Quoi de B’Oeuf

On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf

Ariane et Karine ont eu l’immense chance de se rendre chez Quoi de B’oeuf pour tester le tout nouveau menu conçu pour le souper. En fait, le restaurant est avant tout Quoi de N’Oeuf, un restaurant à déjeuner/dîner qui existe depuis plus de 18 ans. Les propriétaires Mike Poirier et Chantal Fauteux ont acheté le restaurant et, en amour avec ce concept déjeuner, ils nous ont invité pour nous présenter leur nouveauté pour le reste de la journée. L’endroit devient Quoi de B’Oeuf les jeudis, vendredis et samedis soirs.

C’est le chef Fred St-Laurent qui est l’auteur du menu qui comprend des pogos au chorizo, saumon à l’érable, des tartares, une soupe à l’oignon, une chaudrée de fruits de mer et plus encore. Pour voir le menu en entier, rendez-vous sur le site internet ICI.

Lors de la soirée, nous avons eu la chance de manger plusieurs plats. Pour commencer, de petites bouchées tel que du hummous de pois chiches à la betterave. On a adoré! 

J’ai été charmée par l’ambiance du restaurant familial, en plus de la diversité des plats, plusieurs options sans viande sont disponibles. Mon gros coup de coeur a été le tartare de saumon pour son côté simple, mais tellement goûteux. Ensuite, les churros, rien de moins, étaient tout simplement délicieux et décadents. J’en aurais probablement mangé une douzaine.  – Karine

De mon côté, j’ai aimé tout sans exception, de la soupe à l’oignon  à la bière et pancetta gratinée de JF au mi-cuit, en passant par la salade césar réinventée, ainsi que le saumon fumé à l’érable!  L’endroit est cozy et j’ai déjà hâte d’y retourner pour essayer le déjeuner et le souper à nouveau. – Ariane

On vous laisse sur ces photos variées de plusieurs des plats offerts dans ce restaurant à l’ambiance chaleureuse et bon appétit!

Leur page Facebook ICI.

On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf On a testé le nouveau concept de Quoi d'boeuf

 

Crédit photos : Ariane Martineau

 

 

Taboo : manger varié et à sa faim grâce à MTLàTABLE

On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

Ça fait déjà plusieurs fois que je vous en parle, et ça fait multiples fois que je vais m’y régaler, mais je dois vous rejaser du Taboo.

Jusqu’au 11 novembre, profitez du spécial de MTLàTABLE qui consiste en une  table d’hôte de 4 services pour seulement 33$!

Ariane : Comme je suis une fille d’habitudes, lorsque j’aime quelque chose au restaurant, je risque de recommander la même chose à chacune de mes visites. Par contre, au Taboo, j’essaie de varier et d’explorer d’avantage. Je trouve que c’est plutôt facile, étant donné que leur menu comporte plusieurs petits formats qui permettent de diversifier les saveurs qui se retrouvent dans notre assiette. J’ai complètement dévoré tout ce que j’ai reçu et j’ai particulièrement aimé le côté sucré-salé de la Poutine Bohème!

Karine : J’ai aimé mon expérience générale, en plus d’avoir eu un excellent service, on a eu des explications pour chacun des plats pour être en mesure de bien choisir. J’ai adoré le carpaccio de betteraves que j’ai littéralement dévoré. Accompagné d’un petit verre de mousseux, c’est parfait! La quantité des plats est parfaite et le menu est idéal pour essayer des nouveaux et une variété de plats. Pas besoin de choisir au travers le menu, celui-ci est restreint ce qui nous fait sauver de précieuses minutes, parce que oui, c’est dur de choisir, puisque tout a l’air délicieux. Bref, le 4 services est vraiment à essayer. J’ai apprécié mon expérience et je recommande absolument absolument le menu!

 

1er service : 

– Carpaccio de betteraves d’ici, fromage de chèvre et miel

– Potage de courge butternut et pommes du Québec

On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

2e service :

-Tataki de thon rouge en croûte de sésame, suprêmes d’oranges et sa sauce d’inspiration orientale

– Magret de canard, foie gras, copeaux de parmesan servi sur un nid de roquette avec demi-glace au porto et foie gras

On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

3e service : 

– Poutine La Bohème

– Duo de miniburgers servi avec frites maison : Sucré Salé & Plan Nord

– Tartare de kangourou style Jack Beef servi avec croûtons Première Moisson et salade maison (non-photographié)

On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

4e service : 

Trilogie de desserts

On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Malefycia : une expérience unique!

On a testé Malefycia et wow, quelle expérience!

ATTENTION : cet article peut vous donner le goût d’aller voir une maison d’horreur très spéciale!

Quand nous avons reçu une invitation pour aller voir Malefycia, j’ai hésité un peu, mais j’étais très curieuse de vivre cette expérience. J’en avais entendu parler les années précédentes, alors je savais qu’il fallait que je m’attende à quelque chose d’intense, de triggering et de pas doux. J’avais pas mal raison.

La Zone 4, l’édition de cette année, était remplie d’odeurs, de pièces très dégueulasses, mais, surtout, elle débordait de comédiens et acteurs très talentueux et talentueuses!!!

Pour ma part, lorsque je regarde un film d’horreur, je suis du genre à rire beaucoup. Et ça ne faisait pas exception dans cette maison d’horreur. J’étais donc souvent la victime pour les expérimentations. Ce qui me faisait encore plus rire, mais je sais que ce ne serait pas le cas pour tout le monde, donc assurez-vous de bien vous informer avant d’aller voir ce parcours!

Étant donné que nous avons eu 4 billets (merci beaucoup à Marie-Annick Boisvert, ainsi que Malefycia), j’ai amené des amis qui, je le savais, allaient bien profiter de cette expérience unique : Sylvain, Andrew et Anthony. Ces deux derniers en ont profité pour filmer, avec l’accord au préalable, et vous ont concoté une superbe vidéo juste ICI.

 

 

Sans vous révéler plus, voici leurs impressions finales, le lendemain.

 

Andrew Tchernilevskii :

C’était malaisant, ça rendait inconfortable, ça faisait pas peur, mais tu te sentais hors de contrôle. Le fait que tu sais pas ce qui arrive, c’est pas particulièrement le fun. C’est pas traditionnel, c’est une expérience à faire dans une vie c’est le fun à vivre.

 

Sylvain Savard :

Je trouve ça dur ça expliquer, parce que je suis quelqu’un qui est difficile à choquer facilement. Les props étaient vraiment bien faits, mais les odeurs m’écoeuraient vraiment. C’était très unique, comparé à d’autres places du même genre, c’était plus des situations inconfortables et ça faisait différent. J’ai été un peu déçu, parce qu’il manquait de storyline, de suivi. J’aurais préféré que le début de l’histoire se continue, soit moins disparate, ça me déconnectait un peu de l’expérience.

 

Anthony Airoldi :

J’ai été très émoustillé, le début était très turn on, la proximité, l’expérience faisait vraiment appel à tous tes sens. J’ai vraiment apprécié la durée, tu en as pour ton argent, pis c’est bien dosé par pièce, t’es pas trop rushé dans ton expérience. Les odeurs étaient intenses vers la fin. J’avais encore des flashbacks des odeurs le lendemain. Visuellement, c’était très bien recherché, les acteurs était sur la coche.

 

LES PROCHAINES PHOTOS PEUVENT CONTENIR DES SPOILERS SUR L’EXPÉRIENCE DE CETTE ANNÉE

 

On a visité Malefycia et wow, quelle expérience! Merci à Gaboom Films pour le tournage.

 

On a visité Malefycia et wow, quelle expérience! Merci à Gaboom Films pour le tournage. On a visité Malefycia et wow, quelle expérience! Merci à Gaboom Films pour le tournage. On a visité Malefycia et wow, quelle expérience! Merci à Gaboom Films pour le tournage. On a visité Malefycia et wow, quelle expérience! Merci à Gaboom Films pour le tournage. On a visité Malefycia et wow, quelle expérience! Merci à Gaboom Films pour le tournage. On a visité Malefycia et wow, quelle expérience! Merci à Gaboom Films pour le tournage.

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

De la décoration chez Bois & Cuir

Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir

J’ai souvent passé devant des vitrines des boutiques Bois & Cuir, mais je ne crois pas que j’y avais déjà mis les pieds. Lors de l’ouverture sur St-Denis, j’avais bien hâte de découvrir leurs produits, ainsi que ce nouveau local fort impressionnant. Depuis 2014, la compagnie en est rendue à sa 6e boutique, ayant même des points de vente en Ontario et en Colombie-Britannique! On ne parle pas seulement de décorations à rajouter dans sa maison, mais bien aussi de meubles pour changer l’ambiance d’une pièce, de luminaires pour illuminer différemment, de gros objets pour être le point focal et créer ainsi une thématique bien précise.

Justement, si vous cherchez un thème en particulier, n’hésitez pas à demander quelles sont les diverses collections offertes, car elles représentent toute une ambiance différente, que ce soit industriel, country, français, vintage ou autre, vous y trouverez assurément quelque chose à votre goût.

Dans le local de St-Denis, j’ai été impressionnée par le grand espace ouvert, ainsi que les multiples “pièces” formées par les articles. On peut se promener et vraiment imaginer la table ou le divan chez soi.

 

Les impressions de Karine

Je n’étais jamais entrée dans un Bois & Cuir avant l’événement. Ce qui m’a le plus attirée, c’est l’immense local avec de hauts plafonds. J’ai également beaucoup aimée le soucis du détail. Ils ne mettent pas l’accent uniquement sur les meubles, ils jouent avec le décor et les textures et c’est vraiment magnifique. Mes coups de coeur? Sans aucun doute les magnifiques têtes d’éléphant en marbre pour décorer le mur, je les ai trouvées vraiment belles. Puis, j’ai également beaucoup aimé l’abat-jour en suède que j’ai trouvé original par sa texture, mais également la couleur qui m’a plue. Je ne suis pas une top au niveau de la décoration, mais j’apprécie les belles choses, ainsi que la qualité des éléments et c’est ce qui reflète chez Bois & Cuir.

 

Je vous laisse donc sur plusieurs coups de coeur que j’ai photographiés sur place, mais une visite est nécessaire pour découvrir tout ce que la boutique Bois & Cuir a à vous offrir!

 

Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir Ariane vous parle de sa visite à la nouvelle boutique Bois & Cuir

 

Photos par Ariane Martineau

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Mes 10 cafés chouchous du moment!

mes 10 cafés chouchous du moment

Je vous parle souvent de café. Oui, c’est en fait une passion et un vrai moment de bonheur : entourer ma tasse avec mes mains et que celles-ci deviennent chaudes, prendre ma première gorgée et sentir le réconfort instantané. L’automne, c’est la saison où les boissons chaudes sont les bienvenues; il commence à faire froid et on souhaite juste se réchauffer. Étant fan de café, j’aime en essayer plusieurs. D’ailleurs, je travaille tout près d’un Van Houtte et d’un Starbucks, et j’y vais quand même assez souvent pour essayer différents breuvages chauds. Malgré cela, c’est les petits cafés indépendants qui m’attirent le plus. J’ai donc décidé de vous faire mon top 10 de mes cafés chouchous à Montréal.

Le Hoche Café

Je travaillais dans Hochelaga-Maisonneuve il y a quelques années et c’était l’endroit où j’allais chercher ma dose de caféine. Encore aujourd’hui, lorsque je passe dans le coin, je ne peux m’empêcher d’arrêter. En plus, ils ont les meilleurs muffins aux carottes!

Café Vito

Mon incontournable de Villeray. Un café corsé, des grains fraîchement moulus. Ma collègue et moi faisons du covoiturage pour nous rendre au travail et c’est pas mal notre favori à toutes les deux!

Café Pista

J’ai découvert celui-ci par hasard. Le bureau de mon psychologue est juste à côté. J’y vais souvent pour aller me chercher un latté. J’adore leur local; il est tellement beau. En plus,  leurs gobelets sont colorés, ce qui donne une touche de cuteness de plus!

Le Brûloir

Petite découverte récente sur la rue Fleury. Puisque je dois souvent me rendre au bureau de poste, j’ai été explorer autour et je suis tombée sur ce café. Endroit parfait pour travailler sur l’ordi!

Oui mais non

Le Oui mais non. C’est mon classique, c’est une histoire d’amour qui perdure depuis trois ans déjà. C’est un café que j’affectionne particulièrement. En plus de l’excellent café, leurs produits dérivés sont tout simplement uniques et très hot!

Le 5e café

C’est au lancement du livre Mind your own tits l’hiver dernier que j’ai découvert ce magnifique petit café. Le café était délicieux et le décor encore plus. J’y suis retournée quelques fois et c’est clairement une adresse que je conserve.

Les co’pains d’abords

Un matin, j’y suis arrêtée avec une collègue de travail, le café était délicieux et que dire des pâtisseries : wow! Un choix incroyable. Peut-être pas l’endroit pour passer quelques heures, mais pour un café à emporter, c’est parfait.

Café Chiado 28

Suite à une rencontre d’équipe que nous avions fait à ce café, j’y suis retournée quelques fois. Mon coup de cœur est sans aucun doute le matcha latté !

View this post on Instagram

Chai Tea Latte 🌿🚊☕

A post shared by Café Chiado n°28 (@cafechiado28) on

Pâtisserie bicyclette

Nous y étions allées faire une séance photo l’automne dernier pour Folie Urbaine. J’y suis retournée à quelques reprises, car j’adore l’accueil et encore plus leur latté.

Moustache café

J’ai reçu au début de l’été le Passeport Ice de Restomania et c’est grâce à celui-ci que j’ai découvert ce café. Premièrement délicieux, mais le local est magnifique. C’est une des adresses que j’ai pris en note pour aller y travailler sur l’ordinateur cet hiver. En plus, sur leur carte de fidélité, il y a le visage de Freddie Mercury!

Alors, j’espère que ses suggestions vous donnerons envie d’aller essayer de nouveaux cafés à Montréal.

 Audrey photo de signature

XOXO : non, ce n’est pas Gossip Girl

XOXO télé-réalité

Le lundi 10 septembre dernier, nous avons eu l’opportunité d’assister à l’enregistrement du premier épisode de la toute nouvelle télé-réalité XOXO. On a foulé le tapis rouge pour ensuite s’installer confortablement sur un des fauteuils du New City Gas pour ne rien manquer. Mais c’est quoi XOXO? Eh bien, c’est la nouvelle ère de la télé-réalité. Pourquoi? Parce qu’il s’agit d’un concept unique, 100% québécois où des gars et des filles tenteront de séduire le Québec. Plus précisément, il s’agit d’une compétition entre 3 conseillers qui devront tout faire pour former le couple le plus hot au Québec en organisant les événements les plus populaires et propices aux rapprochements! Les conseillers qui tenteront le tout pour le tout sont : Elisabetta Fantone, que nous avons découverte dans la télé-réalité Loft Story en 2006. Elle est maintenant artiste-peintre très populaire aux États-Unis et actrice. Olivier Primeau, très connu au Québec puisqu’il est le propriétaire du célèbre Beach Club de Pointe-Calumet. Puis, l’excentrique Cary Tauben, styliste très réputé à Hollywood. C’est Anouk Meunier qui est à la barre de l’animation de l’émission.

XOXO est commencé depuis déjà quelques semaines, puisque les filles devaient se vendre sur les réseaux sociaux pour se faire connaître dans le but d’entrer dans l’aventure. Au départ, il y avait 26 filles, 2 se sont désistées et seulement 18 filles seront de l’aventure. Lors de la première émission, en plus de découvrir les 5 gars, chaque conseillé a pu former son équipe de 6 filles. À la fin, on découvre les penthouses qui sont absolument magnifiques, grandioses et luxueux. Puis, l’émission termine sur l’annonce que 3 candidates, une par équipe, doit être éliminer par les conseillers.

J’avoue que je ne comprends pas encore tout du concept de l’émission et par où commencer pour voir la télé-réalité: en ligne, à la télé? Est-ce qu’on va finir par tout voir pour bien suivre le fil? De plus, je dois l’avouer, c’est assez superficiel, axé sur le luxe, pas très inclusif non plus. Mais c’est un divertissement et je vais donner une chance à cette émission. À suivre.

-Karine

 

Pour ma part, je n’ai jamais regardé de télé-réalité. Je n’aime pas le concept qui sonne fake (et qui l’est), en plus d’être très superficiel et cliché. Cependant, j’étais curieuse d’assister à l’enregistrement. Je peux maintenant proclamer haut et fort que ce n’est pas mon genre d’émission, MAIS que ça reste divertissant.

Pour m’informer un peu sur le sujet, je suis allée, au préalable, voir les vidéos de toutes les concurentes. En résumé, beaucoup de filles minces qui “ont pas peur de dire ce qu’elles pensent”.  Ça peut être négatif comme positif, non? Faut voir ça en action dans leurs penthouses maintenant! Pour les garçons, ils sont plus diversifiés que je croyais : Jake, Nathan, Simon, Manuel et Mike sont tous beaux bonshommes, mais restent musclés, style modèle, et recherchent une jolie femme. Aucune surprise ici!

Lors du premier épisode, nous avons pu voir les 3 premières filles qui ont été automatiquement choisies, ainsi que 3 filles qui ont dû partir à l’instant. Wow, faut avoir le coeur solide pour être à leur place! Pour les trois filles coup de coeur, elles ont dû discuter entre elles durant la pause pour choisir leur conseiller. Sans aucune chicane, Alizée a choisi Olivier, Valérie est allée pour Elisabetta et Noemie avec Cary!


Voici les highlights des conversations : 

RÉBÉKA (@fashionistareb) – Cary

Olivier a demandé pourquoi elle est célibataire depuis 5 ans et elle répond qu’il y a beaucoup de crosseurs dans la vie.

ANGELYNA (@xgygyx) – Cary
Elle est une fille de party et cherche un gars qui a confiance en lui-même, car elle a confiance en elle.

MOLLY (@mollyyycardi) – Elisabetta
Fille du Témiscamingue qui fait le party et dit toujours ce qu’elle veut dire. Et elle est ceinture noire en karaté.

ANNE-SOPHIE (@anneso_classy) – Cary
A participé à Mixmania en 2011, détient un BAC en théâtre et a fait une carrière professionnelle comme chanteuse.

LÉANNE (@theflamest) – Olivier
Étant beachbabe au BeachClub, Olivier a un faible pour elle. On apprend qu’elle a perdu son chien et Olivier en avait les larmes aux yeux. J’comprends, c’était plutôt émouvant.

MANUELA (@manuela_bertolotto) – Élisabetta
Cheerleadeuse pour les Alouettes. En passant, il est défendu de sortir avec un des gars de l’équipe!

CLARY – n’a pas été prise
Dominicaine, pas patiente, mais reste respectueuse, a un gros faible pour les chiens.

LAURIE-PIERRE – n’a pas été prise
Dans sa vidéo, elle se ventait de son talent de faire un noeud dans une queue de cerise, donc elle a eu l’occasion de montrer son talent à la télé. Trois essais infructueux. Pas mal awkward. 

KASSANDRA (@kassandrabergeron) – Elisabetta
Invente des mots, mais manque de vocabulaire selon moi. J’espère que c’était seulement le stress.

MÉGANE (@megboutch) – Cary
Elle ne voit pas de compétition, elle trouve que les autres filles sont toutes nice, elle est fan du BeachClub et a déjà gagné un prix citron de la plus cruizeuse.

JESSICA (@lifexperienceur) – Olivier
Avant, elle se considérait 100% princesse, maintenant 80% naturelle et 20% princesse.

SARAH (@sarah.lag) – Elisabetta
Les gars doivent tout avoir pour compétitionner avec son chien. Elle est courtier immobilier et elle travaille fort : elle veut donc ça chez les gars.

NOÉMIE (@noemofficial) – Cary

SELMA ROSE (@selmarose17) – Cary

JÉZABEL (@jezabelleclair) – Élisabetta

ALIZEE (@electricalizee) – Olivier

AMÉLIE (@amey.come) – Olivier

VALÉRIE (@valerie_fc) – Élisabetta

 

Pour la finale, les 3 dernières filles sont montées sur scène et Olivier devait en choisir 2 seulement.

CLARA (@clatrottier) – Olivier

19 ans, mais ça ne parrait pas selon elle.

 

CINDY-ANN (@cindyannbourdeau) – Olivier

En affaire depuis qu’elle a 16 ans.

 

ELISE – n’a pas été prise

Elle se considère mamie, elle se demande ce qu’elle fait là et mentionne qu’elle a besoin de sommeil! (Perso, c’était ma préférée!)

 

 

-Ariane

 

Pour ne rien manquer, rendez-vous sur la page Facebook, le compte Instagram ou le site internet de l’émission. Ne manquez surtout pas l’émission en primeur et non-censurée sur xoxo.videotron.com et les mercredis 19h30 à TVA. D’ailleurs, 2 chapitres sont maintenant disponibles, mais c’est disponible uniquement aux clients abonnés au service Mobile de Vidéotron. Pour finir, vous pouvez vous abonner aux Instagram de TOUS les candidats dès maintenant!

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.Photo de signature pour Karine Caron-Benoit.

Béatrice au grand coeur

Ariane vous parle de son expérience au show de Coeur de Pirate.

En général, dans la vie, j’ai des goûts plutôt diversifiés. Sucré, salé. Fast food, nourriture végane. Vieux rock n roll, musique d’ambiance.  J’apprécie donc beaucoup de choses, sans pour autant que ça soit “mon style”. Depuis ses tout débuts, je suis Béatrice Martin aka Coeur de Pirate. Bien que je n’aie pas appris beaucoup au piano, j’ai toujours eu un faible pour cet instrument et la musique qui s’y entoure me charme souvent très facilement. Habituellement, je ne suis pas très très attirée vers la musique québécoise en français (à quelques exceptions près, comme Jean Leloup, Pierre Lapointe), alors ça m’a pris un bout avant d’embarquer complètement dans la danse de Coeur de Pirate. C’est en travaillant dans une merveilleuse petite boutique, à Québec, le Rose Bouton, que j’ai surtout commencé à apprendre ses chansons par coeur.

Depuis mon enfance, je l’ai vue quelques fois en spectacle et je l’ai vue évoluer tranquillement, mais assurément. Son air gêné, timide, a laissé place à une magnifique femme remplie de confiance en elle et qui explose de talent sur scène. En effet, lors de sa prestation au M Telus, ses mouvements de danse effrénés m’ont charmée par ce qu’ils représentaient. Béatrice Martin, avec son complet unique rouge vif, ses cheveux en bataille et sa voix inhabituelle, a livré un bon show digne de ce nom.

On pouvait la sentir près de son public et elle a pris le temps de nous jaser un peu, entre quelques chansons, pour expliquer le pourquoi du comment, justifier la sélection de sa musique jouée ce soir-là. Elle dégageait une vibe très naturelle.

Mention spéciale à mon girl crush qui a fait une apparition sur scène pour le cover de Dirty Dirty, Charlotte Cardin. On sentait la foule en délire et j’en faisais partie sans gêne! Ce fût aussi le cas vers la fin de la soirée quand Loud est apparu pour faire en duo la nouvelle chanson qui joue sur toutes les radios.

View this post on Instagram

Thank you @georgiemagazine xoxoxo

A post shared by charlotte cardin. (@charlottecardin) on

Parfois, en show, je peux être déçue par les versions jouées, mais j’ai beaucoup apprécié le côté pus rock n roll de ce spectacle. Tout donnait le goût de bouger, de chanter avec elle. Je dois avoir vu une cinquantaine de shows dans ma vie et ça fait partie des meilleurs!

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Merci à Dare to Care Records pour les billets!

Bouffons Mtl, un rendez-vous gastronomique à ne pas manquer

Jen parle de Bouffons Mtl

Alors que le festival Juste pour rire bat son plein au cœur de la Place des festivals, pourquoi ne pas en profiter pour unir gastronomie et humour en faisant un arrêt à Bouffons Mtl, un village gourmand réunissant une cinquantaine de stands pour se sustenter. Pour sa 4ème édition Bouffons Mtl s’est doté d’un site plus central qui se trouve en plein cœur du quartier des spectacles. Parfait pour déguster un bon repas entre deux ou trois spectacles ou éclats de rire.

Proposant le meilleur de la cuisine de rue, Bouffons Montréal propose une multitude de plats ainsi que des rafraîchissements que l’on peut commander dans un vrai Tiki Bar! C’est avec le ventre vide que nous sommes arrivés sur place et je peux dire que nous avons pu amplement profiter des bonnes choses qui nous étaient offertes. Croisant sur place de nombreux humoristes et artistes québécois, c’est dans une ambiance des plus festives que nous nous sommes régalées de nombreux plats offerts.

Si nous avons toutes les deux craqué pour la poutine plutôt salée de chez Hoogan et Beaufort, c’est vraiment le Fish’N Chips du stand Brit and Chips qui nous a comblé l’estomac. Et que dire des churros, qui sont venus compléter à merveille notre repas des plus copieux.

Jen parle de Bouffons Mtl

Jen parle de Bouffons Mtl

Jen parle de Bouffons Mtl

Voici d’ailleurs ce que Karine avait à dire à propos de son expérience gastronomique.

« C’est la première fois que j’allais à l’événement Bouffons Montréal, mais j’en avais beaucoup entendu parler. J’ai vraiment apprécié mon expérience! Il y a certains kiosques qui m’attiraient moins, mais il y en a tellement pour tous les goûts qu’il est facile d’y trouver son bonheur. Mon estomac a A-D-O-R-É le Fish’N Chips hips de chez Brit & Chips, que je suis d’ailleurs sur Instagram depuis ma dernière bouchée. C’était tellement bon et goûteux, j’en aurais mangé plus, mais bon, je devais partager avec Jennifer…ha ha ha. Puis, j’ai pu goûter à des churros : c’était ma première fois. Je suis sous le charme, mes papilles gustatives m’en ont voulu de ne pas avoir goûté ce délice avant hier. Bref. Bouffons Montréal c’est à mes yeux un événement à découvrir pour le plaisir de manger, d’essayer de nouveaux plats et simplement pour passer un beau moment d’été à Montréal! »

Quant à moi, je suis tombée sous le charme des petites cabanes qui abritent chacun des restaurants, de l’ambiance très dynamique qui règne un peu partout sur le site et du nouvel emplacement, qui est tout simplement parfait pour ne rien manquer de l’animation du festival Juste pour rire, qui se déroule tout près.

Jen parle de Bouffons Mtl

Jen parle de Bouffons Mtl

Jen parle de Bouffons Mtl

Bref, un endroit à visiter en couple, entre amis ou en famille si vous voulez bien manger certes, mais aussi passer un moment incroyable dans ce que Montréal a de plus beau à offrir en cette belle période estivale.

Pour découvrir le plan du site et connaître les restaurants participants c’est ICI.

Le festival Bouffons Mtl se déroule tous les jours à la Place des festivals et ce, jusqu’au 29 juillet.

Toutes les photos sont de Folie Urbaine.

 

Merci à Thara Communications pour l’invitation.

Photo de signature pour Jennifer Martin.

Montréal, tu nous inspires

On parle de notre escapade à Montréal

On ne choisit pas un nom de blogue comme Folie Urbaine sans être fan de grandes villes et de l’effervescence propre aux métropoles. Karine et Ariane sont montréalaises et j’aspire à le devenir dans un proche avenir puisque c’est une ville que j’affectionne beaucoup. Le 21 mai dernier, nous avons décidé d’y faire une escapade afin de profiter de ses attraits. Nous avons passé une journée entre amies à à Montréal à créer du contenu pour le blogue afin de vous proposer de beaux articles et de magnifiques photos et vidéos pour la saison estivale.

Ne faisant jamais les choses à moitié, Karine nous a construit un itinéraire complet afin de rentabiliser notre temps et être le plus efficace possible, tout en profitant de la belle température que nous avons eu la chance d’avoir ce jour-là. Avec nos sacs remplis de vêtements et d’accessoires, notre maquillage, l’appareil photo de Karine, l’iPhone d’Ariane et notre bonne humeur, nous étions prêtes pour une journée comme je les aime. Parce que oui, je crois que les journées de contenu sont vraiment mes préférées, et ce, même si c’est beaucoup de travail.

Pour notre premier arrêt, direction quartier Villeray où nous avons profité des jetons que possède Karine et qui donnent droit aux différents breuvages du café Oui mais non. Situé au 77 rue Jarry Est, ce sympathique café offre des boissons classiques comme le café au lait et le cappuccino, mais aussi du thé, des smoothies et une tisane glacée comme celle que j’ai commandée. Karine s’est quant à elle laissé tenter par le latté glacé alors qu’Ariane a succombé au chai latté froid. Si la décoration éclectique est des plus magnifiques, le personnel est aussi accueillant et la terrasse vert menthe trop mignonne. De plus, l’endroit offre un service de pique-nique clé en main pendant la saison estivale, tu peux d’ailleurs en apprendre plus sur ce concept original en cliquant ICI. Après quelques clichés de nos looks sur la terrasse et de nos breuvages si délicieux, nous avons fait un petit arrêt tout près pour prendre des photos du superbe graffiti situé à côté. Multipliant les couleurs, c’est sans aucun doute l’un des plus colorés de Montréal et personnellement, je l’adore. Nous apprécions le fait qu’il s’agençait bien à nos outfits différents et qu’il est aussi parfait pour un petit selfie.

On parle de notre escapade à Montréal

On parle de notre escapade à Montréal

On parle de notre escapade à Montréal

On parle de notre escapade à Montréal

Par la suite, nous nous sommes dirigées vers le deuxième lieu sur notre liste, le restaurant Gibeau Orange Julep situé au 7700 boulevard Décarie. Véritable emblème de la ville, la réputation de cette grosse boule orange n’est plus à faire. Karine et Ariane ont d’ailleurs revêtu les vêtements parfaits pour la mettre en valeur. La longue file d’attente témoigne du succès de l’endroit et nous nous sommes promis d’y revenir pour faire honneur au menu.

On parle de notre escapade à Montréal

On parle de notre escapade à Montréal

On parle de notre escapade à Montréal

Troisième arrêt de notre escapade, le très populaire belvédère Camillien-Houde du mont Royal, où la vue magnifique sur la ville est un incontournable de tous les guides touristiques de Montréal. Anecdote cocasse, Ariane, Karine et moi nous perdons toujours lorsque nous effectuons des roadtrips ensemble et cette journée n’a pas fait exception ! Nous songeons même à prévoir une case horaire à notre moment d’égarement dans notre prochaine escapade ! Trop occupées à jaser, nous finissons souvent par ignorer les indications du GPS et par devoir nous taire pour retrouver le bon chemin. Eh oui, difficile à avouer que nous nous sommes perdues pour nous rendre au sommet du mont pourtant facilement repérable mais bon, le ridicule ne tue pas. C’est une fois sur place que nous avons décidé de prendre les photos qui composeraient l’article sur la collection de robes d’été de Jean Airoldi offerte dans les magasins Aubainerie. J’avais déjà collaboré à la promotion des précédentes collections, vous pouvez d’ailleurs lire les articles ICI et ICI, mais c’était la première fois que nous pouvions le faire toutes les trois. Pour lire l’article complet qui présente le fruit de cette séance photo, c’est ICI.

