Automne 2018 : nos émissions de télé québécoises

la rentrée télévisuelle

Je suis une grande admiratrice de télé, même plus que ça. Je ne sais pas comment définir exactement ma passion pour tout ce qui est série, émission, film, etc. Bref. Encore cette année, j’avais envie de souligner le retour et les nouveautés dans notre télévision québécoise (et maintenant sur le web tsé). Pour rendre le tout plus intéressant qu’une simple liste, j’ai séparé tout ce qu’on aura la chance de voir cet automne en catégories. À noter que j’ai filtré un peu, il y a tellement d’émissions, j’ai fait une sélection !

Je suis vraiment addict, heureusement que j’ai un enregistreur HD qui me permet de programmer et enregistrer toutes les émissions que je veux écouter. C’est un luxe aujourd’hui que d’avoir le câble et je le sais puisque la majorité des gens dans mon entourage ne l’ont pas et écoute principalement des séries Netflix. Pour ma part, la culture québécoise est une réelle passion et je ne pourrais m’en passer. Alors, je me gâte en payant le câble chez moi que je débranche durant l’été !

Les nouveautés

OK, mais là !!! WOW, l’automne sera chargé en nouveautés, ça c’est certain.

Demain des hommes dès le 10 septembre à 20 h chaque lundi (RC) aussi disponible sur Tou.tv

J’ai écouté cette série sur Tou.tv et j’ai vraiment aimé. C’est super qu’il le propose à la télévision. Je n’étais pas certaine au départ, mais c’est différent de ce qu’on a l’habitude de voir comme série portant sur le hockey. J’espère qu’il y aura une saison 2, disons que je suis restée sur ma faim.

Le jeu dès le lundi 10 septembre à 21 h (RC)

Eh la la ! Un autre sujet assez actuel. J’adore Laurence Leboeuf et Éric Bruneau, j’ai vraiment très hâte de découvrir leur univers. Je ne veux pas trop m’avancer ni me faire trop d’attentes, mais je suis certaine que ce sera bon !

XOXO dès le mercredi 19 septembre à 19 h 30 (TVA)

On en a tellement entendu parler au début de l’été avec les auditions ! Un concept complètement différent de ce qu’on connaît déjà. Je suis super curieuse et j’ai très hâte de découvrir cette nouvelle téléréalité.

Révolution dès le dimanche 23 septembre à 21 h (TVA)

Après Danser pour gagner, c’est maintenant Révolution qui mettra en vedette la danse ! Je trouve ça super. Au Québec, nous avons beaucoup d’émissions sur la chanson, c’est génial de pouvoir mettre de l’avant des artistes de danse avec ces émissions ! J’ai aussi très hâte de découvrir Sarah-Jeanne Labrosse en tant qu’animatrice.

L’Académie saison 1 dès le mardi 2 octobre à 19 h 30 (Club illico)

Je suis contente que la série soit diffusée à la télé. Pour ma part, dès sa sortie, je l’ai visionnée sur Club illico. En partant, j’adore Sarah-Maude Beauchesne qui est derrière l’écriture de la série et j’ai vraiment aimé. C’est destiné à un public plus jeune puisque l’histoire se déroule au secondaire, mais il n’y a pas d’âge pour apprécier les bonnes séries !

Moment décisif dès le mercredi 19 septembre à 19 h 30 (V)

Une émission coanimée par Kim Rusk qui mettra de l’avant les jeunes PME, je suis intriguée, à suivre…

Ne jamais faire à la maison dès le mercredi 19 septembre à 20 h (V)

Marie-Soleil Dion et Jonathan Roberge nous ont vraiment titillés avec leurs nombreuses publications Instagram durant les tournages. C’est impossible pour moi de ne pas écouter l’émission, j’ai l’impression qu’on va beaucoup rire et qu’on va également apprendre plusieurs choses !

Bootcamp : le parcours extrême dès le jeudi 20 septembre à 20 h (V)

Émilie Bégin et Étienne Boulay animeront cette émission où l’activité physique sera mise de l’avant. Cependant, je ne crois pas que ce sera une émission que je vais écouter. À suivre.

Cette année-là dès le samedi 15 septembre à 20 h (TQ)

Marc Labrèche et Simon Boulerice dans la même émission ? Bonheur. J’ai super hâte de découvrir l’émission.

Faire œuvre utile dès le vendredi 26 octobre à 20 h (ARTV)

J’ai eu la chance de lire ce livre et je suis contente de savoir qu’une émission en lien avec celui-ci verra le jour.

Clash du lundi au jeudi dès le 5 novembre à 19 h 30 (Vrak) ou Super Écran dès le 15 septembre

Et une autre série pour adolescents qui voit le jour et qui met en vedette la talentueuse Ludivine Reding. Je vais l’écouter assurément.

Le Club Mel dès le jeudi 6 septembre à 21 h (Canal Vie)

Mélanie Ménard et sa fille Rosalie Bonenfant seront en vedette dans cette émission ! Je serai au rendez-vous, c’est certain.

Bébéatrice 10 épisodes le 14 novembre et 10 épisodes le 21 novembre (Tou.tv)

Guy A.Lepage est derrière ce projet qui est un dessin animé mettant en vedette sa petite fille Béatrice. Cela s’annonce cute, non ?

 

Mes coups de cœur

District 31 dès le 10 septembre à 19 h et du lundi au jeudi (RC)

En direct de l’univers dès le samedi 15 septembre (spécial rentrée le 8 septembre) (RC)

L’Académie saison 2 dès le 11 octobre (Club illico) (TVA)

Occupation Double en Grèce dès le dimanche 30 septembre à 18 h 30 + quotidienne du lundi au jeudi à 18 h 30 (V)

 

Les retours

Et pour terminer, voici les retours télévisuels de l’automne et oui, je vous confirme que la grande majorité d’entre eux seront programmés sur mon enregistreur. Vous êtes curieux de savoir lesquels ? Petit indice : il y a un astérisque à côté !

Ruptures dès le lundi 10 septembre à 21 h (RC)

Unité 9 dès le mardi 11 septembre à 20 h (RC)

Faits divers dès le mardi 11 septembre à 21 h (RC)

L’Heure Bleue dès le mardi 11 septembre à 21 h (TVA)

L’Échappée dès le lundi 10 septembre à 20 h (TVA)

OD+ en direct dès le dimanche 30 septembre à 20 h (V)

Format Familial dès le mercredi 12 septembre à 19 h (TQ)

Jérémie saison 4 dès le jeudi 6 septembre à 19 h (Vrak)

Trop dès le mercredi 12 septembre à 21 h (Tou.tv) (RC)

Les Simone dès le mercredi 12 septembre à 21 h 30 (Tou.tv) (RC)

Blue Moon (saison 2) dès le mercredi 12 septembre à 21 h (Club illico) (TVA)

La vraie nature dès le dimanche 7 octobre à 21 h (TVA)

Tout le monde en parle dès le dimanche 23 septembre à 20 h (RC)

 

Je vous souhaite à tous une bonne rentrée télévisuelle!

 

Vous voulez la liste complète ? Je vous réfère au site showbiz.net.

Les photos ont été prises via les pages Facebook des émissions.

Photo de signature pour Karine Caron-Benoit. Valérie_réviseure

 

Juillet : 5 coups de coeur d’Ariane

coups de coeur favoris

Je n’ai pas vu passer le mois de juillet. On est déjà à un mois de la fin de l’été et je ne veux pas y croire. Malgré les canicules, j’aime l’été (quoi que j’aime encore plus l’automne, mais c’est la saison qui passe le plus vite). Le mois dernier, j’ai découvert ou redécouvert plusieurs personnes, toutes plus magnifiques les unes que les autres, et je voulais partager avec vous pour qu’on soit encore plus à les aimer!

 

DENYZEE

Une belle découverte, cette Youtubeuse française qui habite à Québec! Très drôle, elle n’a pas la langue dans sa poche et elle adore parler des différences entre les Québécois et les Français.

 

LUCIE-ROSE

La décoration chez Lucie-Rose est toujours fabuleuse et j’ai particulièrement aimé la façon qu’elle a retappé sa cuisine et sa salle de bain! On aime beaucoup la suivre pour son naturel et ses multiples talents.

View this post on Instagram

Retaper une partie de sa salle de bain en une journée et avec moins de 100$, check! On voit le reflet des armoires rouges qu'il me reste à repeindre mais je suis déjà fière du résultat! Pas besoin d'être pro ou de dépenser une fortune pour rénover tsé! Le avant en swipe de côté. Je vais vous préparer un article complet sur le blogue quand j'aurai tout terminé! Même chose pour ma chambre d'amis. Bisous xox Lucie-Rose #reno #renovation #construction #kitchendecor #pinterest #pinterestinspo #pursuewhatislovely #canadianblogger #lifestyleblogger #qcblogger #qccity #homesweethome #homedecor #discoverunder10k #cuisine #rona #walmart #homesense #trouvaillewinners #discoverunder10k #homesense #hartstores #hart

A post shared by Lucie-Rose Lévesque 🌿 (@lucierosel) on

 

QUEER EYE

Ces personnes. Ce show. J’en veux plus. À quand la saison 3?

View this post on Instagram

the whole squad here (📸: @tanfrance)

A post shared by Netflix Canada (@netflixca) on

 

ALEX VIENS AKA GRAND-MÈRE GRUNGE

Son look stylé, mais confo. Sa désinvolture. Ah pis ses tattoos. Allez voir ce qu’elle fait sur YouTube!

 

PHILIPPE ROUSSIN AKA SHARINGLIGHTS

Méga coup de coeur pour ce photographe et spécialement sa série avec la magnifique Noémie Lacerte.

 

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Québec, je t’aime!

Vendredi matin, on part, mon chum et moi, vers la belle route de Québec.  Nous débarquons au Manoir Sainte-Geneviève, notre nid pour le week-end.

L’immeuble, sur le coin de la rue face au Château Frontenac, est coquet et très ancien. Un homme fort sympathique nous accueille et porte nos bagages jusqu’à notre chambre. La chambre est ancestrale et magnifique. Nous avons une terrasse petite et coquette pour le café du matin avec un beau soleil. L’endroit est très propre et tranquille.

Nous déposons nos trucs et sortons marcher et notre premier arrêt se nomme Le Projet, où la bière locale est au rendez-vous. On y déguste des ailes de poulet et un mélange de noix épicées. À notre arrivée, le serveur a pris le temps de bien nous expliquer l’ardoise et je décide de boire une bonne bière sûre qu’il me recommande. Nous payons la note et décidons d’aller en ville se promener pour profiter de notre journée.

En soirée, notre réservation est pour 8:30 à la Buvette Scott, un petit bistro, où les lampes sont composées d’un disque 45 tours avec une petite ampoule au centre. L’ambiance est décontractée et le barman est vraiment gentil et attentionné. Les plats sont divins : choux de Bruxelles sautés, ceviche de pétoncles, petite entrée de fromage de la région et rillettes à partager. La musique provient d’un tourne-disque dont les choix sont faits par le barman lui-même. On quitte et rentre au manoir pour être frais et dispos le lendemain matin.

Samedi matin, le soleil entre dans la chambre, la journée sera belle. On se dirige à pieds au restaurant La Bûche, cuisine québécoise à l’allure de cabane à sucre. Les plats sont copieux et réconfortants. Nous décidons de prendre un pain doré maison, avec son beurre de pomme, sirop d’érable et, en extra, du bacon artisanal fait sur place. Bon à s’en lécher les doigts. Maintenant qu’on a fait le plein, allons parcourir cette merveilleuse ville.

Nous y allons et s’arrêtons au NOCTEM artisans brasseurs. La bière faite sur place est mise en valeur derrière une vitrine qui en donne l’eau à la bouche. Un menu simple, rempli de fraîcheur avec les descriptions franches et invitantes. Nous avons mangé un petit party mix (popcorn paprika, pommes pailles et noix caramélisées), ainsi qu’un petit plat avec jerky de porc fumé, le tout se jumelant divinement avec nos bières.

Nous nous sommes promenés et nous avons savouré notre journée d’amoureux, notre prochaine destination se trouvait à L’affaire est ketchup! À notre grande surprise, pas d’enseigne à l’extérieur, seulement une porte rouge et un dessin à ses côtés. L’endroit est petit. Nous avions réservé au bar, c’est un peu le sentiment de se faire inviter chez des amis. Du bar, l’accès mène directement sur la cuisine qui est composée de deux fourneaux. Le personnel est formidable, attentionné. L’ambiance est chaleureuse et bruyante. La musique est variée et nous sentons la passion de l’équipe qui y travaille. L’apéro est joyeux et on ne se sent pas poussé à manger immédiatement.

Le serveur est prêt à décrire l’ardoise qui est composée de 5-6 entrées et même chose pour les repas principaux. Les descriptions semblent toutes bonnes et convainquent d’y goûter. Que dire de la nourriture? Le meilleur ris de veau de ma vie. Chaque bouchée était un délice. Comme plat principal, nous avons pris le magret de canard, avec légumes racines et une sauce tout simplement indescriptible. L’accord met et vin est parfait. La fête se poursuit en observant l’équipe vider la laveuse à vaisselle, laver les fours et ranger le matériel. Nous savourons de bons cocktails jusqu’au petites heures du matin. Nous quittons l’endroit avec comme impression de dire au revoir à des amis.

Dimanche matin, nous devons quitter la chambre pour onze heures et mon coeur ne veut pas partir, car il s’est fait charmer par cette ville tellement chaleureuse et dont le cachet est unique. Nous avons fait le vide en une fin de semaine dans cette ville gagne à être connue. On s’y sent chez soi, même en visite. Les gens sont sympathiques et amicaux, nous y retournerons certainement l’année prochaine. Québec, je t’aime!

 

Folie veronique logo auteur 

La Soirée Artis : un vent de fraîcheur

On vous parle de la soirée Artis

Dimanche, le 13 mai, avait lieu le rendez-vous annuel de toutes les vedettes de la télé québécoise : le gala Artis. Jennifer a eu la chance de gagner des billets pour assister au tapis rouge grâce à Public Cible et c’est avec grand bonheur qu’elle m’a invitée. Armée de mon appareil photo et de nos plus beaux looks, on a profité de cette soirée comme si nous étions nous-mêmes des stars! Nous n’avions pas le choix, même si nous n’étions pas sur place en tant que média, de vous faire un retour sur notre expérience à cet événement magique où le public récompense ses artistes préférés.

Avec Maripier Morin et Jean-Philippe Dion à la barre de l’animation du gala, ce fût un réel vent de fraîcheur.

En entrevue avant le gala, Maripier Morin a mentionné « Après l’année de m… qu’on a eue, ont veut faire une soirée où on se prend dans nos bras et on se dit qu’on s’aime. Parce que c’est de ça qu’on a besoin. On n’a pas besoin de claque sur la gueule.»1. Eh bien c’est, selon moi, mission accomplie! Des discours poignants, des femmes fortes et beaucoup d’émotions, ce fût un gala inoubliable!

Tous les regards sont en ce moment sur Ludivine Reding et Magalie Lépine-Blondeau, les deux grandes gagnantes de cette soirée imprévisible qui nous a servi plusieurs belles surprises.

Les performances

Ariane Moffat, Patrice Michaud, Yama Laurent (gagnante de La Voix 2018)Marie-Éve Janvier et Alex Nevsky. Une soirée où les femmes étaient principalement à l’honneur, un clin d’oeil sur les événements #metoo et les événements médiatiques des huit derniers mois. Pour annoncer les gagnants dans la catégorie Interprétation féminine et masculine de téléséries dramatiques saisonnières on a pu vivre un moment intense avec la belle Charlotte Cardin et Loud qui ont interprété leurs succès respectifs California et Toutes les femmes savent danser. Pour présenter la personnalité féminine de l’année, c’est avec énormément d’émotions et de talent qu’Ariane Moffat a interprété, au piano, la chanson What About Us de la populaire chanteuse Pink. Une performance qui souligne à la perfection l’égalité des sexes.

Le point de vue de Karine

Mon moment favori du gala fût le moment où Ludivine a remporté son prix et, plus particulièrement, son discours de remerciements. Ce n’était pas Fanny qui parlait, mais bien une grande femme qu’est cette actrice. De plus, je m’attendais à ce que l’animation soit exemplaire, et ce fût même au-delà de mes attentes. Maripier et Jean-Philippe ont une complicité qui brille et qui a fait de ce gala un vrai bijou. Pour ce qui était de l’ambiance générale, c’était un privilège de partager la frénésie qui habitait le théâtre Denise-Pelletier avec toutes les vedettes présentes. Je n’ai pas de mots pour exprimer les émotions qui me traversaient l’esprit durant la soirée, c’était presque magique! Je ne suis pas groupie dans la vie, mais c’était une soirée que je n’oublierai jamais. Je suis fière de notre télévision et de nos talents québécois. Disons-le : on est vraiment hot! Je suis également très heureuse d’avoir pu assister à un vent de nouveauté, des nouveaux nominés, ainsi que de nouveaux gagnants, voir de nouveaux visages. Le tout me rend fière de la belle relève qui prend place dans notre télévision. C’est difficile de m’arrêter d’écrire, puisque tout était parfait! Autant le numéro d’ouverture, que les nombreux discours concernant les multiples tourments de l’actualité qui ont bouleversé le Québec tout en entier, le tout a été amené avec une belle délicatesse et ça fait du bien, dans un gala, de prendre le temps de souligner les différents enjeux de notre société, mais également de mettre de l’avant la solidarité magnifique qu’on a pu vivre durant les derniers mois. Je n’ai plus qu’une chose à dire : bravo pour ce gala, c’était rafraîchissant et, selon moi, il marquera l’histoire du Québec!

Le point de vue de Jennifer

J’ai adoré le tapis rouge, puisque la fan de mode que je suis était comblée de voir les magnifiques robes et la proximité des artistes avec le public. Une fois à l’intérieur, j’ai été conquise par le numéro d’ouverture qui envoyait une grosse dose d’amour à nos vedettes, mais aussi au public. Des chansons bien choisies, des ballons et des confettis, tout pour mettre une ambiance de fête et donner le ton à la soirée. Mon coup de coeur va aux discours de Magalie Lépine-Blondeau, de Charles Lafortune et de Ludivine Redding. J’ai adoré leurs messages engagés et leur spontanéité. J’ai aussi accompli ma mission avec brio, qui était d’obtenir un selfie avec Hubert et Fanny ou, plus précisément, Thomas Beaudoin et Mylène St-Sauveur. Une soirée magique dont je garderai un magnifique souvenir.

 

Les gagnants de la soirée

Vous voulez savoir qui sont les gagnants de la soirée? Rendez-vous sur le site de la Soirée Artis ICI. 

Et vous? Quel a été votre plus beau moment de ce gala?

1. Via l’article ‘’La Femme mis de l’avant au gala Artis’’ par Marc-André Lemieux, publié le 9 mai 2018 | Journal de Montréal

karine signature 

ariane reviseure

Les podcasts à écouter

Depuis un petit bout de temps, on découvre une nouvelle tendance pour s’informer et se divertir; les podcasts. Je ne fais pas exception des consommateurs de ce média, je crois que ça fait un peu plus d’un an que j’en connais l’existence et que je me suis mise à fouiller sur le web à la recherche de nouvelles trouvailles. Notez que j’ai un iphone, et que sur les iphones, il y a une application qui vient par défaut qui s’intitule «Podcasts», outil branché à Itunes sur lequel se retrouve une panoplie de balados (terme français pour podcast) de tout genre. Pour les cellulaires androids, il existe des applications qui font un peu la même chose. Entre autre, l’application Baladoquebec qui est d’ailleurs le site qui héberge la plupart des podcasts québécois. J’ai commencé par écouter le podcast d’un copain dans le temps et j’en ai ensuite découvert plusieurs autres. Mon préféré de tous les temps, c’est Guys We Fucked, créé par le duos féminins d’humoristes new yorkaises Sorry About Last Night qui discutaient, à la base, avec d’anciens partenaires sexuels puis ensuite, avec différentes personnalités connues.

Ce balado étant en anglais, je me suis penchée dernièrement sur ceux francophones, plus précisément québécois afin de vous montrer qu’il existe autant de podcasts qu’il existe de sujets. J’ai la chance de connaître quelques podcasteurs et j’ai décidé de vous dresser une liste de quelques uns qui valent le détour.

 

parties intimes podcast
Crédit Graphiste: Ariane Martineau


Parties intimes

Au risque de passer pour une opportuniste, je viens de me créer mon propre podcast. Je vais donc commencer par celui-ci. Au moment où j’écris ces lignes, mon podcast ne contient qu’un épisode. J’y interview mon amie Sofia et on jase de sexualité, tout simplement. Le concept est de voir ce qui se fait ailleurs et d’en apprendre sur différentes réalités. Ça semble familier à ce qui a été dit plus haut sur le podcast new yorkais me direz-vous? Eh bien, je ne cacherai pas que je m’en suis inspirée. Sauf que vous ne me verrez pas interviewer des anciens amants, ça c’est hors de question ! Mais le résultat, au final, est bien différent.

 

 

 

 

 

3 bières le podcast
Crédit Photo : 3 bières


3 bières

Idée toute simple; celui-ci offre une conversation autour d’une bière avec un invité. Les questions posées sont les questions écrites par les auditeurs, celles-ci sont ensuite mises dans un sac duquel les participants pigent durant l’épisode.

 

 

 

 

 

 

Les mystérieux étonnants, le podcast
Crédit Graphiste: Philippe Tremblay


Les mystérieux étonnants

Je les considérerais comme les «pionniers» du podcast, ça fait plus de douze ans que Les mystérieux étonnants existe. L’émission consiste à un dialogue sur tous les sujets entourant la pop culture, le geek et tout ce qui touche le cinéma, l’art visuel ainsi que les jeux vidéo. Ils ont aussi récemment créé leur propre studio.

 

 

 

 

 

 

Coeur et croupe le podcast
Crédit Graphiste: Philippe Tremblay


Cœur & croupe

Avec de la suite dans les idées, Cœur & Croupe est le premier podcast enregistré dans les studios Les mystérieux étonnants. Lorsque que j’ai vu la création du concept, j’ai eu peur d’empiéter un peu sur leurs plates-bandes avec le mien, mais je suis contente de voir que leur approche est différente. En effet, l’animatrice répond à des courriels des auditeurs qui ont trait à la sexualité et les relations et ce, à l’aide d’un invité. Tout frais et jeune podcast pour sa créatrice aussi, le premier épisode est en compagnie de Julie Artacho, que j’admire beaucoup. Le tout est super intéressant!

 

 

 

 

 

 

Des si et des rais, le podcast
Crédit Photo : Des si et des rais


Des si et des rais

Une émission qui a le dos large avec tout plein de sujets variés. Vous reconnaitrez peut-être dans l’équipe, Julien Bernatchez, coqueluche du Québec depuis son apparition à Un souper presque parfait. C’est fait sur un ton léger et avec humour, c’est ce qui rend ce podcast divertissant.

 

 

 

 

 

 

Les oubliettes Le podcast
Crédit graphiste: Philippe Tremblay


Les oubliettes

Deux animateurs discutent de films, souvent d’horreur mais aussi de vieux films. Amateurs de VHS, ils donnent leur opinion sur des vieux titres oubliés ou parfois inconnus de l’auditoire. Pour les vrais amateurs de cinéma, c’est parfait!

 

 

 

 

Ars Moriendi le podcast
Crédit Photo: Ars Moriendi


Ars Moriendi

Le concept s’inspire de l’ambiance des podcasts américains de «true crimes» afin de vous raconter des histoires de tueurs en séries et de meurtres non élucidés. Un bijou pour les adeptes de l’épouvante et des histoires sombres.

 

 

 

 

 

 

Mike Ward sous écoute
Crédit photo : Mike Ward Sous écoute


Mike Ward Sous écoute

Podcast certainement connu par les consommateurs de balados, Mike Ward ainsi que des humoristes invités, jasent de tout et de rien, en direct du Bordel Comedie Club.

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie secrète des geekettes le podcast
Crédit photo : La vie secrète des geekettes


La vie secrète des geekettes

Les podcasts féminins sont plus rares mais celui-ci en est un bon exemple. Trois animatrices discutent de plein de sujets d’une façon entrainante et divertissante.

 

 

 

 

 

 

 

Le petit paquet
Crédit Photo : Le petit paquet


Le petit paquet

Pour les amateurs de lutte, vous pouvez retrouver les animateurs de ce podcast afin de les entendre discuter de ce qui s’est passé dans le dernier smackdown et les Monday night Raw. Parfait pour quand tu as écouté ça toute seule chez toi et que tu aimerais entendre d’autres personnes en discuter par la suite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique signature  Folie Sofia logo reviseure

Livre pour enfant : l’histoire du Québec

Quand est-ce qu’on arrive? Un livre que j’ai adoré découvrir avec mon beau-fils de 8 ans. Je ne suis pas très douée avec l’histoire en général, ce n’était pas ma meilleure matière lorsque j’étais à l’école et je l’assume. Cet outil est parfait pour expliquer l’histoire du Québec aux enfants. Le format du livre est aussi très intéressant, il est gros, ce qui fait qu’il est imposant par ses couleurs et ses images.

C’est l’auteur-compositeur-interprète Benoît Archambault et l’historien Éric Bédard qui sont derrière ce livre parfait pour les familles. C’est coloré et il y a autant de pages de textes que de bandes dessinées, et il y a même des questionnaires. Les explications sont claires et faciles à comprendre pour les enfants. Nous avons vraiment aimé l’expérience, et mon beau-fils a très hâte de le faire découvrir à son petit frère lorsqu’il sera plus vieux.

J’ai d’ailleurs moi-même appris des choses que je ne savais pas. Mon beau-fils riait de moi lorsque je lui disais « Hein ! Je ne savais pas ça ». Ce sont de beaux moments. Les passages qu’on a beaucoup aimés ? Celui sur la poutine, l’hydroélectricité, l’emblème du Québec, Hochelaga. On a ri des personnages de la bande dessinée qui traverse le Québec à travers le livre. Ce fût drôle, amusant, divertissant et éducatif à la fois.

C’est vraiment un livre le fun pour tous les âges grâce aux pages thématiques et à la bande dessinée qui le traverse. Un beau cadeau à faire pour toute la famille. À la maison, ce livre est dans la bibliothèque et j’avoue que j’ai lu chacun des chapitres une deuxième fois, seule avec ma tasse de thé pour augmenter un peu ma culture générale parce que oui, dans la vie, on apprend toujours !

Pour vous procurer ce livre, rendez-vous dans n’importe quelles librairies.

 Folie veronique logo auteur

Les affamés : zombies & œuvre d’art

Mardi dernier, j’étais seule, il pleuvait dehors et en allant déplacer ma voiture, j’avais un ticket! Le genre de journée qui ne commence pas bien. J’avais tellement de choses à faire cette journée-là, mais aucune motivation. J’ai scrollé mon Facebook et je suis tombée sur l’affiche du film Les Affamés. C’était un signe. Je suis partie en direction du cinéma pas trop loin de chez moi. Une queue de castor trop sèche et un café à l’eau plus tard, je suis assise dans la salle de cinéma en attente de ce fameux film de zombies québécois.

Est-ce que c’était bon? Oui. Est-ce que c’était original? Oui. Est-ce que c’était au-delà de mes attentes? Non. Simplement parce que je n’en avais pas, je ne savais pas à quoi m’attendre. La seule chose que je savais c’était que j’avais hâte de le voir et que j’étais vraiment curieuse. J’ai aimé le film, avant tout parce que celui-ci était différent de ce qu’on a l’habitude de voir comme film de zombie. Pas besoin d’entrer dans certains clichés, c’était parfait.

Est-ce que j’ai eu peur? Oui, à quelques reprises. La trame sonore et les images sont magnifiques, j’ai fais quelques sauts durant le film, ce qui a vraiment augmenté l’expérience positive que j’ai vécue. J’ai été divertie, amusée, c’est un film que j’ai envie de revoir. Juste le fait que les zombies n’aient pas l’air de zombies dont on a l’habitude était rafraîchissant, ils ont l’air comme tout le monde, mais sont littéralement dangereux. On ne sait pas trop ce qu’ils font, mais une chose est sûre, ils ont faim! La méthode pour les tuer reste également la même bonne vieille méthode: leur couper la tête. D’ailleurs, les effets spéciaux étaient absolument GÉNIAUX. J’ai vraiment tripé sur les scènes de sang et de décapitation, c’était parfait! Tout ce qu’on apprécie d’un film de zombie.

Les acteurs principaux sont excellents, on voit leurs peurs et les personnages sont vraiment intrigants. On ne connait pas trop leur background, mais on peut facilement le deviner. Ce que j’aime du film, c’est qu’on peut vraiment laisser place à notre imagination. Il n’y a pas trop d’introduction à la présence des zombies et à la provenance de l’infestation. Il y a un gros mystère autour du film et j’adore ça. C’est un film différent et je suis vraiment heureuse qu’un film de zombie aie été fait au Québec, avec des acteurs d’ici.

De plus, l’horreur n’est pas quelque chose qu’on a l’habitude de voir sur nos écrans québécois, il y en a quelques-uns bien sûr, mais ça reste un type de film rare, ce qui fait de ce film un réel bijou à mes yeux. Robin Auclair a créé un film où le drame est à son comble et où l’on sursaute plusieurs fois. En plus du sang, des cris, des bruits de décapitations, il y a un peu d’humour pour rendre le tout encore plus divertissant. Le personnage principal campé par Marc-André Grondin ne cesse de faire des blagues, pas très bonnes, mais qui donnent un peu d’humanité dans le monde dans lequel le film se déroule.

Je vous laisse avec la bande-annonce qui saura vous donner des frissons ainsi que l’envie de vous rendre au cinéma pour le voir!

 

 Folie Sofia logo reviseure

Zaän Collection, une marque d’ici à découvrir

Folie zaan collection couv

En tant que blogueuse, j’aime beaucoup découvrir de nouvelles compagnies, de nouveaux designers et surtout, des entrepreneurs d’ici. Nous avons la chance au Québec d’offrir des produits de qualité faits par des gens passionnés par ce qu’ils font. C’est en participant à sa collection printemps-été 2018, en tant que mannequin, que j’ai fait la connaissance de Sophie Paquette, créatrice de la marque Zaän, qui offre des vêtements pour les femmes de toutes les silhouettes.

Lors de cette journée, j’ai pu essayer presque tous les modèles de sa prochaine collection et j’ai eu plusieurs coups de cœur. Premièrement, les tissus sont confortables, les coupes avantagent mes courbes, et j’ai aussi eu la chance de sortir de ma zone de confort en essayant des vêtements qui n’auraient peut-être pas retenu mon attention si je les avais vus en magasin. J’ai pu rencontrer sa belle équipe et faire la connaissance d’une photographe très talentueuse par la même occasion. Une journée de rêve pour la blogueuse mode que je suis.

Folie Zaan 1

Folie Zaan 5Le nom Zaän est tout simplement la jonction des prénoms de ses filles Zara et Mégane, et il suffit de parler quelques minutes avec Sophie pour apprécier son côté maternel et chaleureux. La Collection Zaän est créée entièrement au Québec et contrôlée de près, ce qui permet de mettre à profit le talent de nos artisans. Les vêtements se veulent polyvalents, permettant à la femme de trouver le morceau parfait pour le travail, les vacances ou la vie de tous les jours. Si, à première vue, j’avais été tenté de qualifier ses vêtements pour les femmes d’un certain âge, j’ai vite été détrompée avec l’apparition d’une jeune mannequin de 16 ans qui m’accompagnait le jour de la séance photo. Les vêtements lui allaient à ravir et s’adaptaient aussi à son style. Quelle belle révélation ! J’ai eu la chance de m’entretenir avec Sophie quelques heures avant son passage au Festival Mode et Design de Montréal où Zaän tenait une boutique pop-up lors de l’événement qui se déroulait du 23 au 26 août dernier.

¸Folie Zaan 4

 

Folie Zaan 6Folie Urbaine : Sophie, quel est ton parcours ?

Sophie : « J’ai fait mes études en design de mode, et j’ai travaillé pour plusieurs compagnies où je m’occupais de tout. Que ce soit le design, la production, la mise en marché, j’ai vraiment touché à tout. Alors un jour, j’ai eu envie de le faire pour moi plutôt que pour les autres. C’est ainsi que j’ai fondé Zaän. À présent, j’ai une agence qui s’occupe de vendre mes vêtements à travers le Québec. On retrouve ceux-ci dans environ 50 boutiques situées un peu partout et aussi en ligne. J’ai une petite équipe de 3 personnes qui m’aident beaucoup et avec qui je suis très complémentaire. Nous connaissons les forces de chacune et nous nous comprenons parfaitement. J’ai aussi la chance d’avoir de plus en plus de clientes régulières qui achètent plusieurs vêtements à la fois. »

Folie Urbaine : Quels sont tes projets pour Zaän Collection ?

Sophie : « Nous aimerions développer le côté “achat en ligne” qui correspond à environ 20 % de notre clientèle actuelle. J’aimerais offrir à mes clientes un service sur mesure, dans une certaine mesure. Leur faire comprendre que si elles aiment le tissu et la coupe, mais que la couleur ne leur convient pas, il est possible de faire quelque chose quand même. Je suis très ouverte à les satisfaire et leur donner envie d’acheter des vêtements Zaän Collection. J’ai une grande clientèle de taille plus qui aime mes vêtements parce que les matières tombent bien et mettent en valeur leur silhouette, et je sais que c’est quelque chose qui est parfois un peu plus difficile à trouver au Québec. De plus, me positionner sur les réseaux sociaux est un travail de longue haleine qui prend beaucoup de temps, j’ai vraiment envie d’offrir une plus grande visibilité à mes collections alors c’est quelque chose que je voudrais développer à long terme. »

Folie Urbaine : Quelle a été ta plus grande folie ?

Sophie : « Ouf, je suis tellement sage dans la vie. Je dirais que me lancer en affaire et créer Zaän est sans doute ma plus grande folie. Il faut être un peu fou pour devenir entrepreneur, surtout dans le milieu de la mode au Québec. »

Bref, Zaän Collection est vraiment un beau coup de cœur pour moi et je vous invite à visiter leur site Internet juste ICI  pour en apprendre plus et peut-être vous laisser tenter par quelques morceaux. Vous pourrez aussi me voir la binette, vestige d’une belle expérience vécue auprès d’une super équipe.

*Toutes les photos ont été prises par Sabrina, fondatrice de Fuzion Urbaine. Sabrina est une photographe de talent qui offre des séances pour toutes les occasions et pour tous les styles. Vous pouvez consulter son site ICI ou sa page Facebook. *

 

On mange quoi à Québec?

restaurants food nourriture quebec repas foodie moment vacances fun

De temps en temps, je retourne dans ma ville natale, là où le trafic est moins présent, là où j’ai vécu durant la majorité de ma vie. Je fais 2h30 de route pour aller à Québec et, j’avoue, j’ai mes petites habitudes. Malgré le fait que j’adore découvrir de nouvelles places, je me sens bien avec mes coups de coeur. Étant la gourmande que je suis, la première chose à laquelle je pense en mettant le pied dans la province, c’est de manger. Alors voici une liste des restaurants que je vous conseille d’essayer si vous vous aventurez en haute ou en basse-ville de Québec.

chez victor thang long restaurant food foodie nourriture quebec
Chez Victor
Je crois ne pas être trop loin du chiffre si je dis que je dois y être allée 168 fois. Ayant plusieurs succursales (DIX!!!), mais seulement dans Québec, c’est que de passer à côté d’un gros morceaux que de ne pas aller Chez Victor pour y manger un hamburger. Chaque resto a sa propre ambiance, mais leurs classiques suivent le pas. Pour ma part, je suis en amour avec leur Noix et Épinards. La boulette du burger est faite de… noix et épinards! Eh oui! mais l’ajout de moutarde forte et de fromage vient ajouter un goût très balancé que j’adore retrouver à chaque bouchée.
Mention spéciale à leur sangria blanche faite de cidre et jus de canneberges blanches. BONUS : il y a maintenant une carte de fidélité “points gourmets”! Pourquoi qu’il n’y avait pas ça quand j’habitais encore à Québec?

thang long restaurant food foodie nourriture quebec
Thang Long
J’ai que de bons souvenirs à ce resto de type apportez votre vin. J’ai eu une de mes premières dates avec mon copain (il y a plus de 8 ans) et j’y suis retournée très souvent depuis. Les portions sont immenses, leurs katims frits (aubergines) fondent dans la bouche, le service (entreprise familiale) est parfait. Ah et le tapioca, miam!



la cuisine restaurant food foodie nourriture quebec
La Cuisine
Dès qu’on y met les pieds, c’est le décor qui attire notre regard ; ambiance rétro autant du côté de la cuisine ouverte que de la salle à manger avec ses vieilles tables et ses consoles de jeux vidéo. Les prix sont mini et les portions généreuses. Le menu n’est pas exhaustif, mais tout est délicieux et fait avec coeur. En plus, le soir, l’endroit se transforme en piste de danse avec des DJ uniques. (Mais psst, la bouffe est servie en tout temps.)



bureau de post restaurant food foodie nourriture quebec
Bureau de Poste
Malgré le fait que j’y suis seulement allée deux fois, je peux confirmer que le concept est fort alléchant: tout est à 5$ du côté de la bouffe! J’y ai mangé une salade de betteraves et chèvre et la portion valait plus que le prix! De plus, le nom du restaurant vient du bâtiment à l’origine!

pub du parvis restaurant food foodie nourriture quebec
Pub du Parvis
Pour y être retournée la semaine passée, je peux dire avec conviction que j’adore la variété des plats (tout en étant de qualité) et le rapport quantité-prix! La dernière fois, je me suis régalée d’un tartare de thon à la mangue servi avec des wontons frits. Et une bière sûre à la framboise Solstice! Je n’ai malheureusement jamais eu assez faim pour un dessert, mais je me promets de me garder de la place durant le Festival d’Été! Mention spécial aux pickles frits qui arrivent à égalité avec ceux du L’Gros Luxe. (Y’en a un aussi à Québec!)

 

 

ariane photographie cheveux verts portait

 

Crédits photos 

Thang Long : escouadethai.blogspot.ca

Chez Victor : RestoQuebec.ca

Le Bureau de Poste : LaPresse.ca

Pub du Parvis : site web

La Cuisine : site web

Nos tops 3 de suggestions de livres québécois

En plus d’avoir la passion des mots, toute l’équipe de Folie Urbaine partage la même passion pour la lecture. Le Québec regorge d’auteurs exceptionnels. Nous avions envie de t’en faire découvrir quelques-uns. Nous avons donc eu l’idée de te proposer chacune 3 de nos coups de cœur côté littérature québécoise.

dom-livrequebecois1 – Hiroshimoi, de Véronique Grenier.

Parce que j’vais être forever jalouse du titre et de la façon dont ce livre est écrit. Le titre est simple et pourtant on dirait qu’il a une grande charge d’histoire à l’intérieur. Ce titre me fait capoter. Puis l’histoire se lit bien et très rapidement, c’est de la belle lecture express.

2 – À l’abri des hommes et des choses, de Stéphanie Boulay.

J’aime beaucoup les sœurs Boulay, alors quand j’ai appris que Stéphanie sortait un livre, il fallait absolument que je le lise. La quatrième de couverture (avec la description parfaite de l’auteure) m’a fait réaliser que ce n’était pas tant le genre de livre que je lis habituellement. En fin de compte, je ne suis pas déçue de l’avoir lu quand même, le texte est si bien écrit et de manière si belle que je l’ai adoré.

3 – Les Caresses Magiques tome 1 et 2, Recueil de texte.

Recueil regroupant les témoignages de femmes sur la sexualité. C’est mon livre de chevet, puisque ça se lit bien une histoire à la fois (où les unes après les autres). C’est intéressant de voir comment les autres ont vécus leurs premières fois ou leur relation avec le sexe, et, peu à peu, défaire les tabous qui s’y rattachent.
– Dominique

ariane-livrequebecoisAvant, j’avais l’habitude d’avoir toujours un livre en main, même en marchant, même en mangeant. Dans les dernières années, j’ai arrêté cette routine et je n’ai aucune idée du pourquoi ! Je vais donc essayer de m’y remettre. Pour ce qui est de mes 3 suggestions de lecture québécoise, j’irais avec deux auteurs que j’affectionne particulièrement et qui m’ont suivi toute mon enfance. Je les voyais dans des soirées dans le temps que j’habitais encore chez mes parents.

1 – Alyss, de Patrick Sénécal

Son style unique se retrouve dans chaque livre et j’ai spécialement aimé celui-là (que j’ai lu une fois à 14 ans, et une autre fois à 24 ans). Et aussi son livre Le Vide.

2 – La mémoire du lac, de Joël Champetier

J’ai eu ce livre autographié quand je n’avais même pas 2 ans et je le conserve précieusement. J’espère que tu reposes en paix Joël.
 – Ariane

karine-livrequebecoisJe ne suis pas super à jour dans mes lectures en 2016. Les derniers romans que j’ai lus par contre, je les ai dévorés.

1 – Le monstre, de Ingrid Falaise

Ce livre m’a complètement renversé, les mots sont puissants et cette femme est incroyable. Son histoire est dure, mais l’espoir passe à travers les mots.

2 – Justine ou comment se trouver un mec en 10 étapes faciles, par Annie Ouellet

Ce livre m’a renversé, il m’a aidé lorsque j’étais célibataire. Chaque mot m’a inspiré et m’a permis de passer au travers de ma routine. Je le conseille à toutes les femmes qui ont besoin de se faire brasser les idées.

3 – La revanche des moches, de Léa Clermont-Dion.

Je suis en pleine lecture de ce livre et je le dévore. Le sujet : l’industrie de la beauté et son influence sur les complexes corporels.
– Karine

jen-livrequebecois

1 – La vie épicée de Charlotte Lavigne, de Nathalie Roy

Fan inconditionnelle de chick lit, cette saga de 4 tomes est toujours ma première suggestion auprès de mes amies qui cherchent une lecture légère, drôle et tellement divertissante.

2 – Les Délices de Miss Caprice, de Evelyne Gauthier

Gros coup de cœur pour ce roman aussi délectable que sa page couverture. J’ai vraiment aimé cette histoire et les tribulations de son personnage principal. Je me suis beaucoup reconnue dans ses réflexions. J’attends impatiemment la sortie de son prochain livre, Le club des joyeuses divorcées prévu pour le 18 janvier.

3 – Chick lit, de Amélie Dubois

C’est la première auteure de chick lit québécoise que j’ai découverte et je suis vraiment fan de tous ses livres que je dévore toujours en quelques jours. Il y a 8 tomes dans la série Chick lit et ils sont tous aussi bons les uns que les autres.
– Jennifer

Et toi, quel est ton livre québécois préféré ?