Trilogie de dentelle 1ère partie

Trilogie de dentelle 1ère partie

Dans la pièce, flotte un air de blues, cela me détend et me fait sentir sexy.

Je croise la glace en sortant de la douche où j’ai soigneusement pris le temps de purifier mon corps avec l’éponge qui laissait glisser tout doucement la mousse entre mes seins et qui poursuivit son chemin entre mes cuisses.

Je prends soigneusement le temps d’essuyer mon corps tout trempé, la pointe de mes cheveux laissent des gouttelettes tomber une à une sur le sol et parfois, elles atteignent mes fesses.

Le bordel se fait ressentir dans la chambre, j’enfile mon peignoir ajusté en satin noir, je prends soigneusement le temps de bien choisir ma lingerie afin de briller, telle un diamant. Je me fais un chignon en attendant de me faire la mise en plis parfaite qui accompagnera mes vêtements. Il me semble qu’un bon verre m’aiderait à me mettre dans l’ambiance et serait un bon compagnon. Je décide de boire un bon gin-tonic!

Le maquillage est un atout pour accompagner un look, je décide donc de mettre le charbonneux en avant-plan. Le rouge velours glisse sur mes lèvres et me donne l’assurance dont j’aurai besoin. Mes bas fantaisies s’enfilent à merveille jusqu’à mes cuisses, ma jupe de cuir moule mes formes et me donne un look de tigresse. Mon soutien-gorge en dentelle noire est d’une féminité inexplicable et met en valeur ma poitrine volumineuse. Jumelé d’un string noir, qui définit à merveille mes fesses généreuses.

J’ai choisi un décolleté qui a de la classe, je sèche ma crinière et en refais un chignon distingué pour me donner un air classique et mystérieux. Reste plus qu’à faire ma ligne de eye-liner pour donner la touche sensuelle qui closera mon look. Je me sens enfin prête à affronter ma soirée avec le gentil gentleman qui arrive dans quelques instants, j’attrape ma bourse et je rejoins l’homme qui arrivera d’une minute à l’autre.

La sonnerie se fait entendre, j’enfile mes talons aiguilles et mène du train jusqu’à la porte. Une sensation d’assurance enflamme mon corps et me fait bomber la poitrine. J’ouvre la porte et j’arrive à déceler un sourire charmeur et satisfait de voir ce qu’il a devant lui. La soirée s’annonce bonne.

À suivre…

 

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *