La collection du printemps des boutiques Pentagone

Jen parle de la collection du printemps de Pentagone

Est-ce que je suis la seule à me réjouir à l’idée de ranger mes manteaux d’hiver, et ce, même si les deux que j’ai étrennés toute la saison froide proviennent des boutiques Pentagone ? Je suis certaine que non. Après les caprices d’une saison qui n’en finit plus, je suis prête pour les tissus plus légers, les motifs fleuris et les textures confortables promises par Pentagone pour les journées ensoleillées d’avril et de mai. En attendant les robes d’été et les maillots, j’ai eu envie de vous présenter quelques items que l’on retrouve dans les vitrines de ma boutique préférée.

Je commence tout de suite avec mon item coup de cœur : le veston fleuri. C’est sans aucun doute le morceau de la collection que je préfère. Sans épaulettes, il épouse parfaitement mon corps et il a la longueur idéale pour être portée avec un jeans, une jupe ou même un legging. Les fleurs sont omniprésentes, mais se marient très bien à des couleurs neutres. Plutôt léger, il constitue le veston parfait autant pour le travail, les 5 à 7 ou les sorties entre filles ou en amoureux. Ici, je l’ai agencé avec les jeans kaki, une des nombreuses couleurs que l’on retrouve parmi les denims de la marque Pentagone et avec une camisole neutre, aussi disponible en boutique.

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Jen parle de la collection du printemps de Pentagone

Crédits photos L.A Photographie

Étant une fille très jeans/t-shirt dans la vie de tous les jours, j’ai complètement craqué pour les nombreux chandails à manches courtes. Travaillant avec des enfants qui me laissent peu de répit, je bouge beaucoup au quotidien et j’ai besoin de porter des vêtements dans lesquels je suis à l’aise. Cependant, pas question de laisser le style de côté, c’est pourquoi j’ai choisi plusieurs chandails parfaits pour le travail, mais qui peuvent aussi être parfaits pour composer des looks plus habillés. J’ai donc succombé à ce magnifique chandail jaune et rose de la marque b.young. Léger et confortable, j’aime sa coupe et surtout son motif fleuri délicat.

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Crédits photos : Karine Caron-Benoit

Ce chandail à motifs que l’on peut attacher sur le côté est également un gros must. Il est si confortable que je peux le mettre au travail avec un jeans ou un pantalon plus ample comme sur ces photos. Avec une paire de talons hauts ou une jupe, je serais prête pour une sortie en ville.

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Crédits photos L.A Photographie

J’ai également eu du plaisir à trouver des agencements pour ce t-shirt à rayures qui porte l’inscription « Waiting for the week-end ». Je le porte ici avec la parfaite jupe en jeans de la marque Lois Jeans. Cette jupe constituera un morceau essentiel de ma garde-robe d’été puisqu’elle est hyper pratique avec ses shorts en dessous. La jupe idéale pour bouger sans s’inquiéter de trop en dévoiler. Un avantage pour la maman active que je suis.

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Crédits photos L.A Photographie

Je ne peux passer sous silence Levi’s et ses t-shirts qui rappellent les années 80-90, mais qui n’ont pas pris une ride. Avec une paire de jeans et un manteau de cuir, on obtient un look casual des plus réussi. Mon chum dit d’ailleurs qu’il n’y a rien de plus sexy qu’une fille qui porte un jeans avec un t-shirt, donc je crois qu’il est plutôt facile de déterminer son look coup de cœur de la collection.

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Crédits photos : L.A Photographie

Qui dit printemps dit robe fleurie, et j’ai eu un faible pour celle-ci. Avec sa coupe cache-cœur qui met en évidence la poitrine tout en soulignant la taille, elle est un atout précieux pour ma garde-robe et me permettra de patienter jusqu’à l’arrivée des robes longues d’été qui devraient sous peu faire leur apparition en boutiques.

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Jen parle collection du printemps de Pentagone

Crédits photos : Karine Caron-Benoit

Les nouveautés arrivant chaque semaine, n’hésite pas à passer en magasin. Pour connaître la boutique la plus proche de chez toi, c’est ICI.

Pour tous ceux qui aiment afficher leurs looks sur Instagram, n’hésitez pas à utiliser les #foliemtl et #monpentagone sous vos publications. Vous pourriez retrouver vos photos sur le profil des boutiques Pentagone ou dans un article mensuel de Folie Urbaine.

Merci à Karine Caron-Benoit et  L.A Photographie pour les photos.

Bon magasinage !

    

Playlist d’avril – Faire sortir le soleil

L’hiver a été long, on arrive encore difficilement à profiter un peu du temps qui se réchauffe. J’ai déjà troqué mon manteau d’hiver contre mon éternelle combinaison veste-manteau de cuir alors que je sais que certains jours, je vais le regretter. J’ai envie de pouvoir me promener dans les rues avec de la musique entraînante, sentir le soleil me réchauffer et avoir l’humeur qui match la température et le beat dans mes oreilles. C’est le moment d’une playlist qui amène le beau temps, ces mêmes chansons qu’on ne peut s’empêcher de chantonner et sur lesquelles on a déjà des petites chorégraphies quand on se prépare à sortir de chez soi. Voici de quoi se sentir badass en tout temps; une playlistqui amène le soleil.

 

Bonne écoute!

 

Dominique signature Folie Sofia logo reviseure

Printemps, je t’aime !

printemps je t'aime

Le printemps, c’est souvent le moment de l’année où je ne sais plus sur quel pied danser. Autant dans ma tête, dans mon corps ou juste de manière générale. On ne sait pas si on peut enfin mettre des petits souliers ou si on doit continuer d’endurer nos bottes d’hiver. La température est tellement changeante qu’on a toujours peur de soit avoir trop chaud avec notre manteau d’hiver ou trop froid avec notre petit manteau de printemps qu’on a juste hâte de porter. Pour ma part, un manteau d’hiver, c’est une des choses que j’haïs le plus porter, c’est pas confortable et je me sens pognée ! L’arrivée du printemps, c’est aussi l’excitation d’enfin tout serrer ton stock d’hiver loin de ta vue. Fini les mitaines, les foulards, les tuques, etc. Mais j’ai quand même toujours un petit pincement au cœur lorsque je range mes tricots. Suis-je la seule qui, lorsque je sors mes vêtements d’été, je redécouvre des morceaux que j’avais oubliés ? Ou bien des vêtements que je ne portais pas et que là, tout d’un coup, il y en a un qui devient LE vêtement favori ?

Le printemps, c’est l’obligation d’aller m’acheter de nouveaux vêtements, de nouvelles chaussures et souvent, de changer de tête ! Je ne sais pas pourquoi, mais dès que le beau temps arrive, j’ai besoin de nouveauté dans ma vie et quoi de mieux qu’une super virée magasinage pour souligner l’arrivée de la saison estivale. Je ne peux m’empêcher de scroller les sites internet des boutiques que j’aime pour voir toutes les nouveautés. Je me fais un budget et je pars toute une journée pour aller acheter tout ce qui mettra un peu de couleur dans mes journées et sur mon compte Instagram. C’est souvent au printemps que mes cheveux pâlissent et font un peu de place à des couleurs pastel. J’ai déjà hâte à mon prochain rendez-vous, qu’allons-nous créer pour ce printemps ? À suivre.

Le printemps, c’est pour moi une libération. En plus de ranger mon manteau qui m’empêche de respirer, j’ai l’impression que je peux tout faire, tout accomplir. C’est comme un nouveau souffle, une nouvelle ère qui commence. Le beau temps s’installe et c’est le début de tout plein de choses. On prépare les semis pour les plantes et les légumes, on fait son ménage du printemps, on planifie nos achats pour l’extérieur, on prend notre rendez-vous pour installer nos pneus d’été… C’est aussi quand le printemps arrive qu’on commence à penser aux vacances d’été, les nombreux festivals, les voyages, les roadtrip. Le printemps, c’est l’excitation qui s’installe sur toutes les belles choses que tu vas vivre dans les prochains mois.

Le printemps, c’est aussi les BBQ, les terrasses, les soirées interminables passées dehors, les chalets… C’est aussi le début d’une période où je vois plus de monde. Je ne sais pas pourquoi, mais on dirait qu’en hiver je suis en quarantaine. Juste l’idée de devoir sortir de chez moi me donne envie de me cacher sous mes couvertures chaudes parce que je n’ai aucune envie de mettre mes dix couches de vêtements et de gratter la glace sur mon pare-brise. Mais au printemps, les couches de vêtements tombent une à une, on a juste envie d’être dehors, d’aller se promener, de manger une crème glacée et de voir toutes les personnes qu’on aime. C’est souvent au printemps et durant l’été qu’on rencontre de nouvelles personnes. Suis-je la seule qui trouve que les gens sont plus sociables quand il fait beau ? Je pense que c’est mon cas aussi.

Le printemps, c’est le début d’une nouvelle saison, l’autre partie de l’année où il y a de l’action partout. Les journées sont plus longues, il fait clair longtemps, le soleil est chaud et tu le sens sur ta peau. Le beau temps qui s’installe est pour moi de l’énergie pure qui me permet de profiter de la vie et de me lancer dans plein de projets parce que c’est tellement inspirant un gros soleil, la nature qui revit après une hibernation de plusieurs mois, le son des oiseaux… C’est aussi boire mon café sur le bord de la fenêtre avec la hâte de pouvoir m’asseoir sur mon balcon, avec mon livre à la main, pieds nus avec un magnifique soleil qui réchauffe mon corps.

Le printemps, pour moi, c’est tout ça et encore plus. Je n’aime pas penser au côté moins glam du printemps. C’est simplement un moment de l’année où je me sens bien, dans mon corps, dans ma tête et où je peux enfin sortir de chez moi sans manteau !

 Valérie_réviseure

Fleurs & garde-robe noire

robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs

J’ai toujours eu un style particulier. On ne parlera pas de mon secondaire, sauf pour dire que je changeais de look aux deux jours sans me mettre de barrière. J’ai été vôtée la plus originale, pis en regardant en arrière, pas sûre que c’est quelque chose dont je devrais me vanter. MAIS, je suis fière de dire que j’ose des styles différents, selon mes humeurs et que je ne me laisse pas influencer – trop – par ce que les gens peuvent penser de moi.

Vu que le printemps n’est pas ma saison préférée, comme vous pouvez le lire ICI, j’opte souvent pour des fleurs sur mes vêtements, pour contrer le temps gris et la verdure qui ne se pointe pas encore assez le bout du nez. Le temps des pique-niques ne saurait tarder, mais on doit se garder une gêne et enfiler des layers pour ne pas attraper froid. Allô, j’ai écrit cet article au début du printemps, pis là je le publie au début de l’été, mais je le trouve encore actuel, alors pardonnez-moi! Merci!

En général, je n’ose pas trop mélanger les motifs, donc, j’achète souvent des couleurs neutres. Bref, du noir. Alors quand j’arrive pour porter un morceau coloré, je n’ai pas trop de difficulté à l’agencer au reste. Et quand arrive enfin la chaleur, on a drastiquement moins besoin de faire fitter quoi que ce soit, vu qu’on porte presque pu rien sur son dos! Ha!

Dernièrement, j’ai fait l’acquisition de plusiiiieurs morceaux fleuris. Des robes, principalement, mais aussi des vestes et des jupes. Je vous partage mes coups de coeur en photo :

robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs robe dress outfit fashion linge vetements mode ootd look fleurs

 

 

 

Playlist de mai – Bonheur printanier

Folie Urbaine playlist mai

On peut enfin dire que l’hiver est derrière nous et que le printemps est bien installé. Et pour moi, le mois de mai évoque vraiment cette saison.

En mai, j’ai toujours 1000 raisons de célébrer puisqu’en plus de la fête des Mères et celle des Patriotes, la plupart des membres de ma famille sont nés en mai, dont moi, le 10. C’est donc un mois festif que j’adore et qui me rend joyeuse.

J’ai donc eu envie de partager cet état de bonheur avec une sélection de chansons qui te feront sourire, te permettront de te mettre tranquillement dans le mood estival et te donneront envie de sortir prendre l’air. Et si ça te donne envie de faire un road trip les fenêtres baissées, chanter à tue-tête en te préparant à sortir ou célébrer la fin de session, ce sera encore mieux. Il y a donc dans cette playlist des chansons « hop la vie ! », quelques balades parfaites pour se coller et penser aux vacances qui s’en viennent et surtout des chansons où il est impossible de ne pas sourire en les écoutant.

Et toi ? Quelle chanson te rend heureux.se?

 

 

jennifer-signature-02-jpg   verifiedjenevieve

Les déchets qui refont surface aka le printemps

Si je demande autour de moi quelle est la saison préférée des gens, j’entends un peu de tout. L’hiver; pour ses sports, sa neige et ses paysages. L’été; pour sa chaleur, les vacances et les possibilités. L’automne; pour son vent de fraîcheur après un été caniculaire… et le printemps; pour les bourgeons dans les arbres, le beau temps qui se repointe le nez et pour la sortie des vêtements légers de nos garde-robes. Par contre, on entend rarement parler des désavantages de cette saison quasi-inexistante. Parce que oui, elle est seulement de passage et se présente avec des hausses et des baisses de température qui rendent la tâche de s’habiller le matin plutôt ardue. Tu sors de chez toi, pluie, neige? Surprise! En marchant pour te rendre au métro, tu vas avoir la chance incroyable de croiser les vestiges de la saison qui vient de finir. Des cigarettes à n’en plus finir, des cacas d’animaux laissés en plan par les maîtres, bref, des déchets de tous genres qui vont tapisser le sol (le gazon, le trottoir, la rue) de plusieurs couleurs et odeurs. Parce que les odeurs suivent et sont puissantes lors du dégel. Il faudra attendre que la ville envoie des camions pour nettoyer le tout, avant que cette odeur ne parte définitivement. Elle reste bien présente dans nos narines et refait surface assez facilement. Je pense alors aux gens qui se permettent de jeter leurs ordures par terre sur la neige en hiver, en se disant que demain elles seront ensevelies et que tout le monde n’y verra que du feu. NON. On le sait que tu jettes ton vieux mouchoir usé derrière toi, avec un air innocent. Et oui, les gens te jugent, parce que c’est franchement dégoûtant de ta part, surtout quand il y a des poubelles à presque chaque coin de rue. Oui oui, je m’emporte, mais c’est ce que le printemps m’apporte. Même si je préfèrerais 1000x penser à la vie qui renaît et à l’été qui s’en vient, je ne fais que voir les déchets qui décorent les rues de la ville. J’ai l’air pessimiste, mais crois-moi, ce n’est que la pointe de l’iceberg qui fond pour nous dévoiler une pollution incessante.

ariane-signature-02-jpgverifiedsofia

Déprime saisonnière

Folie Urbaine Déprime Saisonnière couverture

C’est gris et slusheux une journée…

C’est glacial et givré le lendemain…

J’ai beau regarder le calendrier pour me motiver, mon cerveau ne veut pas enregistrer que le printemps arrive. Mes bottes ont perdu leur couleur d’origine et n’affichent plus que de grandes rigoles de calcium.

Mes joues ont besoin de 2 ou 3 coups de pinceaux supplémentaires pour que le blush teinte mes joues de rose afin de camoufler mon teint de fille « fatiguée-blanche comme du lait-en manque de vitamine D ».

Mes orteils se lamentent coincés au fond de mes bas, attendant avec impatience de revoir la lumière et d’être à nouveau colorés par leur amie Sally Hansen ou Essie.

Ma tête a hâte de se mettre en mode vacances et de pouvoir planifier ce qu’elle va faire durant ce congé plus que mérité.

Je magasine les dernières collections d’hiver en solde à 60 % en me disant que je n’ai pas envie d’acheter les nouvelles petites robes d’été à 100 % du prix alors qu’elles devront rester dans la garde-robe encore 3 mois. Pis je me fâche intérieurement contre les compagnies qui décident de sortir trop vite les vêtements d’une saison à l’autre. Parce que même si ça me donne espoir de voir des motifs floraux au mois de février, ça renforce aussi ma déprime saisonnière.

Je vis en ermite à la maison parce qu’il fait encore trop souvent trop froid pour avoir envie de sortir spontanément. Rien à voir avec les soirs d’été où je ne me fais pas prier pour prendre le vélo et aller m’enfiler une p’tite molle à la vanille avec un enrobé de biscuits et crème. Allô Chocolats Favoris !

Mon moral atteint un niveau élevé de saturation quand on me parle de système dépressionnaire qui risque d’amener de la neige ou du verglas. S’il existait des verres de contact qui me feraient voir les paysages en rose ou avec des motifs de fleurs, j’aurais enfin une bonne raison pour prendre rendez-vous chez l’optométriste puisque mon dernier examen de la vue date du secondaire 3. (Oui ! J’ai une paire de lunettes qui date des années 90 que je ne porte jamais.)

Je ne suis plus capable de vivre emmitouflée… Manteau d’hiver, pyjama chaud, foulard de laine. J’ai une envie pressante de légèreté. De sentir un vent chaud aux effluves de lilas et de gazon plutôt qu’un vent qui me mord les joues.

Je suis plus qu’impatiente de voir mes vêtements tenir bien droits sur ma corde à linge et sentir le soleil, plutôt que de les voir culbuter pêle-mêle dans la sécheuse pour ressortir avec une faible odeur de Bounce qui s’évapore au bout de 5 minutes.

Folie Urbaine Déprime Saisonnière photo1

Je veux faire griller mes guimauves dans le feu plutôt que de les laisser fondre dans mon chocolat chaud.

Je veux choisir la terrasse plutôt que le bar ou la banquette dans les restaurants. Et pourquoi ne pas prendre ma commande pour emporter afin d’aller m’étendre sur une couverture dans un parc pour la déguster ?

Y en a marre…

Sacre ton camp maudit hiver…

Folie Urbaine Déprime saisonnière photo2

 

jennifer-signature-02-jpgverifiedjenevieve

Que signifie le printemps pour toi ?

Folie Urbaine Que signifie printemps COUVERTURE

Nous pouvons enfin dire que l’hiver 2017 est derrière nous. Bien que la neige soit encore présente, nous savons tous que les bourgeons feront leur apparition bientôt et que ce n’est qu’une question de jours avant que nous puissions remiser nos bottes et nos gros manteaux. Toute l’équipe est vraiment fébrile de vivre son premier printemps avec vous, chers lecteurs, et c’est pourquoi nous avions envie de vous dire ce qu’il représente pour nous.

folie urbaine que signifie printemps photo1

Le printemps, first of all, veut dire que l’hiver est fini. Ça ne pourrait pas me rendre plus heureuse. Je déteste la saison froide. Le printemps, oui, toutes les vidanges dégèlent et on ne voit qu’eux, mais ça ne dure pas trop longtemps et ça laisse place à une température clémente durant laquelle on sort nos cuirettes. Pour certaines personnes, le kick de bonnes résolutions est le premier janvier. Moi, c’est au début du printemps. J’ai le goût de faire le ménage partout, de faire à manger, d’aller marcher. Surtout aller marcher. Pendant des heures. Justement, il fait beau, alors bye là ! — Ariane

 

Folie Urbaine Que signifie printemps photo2

Je suis née au début mai (le 10 si jamais tu veux me souhaiter bonne fête !), je suis donc une fille de printemps of course. Mais pas le printemps mouillé et slusheux où se mélangent deux ou trois journées chaudes et une mini-tempête de neige dans la même semaine. Non, moi, j’aime le moment où les lilas fleurissent et embaument l’air et où l’on peut prendre une boisson sur une terrasse avec un petit foulard autour du cou, en savourant les rayons de plus en plus chauds du soleil. J’aime le moment où je peux ranger les manteaux chauds et les bottes pour sortir les chaussures tout en ayant les gougounes à portée de main (ou de pied !) Pour moi, le printemps c’est le moment d’ouvrir les fenêtres pour laisser sa maison respirer et s’émerveiller aux sons de la nature qui s’y infiltre. — Jennifer

 

Folie Urbaine Que signifie printemps photo3

Pour moi, le printemps c’est une libération. Pouvoir ranger mon manteau, ma tuque, mes mitaines et faire changer mes pneus d’hiver pour mes pneus d’été. Sérieusement, je ne suis pas une fille d’hiver, je tripe sur l’automne et le printemps. Devoir m’habiller avec plein de couches, ce n’est pas fait pour moi. Le printemps, c’est comme le début d’une nouvelle aventure. C’est le retour des ballerines, je peux m’habiller nu jambe et manger de la crème glacée. Le printemps, c’est le lancement de plein de belles choses, comme les festivals, les terrasses et les vacances. Vive le printemps ! — Karine

printemps-photo4

Pour moi, le printemps annonce la fin de la neige, la fin du manteau d’hiver. C’est le temps de sortir mon manteau en cuirette et les tenues plus légères. Je sors enfin de mon hibernation et je suis plus encline à sortir et faire de grandes marches et respirer le grand air. C’est aussi à ce moment que les arbres reprennent vie et que le teint grisâtre de l’hiver laisse place à la couleur. C’est une de mes saisons préférées ! — Dominique

 

verifiedjenevieve

 

Quand Cokluch s’occupe de notre look

Quand nous avons décidé de lancer notre blogue, on a bien sûr voulu qu’il soit à notre image: original, inspirant et, surtout, follement urbain.  On voulait projeter une image différente, montrer qui on est, partager nos états d’âmes, nos coups de cœur et principalement présenter un projet qui nous ressemble.

Comme Folie Urbaine se veut un blogue qui parle de tout et qui a pour mission d’encourager l’économie locale, nous avons décidé de faire appel à une entreprise d’ici pour s’occuper de notre look pour notre premier photoshoot officiel.  Comme nous voulions une image professionnelle et un style urbain qui offre un bel équilibre entre le chic et le confo, nous avons tout de suite pensé à Cokluch pour nous créer le look recherché.

Christine Guérin et Laurie Lemieux ont créé Cokluch en 2007.  Depuis l’année passée, elles offrent aussi Cokluch mini, une collection de vêtements destinée aux enfants, et les deux boutiques cohabitent dans le quartier Villeray où Christine et Laurie s’impliquent activement en organisant des évènements en collaboration avec les commerces voisins.  La compagnie est disponible dans plusieurs points de vente à travers le Canada et, depuis peu, aux États-Unis.  Grâce à la plateforme Etsy, elles peuvent aussi toucher un public plus large et ainsi vendre leurs vêtements à travers le monde.

Cokluch se démarque par ses couleurs neutres, ses tissus faits à Montréal et inspire le confort. De plus, les filles ne définissent jamais leur inspiration dans une seule case.  Elles  préfèrent se laisser porter par les matières et les découvrir au fur et à mesure de leur processus de création.  Plusieurs vêtements de Cokluch Mini offre également le modèle pour petite fille identique à celui de maman.  On retrouve l’essence de Cokluch dans le choix des tissus, des coupes et des couleurs.

Crédit photo: Cokluch

Pour notre séance photo, nous avons composé nos looks avec les vêtements de la collection printemps-été 2016 et le choix fut difficile, puisque tout ce que nous avons essayé semblait créé sur mesure pour nous, même si nos silhouettes sont toutes différentes.

Comme Folie Urbaine se veut un blogue qui parle de tout et qui a pour mission d’encourager l’économie locale, nous avons décidé de faire appel à une entreprise d’ici pour s’occuper de notre look pour notre premier photoshoot officiel. Comme nous voulions une image professionnelle et un style urbain qui offre un bel équilibre entre le chic et le confo, nous avons tout de suite pensé à Cokluch pour nous créer le look recherché.

La collection automne-hiver 2016-17 lance les premières festivités de leur 10ème anniversaire qu’elles promettent pleines de surprises.

Pour magasiner en ligne c’est ICI

Pour visiter leur boutique :
ATELIER | BOUTIQUE COKLUCH 410A Villeray, Montréal

Un gros merci les filles, Folie Urbaine est fière de porter les vêtements de Cokluch.

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.  ariane reviseure