La montagne qu'est mon premier roman

La montagne qu’est mon premier roman

J’ai toujours adopté une approche un peu casse-cou dans les projets que je décide de mettre en branle. Je ne suis pas du genre à m’assurer qu’il y ait un filet de sauvetage avant de me lancer dans le vide pour la simple et bonne raison que je n’ai pas peur de grand-chose. Si je me plante, je me relève, j’enlève la roche et les débris incrustés dans ma peau et j’essaie à nouveau.

Après plusieurs années à me dire “ouais, faudrait bien, hein?”, j’ai décidé de retrousser mes manches et prendre une grande respiration, avant de m’aventurer dans le merveilleux monde de la création littéraire. L’idée d’un roman fantastique médiéval n’est pas un coup de tête. Ça fait presque vingt ans qu’elle tourbillonne dans ma cervelle mais là, c’en est assez. J’ai décidé de mettre à exécution mon rêve de jeunesse et voir où ce périple me mènera.

Je suis de la génération de Donjons et Dragons. Des aventures, j’en ai connues des tonnes. J’ai joué ma première quête à 12 ans et aujourd’hui, à 46 ans, je passe du temps entre amis à jouer (encore!) à ce jeu. Je ne m’en lasse pas! Mais là, avec tout le bagage que j’ai amassé au fil des ans et  les multiples quêtes dans lesquelles j’ai fait jouer mes amis, il est venu le temps de mettre un peu plus de viande après le “nonosse” pour boucler la boucle. Le monde que j’ai créé au fil des (presque) vingt dernières années est finalement assez riche en histoires de toutes sortes pour en faire un roman. En fait, je ne sais même pas si un roman sera suffisant. J’ose espérer que non, car une trilogie serait… fantastique!

Bref, avec cette idée de fou, je me suis moi-même imposé une montagne à escalader en espérant un jour pouvoir faire découvrir au grand public ce que mon monde a tant à dévoiler en termes d’histoires et de contenus. J’avoue que ma montagne est pas mal haute, mais je sais que j’y arriverai coute que coute. Après tout, les plus grandes histoires épiques ne se sont pas écrites en un seul week-end, pas vrai?

Tout ça pour vous dire que mon premier roman me motive vraiment, tellement que j’ai décidé d’écrire cinq petites nouvelles avant la rédaction de celui-ci. Cinq histoires qui concerneront chacune le passé de cinq personnages importants qui influenceront directement l’histoire de mon roman. Après tout, c’est une belle façon de faire mes premiers pas dans un monde qui m’est totalement inconnu jusqu’à présent.

Si vous souhaitez suivre mes premiers pas dans cette aventure, je vous invite à visiter CECI, où il vous sera possible d’en apprendre un peu plus sur le monde dans lequel mes histoires se dérouleront.

Bon, allez, je vous quitte. Je vais profiter un peu de la belle vue que me procure ma chute. J’espère avoir pris assez d’élan pour me rendre exactement où j’aimerais atterrir sans trop d’ecchymoses. Let’s go Fred… T’es beau, t’es bon, t’es capable!

Fred signature
Sophia réviseure signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *