Ma liste utopique

Jen parle de sa liste utopique

Rêver…

Idéaliser…

Me projeter…

Espérer…

Souhaiter que…

Appelle ça comme tu veux. Il y a déjà pas mal d’années, j’ai commencé à dresser la liste de mes envies.

Les choses possibles que je voudrais accomplir combinées à celles que je considère utopiques, mais peut-être réalisables si la vie décide de me déposer de temps en temps sous une bonne étoile.

J’ai eu envie de la partager ici, avec toi.

Pourquoi ?

Peut-être pour en garder une trace quelque part ?

Au cas où quelqu’un la lirait et pourrait m’aider à en accomplir quelques-unes ?

Parce que je pourrais la relire dans 10 ans et trouver que c’est dont n’importe quoi comme liste ou que c’est au contraire la meilleure chose que je pouvais faire ?

Je ne le sais pas, mais je vais la mettre ici quand même. Juste au cas.

  • Un jour, j’espère avoir une maison qui donne sur la mer. Pas la mer de la Gaspésie, celle un peu plus chaude du Pacifique. Idéalement en Californie. Mais si elle doit être devant l’Atlantique, quelque part entre Cap Cod et Miami ça me convient aussi. La Méditerranée serait acceptée aussi, t’sais.

Jen parle de sa liste utopique

  • Je voudrais gagner ma vie avec l’écriture. Que ce soit avec Folie Urbaine ou d’une autre façon, j’aimerais ça que ce soit ce qui me permet de payer mon électricité, ma bouffe, mes vêtements et… ma maison sur bord de la mer. Pas que je n’aime pas ma job actuelle, mais j’ai l’impression que dans un avenir pas trop lointain, j’aurai l’impression d’en avoir fait le tour. Pis tourner en rond, ce n’est pas mon genre.
  • Je rêve de manger ce que je veux et que ça n’ait plus jamais d’incidence sur mon corps. Que je choisisse les jujubes multicolores ou les salades colorées, je pourrais me concentrer juste sur les couleurs de mon assiette plutôt que sur les calories qu’elle contient. Un jour, j’aurai appris à vivre avec mon trouble alimentaire et je pourrai rayer ceci sur ma liste.
  • J’aimerais avoir les jambes lisses sans me raser tous les soirs. Ben quoi, je n’ai jamais prétendu que cette liste était sérieuse. C’est une liste UTOPIQUE !
  • Je voudrais pouvoir voyager sans contraintes de temps, d’argent, de responsabilités ou de santé. Je voudrais pouvoir aller partout sans avoir peur de sortir de ma zone de confort, sans avoir peur que la langue soit une barrière. Sans avoir peur qu’une attaque terroriste ou que Zika vienne troubler ma paix d’esprit. Considérer le monde comme un jeu et avoir envie de m’y déplacer comme un pion dans un jeu de serpents et échelles, mais sans jamais pogner les reptiles.
  • J’aimerais ça que mon fils vive une vie heureuse, sans problèmes de santé, d’argent ou de cœur brisé en 1000 morceaux qui l’empêche de croire en l’amour. Si seulement je pouvais lui donner l’expérience qui vient après s’être cassé la gueule, sans qu’il ait à subir les chocs et les larmes qui viennent inévitablement. Je le sais que dit de même, j’ai juste l’air de vouloir trop le couver, mais c’est ma liste. J’ai quand même le droit de l’écrire comme je veux.
  • Je veux aller en Californie. Lis ceci… tu vas comprendre.

Jen parle de sa liste utopique

  • Je veux arrêter de m’en faire pour tout… ouais, pas mal tout. Ce que pensent les gens, ce que pense ma famille, ce que j’aurais dû dire ou faire, je m’en fais avec les imprévus, les changements, les mauvaises nouvelles. Bref, tout ce qui est négatif, m’empêche de dormir et me cause de l’anxiété inutile. Et comprendre une fois pour toutes qu’il n’y a rien de parfait. Pis quant à ça, je ferais rayer le mot parfait du dictionnaire. Les humains s’en porteraient pas mal mieux et cesseraient tous de vouloir atteindre une perfection qui n’existe pas.
  • Je voudrais une garde-robe interactive. C’est le seul côté « techno » que j’aimerais assouvir. Je me lèverais chaque matin et je pourrais choisir parmi une sélection illimitée de vêtements et voir ceux-ci apparaître miraculeusement dans ma penderie. Et disparaître ensuite pour ne plus jamais porter deux fois la même chose. Parce que oui, je l’avoue, je me tanne pas mal vite de mon linge.
  • Je voudrais ne pas avoir de limites, rien pour me freiner, personne pour me dire que ce n’est pas la bonne chose ou que ce n’est pas ce qu’il me faut. N’avoir rien qui m’empêche de foncer, ne pas avoir peur de l’échec ou de me tromper.
  • Je voudrais ne plus jamais être prise dans le trafic. PU JAMAIS. Parce que j’haiiiiis ça. Peu importe où je vais, et ce, même si j’ai quelqu’un avec qui jaser pour passer le temps. Ça me rend agressive et je montre le pire côté de mon impatience.
  • J’ai envie de recevoir des cadeaux tous les jours… et aussi d’en donner. Parce qu’il n’y a rien de mieux que l’air surpris de quelqu’un qui reçoit un cadeau inattendu.
  • J’aimerais ça porter une grande robe de princesse et danser avec mon prince dans une grande salle de bal. Je sais… j’ai vu trop de films de Disney. Mais je soupçonne quand même 99,9 % des filles d’avoir rêvé à ça un jour ou l’autre. Même les féministes les plus endurcies.
  • Je voudrais conduire une Porsche décapotable. Juste une fois, pour me sentir comme Brenda quand elle embarquait dans la voiture de Dylan dans Beverly Hills 90210.