On parle de notre escapade à Montréal

Par la suite, nous quittons l’ouest de l’île de Montréal pour nous rendre vers l’est, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Après un changement de vêtements et un petit arrêt pour acheter des grignotines, c’est au parc Morgan que nous prenons les prochaines photos. La fontaine et la verdure offrent le cadre parfait pour nous et c’est le cœur léger que nous avons pris la pose.

On parle de notre escapade à Montréal

On parle de notre escapade à Montréal

On parle de notre escapade à Montréal

Nous avons terminé notre itinéraire dans le Village gai à déambuler sous les guirlandes de boules colorées à prendre encore quelques clichés et à vraiment se laisser imprégner de l’ambiance estivale qui s’installe doucement au cœur de la métropole. Nous avons cherché du regard notre dernier arrêt, le restaurant réputé pour ses poke Bowl et ses cornets de crème glacée en forme de poisson, le Kamehameha Snack-Bar. Situé au 1190 Sainte-Catherine E, ce restaurant m’a depuis longtemps tapé dans l’œil sur les réseaux sociaux grâce à son décor hawaïen tout simplement majestueux. Ses bols sont colorés, composés d’ingrédients frais et soooooo instagrammables. On vous en parle d’ailleurs plus ICI.

 

On parle de notre escapade à Montréal

Bien que notre plan initial comportait quelques autres arrêts, notamment la grande roue de Montréal et les immeubles colorés de la rue Drolet, nous étions satisfaites de notre itinéraire et vraiment emballées à l’idée des nombreux articles à publier et du beau contenu que nous vous présenterons dans les prochains mois sur Folie Urbaine. De toute façon, la ville de Montréal a tellement d’attraits à offrir que nous aurons plusieurs autres occasions de les visiter au cours de la belle saison.

Raison de plus de rester à l’affût de tout ce qui s’en vient sur le blogue.

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et n’oubliez pas que vous pouvez également nous présenter vos coups de cœur de la ville de Montréal et même d’autres grandes villes du Québec en les identifiant avec le #foliemtl sous vos publications. Qui sait, vos photos pourraient se retrouver dans l’un de nos articles mensuels ou nous inspirer d’autres articles.

Bon été !

Photo de signature pour Jennifer Martin.        

O Barbu, entretenir les traditions

O barbu

Depuis quelques années, j’ai l’impression que la mode des barbershops et son utilisation ont augmentées. Facile à comprendre, avec les nouvelles modes et les magazines qui nous garnissent la tête avec des images d’homme barbus, nous avons eu le style ‘’lumberjack’’, le ‘’man bun’’ et j’en passe. Moi-même, je dois avouer que je préfère les barbes que les peaux lisses du visage. Je ne peux pas vraiment comprendre ce qu’est l’entretien d’une barbe, mais si c’est le moindrement comme l’entretien des autres poils du corps, je peux deviner que ce n’est pas de tout repos. Les coupures, manquer des spots, trimer, faire ça droit, faire ça propre et j’en passe.

C’est pourquoi aujourd’hui je vous parle d’un barbershop : O Barbu. O Barbu se situe dans le quartier Villeray, au 305 rue Gounod. Les deux barbiers, deux frères prénommés Marco et Luis, dont ce dernier s’est joint en août passé, vous reçoivent dans une ambiance qui se veut conviviale et sans prétention, essayant de nous rappeler les salons d’époque. Marco est un passionné qui a commencé dans le domaine de la coiffure en 2007 et qui, au fil du temps, s’est spécialisé en tant que barbier. Il a appris de manière autodidacte les techniques de rasages des vieilles traditions et son talent pour cet art lui a gagné une belle réputation et clientèle. C’est en 2015, que le salon O Barbu voit le jour.

Les gens peuvent s’y sentir à l’aise de discuter de tout et de rien, de simplement venir dire bonjour ou de jaser autour d’un café. Il y a également la diffusion de matchs sportifs et des consoles de jeux vidéo. Les deux barbiers misent beaucoup sur le service client afin de nous donner une belle expérience et nous donner le goût de revenir !

Pour la fête des pères, nous vous offrons donc la chance de vous faire entretenir la barbe à l’aide d’O Barbu. Les détails sur le site facebook, à 20h !

Pour le facebook de O Barbu, c’est ICI.

 

Dominique signature Folie Sofia logo reviseure