Folie Urbaine portait andreanne

Portrait d’Andréanne Coggins, photographe

Lors des préparatifs pour le lancement de Folie Urbaine, il y a déjà 8 mois (ça passe vite !) Andréanne a répondu à notre annonce sur Facebook dans laquelle nous mentionnions être à la recherche d’une photographe pour immortaliser cette soirée. Après plusieurs mois de travail, cette soirée allait enfin nous propulser dans l’univers des blogues québécois. Nous l’avons donc choisie pour qu’elle prenne les photos de l’événement et nous avons aussi fait appel à ses services pour notre premier shooting photo pour la mode automne/hiver. Puisque la chimie est excellente entre nous et que nous étions très satisfaites de la qualité de ses photos, nous avons décidé de poursuivre notre association avec elle pour notre séance printemps/été.

Folie Urbaine portrait Andréanne photo1

Comme nous aimons partager nos coups de cœur, nos découvertes et nos bonnes adresses, nous avons eu envie de dresser le portrait d’Andréanne afin d’en apprendre plus sur sa passion et sur ses qualités de photographe.

Photographe pour M couture, une boutique de vêtements en ligne, elle y travaille à temps plein et fait la mise en ligne des photos, ajoute les informations de chaque vêtement et plusieurs autres tâches connexes.

Que ce soit pour des photos de maternité ou de famille, des mariages, des événements ou des carnets de style comme ceux de Folie Urbaine, Andréanne touche à tous les domaines et elle est ouverte à de nouvelles expériences. Je me suis intéressée à son parcours et j’ai eu envie d’en apprendre plus sur sa passion.

Folie Urbaine Andréanne photo 2

 Folie Urbaine Andréanne photo 4

Folie Urbaine Andréanne photo 5

Crédits photos: Andréanne Coggins   

Folie Urbaine : Quand as-tu commencé à t’intéresser à la photographie ?

Andréanne : Quand j’ai eu 20 ans, puisque c’est à cet âge que j’ai reçu mon premier appareil-photo. J’ai commencé par le traîner partout dans les fêtes, dans les réunions de famille où j’étais souvent désignée comme photographe de la journée de façon non officielle. À force d’en faire, j’ai vraiment eu envie de me lancer et de commencer à offrir mes services. Depuis environ deux ans, je travaille beaucoup plus sérieusement à me perfectionner dans le domaine, à remplir mon portfolio et dénicher des contrats.

Folie Urbaine : Qu’est-ce qui t’allume le plus lorsque tu fais une séance photo ?

Andréanne : J’adore plusieurs aspects de la photographie, comme créer la magie entre les personnes que je prends en photo et moi. J’aime jouer avec les concepts afin de trouver celui avec lequel les gens seront le plus à l’aise pour poser devant la caméra. J’apprécie les décors épurés et lumineux qui me permettent de laisser aller ma créativité afin de trouver LA bonne façon de mettre en valeur mes sujets. Pour moi, il est très important que ce soit la personne que je photographie que l’on voie en premier et non ce qui l’entoure. J’aime aussi créer une chimie entre les personnes qui posent, puisque si elles sont à l’aise et se sentent en confiance, ça se reflétera tout de suite sur les photos. C’est donc plus facile pour moi de faire mon travail lorsqu’il y a une bonne entente entre nous. Folie Urbaine Andréanne photo 3

                             Crédit photo: Andréanne Coggins            

Folie Urbaine : As-tu déjà eu une mauvaise expérience lors d’une séance photo ?

Andréanne : Je ne dirais pas nécessairement une mauvaise expérience, mais il m’est arrivé d’avoir à faire les photos lors d’un événement qui se déroulait dans un bar où l’éclairage était pas mal déficient et où il y avait de gros canons qui lançaient de la fumée, donc pas vraiment des conditions idéales pour faire des photos. Comme je n’ai pas de formation en photographie et que j’apprends surtout en mode essais et erreurs, ce n’était pas évident pour moi de faire de belles photos. Et j’ai aussi eu une ou deux séances où il était plus difficile d’établir une chimie avec les personnes, mais en général je n’ai pas eu d’expériences catastrophiques.

Folie Urbaine : Quel est ton rêve en tant que photographe ?

Andréanne : Premièrement, comme je suis quelqu’un qui a besoin de stabilité dans son travail et que je sais qu’il est difficile de percer comme photographe au Québec et d’en faire un métier à temps plein, je suis assez réaliste lorsque vient le temps de rêver à ma carrière de photographe. Pour l’instant, c’est un beau complément à mon travail hebdomadaire que d’effectuer des contrats de photographie et je peux choisir des projets qui me plaisent et décider de mon horaire. Par contre, lorsque je me permets de rêver grand, il est certain que je serais heureuse d’avoir mon propre studio de photos et de pouvoir photographier des personnalités publiques comme le fait Marie-Eve Levesque, une photographe très talentueuse qui réalise de magnifiques clichés de différentes personnalités québécoises.

Folie Urbaine : Quelle est ta plus grande folie ?

Andréanne : Je n’ai pas fait de grandes folies dans ma vie, car je ne gagne pas une fortune et je ne prends pas beaucoup de risques (rires). Mais je me souviens qu’une fois, mon chum travaillait à Québec toute la semaine et devait exceptionnellement rester sur place la fin de semaine aussi. Comme il n’avait pas prévu le coup, il lui manquait des vêtements. J’ai donc décidé de partir pour Québec le vendredi, après le travail, et d’aller lui porter des vêtements supplémentaires avant de revenir dès le jour suivant. J’ai dépensé des sous pour des vêtements, de l’essence, et j’ai dormi à l’hôtel tout simplement pour être avec lui, alors que j’avais un cours le lendemain matin. Ça, c’est mon genre de folies (rires) !

Folie Urbaine Andréanne photo 6

Crédit photo: Andréanne Coggins

Bref, se faire tirer le portrait par Andréanne est une expérience que je conseille à tous ceux qui ont envie d’immortaliser un moment important de leur vie ou simplement pour ceux qui veulent conserver de beaux souvenirs pour les années à venir.

Si vous désirez faire une séance avec Andréanne, vous pouvez la contacter sur sa page Facebook juste ICI.

Ne manquez pas la sortie de notre article Carnet de style du printemps, avec les nouvelles photos d’Andréanne, qui est prévu jeudi le 11 mai.

Psst…en voici une en primeur.

Folie Urbaine Andréanne photo7

Crédit photo: Andréanne Coggins

jennifer-signature-02-jpg verifiedjenevieve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *