Folie intime·Karine Caron-Benoit

Mes tatouages, mon intimité

Je déteste les phrases : « T’as l’air d’un dessin à colorier », ou bien, « Tu vas le regretter quand tu vas être vieille », ou bien encore, « Tu devrais investir ton argent ailleurs que sur des lignes permanentes sur ton corps », et cette fameuse phrase, « Tu ne trouveras jamais d’endroit qui vont t’engager avec ça ! » et finalement « T’appelles ça de l’art ? Je trouve plutôt que c’est dégueulasse et que ça manque de classe. »