Son premier Noël

son premier noël

Je dois avouer ne pas être une grande fan de Noël. Cependant, quand j’étais petite, je me souviens que j’attendais ce jour avec impatience. Ma mère nous faisait préparer le lait avec les biscuits avant de dormir et nous nous couchions, moi et ma sœur, en espérant que le soleil apparaisse rapidement.  Lorsque nous nous réveillions le matin, il y avait des cadeaux jusqu’au pied de la porte du salon. Nous avions les yeux remplis d’étoiles. J’avais envie d’offrir ce genre de Noël à Charlie; ce n’était pas nécessairement des gros cadeaux, mais bien plusieurs petits emballés séparément. À son premier Noël, Charlie avait 3 mois. Elle n’était pas très consciente de ce qui l’entourait. Cette année, elle a 15 mois. Elle fût d’abord enchantée par toutes les lumières ainsi que toutes les décorations. Le père Noël était pour elle un peu impressionnant! Elle l’aimait de loin, car de proche, elle en avait plutôt peur.


Le matin du jour de fête, Charlie s’est réveillée particulièrement tôt, comme si elle savait que c’était un matin important. Elle ne voulait même pas boire son lait, elle était pressée d’aller voir sous le sapin. Dans l’escalier, elle faisait des heiinn super fort. Elle pointait vers le sol. Une fois en bas, elle ne savait plus quel cadeau prendre en premier. Elle était souriante et super excitée. Charlie adore les livres, elle s’est d’ailleurs assise pour en lire quelques uns.  De plus, elle a reçu un ensemble de musique. Elle adore jouer de ceux-ci et nous faire rire en dansant au son de la musique qu’elle joue.


Noël fut cette année un moment de famille pour nous trois, c’était la première fois qu’elle déballait ses cadeaux avec nous et cela m’a beaucoup touché. Je nous trouvais beau, moi et son papa, nous nous sommes collés et nous avons regardé notre petite fille, toute souriante. Ce n’était même pas à cause des cadeaux que c’était beau, c’était juste vraiment un beau moment de famille qui restera gravé dans mon cœur.


Noël est loin d’être juste une fête commerciale, nous oublions parfois l’important, et je crois que c’est ce qui faisait que j’aimais moins cette fête. Ce matin, en regardant ma fille, je me suis souvenue que l’important c’est de se réunir, de se dire qu’on s’aime et de ne pas perdre de vue les petits détails, les petits moments qui seront un jour souvenir.

Crédit photo couverture : Audrey Carle

Marie-Pier Carle
Audrey photo de signature

Célébration annuelle des entreprises

Célébration annuelle des entreprises

La majorité des petites, moyennes ou grosses entreprises font des soirées pour célébrer le début des festivités entourant Noël et la nouvelle année. Certaines d’entre elles le font à la fin de novembre, au courant du mois de décembre et même en plein milieu de janvier. Chacune a sa façon de souligner le temps des Fêtes.

Il y a la soirée un peu jet set avec une belle robe, des beaux souliers et une chambre d’hôtel pour être en mesure d’en profiter au maximum. Il y a les événements tels qu’un souper dans un restaurant où le tout se termine dans un bar d’à côté. Il y a aussi le type 5@7 après le travail en début de semaine. Il y a les employeurs qui paient une majorité de l’événement et l’employé qui est en charge de toute sa soirée.

Depuis que j’ai l’âge de travailler, j’ai eu toutes sortes de soirées annuelles. J’ai eu celle où l’employeur payait le repas et quelques consommations au bar en fin de soirée. Il y a eu l’employeur qui s’occupe de simplement réserver et où je devais m’occuper de ma facture. J’ai aussi eu un employeur qui n’organisait aucune soirée, mais se chargeait d’offrir aux employés une carte-cadeau en titre de remerciement.

Actuellement, j’ai la chance d’avoir un employeur qui s’occupe de la soirée à presque 90%. Une belle soirée comprenant un repas 3-4 services et des consommations gratuites à l’arrivée et une possibilité de prendre une chambre d’hôtel à moindre coût afin d’avoir une meilleure expérience. Cette année fut l’une des plus belles depuis mon arrivée dans cette entreprise. La salle des congrès était incroyable, l’ambiance du style cabaret durant le repas était de toute beauté. En soirée, nous avons eu le fameux bar à poutine et une soirée du genre casino. Il y avait assez de place pour danser au rythme de la musique.

De plus, je suis heureuse que les conjoints/es pouvaient venir à cette célébration annuelle, qui rassemble pleins d’employés pour célébrer une belle année qui vient de se terminer. Je suis consciente que certaines entreprises ne peuvent pas inviter les blondes et les chums puisqu’il est question de coût financier.

En fin de compte, il n’y a pas de bonne ou mauvaise planification de soirée des employés. Chaque entreprise y va de ces valeurs et ces idées. L’important au final est d’avoir une soirée extraordinaire avec ses collègues, amis et gestionnaires pour souligner les bons coups de l’année qui vient de passer. J’apprécie davantage ce genre de soirée avec l’âge. Les raisons ne sont pas les mêmes. En effet, la fille que j’étais voulait faire le party tout simplement. Tandis que la fille d’aujourd’hui veut profiter du moment présent avec ses amis du bureau.

Je me demande quel genre de soirée annuelle votre employeur organise? Est-ce que vous avez une année préférée depuis que vous êtes en mesure d’avoir ce genre de soirée?



Les chroniques d’une hyperactive au repos forcé : passer à côté de l’effervescence des Fêtes

Les chroniques d'une hyperactive

Pour lire les précédentes chroniques, c’est ICI.

Je suis tombée le 19 novembre.

35 jours avant Noël.

Noël, ma fête préférée de toute l’année.

Celle qui m’a fait une réputation de « freak du temps des Fêtes ».

Alors que je croyais être rétablie juste à temps pour enfiler ma robe à paillettes, cuisiner des biscuits, faire la tournée des magasins pour trouver les plus beaux cadeaux, organiser de beaux repas avec ceux que j’aime, admirer les décorations extérieures le soir en me promenant en voiture et jouer dans la neige avec mon fils, c’est plutôt à m’apitoyer sur mon sort que je passe le mois de décembre cette année.

Je n’ai pas la force de cuisiner, heureusement que mon chum est là pour me préparer autre chose que des smoothies,des grilled-cheese et des bols de céréales.

Pas la force de faire mes petites bouchées sucrées salées légendaires cette année. À moins que ma tête de cochon prenne le dessus et que je puise dans mes réserves d’énergie pour en faire quelques jours avant Noël, question d’avoir l’impression que rien n’a changé cette année.

J’ai passé à peine quelques heures dans les magasins à me faire regarder avec pitié assise dans mon fauteuil roulant poussée par mon chum qui déteste magasiner.

Mes cadeaux seront sans surprise cette année, je n’ai pas pu déambuler à ma guise, en prenant le soin d’entrer dans chaque boutique pour trouver le petit cadeau qui fait toute la différence. J’ai même dû raccourcir ma dernière visite pour terminer mes achats puisqu’il n’y avait plus de fauteuil roulant et que j’étais épuisée de marcher avec mes béquilles parmi la foule. C’est d’ailleurs incroyable le nombre de commerces qui ne sont pas adaptés pour recevoir les personnes à mobilité réduite. Il y a réellement de quoi s’indigner sur le sujet.

J’ai adopté le linge mou en permanence.

Depuis que je n’ai plus mon plâtre et qu’on m’a donné une botte orthopédique, je peux recommencer à porter des vêtements plus ajustés, mais ceux-ci doivent rester confortables. Je ne peux donc pas porter des jeans, comme je le fais habituellement tous les jours. J’ai bien enfilé une robe pour mon party de Noël au travail, mais comme j’y suis passée en coup de vent, je suis plutôt restée sur ma faim côté outfitsfestifs. 

Côté organisation de repas, je suis très loin de Martha Stewart.

Bon, je ne représente pas l’image de la parfaite hôtesse de maison même lorsque je ne suis pas blessée, mais je désirais organiser le réveillon chez moi cette année avec ma belle-famille. J’ai dû me contenter de recevoir mes amies lors du brunch de Folie Urbaine où je n’ai presque rien préparé, Ariane et Karine apportant tout ce dont j’avais besoin ou presque.J’ai au moins eu la chance de sortir ma nouvelle nappe achetée en solde chez Simons lors du Black Friday et de dresser une belle table. Je passerai donc un Noël très tranquille puisque mon chum travaille le 24 et le 26 et que je serai confinée à la maison à attendre son retour. Mon fils et moi risquons de faire le plein de câlins… et peut-être qu’on va se bourrer la face de pâte à biscuits pas cuite et de bouchées sucrées salées.

Je ne peux aller prendre de grandes marches, glisser avec mon fils, patiner ou faire de la raquette, moi qui en ai reçu une paire au printemps dernier et qui attendais avec impatience les premières bordées de neige pour aller me perdre dans le bois. Quelque chose me dit qu’elles vont rester dans le cabanon cette année.

À moins qu’on ait de la neige jusqu’en avril. Ça, ça se peut.

Je n’ai pas utilisé ma voiture depuis mon accident puisque c’est la cheville droite qui se retrouve immobilisée jusqu’à j’sais pas quand.

C’est le plus long délai sans prendre le volant depuis que j’ai mon permis de conduire. Et même si je ne suis pas fervente des longs trajets en voiture, ma liberté me manque et surtout la possibilité d’aller admirer les décorations de Noël et les marchés éphémères qui ont lieu un peu partout pendant cette période. Pas question d’aller me promener à Montréal, si belle sous les flocons et les lumières.

La magie de Noël passe tout droit cette année, mais elle reviendra en force l’année prochaine.

Je l’espère.

Un duplex pour Noël

Un duplex pour Noël

Il y a environ deux ans, nous avons donné notre nom à un organisme qui vient en aide aux familles immigrantes de la région. Avec le grand nombre de familles de réfugiés arrivées au Canada, nous souhaitions faire notre part en devenant une famille jumelle. Aucun engagement financier requis, seulement un engagement de temps pendant un an pour permettre à ces nouveaux arrivants de mieux connaître le Québec, son fonctionnement et de côtoyer une famille québécoise.

Après une entrevue pour valider nos véritables motivations à cette implication, nous avons été acceptés en tant que famille jumelle. Il ne restait plus qu’à connaître l’identité et la provenance de cette nouvelle famille. La patience était de mise puisque nous devions attendre l’appel de l’organisme qui communiquerait avec nous dès qu’il connaîtrait l’identité de nos jumeaux! Quelques semaines plus tard, le téléphone a finalement sonné. Pas besoin de vous dire que la fébrilité était à son comble. Nous avons alors eu droit à une brève description de la famille d’origine syrienne qui avait trois enfants, habitant depuis trois ans au Liban (en raison évidemment de la guerre) et qui était arrivée au Québec depuis une semaine.

