Dominique Babin·Folie culturelle & artistique·Folie intime

Si j’étais à Occupation Double…

Lorsque les auditions pour Occupation Double ont été annoncés cette année, mon amie et moi étions célibataires et je lui avais dit que nous devrions nous essayer, juste pour le fun. J’imaginais déjà l’émission sans grand suspense avec nous deux, étant introverties et pas trop sociables, préférant passer nos journées à lire et écrire plutôt que d’aller voir les gars ou mémérer sur qui voulait frencher qui. Ça aurait été plate pour les spectateurs, mais ça aurait été plus réaliste.

Folie culturelle & artistique·Folie du showbizz·Karine Caron-Benoit

La rentrée télé

Une partie d’entre vous connaît déjà mon obsession pour la télévision et le cinéma. C’est pas pour rien que j’ai fait mon cégep dans ce domaine. Malgré le fait que j’ai délaissé le monde télévisuel pour faire carrière en loisir et en événementiel, ma routine n’a jamais changé. Pour moi, le mois de septembre c’est sacré. En plus d’être la rentrée scolaire, c’est également la rentrée télévisuelle. C’est là qu’on découvre les nouveautés et les retours. Le plus important ? L’horaire télé.

Ariane Martineau·Folie critique·Folie du showbizz

6 séries quétaines sur Netflix

J’avoue, j’écoute beaucoup de séries. Encore plus que j’écoute des films. Faut se dire que c’est comme plus facile aussi, parce que tu te dis que tu vas regarder juste un épisode de max 45 minutes. Juste un. Pis aller te coucher après. Comparé à devoir appuyer Play sur un film de 2 heures. Je sais, au final, tu (je) finis par binge-watcher une saison complète, qui équivaut à plusieurs films. Mais l’intention était bonne!

Folie culturelle & artistique·Folie intime·Karine Caron-Benoit

TV : trop s’attacher

As-tu déjà aimé le personnage d’une série télé au point de ne plus être capable de t’en détacher ?

Des fois, on regarde une série et on s’attache littéralement à un des personnages au point d’avoir la certitude qu’il est réel. Je sais de quoi je parle parce que je suis ce genre de personne. Non, je ne suis pas folle. C’est juste que quelquefois, une émission me rejoint tellement que le personnage me semble vrai et je crois qu’il fait partie de ma vie.