Jen parle de sa liste utopique

  • Je veux mourir dans mon sommeil, sans douleur, sans peur, juste avant que mon corps me lâche. Je veux finir ma vie paisiblement, après avoir réglé mon passé et fait la paix avec mes regrets.

Je veux ben des affaires finalement, non ?

Mais je pense quand même qu’il y en a quelques-unes que je vais réaliser là-dedans.

Sinon, ben c’était juste le fun de faire cette liste et de prendre le temps de m’arrêter pour rêver.

        

Ta bucket list

Dans la vie en général, on se crée des buts, qu’ils soient précis ou non. Parfois, on les écrit, desfois on fait seulement se les répéter dans notre tête. Aujourd’hui, on a décidé de mettre sur “papier” nos bucket lists i.e. notre liste de choses à faire avant de quitter cette terre.

 

Ariane-TaBucketlist

Je n’ai pas vraiment de bucket list. En fait, je ne fais plus de listes depuis plusieurs années. Avant, c’était ma passion première. Des listes de tout et de rien. Si je prends quelques minutes pour réfléchir à ce que j’inscrirais sur ma bucket list, je dirais que je ne veux pas de ce stress qui vient avec “les buts qu’on se fixe avant d’atteindre X âge”. Pour moi, c’est quelque chose qui ne me rend plus heureuse. Je ne crois pas au mariée-2enfants-chien-maison pour être heureuse. Alors, j’irais probablement avec les voyages, mais encore là, je n’ai pas de destination en tête. Je dirais que je metterais sur ma liste :

– Ne pas trop m’en faire avec le futur.

– Ariane

 

Dominique_taBucketlist

Je n’ai jamais vraiment pris le temps de penser à tout ça. Jusqu’à tout récemment, je n’avais pas du tout de liste en fait. Maintenant, je me prépare un an à la fois avec des objectifs pour ceux-ci. Mais je ne sais pas si j’ai vraiment des fantasmes que je veux réaliser absolument. Plus la vie avance, plus je me trouve avec de nouvelles envies et, des fois, je fais des X sur des nouvelles choses que je ne savais même pas pouvoir/vouloir désirer. J’aime me dire que je vis de plus en plus ma vie de façon satisfaisante et audacieuse. Je prévois faire un voyage tout seule prochainement, ça serait pas mal la seule chose sur ma liste pour le moment. 

– Dominique

 

Folie Urbaine Bucket List

Moi, ma bucket list est bien remplie! J’en ai même fait un tableau sur Pinterest ici! J’ai envie de faire plein de choses dans ma vie et les idées ne manquent pas. J’ai envie d’avoir ma maison sur le bord de la mer, de faire du parachute, de manger tout ce que je veux dans la même journée et d’aller en Californie, entre autres. J’ai toujours quelque chose à rajouter sur ma liste et je sais que je n’aurai pas assez d’une vie ou d’argent pour tout réaliser ce qui s’y trouve. Mais ça me fait du bien de rêver et d’espérer que ça va se réaliser. Pour moi, une bucket list, ça sert justement à ça, projeter dans l’Univers tous nos désirs les plus fous.

– Jennifer

 

Karine-TaBucketlist

J’ai des rêves, des ambitions et des envies. Une bucket list? Pas tellement, je suis plus du genre à tenter de ne pas me mettre de pression pour ne pas être déçue si certaines choses de ma liste ne sont pas réalisées. Mais, en ce moment, c’est principalement d’écrire et de publier mon premier roman, mon rêve de toujours, sur lequel je travaille très fort et que je vois enfin peut-être la fin et le résultat. Aussi, un peu comme beaucoup de gens ; voyager et découvrir le monde. Sinon, en général, c’est d’être heureuse et de continuer à faire ce que j’aime et ce qui me fait du bien, tout simplement. Mais j’avoue que de conclure l’achat d’un chalet avec mon chum, c’est pas mal quelque chose qui se trouverait en deuxième si j’avais une bucket list.

– Karine

 

folie-urbaine-biographie