Prochaine étape ; les rencontrer pour faire connaissance dans leur nouvel appartement. La barrière de langue étant un obstacle de taille (vous comprendrez que notre arabe n’est pas très au point), notre première visite s’est donc déroulée en compagnie d’une interprète de l’organisme. Nous pouvions profiter de l’occasion pour poser toutes nos questions puisque nous avions droit aux services de l’interprète pour seulement une rencontre.

Nous avons constaté que l’ameublement de l’appartement se résumait à une table, quelques chaises, des matelas, des commodes et quelques articles pour la cuisine. Dans les jours qui ont suivi cette première visite, nous avons mobilisé notre réseau afin de trouver quelques jouets pour les enfants, un divan, des lampes, de la vaisselle et une télévision (merci de votre générosité!) 

Au début, le fait qu’on ne communiquait pas dans la même langue a été tout un défi. Notre nouvelle famille jumelle parlant seulement arabe, il fallait mettre de côté le français et l’anglais pour communiquer. C’est pourquoi Google translate et les mimes sont devenus nos meilleurs amis depuis!

Durant cette année de découvertes, nous avons appris à connaître des gens exceptionnels, à communiquer avec eux (notamment grâce à leur cours de francisation et au petit livre L’arabe pour les nuls), à découvrir une nouvelle culture et à déguster de la nourriture délicieuse. L’expérience fut très enrichissante pour nous et nos enfants. Nos visites hebdomadaires nous permettaient de voyager et ce, à seulement une vingtaine de minutes de chez nous.

En décembre 2017, coup de théâtre! Après environ un an après leur arrivée au Québec, le bloc appartement dans lequel habitait notre famille jumelle passe au feu. Il s’agissait d’un locataire qui avait oublié son chaudron sur la cuisinière! Heureusement, personne n’a été blessé, mais les seize locataires de l’immeuble ont du être relocalisés. Les dommages étaient considérables et les travaux de réparations devaient prendre beaucoup de temps. Heureusement, notre famille disposait d’une assurance habitation et a donc pu être relogée à l’hôtel pour environ 10 jours, question de respirer un peu. Je vous laisse tout de même imaginer le défi que comporte une telle situation à quelques semaines de Noël.

Après plusieurs démarches de la part de l’organisme, de notre famille syrienne et de nous-même pour leur trouver un nouvel appartement, le découragement était à son maximum. Nous n’habitons pas dans une grande ville et les logements abordables ainsi que disponibles immédiatement ne courent pas les rues. De plus, quinze autres locataires tentaient eux aussi de se relocaliser. On se croisait même sur plusieurs visites d’appartements! Tic tac, tic tac et le temps accordé par les assurances filait.

Tentant de trouver une solution et comprenant l’inquiétude de nos nouveaux amis, une petite voix m’a alors dit de regarder les possibilités d’achats. Juste au cas où un immeuble serait à vendre et aurait un ou deux logements disponibles immédiatement.

J’ai alors trouvé un duplex, bien situé, avec deux logements libres. Nous avons donc fait quelques calculs afin de voir la viabilité du projet autant pour eux que pour nous. En une semaine et demi, nous devenions propriétaire de l’immeuble. Nous avons d’ailleurs pu constater la grande solidarité des gens autour de nous. Tout le monde s’était mis en mode solution pour accélérer le processus d’achat autant le notaire, la banque, l’agent d’immeuble, que nos amis proches et ainsi s’assurer que notre famille syrienne soit logée avant Noël. Au bout du compte, un peu fatigués et grâce à beaucoup d’aide, nous avons réussi!

Au début de cette aventure, nous étions bien loin de nous imaginer que cela nous ferait vivre autant de rebondissements. La solidarité humaine est grande, et souvent il ne suffit que de demander pour voir un réseau se mobiliser. Une belle réflexion en ce temps festif de l’année!

Psitt! : Détrompez-vous si ce texte vous laisse croire que cette aventure d’achat a été facile. Le tout s’est avéré beaucoup plus tumultueux que nous avions prévu. Je vous réserve les détails post-achat dans un autre texte de blogue…bon temps des fêtes!

Joyeux temps des fête à vous aussi!! Xxxx

Fanny Poisson
Audrey photo de signature

Père Noël, amène-moi des histoires

père noël amène-moi des histoires

Des beaux-livres de Noël, qui n’a jamais aimé ça?

Je vous propose trois lectures des Fêtes, toutes testées et approuvées par mes loulous (7 ans et 3 ans).

«La doudou qui disait NON au Père-Noël » – écrit par Claudia LAROCHELLE, illustré par Maira CHIODI –

Et si la doudou, cet objet étrange que votre enfant ne quitte jamais (et qui souvent à une odeur très… étrange… faut l’avouer), ne voulait pas croire au Père-Noël?

Après « la doudou qui sentait pas bon » (ah je vous l’avais dit!), « la doudou qui avait peur des dinosaures » et « la doudou qui mangeait trop de chocolat », nous sommes emmené.es, cette fois-ci, dans une nouvelle aventure de La Doudou, avec cet homme à la barbe blanche bien connu.

Jeanne, aidée de sa famille, va devoir trouver une solution pour que sa Doudou puisse croire, elle aussi, au Père-Noël!

Très habilement, nous retraçons, au travers de cette belle histoire, les « traditions » de Noël : de la lettre reçue en réponse à notre courrier au Père-Noël, en passant par la photo avec lui au centre commercial, aux biscuits déposés à côté du sapin, ou bien encore à ce fameux renne au nez rouge… rien n’est oublié!

Mais est-ce le NON de La Doudou, la persévérance de Jeanne ou la magie de Noël qui l’emportera?

« Le Père-Noël a peur des chiens » – écrit par André POULIN, illustré par Jean MORIN –

Comment ça le Père-Noël a peur des chiens?! … Mais alors, comment fait-il pour nous livrer les cadeaux?… C’est ce qu’ont dû se dire mes garçons lorsque nous avons commencé à lire cette histoire ensemble.

Il s’avère que, pour notre plus grand bonheur, nous avons un chien. Et depuis quelques temps, cette question revient souvent : « Mais comment il va faire le Père-Noël pour rentrer avec le chien et s’il en avait peur? »

Et bien oui, le Père-Noël, lui aussi, peut ressentir de la peur.

Dans cette histoire, c’est avec le si fidèle ami de l’Homme que le Père Noël se retrouve bien embêté!

Il doit faire face à cette peur, avec un chef lutin très pressé de terminer la livraison des cadeaux. Mais c’est qu’il y en a beaucoup des maisons à livrer avec des chiens! Et puis ils ne sont pas tous sympathiques… Mais le Père Noël rencontrera quelqu’un qui écoutera ses craintes. Avec son aide, arrivera-t-il à surmonter sa peur?

Première neige – écrit et illustré par Sabrina GENDRON –

La première neige! Ah nous l’attendons tous avec impatience (ou presque !). En tous cas, quand elle est là, on est tous un peu émerveillé.es.

Mais ce qui émerveille notre petit raton, ce n’est pas cette première neige, mais plutôt le dernier signe du passage de l’automne… là-haut dans le chêne. Une petite feuille qui l’amènera vers l’inconnu sans qu’il ne s’aperçoive qu’il a quitté sa maman et ses frères et sœurs. Jusqu’où va-t-il aller? Que va-t-il lui arriver?

Nous suivons ses aventures dans une forêt bien silencieuse qui lui réserve quelques surprises.

Ces 3 livres nous emportent dans des histoires différentes, en nous faisant vibrer au rythme de la magie de Noël.

Ici elles ont séduit toute la famille et, désormais, elles feront partie de nos histoires du soir du temps des Fêtes… et peut être parfois en dehors, parce qu’il est toujours bon d’aller, le temps d’une histoire, dans cette ambiance féérique que ce soit le temps des fêtes ou pas!

Bonne lecture!

Céline Guérin

Après toutes ces années, je ne sais plus quoi t’offrir

Je ne sais plus quoi t'offrir

Encore un Noël qui arrive, encore un temps des Fêtes passé avec toi, mon amour.

Notre 14e ensemble.

Il y en a eu des magiques, des tranquilles, des plus sombres, des mémorables, d’autres qui sont tombés un peu dans l’oubli.

Sur l’asphalte, sous la neige, chez nous, ailleurs, en famille, entre amis…

Une période qui est toujours un peu fragile du côté émotionnel parce que Noël, c’est un amalgame d’émotions positives et négatives où tout semble plus intense, plus festif, plus nostalgique ou juste plus grugeant mentalement.

On s’est donné des cadeaux pratiquement chaque année.

Des cadeaux choisis avec soin, des cadeaux significatifs ou un peu plus mécaniques, des cadeaux banals ou plus extravagants, des cadeaux raisonnables ou non, des cadeaux enveloppés maladroitement ou simplement.

Mais surtout des présents qui font plaisir, qui amènent un sourire, une étincelle dans les yeux. Des cadeaux qui font chaud au cœur et qui me confirment qu’on se choisit chaque année et qu’on éprouve de l’amour l’un envers l’autre. Des cadeaux qui nous confirment que le désir de faire plaisir à l’autre est toujours bel et bien là. Malgré les accrochages de l’année qui vient de passer, malgré les disputes qui peuvent parfois nous faire douter. Malgré les hauts et les bas d’un budget pas toujours facile à maîtriser selon les aléas que la vie met sur notre chemin.

Mais cette année, je ne sais plus quoi t’offrir.

J’ai l’impression de t’avoir tout donné ce qui avait du sens pour moi.

Je t’ai écrit un livre, je t’en ai offert déjà publiés. Ils trônent maintenant dans la bibliothèque à accumuler la poussière. Mais ils sont là, dans notre foyer.

Je t’ai acheté des vêtements, tes chocolats préférés, des bouteilles de cette marque de rhum que tu aimes tant.

Ta console de jeu vidéo tant espérée.

Des dizaines de trucs dont tu avais envie.

On a même décidé une année que notre cadeau de Noël serait un voyage dans le Sud en famille.

Ça ne s’emballe pas, mais les souvenirs créés et les bienfaits de voir un autre pays valent tous les rubans du monde.

Cette année, j’ai la tête vide d’idées originales.

Mais j’ai peut-être l’explication à ça.

Même si je n’ai toujours pas d’idées pour remédier à la situation.

Nos années les plus difficiles financièrement sont derrière nous, je l’espère, même si personne n’est à l’abri de vivre ou revivre des difficultés.

Ce qui fait en sorte que maintenant, on attend plus à Noël pour se gâter.

On le fait dès que l’occasion se présente.

En se disant qu’on le mérite.

Que la vie se passe maintenant

Qu’on ignore de quoi demain sera fait.

Nos désirs sont tout de même raisonnables, mais reste que si tu as envie d’une paire de jeans ou pour moi, un nouveau fer plat, on va simplement aller se l’acheter.

Si ce n’est pas tout de suite, ce sera au prochain jour de paye.

Mais certainement pas au prochain Noël.

