C’est ma fête

J’ai maintenant 27 ans. Pour la plupart, ce n’est pas vraiment un chiffre marquant. Ce n’est pas une nouvelle dizaine, ce n’est pas une nouvelle légalité. Le numéro 27 est surtout associé à ces artistes déchus, morts trop jeunes, le club des mal-aimés et des fins tragiques. Sinon, plus on vieillit, plus les anniversaires sont vraiment quelque chose qu’on délaisse. J’me rappelle de ces nombreux anniversaires lorsque j’étais enfant où j’invitais un groupe d’amis à venir passer la soirée chez moi. Mes parents organisaient de A à Z l’événement. La dernière fête officielle que j’ai eue était lors de mes 18 ans. Et devant le portrait catastrophique de la soirée, l’envie de répéter l’expérience s’est arrêtée là. En fait, je suis pas mal sûre qu’en général, devoir socialiser et recevoir l’attention pour mon année de plus a toujours été un peu source d’angoisse et sans grand intérêt. No big deal people, j’suis juste plus vieille.

Maintenant, ça se passe sur mon wall Facebook, une trentaine de personne qui me souhaite bonne fête, même mon père se contente d’y mettre un sticker festif. C’est bien correct comme ça sauf pour les quelques personnes que j’aimerais qu’elles prennent soin de moi ou me gâte pour l’occasion. Rien de particulier ou de trop gros, juste quelque chose. Mais en général, ça reste une journée comme les autres.

Mais bref, je m’approche de la trentaine et bien que je croyais que ma vie serait bien différente rendue ici, je constate maintenant qu’il n’y a pas d’âge pour être jeune. J’apprivoise lentement l’idée que c’est okay de pas avoir l’horloge biologique qui sonne, de gratter encore les cennes dans le fond de son portefeuille ou bien même, d’être célibataire. J’me rapproche de l’âge que je crains, mais à chaque fois, une fois les coups de minuit sonnés, je trouve pas ça si pire. 27 ans, c’est un bel âge. Je comprends de plus en plus qu’il n’y a pas vraiment de marche à suivre ou de achievement to unlock. Tant que j’me rends quelque part qui fait mon bonheur, dans l’fond.

 

Dominique signature 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *