fourchette etre en amour avec l'amour

Fourchette : être en amour avec l’amour

Je viens tout juste de terminer la série Fourchette de Sarah-Maude Beauchesne disponible sur tou.tv depuis aujourd’hui (le 13 mars). Je savais que je serais divertie et que ce serait bon car j’adore cette humaine. Mais je suis chamboulée, j’ai des frissons et les larmes aux yeux. Pourquoi être autant à l’envers ? Eh bien, je me suis reconnue. Oui. Aimer autant l’amour. J’ai vraiment aimé être en amour. Encore plus la dernière fois. J’ai réellement cru que c’était l’homme de ma vie. J’ai cru longtemps suite à notre rupture que jamais je ne pourrais aimer un autre être humain comme je l’ai aimé, lui. Mais j’ai réussi à m’en remettre.  C’est tellement mieux la vie l’un sans l’autre, sans qu’on soit un nous.

Fourchette m’a remuée, jusque dans les tripes. Au fil des épisodes, j’avais des pincements dans l’estomac qui faisaient mal, mais tsé un mal nécessaire ? Des sentiments un peu fuckés. Le feeling d’avoir compris quelque chose d’important. De gros. De fort. Je ne veux pas voler le punch, parce que c’est réellement une œuvre à voir. Mais j’ai compris que mon ex a mis la barre haute. Haute pour les autres personnes qui rentreront dans ma vie. Ça fait une année complète que je suis toute seule et je n’ai rencontré personne qui m’ait donné l’goût de mettre mes petites bobettes cute et regarder mon cell en attendant qu’il.elle m’écrive. Je n’ai jamais autant été en paix avec moi-même. Vivre seule, faire mes petites affaires seules, me trouver belle, bonne, capable.  Ça, c’est la relation que j’entretiens, maintenant que celle avec mon ex est terminée. On s’est aimés, beaucoup. Je n’en ai jamais douté. Mais on s’aimait mal. On est plus heureux chacun de notre côté qu’ensemble. Il a sa blonde, une femme qui semble incroyable et qui le rend heureux. Je suis ben contente pour lui. Même si au début, je l’avoue, je stalkais son Facebook en mâchant des mots pas gentils! Mais je crois qu’il y a souvent une période en tant qu’ex où on a besoin de bitcher en bobettes dans son lit avec un paquet de bonbons et une Oh Henry ! Oui, c’est ce que j’ai fait.

Moi, ben je ne suis pas pressée de rencontrer une autre personne qui me fera faire un tour de manège avec mes émotions et qui me fera marcher sur le grand A de l’amour. Oh non ! Je viens de me retrouver, ma relation amoureuse avec moi-même me convient. J’aime me lever seule dans mon grand lit, aller marcher seule, manger au restaurant ou aller au cinéma seule. Je n’ai pas besoin d’un + 1 pour vivre ma vie et être heureuse. Cessons de regarder les gens célibataires comme des personnes qui font pitié et à qui nous rappelons que  ‘’OMG chaque guenille trouve son torchon’’. En ce moment, je vis bien sans torchon, puis-je avoir le droit au bonheur quand même ?

Je ne crois pas au fait qu’il faut être deux pour être heureux dans la vie. Je crois sincèrement que l’on peut accomplir de belles choses en étant seule. Il suffit d’être bien avec soi-même et de ne pas attendre l’humain qui deviendra son binôme. Dans la série, il y a une scène où Sarah s’entretient avec une journaliste qui lui dit: «T’es belle, tu vas finir par te trouver un nouveau chum.» Ce qui signifie, en résumé, que c’est tellement plus facile d’être heureux dans la vie quand t’es en couple. J’ai ri. Parce que je me rends compte à quel point les gens ont le réflexe instantané de te dire un paquet de niaiseries sur le fait que ‘’tu vas finir par rencontrer la bonne personne’’. Ouin… mais si ce n’est pas ce que je cherche absolument. Ou bien qu’en ce moment, je veux vivre ma vie sans chercher à être en couple à tout prix. Pouvons-nous être heureux en solitaire, tout simplement ?

La série, à mes yeux, c’est un gros love sur les histoires d’amour intense, fusionnel, fort. Sur les ruptures qui font mal, qui sont nécessaires. Mais c’est surtout un mélange de vrai, de gros VRAI. Des sentiments et des émotions à vivre et à crier ben fort. On peut avoir super mal, mais ne pas détester pour autant. Une dose d’amour à la vie qui montre qu’on est les seuls à détenir le pouvoir sur notre bien-être et notre self-love ! Mais se faire dire qu’on est belle de temps en temps, ça n’a jamais fait de mal à personne !

Sophia réviseure signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *