confiance coiffeur

Établir une relation de confiance avec ton/ta coiffeur.se

Ce n’est pas un secret, ce n’est pas toujours Simon du Le Villeray artistes coiffeurs qui a pris soin de mes cheveux. J’ai confié mes cheveux à quelques autres personnes avant lui. Mais, j’ai appris beaucoup de choses avec les années, et la plus importante : la confiance ! C’est super important d’avoir une certaine relation avec la personne qui s’occupe de vos cheveux, ce n’est pas juste une question d’esthétique, mais de santé capillaire. J’ai eu quelques expériences non recommandables et j’ai déjà dû faire une longue cure, parce que j’avais des cheveux brûlés et qui tombaient, pendant une année. Je n’ai fait aucune coloration pour permettre à mes cheveux et à mon cuir chevelu de guérir.

Quand j’ai commencé à aller voir Simon, tout de suite, un lien de confiance s’est installé. J’ai appris beaucoup de choses sur la santé capillaire, mais surtout sur lui. À force de discuter ensemble, on a créé une relation. Je ne dis pas que c’est ce qui va vous arriver, mais nous oui. Cela m’a permis d’en apprendre plus sur son métier, sa carrière. Je me suis rendu compte que son travail, ce n’est pas juste esthétique, c’est tellement plus que ça. C’est pour ça que je trouvais important de faire un article sur ce sujet.

Avoir confiance en son/sa coiffeur.se c’est d’être honnête avec lui et vice-versa. Mentionner sans gêne toutes choses qui pourraient être pertinentes, par exemple, si vous avez mis un produit colorant par vous-même, fait un traitement de pharmacie, coupé vos cheveux vous-mêmes ou si vous revenez de voyage ou prévoyez partir. La communication est importante. Simon me dit que toutes informations peuvent avoir une incidence sur les produits ou le travail qu’il va effectuer dans les cheveux d’un.e client.e. Que ce soit : « On va te faire un traitement-choc à cause du sel qui a abîmé tes cheveux à Cuba, on ne pourra pas te décolorer aujourd’hui » ou bien « La couleur ne va peut-être pas tenir, on va peut-être devoir faire une deuxième coloration à cause du produit que tu as utilisé ». Je trouve important de dire à Simon si je fais quoi que ce soit dans mes cheveux. Vous allez peut-être me trouver niaiseuse, mais je compare ça à un médecin qui demande à son patient s’il a pris du viagra. S’il ment, il peut mourir. Il ne faut pas qu’il ait honte de dire la vérité, ça ne sert à rien et cela peut mettre sa vie en danger. Pour moi, c’est la même chose, rien n’est ridicule ou gênant à dire. Je tiens trop à mes cheveux pour risquer qu’il arrive quoi que ce soit.

Simon m’a également mentionné, lorsqu’il rencontre un.e client.e pour la première fois, qu’il pose plein de questions parce qu’il a besoin d’un portrait des cheveux ainsi que de son historique. Sans ces questions, il ne peut proposer des produits, des colorations, des coupes, etc. L’honnêteté c’est primordial et, malheureusement, il y a des coiffeurs.ses qui ne le sont pas. On n’est pas à l’abri. Mais, Simon l’est et n’hésite jamais à parler de prix, parce que, oui, ça fait partie de la game. Parfois, ça peut coûter un peu plus cher lors d’un rendez-vous parce que nos cheveux ont subi un choc ou qu’on a nous-mêmes fait quelque chose dont on n’aurait pas dû. Mais, c’est le genre de chose qu’il faut être à l’aise de faire selon moi. Chaque service a un coût.

Pis si j’ai bien compris une chose TRÈS importante avec Simon, c’est lui le professionnel, pas moi, alors, quand il me dit quelque chose, je l’écoute !

Karelle gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *