dans le confort de mon salon, et que je consultais la face des candidats possibles pour entrer dans l’aventure. Si j’étais une fille sur le tapis, en train de devoir décider, vous m’entendriez sûrement dire non à tous les gars en disant qu’ils ont l’air de fuckboy. Ou en tout cas ben fort dans ma tête, j’me serais dit «au moins avec les gars plates de Tinder, j’peux swiper ça dans le confort de ma maison». 

Vous me verriez aussi rire chaque fois que quelqu’un dise les mots «chercher l’amour». Come on, j’pas née de la dernière pluie comme qu’on dit. Si dans une île grande comme Montréal, j’réussis pas à en trouver un qui actually cherche l’amour, tu vas m’faire accroire que là, vous avez réussi à trouver la dizaine des «plus beaux célibataires du Québec» prêts à s’engager? 

Aussi, vu que Poppers est un des commanditaires de l’émission, vous me verriez à jeun pendant tous les party, parce que no way que m’a me saouler à la Poppers rendue à 28 ans. J’me rappelle encore trop clairement de la St-Jean de mes 16 ans.

True story, vous parleriez sur Twitter du fait que j’ai dont ben pas l’air d’avoir du fun pendant mes dates pis que si j’ai si peu du plaisir, j’pourrais retourner chez moi. Je maîtrise bien la resting bitch face et le look jaded en permanence, mais je vous jure que ça montre pas mon réel sentiment intérieur, qui est sûrement un sentiment de panique de devoir parler à quelqu’un dans le but de le charmer. D’ailleurs, j’pourrais presque garantir qu’à un certain moment, on entendrait un des participants dire que j’suis difficile à cerner. La vérité c’est que y’a probablement un d’eux qui va m’plaire, mais j’aurai pas fait le message à ma face. 

Les drama de filles, c’pas vraiment mon genre. J’me préoccupe pas trop de comment les autres peuvent être; tu veux mettre les pieds sur la table, mets-les sur la table. M’a juste la laver avant d’y manger mon sandwich. Alors, durant les chicanes, je serais celle qui se contente de rouler les yeux devant les filles qui s’crient après, pis finalement juste aller dans une autre pièce écouter d’la musique en paix (remarque, j’sais même pas si t’as le droit d’apporter de la musique ou même de t’isoler).

Un des grands avantages d’aller à ce genre d’émissions, on se mentira pas, c’est les voyages. Dans l’émission, y’arrêtent pas de dire que les “voyages changent tout”, pis j’en doute pas qu’ils te mettent les endroits les plus propices à vouloir frencher sous des couvertures pendant que la caméra en night vision te filme. Vous me verriez être enthousiaste et excitée par les voyages (mais probablement pas tant que ça, oubliez pas que ma face montre très peu la joie), mais trouver que c’pas pour autant une raison pour des rapprochements. J’suis très bien capable de savourer mon coucher du soleil balinais sans m’faire licher entre deux orteils. 

J’suis pas une grosse dormeuse. Vous me verriez être insomniaque, parce que dormir à plusieurs, pas capable, pis c’est clair que ça doit ronfler. Mais en même temps, ça rendrait plus captivant l’émission Occupation Double la Nuit, qui consiste ben souvent à des plans de piscines tranquilles où il se passe rien parce que tout le monde dort. Eh bien, pu maintenant! Vous allez me voir errer toute la nuit. 

Vous pourriez voir, en gros plan, mes expressions faciales variées. Un peu comme ils font avec Joanie mais cent fois plus. Y’aurait sûrement même un montage fait de toutes mes faces sur le site.

J’ai même, pensé à mon speech si jamais j’avais à me vendre aux candidats comme les filles du deuxième tapis rouge. Ça sonnerait un peu comme ceci:

«La prod a refusé que j’garde mes converses et y’ont insisté pour que j’mette une brassière faque imaginez moi juste un peu plus petite mais pas tant que ça parce que j’mesure quand même 5’10’’ pis imaginez-moi aussi avec une moins grosse craque de sein. J’aimerais ça que vous me choisissiez parce que j’aimerais ça connaître Jay Du Temple un peu mieux. Pour vrai, j’arrête pas de le pogner sur Bumble pis on fait toujours un match, mais après il me répond pas. Kbye ! »

Me choisirais-tu?

 

 

Dominique signature Folie Sofia logo reviseure

 

Cocktails & humour au Bar Le Record

humour bar cocktail

humour bar cocktail

 

Si tu aimes l’humour, les beaux bars, les bons drinks, tu ne dois pas manquer la première édition d’Humour Live au Bar Le Record lundi, le 18 septembre! On adore cet endroit unique dans le quartier de Villeray, où tu peux boire une bière, un cocktail ou l’un des nombreux scotchs disponibles et même accompagner le tout d’un délicieux snack. C’est sous l’animation d’Antoine Lacoste et du flamboyant Julien Chidiac à la Chronique que tu pourras rire toute la soirée. Pas moins de 5 humoristes se chargeront de te faire passer un bon moment. Rien de moins!

Si tu es étudiant.e, ce sera 5$ pour toi, sinon ajoute un petit 2$ et tu auras accès à une superbe soirée.

Va liker la page du bar si ce n’est pas déjà fait, juste ICI!

 

bar record musique

 

 

ariane photographie cheveux verts portait

Cher dude, je veux plus que juste tes dickpics

Cher dude, je veux plus que tes dickpics

Cher dude,

Je t’écris parce que ces temps-ci, on passe beaucoup de temps sur Snapchat, à se désirer quand on n’est pas trop lazy. Souvent, pour sauver du gaz, notre relation en reste à quelques photos tard le soir afin de nous donner le matériel nécessaire pour faire la job tuseul.

Je remarque alors que, lorsque ce n’est pas ton visage que tu me montres, l’image qui jaillit sur mon écran se situe bien en-dessous de la ceinture: tu me montres ton pénis. Je mentirais de dire que de voir l’update de ton organe sexuel au fur et à mesure que nos discussions avancent, n’a jamais été efficace. Cependant, sur la seule photo que j’ai sauvegardée en secret, afin de pouvoir la regarder quand bon me semble, tu étais en jeans. Des fois, il n’y a rien de mieux qu’une personne en jeans. J’ai pu voir la définition de certains muscles, que je n’ai pas eu le temps de regarder lors de notre rencontre, par manque de clarté ou de préliminaires. J’ai pu jouer à la devinette avec toutes ces choses bien moulées dans ton denim, sans avoir la certitude d’avoir raison ou tort. Sa moulure dans un boxer fait tout aussi bien la job car ton pénis a ses limites photogéniques. Je veux te dire que, pour moi, et pour bien d’autres personnes, la réponse adéquate à une photo “artsy” de mes seins ou de mon ventre/underboob serait, bien sûr, de me permettre de revoir ces obliques gagnés par de durs entraînements. Je vais en profiter pour t’avouer que ce sont mes muscles prefs et, ça tombe bien, tu les as.

Je tiens quand même à rajouter que, si tu étais garni d’une bedaine, la règle serait la même. Et que n’importe qui lors de ses échanges photos peut varier ce qu’il met en valeur, afin d’essayer de build up une certaine tension, au lieu de simplement la montrer. Je sais que c’est beaucoup moins graphique qu’un gros plan de pénis, mais, en réalité, ça m’excite bien plus. Vois-tu, la société et la pornographie t’ont appris à aimer les images sans imagination, où on te montrait tout ce qu’il y avait à voir. Cependant, sans dénigrer l’apparence de ta verge et de sa grosse veine, j’aime avoir de la place pour ces histoires dans ma tête. Parce que moi, c’est ce que la société m’a montré à aimer.

C’est un peu mal fait, je comprends. Car je te montre de la suggestion, alors que toi tu voudrais peut-être un peu plus de graphique, vice versa. Je ne me vois tout simplement pas faire de poses aguichantes à lèvres grandes ouvertes ou prendre des photos zoomées de mes labias; mon sexe sera suggéré, jamais imposé. Mais étonnamment, certains d’entre vous n’expriment pas la même gêne avec leur entre-jambe.

Ce n’est pas que je ne veux pas que tu le mentionnes ou que tu me le montres un peu, je dis juste qu’il n’est pas nécessaire d’en faire un macro. Et il est toujours important que ce soit lorsque celle-ci est demandée ou dans un moment enclin à ce genre de photo, évidemment. Jamais en réponse à ma photo avec le nouveau filtre de la journée, tôt le matin ou celle de moi en train de boire un café. Ton pénis devrait toujours venir avec un trigger warning et non comme un “bon matin”.

Au plaisir de te revoir dans notre univers numérique,

Cordialement,

Dominique

dominique-signature-02-jpgverifiedsofia