Folie familiale·Folie intime·Jenny Ouellette-Levesque·Tous les articles

Hommage aux Mamans dans mon entourage : Amies, Famille, Collègues

Toutes les mamans méritent d’être récompensées d’un trophée de la meilleure maman au monde. Je me compte chanceuse d’avoir des personnes comme elles dans mon entourage. Le fait de savoir qu’elles vont être présentes dans ma vie lorsque je vais avoir des doutes ou des questionnements me sécurise énormément.

Folie familiale·Folie intime·Jennifer Martin·Tous les articles

Nos enfants ne nous appartiennent pas

Ton cœur se divise tranquillement, il se fractionne de façon subtile au gré des rencontres que tu fais et de la façon dont tu vis ta vie et tes passions. Un jour, je serai par moment presque invisible de l’équation qui compose ton quotidien. Mon esprit flottera toujours au-dessus de toi, mais tu seras tellement happé par le rythme effréné du monde dans lequel nous évoluons que je ne pourrai qu’espérer ton bonheur sans vraiment pouvoir y contribuer de manière aussi significative qu’auparavant.

Auteur éphémère·Folie familiale·Folie intime·Tous les articles

Dépassée

Mais là, ce n’est pas ça pantoute. Tu doutes. Tu te remets en question. Tu n’arrives pas à joindre les deux bouts. Tu te demandes chaque matin ce que tu vas servir comme déjeuner à ta progéniture. Tu cours pour aller les reconduire à l’école. Tu te dépêches d’aller au travail. Tu reviens essoufflée. Tu ne sais pas par où commencer le soir en arrivant chez vous. Tu sais que tu as deux beaux enfants à t’occuper.

Auteur éphémère·Folie familiale·Folie intime

À toi, fière maman à la maison

Je t’ai beaucoup jugée et aujourd’hui, je paye pour. Toi qui avais un avenir de femme de carrière, qui as tout mis sur la glace quand la petite ligne bleue est apparue sur le fameux bâton.
Je commence ma carrière et je suis trop égoïste pour tout laisser tomber pour être mère. Toi qui fais confiance à la vie. Bien moi, je t’envie. J’ai trop peur. Peur de manquer de tout, toi, tu es certaine de ne jamais manquer d’amour.

Ariane Martineau·Folie intime

Routine interrompue, partie 3

Passé ses 50 ans, Judy gardait ses cheveux teints d’un blond chaud et soyeux, semblait aller régulièrement s’entraîner à en juger par son physique musclé et ne manquait pas une occasion de se faire courtiser par les hommes plus jeunes. C’est à plusieurs reprises qu’elle a jugé sa fille pour son choix de rester seule après sa douloureuse séparation. Pour elle, il était inconcevable qu’une belle femme décide d’être mère monoparentale de son plein gré.