Tu ne peux pas tout comprendre

Tu ne peux pas tout comprendre

Non c’est impossible. Tu ne pourras jamais tout comprendre. Tu ne le vis pas. Tu ne le ressens pas. Comment peux-tu comprendre une chose qui ne t’habite pas.

Pourtant, je vois que tu aimerais tellement, mais tu te mets une pression qui te gruge. Cesse de vouloir. Écoute et tu te rendras compte à quel point c’est tellement suffisant. 

Tu vas me dire que tu veux plus que juste être suffisante. Mais tu ne peux pas faire plus. Tu ne peux pas m’arracher le mal de mes tripes avec tes mains, tes paroles ou quoi que ce soit. Cette souffrance ne t’appartient pas, elle est à moi, juste à moi.

Je peux comprendre que mon mal t’affecte. Ma belle amie empathique. Je peux comprendre aussi ton désir de toujours me voir souriante, heureuse. Mais la vie n’est pas que de trompettes et de paillettes. 

Tu dois comprendre mon amie que le simple fait d’être là, à l’écoute à chaque fois qu’une tornade s’installe, que tu ne juges pas et que tu m’offres tout l’amour que tu possèdes, tout ça, c’est tellement plus que de la compréhension. C’est plus que ce que beaucoup de gens sont capables de m’offrir.

Ta patience est importante et heureusement pour moi, tu en as beaucoup à mon égard. Des fois des tornades s’installent sans crier gare et malgré l’arrivée soudaine, tu réussis à garder le sourire et à être là. Tu vois que tu n’as pas besoin de tout comprendre. Tu n’as qu’à être toi-même et tu m’offres apaisement, réconfort et tout ce qu’il me faut pour traverser cette tempête éphémère. Parce que oui, ça ne dure jamais très longtemps.

Tu connais mes forces et mes faiblesses, tu es en mesure de mettre le doigt sur les bobos. Être là quand il le faut et me donner de l’espace quand c’est nécessaire.

Alors mon amie, que veux-tu faire de plus que tu ne fais déjà? Tu es là. Et sincèrement, du plus profond de mon cœur : MERCI. Tu n’as pas besoin de comprendre pour être à mes côtés et m’épauler. Tu suis tes feelings et tu sais comment je suis et c’est assez. Tu n’auras jamais besoin d’en faire plus. Tu es comme tu es et c’est comme ça que je t’aime. Notre amitié s’est construite avant que tout ça ne survienne. N’oublie jamais que je suis plus que cette douleur.

Non c’est impossible. Tu ne pourras jamais tout comprendre. Tu ne le vis pas. Tu ne le ressens pas. Mais je sais que même si je te dis d’arrêter d’essayer comprendre, tu vas quand même continuer. Parce qu’au fond, tu es comme ça pis c’est ben correct.

Karine signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *