Critique du mois : la série Sisterhood

Je ne sais pas pour toi, mais moi, je profite souvent de la saison estivale et de mes longues vacances pour lire un maximum de livres et me laisser emporter par toutes sortes d’histoires. J’aime lire sur le bord de ma piscine ou en me berçant dans mon hamac tout en profitant du soleil ou de la brise d’été qui me donne aussi un beau hâle que je tenterai de conserver le plus longtemps possible avant le retour de l’automne.

Parmi mes lectures estivales, une s’est démarquée du lot : La série Sisterhood, écrite par l’auteure Fern Michaels et offerte par les éditions JCL.

Si en lisant la description de l’histoire j’ai été intriguée, c’est vraiment quand j’ai entamé la lecture du premier tome que j’ai d’abord été conquise par ce livre très « américain » dans son genre. On y raconte l’histoire de 7 jeunes femmes qui décident de se faire justice par elle-même après avoir vécu des événements qui ont changé leur vie à jamais.

Bien que toute la série ne soit pas encore disponible en français, j’ai eu la chance de lire les 4 premiers et j’ai eu envie de t’en parler parce que c’est exactement le genre de roman que l’on peut lire entre deux sangrias sur la terrasse, dans la voiture en se rendant à notre lieu de vacances ou simplement avant d’aller au lit.

On démarre l’histoire sur les chapeaux de roue avec le décès de la fille de Myra (personnage principal) afin de mettre en scène ce qui motive cette femme à se venger. Elle décide de réunir 6 autres femmes (amies et connaissances) qui ont aussi été victimes d’horribles histoires afin de former un cercle secret pour ainsi obtenir justice en passant outre les tribunaux et les méthodes conventionnelles.

Je dois avouer que côté réalisme, on peut repasser puisque la plupart des vengeances exécutées sont très utopiques pour la société dans laquelle on vit. Mais je dois avouer que c’est plaisant d’imaginer que cela pourrait être réalisable.

D’ailleurs, qui n’a jamais rêvé de se venger d’une personne ou d’une situation dont il a été victime ? Avoue que cela t’est déjà passé par la tête.

Et bien en lisant cette série, je ne peux que m’incliner devant l’imagination de l’auteure qui trouve constamment de nouvelles façons aux différents personnages de son histoire de parvenir à leur fin.

Ajoute à cette histoire un peu de romance, quelques rebondissements et quelques aventures dignes d’un roman policier et tu obtiens la série parfaite à dévorer en un rien de temps.

Je ne sais pas si je vais poursuivre ma lecture tout de suite (la série compte en effet plus d’une quinzaine de tomes) puisque j’aime varier les auteurs et les histoires que je lis. Mais je compte bien savoir comment cela va se terminer puisque je me suis réellement attachée à ces femmes qui utilisent leur intelligence et leurs compétences pour arriver à leur fin.

Je t’invite donc à te procurer le premier tome et à te laisser porter par l’intrigue de la série Sisterhood. Qui sait si tu n’auras pas envie de plonger dans un marathon de lecture comme l’on dévore une série sur Netflix.

Merci aux éditions JCL pour les livres reçus.

Photo de signature pour Jennifer Martin.       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *