Coucou! Je me présente!

Coucou! Je me présente!

Quand j’étais jeune, c’est clair que j’imaginais l’aube de ma quarantaine autrement. Je serais sûrement mariée, avec deux enfants, deux chiens, une maison… Peut-être même aurais-je déjà écrit un ou deux livres… Mais, aujourd’hui, à deux ans de la quarantaine, je dois me rendre compte que mes rêves d’adolescence ne se sont pas réalisés. Et vous savez quoi? Je m’en balance!

L’an dernier, j’ai vécu un moment assez traumatisant. J’ai fait une embolie pulmonaire massive, un arrêt cardiaque et depuis, je réapprends à vivre. Au début, c’était très difficile. Aujourd’hui, près d’un an après ma «mort», ça l’est encore. Un an plus tard, j’aurais cru être passée à autre chose, ne plus avoir cette ombre au-dessus de ma tête. Mon ancien conjoint, celui qui m’a sauvé la vie et celui que j’ai laissé il y a quelques mois, m’a déjà dit : «Crisse, Steph, t’es morte. Pis? Reviens-en!»

En revenir, c’est un peu ce que j’essaie de faire depuis. Et même si c’est difficile, je sais que je suis sur le bon chemin. Mon arrêt cardiaque, ça m’a permis de faire des changements dans ma vie. J’ai largué le conjoint qui m’empêchait de m’épanouir. J’ai laissé tomber des relations qui ne m’aidaient pas à me développer. J’ai renoué avec d’autres. J’ai longuement réfléchi sur l’avenir de ma carrière. Je suis revenue m’installer à Montréal, ma ville natale chérie… J’ai fait bien des changements et j’ai commencé à m’écouter. Écouter cette petite voix dans mon ventre. Mon instinct.

J’ai appris à me choisir, à dire non, à me donner le droit à l’erreur. Aujourd’hui, non, je n’ai pas la maison, le mari, les enfants… Et je réalise que ce n’est pas ça que je veux. Je me suis loué un mignon petit condo à Saint-Laurent et je l’adore. Même si je peux me permettre d’acheter, j’en n’ai pas envie. J’ai envie d’être libre, de vivre, de me retrouver, de faire des expériences. Mourir m’a appris à avoir envie de vivre. Paradoxal, mais ça fait tellement de sens pour moi.

Bref, voici où j’en suis. Je vous raconte tout ça, parce que je veux que vous me connaissiez, que vous compreniez qui je suis… Je vais m’efforcer d’écrire des textes qui vous intéresseront, qui vous donneront envie de me lire, alors je me dis qu’une petite introduction serait de mise.

J’ai 38 ans, je ne veux pas d’enfants (mais je garderais volontiers les vôtres!) et je n’ai pas d’amoureux (je ne suis pas pressée de me remettre en couple!). Je travaille comme gestionnaire de projets, j’écris pour différents blogues et je m’occupe des réseaux sociaux pour un restaurant. J’aime bien danser dans mon salon, passer du bon temps avec les gens que j’aime et découvrir de nouvelles aventures.

Ah oui, j’aimerais beaucoup que cette discussion ne soit pas un monologue. N’hésitez jamais à me faire vos commentaires, poser vos questions, me raconter vos histoires…

Mistress blabla signature
Catherine Duguay

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *