Hamilton Beach : des petits électros qui font plaisir!

hamilton beach

C’est un des événements qu’on adore beaucoup. C’est la 2e année que nous sommes invitées à l’événement d’automne de Hamilton Beach, où l’on peut découvrir les nouveautés de la marque. Petit café à la main et accompagnées par une représentante, nous avons fait le tourdes petits électros. Une chose que nous avons adorée Ariane et moi, c’est le smoothie qui nous a été servi. On connaissait déjà les petits mélangeurs colorés et on savait déjà qu’ils fonctionnent à la perfection. D’ailleurs, j’en ai un à la maison! Bref. Le smoothie était juste parfaitement délicieux et onctueux. Après à peine 4 minutes, tous les ingrédients ne faisaient plus qu’un. D’ailleurs, on a pu repartir avec le mélangeur Go Sport vraiment pratique pour préparer un smoothie rapidement, puisque l’on prépare la boisson directement dans un contenant pour apporter. C’est juste parfait! 

En plus de revoir certains items populaires, comme la mijoteuse version rectangulaire, le cuiseur à riz et le cuiseur à gruau, on a découvert quelques nouveautés très intéressantes. Un de nos coups de cœur a été le batteur à boissons DrinkMaster fini en chrome classique. C’est un peu un retour pour cet item. Je ne sais pas si vos grands-mères avaient ça, mais moi oui. Elle avait la version couleur vert menthe et elle me faisait des milkshakes. C’est clairement un item qui sera populaire pour le temps des Fêtes,un beau cadeau à offrir et même à recevoir.

Hamilton Beach, c’est vraiment une compagnie qui a à cœur l’accessibilité et la qualité. À la maison, j’ai principalement des items de cette compagnie, que ce soit ma mijoteuse, mon batteur à main ou sur socle. Je suis toujours satisfaite lorsque je cuisine avec ces outils de cuisine. Les prix sont abordables et les produits durent longtemps, en plus d’être performants. J’aime pouvoir découvrir les nouveautés et poser toutes mes questions. Bien choisir ses instruments de cuisine, c’est important pour moi. S’il y a bien une chose que je déteste, c’est bien de cuisiner quelque chose et que ce que j’utilise me brise entre les mains.

Je vous invite à aller fouiner sur le site internet de Hamilton Beach afin de  découvrir les nouveautés ainsi que l’ensemble des items qui pourraient vous plaire à vous ou à une personne de votre entourage! De plus, restez à l’affût de notre concours Facebook, on vous gâte grâce à Hamilton Beach très bientôt : yeah!

Crédit photo couverture : Benoit Vermette

Mon premier temps des Fêtes en solo

temps des fêtes en solo

On est présentement le 2 novembre, déjà. J’en reviens pas à quel point le temps passe vite depuis quelques temps. Je vois la magie des Fêtes opérer déjà. Le Starbuck a sorti ses boissons spéciales et on commence à voir les décorations s’installer peu à peu. Les magasins sortent leurs choses du temps des Fêtes et la parade du Père Noël est déjà sur toutes les lèvres des enfants. J’avoue, cette année j’ai un peu le moton. C’est la première fois que je suis seule. En fait, que j’habite seule. J’ai toujours vécu la frénésie du temps des Fêtes avec mes parents, mes colocs et mes conjoints. Là,  je m’apprête à vivre tout cela seule. Je suis une fan de Noël, j’ai des traditions depuis toujours : décorer mon sapin avec de la musique de Noël et un gros chocolat chaud, mettre des lumières sur mon perron, mettre des décorations partout dans la maison, faire des cadeaux, des biscuits de Noël, etc.

Plus les jours avancent, plus la boule dans mon ventre fait mal. J’ai envie de faire comme les 31 dernières années et penser à moi, profiter de ce moment de l’année que j’aime tant, même si je suis seule dans mon bel appartement dans lequel j’ai mis tant d’amour. Je crois que j’ai peur en fait. Peur de souffrir de solitude en regardant mon entourage préparer ce moment de l’année entouré. Ce n’est pas de l’envie ou de la jalousie, mais plus une adaptation que je ne pensais pas devoir faire.

Noël et mes petites habitudes ont toujours été importants pour moi. Encore plus les 3 derniers Noël que j’ai passés avec mon beau-fils. Je sais que c’est un gros morceau qui pèse lourd dans mon cœur de ne pas tout faire avec lui, ses petits yeux brillants de partager mon bonheur des Fêtes et apprendre un peu de moi. Je serai nostalgique c’est certain, mais nos souvenirs resteront et nous en créerons de nouveaux.

Je compte bien profiter de cette nouvelle vie en solo pour me créer de nouvelles traditions tout en conservant mon amour pour ce moment de l’année.Ce sera en silence, un matin d’un week-end aléatoire que je sortirai mon sapin de sa boîte et que je mettrai un peu d’amour pour le décorer, accompagné d’une grosse tasse de café avec du lait de poule et probablement un bon croissant. Je m’installerai par la suite confortablement sur mon divan et j’écouterai mon film de Noël préféré de tout les temps :Home Alone.

Première Moisson : une bûche signature pour l’Accueil Bonneau

Le 4 décembre dernier, Première Moisson nous a invités à son événement annuel des Fêtes. Cette année, la bûche signature se nomme L’audacieuse. Pour chaque bûche vendue, un montant de 20 $ sera remis à l’Accueil Bonneau qui est un organisme qui vient en aide aux personnes itinérantes, ainsi qu’aux gens à risque de le devenir. L’objectif de la boulangerie est de 20 000 $. C’est Josée Fiset, cofondatrice de Première Moisson, et le pâtissier Patrick Montreuil qui sont derrière la création de cette bûche. Celle-ci est décrite ainsi :

« Véritable prouesse de goût, ce dessert associe un biscuit Joconde et un dacquois aux pistaches, mariés à une onctueuse mousse au chocolat noir Manjari 64 % de Valrhona, fabriquée sans ajout de crème ni d’autres produits laitiers, et à un coulis de griottes. Le tout est rehaussé d’un glaçage à la griotte décoré de chocolat noir.».

Le format de la bûche a été pensé pour évoquer un canapé douillet, ce qui est un clin d’œil à une des missions de l’organisme qui offre des lits aux personnes itinérantes. La bûche est vendue au coût de 59,95 $ pour 12 à 15 personnes ou à 48,95 $ pour 8 à 10 personnes et même en format individuel pour 5,95 $. Lors de l’événement médiatique, nous avons eu la chance de mettre notre grain de sel à la vague de générosité que Première Moisson avait organisée pour l’Accueil Bonneau. Ce sont 300 sachets de biscuits que tous ensemble, nous avons emballés. Il y avait 3 stations : le remplissage de sachets de biscuits, la création des étiquettes avec de petits messages et l’attache du ruban avec les étiquettes. C’est remplis de fierté que nous avons tous terminé en applaudissant chaleureusement . C’était tellement le fun de voir tout le monde mettre la main à la pâte, s’encourager et travailler ensemble, pour la cause. Accompagné de vin chaud et de verres de bulles, l’énergie était vraiment positive. C’était vraiment beau de voir la générosité collective qui régnait sur place, le simple fait de donner au suivant, c’était immense comme sentiment. Première Moisson a vraiment le cœur sur la main et c’est contagieux.

 

On a souvent l’habitude, en tant que blogueuse, de recevoir plein de cadeaux lors de ce type d’événements, mais c’était vraiment beau de revenir à la source et prendre conscience que de petits gestes peuvent vraiment faire la différence dans la vie de beaucoup de gens qui sont dans le besoin.

Pourquoi 300 sacs de biscuits? Parce que Première Moisson, en plus de vouloir remettre 20 000 $ ou plus suite à la vente de la bûche signature, a décidé d’offrir 300 repas qui ont été servis le 5 décembre dernier à l’Accueil Bonneau. Un geste généreux et tellement réconfortant. De plus, dans l’invitation médias, on nous demandait d’apporter un jeans pour homme pour en faire don à l’organisme. En vue de l’hiver qui s’installe, ce petit geste change des vies. C’était vraiment une soirée sous le signe du partage.

Après le travail, nous avons mangé et discuté entre nous. Charcuterie, fromages, salades, pains variés, tout était délicieux. D’ailleurs, nous avons pu déguster le carré brioché aux fruits et amandes, délicieux! Celui-ci est fait d’une pâte viennoise, crème d’amande et fruits macérés dans le rhum. À essayer!

Si vous aussi, vous voulez donner au suivant, on vous invite à vous procurer la bûche Signature l’Audacieuse qui est disponible dès maintenant dans tous les Première Moisson. C’est une belle manière de mélanger générosité et plaisir. Pour l’avoir goûtée, celle-ci est absolument décadente!

 alix marcoux

Des bûches de Noël décadentes!

les givrées

Le temps des Fêtes est clairement mon moment de l’année favori. Depuis le début novembre, on a l’immense chance de découvrir plein de choses et c’est vraiment le fun, disons qu’on ne s’ennuie pas. Le 5 décembre dernier, nous avons été invitées par Les Givrés pour découvrir les bûches de Noël. Je connais la compagnie puisque j’y vais régulièrement l’été pour mon traditionnel cornet moitié pistache et moitié matcha! Mais je n’avais jamais encore essayé les bûches. Sur le plateau, nous avions 5 saveurs :

  • L’iglu : crèmes glacées érable et vanille parsemées de macarons chocolatés, génoise vanille et sauce caramel, blocs de guimauves montés pièce sur pièce.
  • Juste du sorbet : sorbets mangue, framboise et citron, génoise vanille et gelée de groseille, miroir framboise.
  • La pistache-fraise : sorbet fraise, crèmes glacées pistache maison et vanille, génoise pain d’épices et compotée de rhubarbe, miroir chocolat au lait.
  • Végane : sorbet framboise, glaces véganes caramel O’cacao et chocolat, génoise sans gluten et gelée de framboise.
  • Convoi de macarons : crèmes glacées vanille et chocolat, gelée de griotte, génoise chocolat et sauce chocolat, pulvérisée de chocolat et accompagnée de macarons glacés chocolat-framboise et vanille-griotte.

Je ne peux pas vous cacher que mon coup de coeur est la Juste du Sorbet. Malgré le fait que j’ai vraiment la dent sucrée et que je tripe sur le chocolat, cette bûche m’a littéralement jetée par terre. Les gelées de fruits sont fait maison à base de vrais fruits et la texture est parfaite. Le mélange de citron avec la mangue et la framboise, je n’ai pas de mots pour décrire la chorégraphie de saveurs qui se faisait dans ma bouche. La végane m’a beaucoup plu également, en plus d’être sans gluten, elle est goûteuse et le mélange de chocolat et framboise est vraiment réussi. En plus des saveurs, le fait que tout est cuisiné maison, qu’elles sont magnifiques, les bûches sont de portions parfaites pour toutes les occasions et pas de gaspillage puisqu’étant  faites à base de crème glacée et de sorbet, tout se conserve au congélateur!

Vous pouvez, dès maintenant, réserver votre bûche de Noël, soit en ligne ou en magasin. De plus, vous pouvez, jusqu’au 24 décembre vous rendre en boutique pour récupérer votre bûche réservée ou simplement succomber à une d’entre elles encore disponible dans les frigos.

Pour connaître les points de ventes, c’est ICI.

Pour consulter la boutique en ligne, c’est ICI.

 

 ariane reviseure

Miracle Montréal : la magie des Fêtes tout le mois de décembre!

Dernièrement, j’ai eu la chance de me rendre à un endroit féérique. Oui, oui. Je ne savais pas ce qu’était Miracle Montréal. Lorsque je suis arrivée sur place, sur la rue St-Paul Ouest à Montréal, j’ai compris que ma soirée allait être enchantée. Dès mon arrivée, j’ai été accueillie par une personne vêtue d’un complet aux couleurs et imprimés de Noël et j’ai automatiquement eu un petit sourire. Puis, dès que j’ai franchi la deuxième porte, j’ai été envoûtée. Les lumières, les décorations, la musique de Noël, l’ambiance, tout était parfait. Rien n’était trop quétaine à mes yeux, car c’est vraiment l’endroit idéal pour ne penser à rien d’autre que d’avoir du plaisir. Tout dégage le temps des Fêtes et c’est impossible de ne pas s’y sentir bien.

Miracle Montréal est en fait un bar éphémère qui a été fondé par les propriétaires du bar à cocktails Mace. La première fois, celui-ci s’est tenu à New York, en 2014. Pour la troisième édition à Montréal, Miracle s’installe au cœur du Vieux-Montréal au Coldroom. Ce que je trouve magnifique de ce concept c’est, qu’en plus d’offrir un endroit féerique sous la thématique de Noël, il y a l’aspect de redonner au suivant puisque l’équipe de Miracle Montréal, en plus du Coldroom, remettra une partie des profits du bar éphémère à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour les enfants.

Les cocktails ont été élaborés spécialement pour le mois de décembre. Ceux-ci seront classiques, mais dans le but de se rappeler les bons souvenirs du temps des Fêtes. Voici quelques exemples :

  • Christmaspolitain : Vodka, Elderflower, Dry Vermouth, Spiced Cranberry Sauce, Rosemary, Lime et Absinthe Mist.
  • Christmas Carol Barrel : Aged Rum, Aquavit, Amaro, Pumpkin Pie, Lemon, Orange, Angostura Bitters.
  • Koala-La La La, La La La La : Gin, Pine, Dry Vermouth, Lime, Eucalyptus Syrop, Orange Bitters.
  • Run Run Rudolph : Gin, Mulled Wine Puree, Lemon, Cane Syrup, Posecco.

Pour ceux et celles ne buvant pas d’alcool, des mocktails sur demande sont disponibles et, pour y avoir goûté, ils sont excellents. Ce que j’ai aimé aussi, c’est que chaque cocktail possède son verre bien à lui, et ce, toujours dans la thématique de Noël. Mais Miracle Montréal pense à tout le monde puisque qu’un menu Grinch est disponible sur lequel un menu ressemblant plus à celui du Coldroom que Noël s’y trouve.

En plus des cocktails, un menu bouffe est disponible : brie fondant, plateau végé, plateau de fromages et charcuteries, tourtière maison, grilled cheese de canard confit, sandwich viande fumée, burger de porc effiloché, mac & cheese. Au coût de 11 à 23$, ainsi que des desserts décadents : brownies au chocolat, bûche au sucre à la crème et tartelette pomme et sucre pour 5$ chacun. C’est toute une expérience!

Si vous désirez vivre l’expérience Miracle Montréal, le bar éphémère est ouvert jusqu’au 30 décembre et les heures d’ouverture sont de 17h00 à 2h00. À noter qu’il s’agit d’un endroit dédié aux 18 ans et plus. Pour plus d’informations, rendez-vous aux liens suivants :

miraclemontreal.com

facebook.com/miraclemontreal

instagram.com/miraclemontreal

 

 

Révision par Jennifer Martin

La Dépendance : un espace rempli de douceur!

Le 21 novembre dernier, j’ai eu la chance d’aller à l’ouverture de La Dépendance : espace design gourmand. Dès mon entrée dans le local, j’ai été charmée. Les plafonds, la disposition des espaces, la décoration, tout est magnifique! De plus, dès que je suis entrée, l’odeur sucrée des biscuits m’a fait  un grand plaisir.

La Dépendance, située au 4282, rue Saint-Denis, est un nouveau local à Montréal qui se veut un espace design gourmand, unique en son genre. Axé sur le design, l’architecture, c’est un endroit à couper le souffle. Il y a trois espaces distinctifs :

L’Alcôve : une salle pouvant accueillir une trentaine de personnes. Parfaite pour des rencontres, des ateliers ou pour des conférences.

Le Kiosque : un endroit pour consulter les livres disponibles dans la librairie, ainsi que pour magasiner des objets déco et tendances, des produits fins locaux et importés et aussi de la papeterie et du thé.

View this post on Instagram

Vous êtes en manque d’inspiration pour l’achat d’un cadeau qui ne passera pas inaperçu? Arrêtez-vous à la boutique de @ladependance.ca et faites votre choix parmi nos beaux et bons produits ! ✨ Photo : @sarahdagephoto. Des produits de @bettyandjunedesign, @dotandlil, @aplatecouture et @joanniehoule_art . •⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ •⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ •⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #dotandlil #aplatecouture #joanniehouleart #joanniehoule #ladependance #design #green #espace313 #architecture #achatlocal #encouragerlelocal #espacegourmand #kiosque #livres #instabooks #instagood #instadesign #designideas #designlovers #espacegourmand #cafemtl #mtl #montrealmoment #design #scandinave #plateaumontroyal #beautifulspace #designlife

A post shared by La Dépendance (@ladependance.ca) on

View this post on Instagram

Du rêve à la réalité. 🥰C'est ce qui est arrivé pour notre fondatrice Karyne Beauregard dans les derniers jours. On vous pose alors la question, quel est votre rêve le plus fou? … Venez trouver l'inspiration dans notre espace kiosque-librairie. Vous y trouverez de livres spécialisés, des collections d'objets design, des produits fins locaux et importés, de la fine papeterie et des thés. D'ailleurs, vous pourrez y découvrir les produits de #bettyandjunedesign, @dotandlil, @aplatecouture et @joanniehoule_art. 🤩 •⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ •⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ •⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #dotandlil #aplatecouture #joanniehouleart #joanniehoule #ladependance #design #green #espace313 #architecture #achatlocal #encouragerlelocal #espacegourmand #kiosque #livres #instabooks #instagood #instadesign #designideas #designlovers

A post shared by La Dépendance (@ladependance.ca) on

Le Salon : il s’agit de l’espace où vous pouvez déguster un des thés du Palais des thés tout en mangeant un délicieux biscuit fait sur place. Une des spécialités, c’est le lait de trempage La Pinte. J’ai eu la chance de goûter à celui au chaï, accompagné de mon biscuit aux brisures de chocolat et c’était complètement décadent.

J’ai vraiment aimé la multifonction proposée par le local. On peut s’asseoir tranquille et se régaler accompagné.e d’un livre, travailler sur place ou simplement faire un peu de shopping dans l’espace arrière qui offre une variété de produits intéressants. J’aime particulièrement l’espace café, puisque le comptoir est magnifique et que le choix des douceurs que l’on peut y acheter est vraiment incroyable. Je suis gourmande de nature et j’ai le bec sucré et cet endroit est tout simplement parfait pour moi. Je m’y vois m’installer tout l’après-midi avec mon ordinateur, à manger des biscuits, boire du lait et du thé afin de profiter de l’instant présent. Je suis d’ailleurs une personne qui adore tremper ses biscuits dans le lait et j’aime le fait qu’on retrouve sur le menu des laits aromatisés pour y tremper ceux-ci!

Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

Révision : Jennifer Martin

Une deuxième succursale pour la Pâtisserie Petit Lapin

petit lapin

Connaissez-vous Pâtisserie Petit Lapin? Il s’agit de la seconde boutique de la propriétaire Viviane Nguyen. Après le succès de la pâtisserie située au l’Avenue Victoria à Westmount, qui a ouvert ses portes en 2014, elle a décidé de répéter l’expérience, mais sur l’Avenue Bernard cette fois-ci. Ce qui démarque Pâtisserie Petit Lapin, c’est que les produits offerts sur place sont véganes, sans gluten et exempts des 10 principaux allergènes, ce qui permet à une clientèle plus vaste de se gâter avec de délicieuses douceurs.

petit lapin

petit lapin

petit lapin

Le nouveau local est plus espacé que la première succursale, créant ainsi un design épuré et pouvant accueillir une plus grande clientèle. Une vingtaine de places, avec une longue banquette couvrant la totalité d’un mur, permet d’y déguster un bon thé tout en mangeant ou en décorant une pâtisserie. Petits et grands y trouveront leur plaisir à coup sûr. Le forfait de décoration comprend 6 cupcakes ou un gâteau de 5 pouces et vous pouvez choisir un choix de glaçage, des boules de fondant et bonbons décoratifs. Par la suite, des emporte-pièces et outils sont mis à votre disposition pour créer le gâteau selon vos goûts. Il est même possible de réserver cette activité créative pour un anniversaire sans avoir aucun soucis au niveau des allergies!

En plus des gâteaux et pâtisseries, Petit Lapin offre un menu lunch et un service de thé, toujours dans l’optique où tout est végane et sans allergènes. Le menu est constitué de soupe et salade du jour, d’un plat chaud de la semaine, sandwiches classiques, ainsi qu’un grilled cheese. Pour les enfants, un croque-licorne beaucoup trop cute, fait avec du fromage à la crème végétalien, du colorant naturel et des confettis, saura leur plaire sans doute. Pour le service de thé, qui sera offert prochainement de 14h à 16h, vous attendra un plateau de 3 étages garni de scones, sandwiches fins et de thé végétalien. J’ai déjà hâte d’essayer!

Je ne connaissais pas Pâtisserie Petit Lapin avant cette soirée et j’ai été agréablement surprise. En plus d’offrir une variété de pâtisseries pour tous et toutes, il y a plusieurs ateliers disponibles. Pour le temps des Fêtes, tout est magnifique et assurément délicieux! Le local en soi, coloré, pastel, tout en douceur, agrémenté par le  judicieux choix de décorations, attire l’oeil et ne peut que vous mettre le sourire aux lèvres. J’ai particulièrement apprécié que l’on puisse décorer notre propre bûche, c’est le genre d’activité qu’on fait rarement. Le temps des Fêtes, c’est souvent une période où on court de gauche à droite, mais le fait de s’arrêter un instant, s’asseoir, déguster un bon thé et décorer une bûche, un gâteau, des cupcakes pour ses partys, c’est juste plaisant et ça crée de beaux moments. En plus de la bûche que j’ai très hâte de goûter lors de notre brunch de Noël prochainement (on va clairement vous en reparler), j’ai a-d-o-r-é le petit biscuit au pain d’épices! Je n’ai pu m’empêcher de m’acheter des macarons. J’adore cette petite sucrerie, j’ai donc opté pour toutes les saveurs disponibles : matcha, fraise, vanille et lime. MIAM! Un vrai délice!

D’ailleurs, c’est le moment de passer vos commandes pour la collection des Fêtes et il y a du choix pour tout le monde. Les saveurs de bûches disponibles sont vanille, chocolat et framboise qui sont des gâteaux pour 8 à 10 personnes au coût de 64.95$. Il est également possible de venir en boutique pour décorer sa propre bûche de Noël comme nous avons eu la chance de faire. En plus des gâteaux, Petit Lapin offre des biscuits en pain d’épice et des biscuits Colore-Moi, des cupcakes aux saveurs festives et une boîte de douceurs variées. Bonnes douceurs!

Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

Crédit photos : Ariane Martineau

 ariane reviseure

Bohemian Rhapsody : tout simplement magique!

Les gens qui me connaissent personnellement savent à quel point Freddie Mercury a une place plus qu’importante dans ma vie. Oui. C’est mon idole et plus que ça même. J’adore Queen, la musique, mais aussi toute l’histoire qui entoure ce groupe mythique. Je savais depuis quelques années qu’un film sur la vie de mon idole allait sortir, mais c’était long. Chaque article me décourageait un peu plus chaque fois. Mais c’est le 2 novembre dernier que le film est enfin sorti au cinéma. Malgré le fait que je m’étais dit que je me garocherais au cinéma le soir-même de la sortie, j’y suis allée seulement le 17 novembre dernier. Ben oui toi! Questions de temps, c’est tout. Le fait d’y être allée deux semaines après la sortie m’a permis d’entendre beaucoup de critiques. D’un côté les médias qui ont majoritairement critiqué négativement le film et de l’autre, les fans, qui ont adoré. J’avais juste hâte de le voir et je savais déjà que j’aimerais, j’avais le sentiment que ça viendrait me chercher.

Mon ex m’a texté après avoir été le voir au cinéma et il m’a dit «J’ai pleuré à la fin du film. C’était bon. Prépare-toi à faire les moves». Il sait à quel point Queen est important dans ma vie. Venant de lui, je savais que c’était vrai. Donc, le 17 novembre j’ai acheté mon billet. Avec mon sac de popcorn et un thé glacé, je me suis enfouie dans le siège et j’ai écouté le film.

Est-ce que j’ai aimé le film? OUI. Est-ce que j’ai pleuré? OUI. Est-ce que j’ai eu des frissons? OUI. Ayant lu beaucoup sur l’histoire du groupe et de Freddie Mercury (mettons que j’ai une dizaine de livres biographiques), rien ne m’a vraiment surpris, je savais déjà tout. Mais de voir en images l’histoire de cet homme remplie d’e rebondissements m’a rendu extrêmement émotive. Le film aurait pu durer 6 heures que je n’aurais rien eu de négatif à dire. Je peux comprendre les mauvaises critiques concernant les choix cinématographiques et certaines scènes, etc. Mais je ne suis pas une critique de cinéma, je suis une grande admiratrice de Queen qui a été divertie à 100% par ce film. D’ailleurs, je retourne le voir assurément avant qu’il ne soit plus en salle.

Ce que j’ai aimé du film, c’est la grande place des chansons. C’était le fun de voir en images l’histoire de certaines chansons que l’on connait et qui ont marqués les années 80 prendre forme. Que ce soit la chanson Bohemian Rhapsody, Love of my life ou We will rock you, on voit tout le côté créatif derrière le groupe et j’ai trouvé ça tellement l’fun! Je suis encore sur un nuage d’avoir vu le film. Enfin, mon idole au grand écran, sa vie, celle de Queen, une partie de ce qu’ils ont vécu. Un hommage à leurs œuvres et à ce grand homme qu’était Freddie Mercury. On voit la déchéance de celui-ci, ses tempêtes intérieures, mais on voit aussi l’ampleur du talent unique qu’il avait et cette excentricité qui a changé le monde musical. Le fait que le film se termine par Live Aid est vraiment venu me chercher, c’était une finale parfaite. En plus d’être significative dans l’histoire de Queen, pour moi ce l’était aussi puisque c’est en visionnant cette cassette que j’ai découvert cet homme unique, mystérieux que j’avais envie de connaître sous toutes ses coutures. Rami Malek est une réel découverte pour moi. Je crois sincèrement qu’il a rendu justice à Freddie Mercury, mon légendaire idole.

View this post on Instagram

#MondayMotivation #bohemianrhapsody

A post shared by Queen (@officialqueenmusic) on

Bref. Je vous invite à aller voir le film. Pour être diverti, être nostalgique et juste apprécier cette parcelle d’histoire d’un groupe unique et légendaire!

 

Crédit photo de couverture : Page Facebook du film Bohemian Rhapsody

Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse (Nelson Mandela)

Nelson Mandela

« Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse »

– Nelson Mandela

Cette citation. Que dire? C’est inspirant et c’est un peu comme un coup de pied au derrière. C’est tellement facile de se projeter, de rêver pour ensuite se dire que c’est trop compliqué et que de toute manière, ça ne va pas fonctionner. Je suis la première à faire ça. Les réflexes que nous avons envers nous-mêmes peuvent tellement être négatifs. C’est quand même triste de réaliser à quel point on peut être difficile et que l’on manque parfois de confiance en nous.

Quand j’ai lu la citation de Nelson Mandela, elle m’a accrochée. C’est rare que je note une citation, mais celle-là je l’ai écrite sur un post-it, aussi dans mon agenda et finalement même sur une grande feuille que j’ai affichée sur mon tableau à mon travail. Des mots peuvent parfois servir d’inspiration. Cette phrase est tellement vraie! J’étais certaine que jamais je ne pourrais changer de travail, trouver un poste ailleurs que l’endroit où j’étais depuis dix ans. Ensuite, j’ai postulé et c’est tout de même arrivé. J’ai tellement d’exemples positifs de belles choses qui se sont concrétisées après beaucoup de travail, de confiance et de persévérance. On prend rarement le temps d’accorder de l’importance sur les bons coups, on met l’emphase trop souvent sur ce qui se déroule moins bien. J’essaie le plus possible  chaque jour, avant de me coucher, de trouver une chose positive dans ma journée, peu importe comment elle s’est déroulée. Juste de pouvoir m’endormir sur un souvenir qui fait du bien.

Je me souviens quand j’étais belle-mère, j’avais été à un rendez-vous pour mon beau-fils avec son père chez une pédopsychiatre pour son TDAH. Elle nous avait suggérer de lui demander chaque jour ce qu’il avait le plus aimé dans sa journée. On a fait l’exercice plusieurs fois et ça me donnait l’occasion à moi aussi d’y réfléchir. J’avais le sourire et je prenais le temps de revenir en arrière, même si au moment même je feelais pas super bien. Nous sommes tellement enfouis dans nos routines, habitués à fonctionner à cent milles à l’heure que quand vient le temps de s’arrêter, on finit par retomber dans notre patern habituel.

Je me suis trop habituée à freiner. À ne pas me lancer. À reculer avant même d’avoir avancé d’un pas. Je suis peut-être même passée à côté de belles choses parce que j’avais peur, que j’appréhendais, parce que j’étais absolument certaine que c’était impossible.

J’ai envie de m’entourer de beau, d’espoir, de positif et de simplement y croire. Que ce soit un projet, une idée, une sensation, j’ai juste envie de me lancer sans être envahie de ‘’mais’’, de doutes et d’incertitudes. Je crois qu’il faut simplement se donner le droit d’essayer, de le faire et de voir après.

 Audrey photo de signature

L’Gros Luxe a les meilleurs Grilled Cheese

Au début du mois, nous avons eu la chance d’aller essayer un des délicieux grilled cheese au L’Gros Luxe sur le Plateau. Vous avez peut-être vu passer nos photos et stories sur Instagram! En fait, nous avons été invitées pour tester le concept du Mois du Grilled Cheese. Dès notre arrivée, nous avons eu droit à un service exemplaire. Notre serveur nous a d’abord servi un petit drink : un Appleton sucré avec de la lime. C’était juste parfait! Puis, le choix du sandwich fromagé devait se faire. On nous a expliqué que, chaque semaine, chaque succursale avait sa recette spéciale, plus excentriques les unes des autres. Passant du grilled-cheese poutine, pain aux raisins, bleuets, fromage à la crème et sucre glace et plus encore. C’est plus de 32 recettes de grilled cheese qui ont été créées pour l’événement, et ce, aux 8 succursales.

Ariane et Karine ont décidé de se partager les deux choix qui suivent :

  • Le grilled cheese fromage de chèvre & betteraves se trouvant sur le menu régulier;
  • Le grilled cheese au havarti frit, oignons caramélisés et pommes vertes qui était disponible sur le menu spécial de l’événement à la première semaine.

C’était complètement décadent. Les deux étaient délicieux et même complémentaires. L’événement se termine cette semaine, soit le 30 novembre, mais il est encore temps pour vous de vous rendre à une des 8 succursales et de vivre l’expérience! Sinon, L’Gros Luxe a toujours des options de grilled cheese sur son menu régulier. Et pour les personnes qui ne raffolent pas de ce met, je vous conseille de tout de même y goûter éventuellement, car ça n’a rien à voir avec ce qu’on peut se faire chez-soi à 3h du matin, sur le coin du comptoir. Et les portions sont immenses. On a à peine touché à notre salade et on avait malheureusement plus faim pour un dessert. Tristesse, je sais!