On est même déjà allé dans le Sud, tout en ayant des cadeaux à déballer sous le sapin.

On fait même des achats en septembre ou en octobre en stipulant que ce sont des cadeaux de Noël d’avance, tout en sachant pertinemment que je risque d’en glisser tout de même sous le sapin parce qu’un Noël sans boîtes à déballer, c’est quand même un peu triste.

Je ne sais donc pas quoi t’offrir cette année.

Je sais qu’il y a 1001 façons de se faire plaisir, que le 25 décembre n’est qu’une date parmi tant d’autres.

Que tu n’accordes pas d’importance au nombre de paquets sous le sapin. Qu’un Noël en famille entouré d’amour vaut bien plus cher à tes yeux.

Mais reste que moi, je prends un immense plaisir à trouver LE cadeau qui te comblera.

Et cette année, je ne le trouve pas.

Mais je sais que tu m’aimes quand même

Et que je vais finir par trouver.

Photo de signature pour Jennifer Martin.

Blue Christmas

Blue Christmas

 Cette année, je fêterai pour la 3e année consécutive Noël en tant que mère monoparentale célibataire. Et pour la première fois, je n’aurai pas ma fille au réveillon de Noël. Je ne pourrai pas mettre en scène la venue nocturne du Père Noël dans notre foyer et je ne pourrai pas voir l’émerveillement dans les yeux de ma fille à son réveil, constatant que Nicolas Noël a mangé les biscuits et que les lutins ont saupoudré la maison de poudre magique pour nous tenir endormies. Ça me brise le cœur de ne pas l’avoir à mes côtés, mais je sais qu’elle vivra un beau moment accompagnée de sa nouvelle petite famille. Papa s’occupera de faire vivre la magie à notre petite merveille.

    Il viendra ensuite le moment où je verrai ma famille élargie que j’adore et on me répétera la même ritournelle : Ça va bien petite fleur? Il n’y a personne qui t’accompagne? Inquiète-toi pas, belle comme tu es, tu ne resteras pas célibataire longtemps. J’afficherai un beau sourire en les remerciant et dans ma tête je grognerai…GRRR! Comme si la beauté avait un lien avec la compatibilité d’un partenaire. Ce n’est pas parce que je suis jolie que je vais sauter sur le premier venu. J’ai de la jugeote aussi! Et ce n’est pas évident de trouver chaussure à son pied,surtout en étant maman.Disons que je suis beaucoup plus sélective et craintive que ma fille ne s’attache à un homme qui sera de passage pour seulement quelques mois. Il en n’est pas question.

    L’instant que je redoute réellement est le moment où je me retrouve seule dans mon lit et que mon cerveau se met à faire une introspection de l’année. Je serai fière de ce que j’ai accompli, mais je ressentirai un grand vide de solitude. Et je me dirai que je mérite quelqu’un de bien dans ma vie. Que j’aimerais que cette personne ait ses bras autour de moi en ce moment et qu’elle me chuchote à l’oreille qu’elle m’aime et qu’elle veillera sur moi.J’aimerais sentir la sécurité et le réconfort d’un homme. Ça me manque!

     Cette année, je vais voir les choses autrement. Dans la vie, tout est une question de perspective. C’est à nous de créer notre propre bonheur. Il ne viendra pas tout seul.Une nouvelle année pour un nouveau départ. Je vais apprivoiser la solitude. Mon moi-même sera mon ami et je lui ferai plaisir. Je lui allouerai du temps de calme et de repos. Je lui offrirai des activités, de la bonne bouffe, du délectable vin et peut-être même des fous rires entre amis. Je prendrai ce moment pour MOI! Un cadeau à moi de moi. Apprécier ce que j’ai, plutôt que de focusser sur ce que je n’ai pas. J’ai même vu une petite activité qui me titille pour l’an prochain. À chaque semaine, j’écrirai dans un pot Mason un bon coup ou un bon geste que j’ai fait durant la semaine. Au réveillon de l’an prochain, je me servirai un grand verre de rouge et je lirai mes petits accomplissements en savourant tout le bonheur que j’ai vécu et créé. Cette année, je ne vivrai pas un Blue Christmas, tout simplement parce que je l’ai décidé.

Comment sera votre temps des Fêtes à vous?

joannie rodrigue photo de signature

Quel est votre moment préféré du temps des Fêtes?

Moment préféré du temps des Fêtes

Eh oui, encore un texte de Noël! Mais on assume complètement celui-ci, parce qu’on aime bien vous présenter notre équipe et leur laisser la parole ailleurs que dans leurs textes respectifs.

Et puis après tout, ça arrive rien qu’une fois par année!

« Mes moments préférés sont de passer du temps avec ceux que j’aime, de belles soirées avec la famille et des amis.es.Du repos bien mérité, mais aussi participer à des événements intéressants. M’offrir plein de gâteries et lâcher prise du travail pour revenir reposée et plus performante. » Cindy, auteure

« De manger plein de bouffe que je n’ai pas faite me rend vraiment joyeuse! D’avoir un horaire allégé avec les enfants, de voir papa plus souvent puisqu’il travaille le soir, d’aller jouer dehors tous ensemble, de rentrer et jouer à Blokus, aux dames ou aux échecs, et bien sûr, de faire des journées pyjamas! » Jeneviève,  réviseure 

« Les soirées en famille tout simplement.Se réunir pour célébrer Noël et la nouvelle année tous ensemble. Se serrer dans nos bras et se souhaiter nos meilleurs vœux pour la nouvelle année. Verser quelques larmes avec ceux qu’on aime et qu’on apprécie. » Catherine A., auteure

« Ce que j’aime du temps des Fêtes est le temps que nous passons en famille. La fébrilité des gens et surtout des enfants qui ont hâte de voir ce que le père Noël va avoir apporté. C’est mon moment préféré de l’année, même si je travaille durant ces deux semaines. » Jenny, auteure

« Mon moment préféré du temps des Fêtes est celui où tu vois des sourires partout autour de toi, parce que tout le monde est heureux d’être enfin réuni avec des gens qu’ils aiment. Dans ce temps-là, les soirées sont magiques et ça nous permet de penser à autre chose que ce que le quotidien nous fait trop souvent oublier. » Fred, auteur

« J’aime TOUT du temps des Fêtes. Je suis incapable de choisir un moment préféré. J’adore faire le sapin avec mon fils et mon chum qui nous regarde, toujours un peu exaspéré que je le fasse dès la mi-novembre. J’aime regarder des films de Noël, écouter les classiques qui passent à la radio, me laisser happer par la frénésie des centres commerciaux bondés, l’euphorie des premiers flocons et surtout les journées passées en pyjama. Le temps des Fêtes est de loin ma période préférée. » Jennifer, fondatrice

« Lorsque mon mari tombe en vacances, je sais qu’on va avoir de bons moments en famille, où le repos, la magie et le rire seront au rendez-vous. » Catherine H, auteure

« Les vacances, les grasses matinée. Le sourire de ma fille le matin de Noël quand elle voit que le Père Noël est passé. » –Joannie, auteure

« Le 24, on se réunit avec mes parents, on fait un bon souper avec de la musique d’ambiance et on pige les noms pour développer nos cadeaux. Je regarde ma famille et mon cœur s’emballe de bonheur, c’est un moment magique qui me rend très émotive. Mon garçon de 4 ans et demi a les yeux qui brillent et est reconnaissant de tout ce qui se passe. » Véronique, auteure

« Pour moi, le temps des Fêtes n’est plus comme lorsque j’étais jeune. Souvent je m’ennuie du chalet, de ma grand-mère qui cuisinait une tablée de rêve, nous, les 5 enfants qui jouaient dans la neige, avec nos luges et notre morve sur le bord du nez. On rentrait et nos parents nous mettaient beaux, habillés pareils. Aujourd’hui, ce sont mes parents, mon frère, sa blonde et moi. Juste nous 5. Mais autant d’abondance et d’amour.Et c’est tout ce qui compte pour moi, profiter du temps avec eux et ce, en toute simplicité. » Karine, fondatrice

« Moi, mon moment préféré, c’est le matin de Noël avec ma famille où on déjeune et on met de la musique. Cette année, se sera la première avec juste ma petite famille composée de mon amoureux et ma mini Charlie. Ah, et regarder Home Alone est aussi un de mes moments préférés. »  Marie-Pier, auteure

« Pour moi, c’est vraiment le moment où je peux regarder des films de Noël et retomber en enfance. Mais cette année, je pars dans le Sud avec toute ma famille, nous serons 11 au total, un pur bonheur pour nous tous. » Mélanie, auteure

« Le silence…. après la folie et l’énervement du temps des Fêtes, j’apprécie tellement ses petits instants de silence, ici et là. Pas de télévision,couchés sur le sofa à simplement jaser et se coller sur mon homme, ou se coucher à côté de mes enfants et se faire des caresses sur le front et sur le long des bras. De purs moments de détente, à régénérer notre énergie et l’occasion idéale pour privilégier les vraies bonheurs de la vie. Le plus beau des cadeaux qui nous soit donné pour marquer la fin et le début d’une nouvelle année. Profitez-en! » Charline, auteure

« C’est une période fébrile et un peu magique. C’est un bon moment pour passer du temps avec mes enfants et mon conjoint. C’est de voir, à travers les yeux de mes enfants, toute la beauté et l’émerveillement. C’est de retrouver mes parents, mes frères, mes belles-soeurs et les enfants, dans une ambiance festive, pleine d’amour, de chaleur, de partage. J suis bien gâtée aussi, puisque c’est mon anniversaire durant les Fêtes, et on ne m’a jamais oubliée, au contraire! » Catherine D, réviseure

Et toi, quel est ton moment préféré du temps des Fêtes?

Photo de signature pour Jennifer Martin.

Guide des Fêtes : des idées cadeaux pas plates du tout! (partie 2)

Guide cadeaux partie 2

Jennifer vous a présenté un super guide cadeaux, mais on a tellement d’inspiration qu’on s’est dit qu’un deuxième ne serait pas de refus. Alors, c’est à mon tour! Je me suis creusée la tête et j’ai demandé à Ariane et Jennifer de m’aider pour vous proposer des items qui conviennent à toute la famille, des idées pour les petits, les grands et les plus grands. Alors voici ce que nous vous proposons, en espérant que nos suggestions vous aideront à terminer vos achats!

Kusmi Tea

J’ai toujours aimé le thé. Et je continue de découvrir des nouvelles saveurs régulièrement, comme ce Rooibos Chaï Lov Organic de Kusmi. Jennifer adore cette saveur et c’est quand même beaucoup dire, étant donné qu’elle boit presqu’exclusivement de l’eau dans la vie!

La Lichée

Êtes-vous une bibitte à sucre? Moi, oui, même si j’aime parfois les petites doses, je n’ai pas pu m’empêcher de finir mon pot de La Lichée à la cuillère. Une compagnie d’ici qui porte très bien son nom. Mention spéciale au caramel au chocolat!

Oatbox

Vous connaissez déjà notre amour pour les produits Oatbox, cette compagnie québécoise qui offre granolas, gruau et barres tendres entre autres, pour vous offrir des déjeuners santés et faciles à manger sur le pouce lors des matins pressés. Nous vous offrons la chance de les découvrir avec notre code promo FOLIEURBAINE. Pour 20$ par mois, vous recevrez dans le confort de votre maison, deux sacs de 380g de granolas de différentes saveurs (vous pouvez les sélectionner, selon vos goûts, ou vous laisser surprendre). Cependant, avec notre code promo, vous recevrez, avec votre première boîte, 3 sachets de gruau, 3 barres tendres déjeuner et un pot en verre à l’effigie d’Oatbox, le tout d’une valeur de 25$ tout à fait gratuitement. Une belle idée à offrir pour commencer l’année du bon pied. Pour commander en ligne, c’est ICI.


Produits Attitude

Des produits écologiques pour les grands et les petits, mais aussi pour les tâches ménagères. Attitude offre des produits de qualité, bons pour l’environnement et ce, à prix abordables. D’ailleurs, nous avons un code promo qui offre 10$ de rabais sur votre premier achat FOLIEURBAINE10. Pour la boutique en ligne, c’est ICI.


Passeport Barista

Valide jusqu’au 31 décembre 2019, ce passeport contient 113 breuvages chauds gratuits dans de multiples cafés au Québec. Au coût de 40$, c’est le cadeau idéal à offrir à une personne qui adore le café et aime découvrir de nouvelles places! Pour vous procurer un passeport, c’est ICI.


Extension Jokes de Papa

Si vous ne connaissez pas encore le jeu Jokes de Papa, vous allez découvrir un jeu parfait pour jouer en groupe. Les deux extensions, Sucrée et Salée, viendront ajouter de nouvelles jokes au répertoire et la version Salée est parfaite pour rajouter une touche 18 ans et plus! D’ailleurs, les petits formats sont parfaits pour les glisser dans les bas de Noël. Et ils ont de nouveaux t-shirts aussi!

Produits Jean Coutu

Durant la dernière année, on a testé plusieurs produits de la marque Personnelle, et on a toujours été agréablement surprises de la qualité et du petit prix qui vient avec! Ces gloss en font partie. Une texture pas du tout collante et une brillance parfaite pour s’agencer avec vos jolies tenues des Fêtes.

Les Brunchs de Mathieu

Bruncher chez soi sans avoir rien à préparer? C’est l’excellente idée proposée par Mathieu qui offre à ses clients de choisir parmi une grande sélection de menus, comprenant différents items tels que crêpes françaises, oeufs brouillés, madeleines, bacon ou encore bagel au saumon gravlax. Tout frais, tout chaud, livré directement à la maison sans avoir à quitter son pyjama. Chocolat chaud, jus d’orange ou café de maître torréfacteur également offerts. On peut également ajouter une rose à sa commande, question de faire craquer sa dulcinée, qui sera contente de rester dans le confort de son lit pour déjeuner. De plus, le tout vient dans une jolie boite écolo-chic en carton brut, des sachets papier et un plat isotherme destiné aussi à votre bac bleu. Un déjeuner éco-responsable des plus savoureux. Pour tout savoir sur les Brunchs de Mathieu et pour commander, c’est ICI 

Boîte bonheur 

Vous cherchez le parfait cadeau original pour tous? Que ce soit pour faire plaisir à un membre de la famille, un.e ami.e proche ou même une connaissance, les Boîtes bonheur sont le cadeau idéal. Classées sous différentes thématiques telles que Je t’aime, La vie est belle, Mots pour maman, Citations inspirantes, chaque jolie boîte contient 365 messages à piger pour ensoleiller sa journée. On retrouve également des boîtes destinées aux professeurs ou pour les sacs à lunchs des plus jeunes. La compagnie, qui célèbre ses 10 ans cette année, offre aussi une toute nouvelle collection ; des boîtes de format réduit, contenant 30 résolutions santé, bien-être ou humoristiques et même 30 folies de lutins à faire pour ceux et celles qui sont à court d’idées. La sélection est incroyable et il est évident que vous pourrez trouver celle qui convient à la personne que vous désirez gâter. Pour voir les choix disponibles, c’est ICI.

Karine Joncas cosmétiques

On adore Karine Joncas! D’ailleurs, on vous parlait des patchs lissantes pour les yeux il y a peu de temps. Item parfait à glisser dans le bas de Noël. Ce sont des produits qui conviennent à tous, abordables et qui sont très bons pour la peau. Coup de coeur également pour l’élixir jeunesse dont on vous a parlé ICI


Elle R Cosmétiques

On adore aussi cette compagnie qui nous a beaucoup gâtées cette année. On a eu la chance d’essayer du maquillage, des masques, des produits nettoyants pour le visage et on a beaucoup apprécié. Ce sont des produits variés et abordables qui peuvent être offerts en cadeau aux personnes dans votre entourage que vous aimeriez chouchouter.


Des livres

C’est toujours un beau cadeau à offrir et disons qu’en 2018 on a été plus que choyées en littérature québécoise! D’ailleurs, on vous en a parlé beaucoup dans des articles puisque nous avons eu la chance de recevoir beaucoup de copies de presse, et ce, à notre plus grand bonheur. Cliquez ICI pour découvrir nos critiques et peut-être même vous inspirer. De plus, restez à l’affût la semaine prochaine puisque Jennifer vous prépare un article avec des suggestions de lecture.


Natrel, tartinades et trempettes fouettées

Qui dit temps des Fêtes, dit soupers et brunchs en bonne compagnie! Si vous ne savez pas quoi offrir pour remplacer la traditionnelle trempette, il y a plusieurs options du côté de Natrel, avec leurs produits fouettés offerts dans plusieurs saveurs toutes très délicieuses. 

Voix de Noël

Un album de Noël qui contient 13 chansons, interprété que par des artistes féminines et qui comprend 4 chansons originales. Un album unique à offrir en cadeau, de plus, 5$ est remis à la Société québécoise pour la schizophrénie pour chaque album vendu.

Taboo

Un restaurant où il est difficile de choisir sur le menu, mais qui est parfait pour essayer plusieurs choses grâce aux choix de mini formats. Plusieurs possibilités de poutines, de burgers, de tartares et plus encore. Offrir une carte-cadeau ou simplement inviter une personne qu’on aime en tête à tête.

Des bouteilles alcoolisées 

Karine a eu la chance de recevoir un produit de Stella Artois, une édition limitée de format bouteille de vin. Celle-ci est disponible dans tous les détaillants du Québec et est parfaite à offrir pour les amoureux de bières.

On a tellement de beaux et bons produits québécois comme alcool et c’est toujours un must à offrir, autant comme cadeau d’hôtesse ou un cadeau tout court. On vous remet le lien de l’article d’Ariane ICI,  où elle vous partage ce qu’elle a pensé de certains produits qu’elle a eu la chance d’essayer. 

On espère vous avoir aidé.es avec nos suggestions, on sait que ce n’est pas toujours évident de trouver LE bon cadeau pour les gens qu’on aime, comme cadeau d’hôtesse/hôte ou pour un échange de cadeaux.


Photo de signature pour Jennifer Martin.

Un brunch sous le signe de la simplicité et de la complicité

On parle du brunch de Folie Urbaine

Chaque année depuis la fondation du blogue, les fondatrices aiment se réunir le temps d’un brunch festif pour célébrer Noël entre elles. La première année, c’est sous la thématique pyjama party qu’elles se sont échangées mimosas et masques pour le visage. L’année dernière, elles ont troqué les vêtements de nuit pour des robes chics pour partager des bouchées sucrées et échanger leurs cadeaux.

L’année 2018 ayant été fertile en émotions pour chacune, c’est dans un mood très relaxe qu’elles se sont réunies le 9 décembre dernier, chez Jennifer pour partager thé, petits plats, chocolats chauds et bûche de Noël.

Lors de l’ouverture de la deuxième succursale de la pâtisserie Petit Lapin, Ariane et Karine ont eu l’occasion de décorer une bûche végane et sans allergènes. Elles ont pu la rapporter et la congeler afin de la partager avec Jennifer le jour venu. Un dessert sucré auquel personne ne pourrait résister. Pour lire notre article sur le sujet, c’est ICI.

petit lapin
Jen parle du brunch de Noel

Nous avons également dégusté la fameuse recette de trempette aux artichauts de Ricardo, que Jennifer cuisine toujours lorsqu’elle sait que nous nous réunissons, une salade de pâtes, des viennoiseries de chez Première Moisson et le thé édition spéciale de Noël de Kusmi Tea. Un repas léger, mais des plus savoureux.

Pour notre échange de cadeaux, la consigne cette année était simple : offrir un petit quelque chose qui ferait plaisir à chacune, avec un budget maximum de 10$. Karine a porté une attention particulière aux moindres détails, allant jusqu’à concocter des emballages trop mignons et dignes de Pinterest. Elle a offert un ensemble de gloss édition spéciale des Fêtes de la marque Personnelle à Ariane et un ensemble complet de 16 vernis à ongles de la même marque à Jennifer. Ariane a, quant à elle, offert un savon artisanal à la fleur de nectarine, ainsi qu’un masque pour le visage à Jennifer et une belle tasse en forme de hibou à Karine.


Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel

Jennifer a, de son côté, déniché un panier décoratif en laine pour Karine afin qu’elle puisse ranger ses produits de coiffure et ses cosmétiques, ainsi que des petits plateaux vide-poches pour ranger ses bijoux ou autres trucs qu’on ne sait jamais où ranger. Et elle a offert deux verres à cocktails en forme de boules de Noël à Ariane, ainsi qu’un rouge à lèvres brillant, aussi de la marque Personnelle.

Jen parle du brunch de Noel
Jen parle du brunch de Noel

Des cadeaux simples, qui les représentent bien et qu’elles ont pris plaisir à découvrir.

Lors de l’événement des Fêtes organisé par Reitmans, auquel Ariane et Karine ont assisté en novembre dernier, elles ont pu sélectionner des items de la collection d’hiver et concocter trois boîtes-cadeaux qu’elles ont également déballées ensemble. Jennifer a d’ailleurs été très touchée qu’on pense à lui en rapporter une. Chaque paquet contenait un pyjama hyper confortable et une paire de bas. Celui de Jennifer contenait également une pochette tandis qu’Ariane et Karine ont chacune choisi un pull tendance. Une belle attention très appréciée de la part de Reitmans. Vous pouvez d’ailleurs lire notre article ICI.

Jen parle du brunch de Noel

Elles ont surtout profité de ce moment ensemble pour jaser, se mettre à jour dans les péripéties de leur vie et vivre l’instant présent.

Parce que c’est aussi ça, le temps des Fêtes.

Toutes les photos sont d’Ariane Martineau.


Photo de signature pour Jennifer Martin.
ariane reviseure