Les disparues du passé

Les disparues du passé

Celles avec qui on a passé des nuits complètement folles, celles avec qui les fous rires n’étaient pas forcés, où les silences laissaient place à la réflexion et non au malaise. Des amis qui maintenant riment avec le passé, et qu’avec le temps, on s’y fait, mais une petite nostalgie traverse tout de même notre âme et notre cœur.

Des confidences croustillantes, des soirées sans lendemain, des journées entières à s’écouter parler de tout et de rien, des beuveries décoiffantes. Tout cela ne disparaît pas, contrairement à nous. Tout de même surprenant de contempler ce que tu deviens à travers les réseaux sociaux, pourtant, il y a de cela pas très longtemps, je te connaissais par cœur et maintenant tu m’es inconnue. Cela m’attriste et m’amène à me questionner : mais pourquoi sommes-nous devenues si étrangères ?

Comment peut-on autant connecter avec une personne et s’en éloigner peu à peu avec le temps? Certains diront que les circonstances de la vie nous font prendre des chemins différents, que parfois le timing de l’une ne fonctionne pas avec l’autre, la routine métro, dodo, boulot. Mais lorsque j’y repense, je suis heureuse beaucoup plus que je ne suis triste. Et pas vraiment triste, plutôt nostalgique.

Je me considère chanceuse d’être passée dans ta vie et que tu sois passée dans la mienne également. Parce que tu m’as fait connaître plein de choses, on a vécu de belles histoires et sans que je ne comprenne vraiment ce qui a causé un vide entre nous, je t’aime toujours. J’ose croire que parfois tu entends des balades qui te rappellent nos folies en voiture. Je ne t’en veux pas, je nous en veux d’avoir délaissé notre amitié, parce que les deux, on la laisse s’éloigner petit à petit.

Et il y celles qui restent, celles qui sont là depuis ta tendre enfance, celles qui te connaissent par cœur, celles pour qui tu ne peux même pas imaginer ne plus jamais les revoir. Une amitié naturelle et unique. Et puis il y a les nouvelles rencontres, des coups de foudre amicaux, des collègues qui deviennent des amies. Des perles rares qui s’infiltrent dans vos vies et ce au bon moment. Reste aussi celles que l’on voit moins souvent mais qui sont gravées sur votre cœur.

À toutes celles qui ont traversé ma vie dans le passé, à celles qui y sont en ce moment, je vous considère toutes importantes et vous laissez une empreinte marquante sur mon cœur. Le temps ne se rattrape pas, mais regarder de l’avant nous mène à une grande réussite. Faites de quelqu’un votre priorité, car y a-t-il plus belle chose que de donner de son temps précieux à l’autre?

Folie veronique logo auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *