Je vis seule

Les premiers mois ont été un peu rough mais vraiment pas si pire. Dealer avec la solitude et la séparation, maîtriser. Apprendre à installer ou désinstaller les rideaux, stores, etc; l’enfer. Au début, chaque goutte de sang sur mon plancher obtenu par une blessure de montage de meuble ou de vissage ou name it, était un rappel que j’étais seule, faible et que je n’avais personne pour m’aider.