Playlist du mois de novembre – Musiques de films

La musique ça a quelque chose d’apaisant, de troublant, d’émouvant. Les émotions peuvent nous chambouler au début d’une simple note. Pour moi, la musique a ce pouvoir et il m’arrive d’écouter en boucle des chansons justes pour ressentir ce qu’elles me font vivre. Je compare la musique au cinéma, il m’arrive souvent après un film d’avoir les deux jambes molles et vivre une montagne russe d’émotions. Une chanson, un film, c’est des histoires raconté qui nous heurtent quelques fois en plein cœur.

Je ne vous oublie pas

En fait, ce que je réalise, c’est qu’il faut profiter de chaque moment passé avec ceux qu’on aime, mais pas au point de se mettre un stress sur les épaules. Je profite de chaque moment passé avec ceux que j’aime, peu importe le nombre d’heures. Je profite de chaque message, texto, appel. Les gens qui m’entourent sont très importants pour moi et je les aime de tout cœur même si je ne les vois ou ne leur parle pas chaque semaine.

Parc St-Victor

J’ai appris énormément de chacun d’entre vous et je ne peux m’empêcher d’avoir un petit pincement dans l’estomac quand je vois à quel point vous êtes rendus grands. Vous n’êtes pas tous dans mon Facebook, mais pour ceux qui le sont, je suis tellement fière de vous.

Je m’ennuie de mes Noël d’enfance

J’ai eu plusieurs Noël différents : ceux chez mon pépère et ma mémère dans leur logement, ensuite chez mes parents, toute la famille à Rawdon où l’on faisait de la motoneige et de longues marches sous la neige, ce sont vraiment mes meilleurs souvenir d’adolescence.

Ado, j’étais…

Ah, cette période de notre vie qui était plutôt tourmentée et qui hante encore certain.es d’entre nous! Je suis récemment allée aux retrouvailles de mon secondaire, 10 ans plus tard, et plus ça change, plus c’est pareil. Je suis contente d’être passée à une autre étape, d’avoir trouvé ce qui me rend heureuse dans la vie de tous les jours. Mais je suis surtout fière du cheminement qu’on a tous.tes vécu en passant par-dessus notre adolescence.

Hier encore j’avais 20 ans

sabrina 20 ans

Ça y est. Il ne me reste que quelques jours dans la vingtaine. Bientôt, j’aurai 30 ans. Wow c’est gros. Ce n’est peut-être qu’un simple chiffre, mais ce changement de numéro m’amène à me questionner. En fait, ça fait déjà quelques mois que je me remets en question, que je prends des décisions pour être mieux. Pour être bien. Pour être plus heureuse. Sur le coup, ces choix de vie sont « tough » et parfois tu te sens un peu perdu, comme si tu venais de sauter dans le vide, mais avec le temps, tu te rends compte que tu es exactement où tu dois être. Avec le fait de vieillir, un grand ménage du printemps s’impose parfois.

J’habite en 1980.

jenevieve folie urbaine 1980

Des fois, un léger attroupement se forme sur le perron. Des mamans avec un verre à la main riant et papotant ensemble pendant que les enfants jouent à la tag. Ou quelques mamans en train de discuter sur le bord de la rue pendant que les enfants jouent sur les terrains autour. Papa qui arrive du travail et les trois enfants qui courent lui raconter leur journée.