La face cachée

La face cachée de la beauté

Être une belle femme veut dire être sollicitée continuellement par n’importe qui, de n’importe où, à toute heure de la journée, à chaque jour. C’est sourire par politesse aux hommes et aux femmes qui se sentent attirés par elle comme une mouche peut être attirée par la lumière. C’est se faire chanter la pomme constamment par des étrangers qui ont souvent aucune classe dans leur démarche ni dans leur comportement au moindre refus à leurs avances.

C’est aussi des offres séductrices et souvent trompeuses, du harcèlement psychologique et sexuel, c’est une intrusion récurrente dans sa vie privée qui frôle l’attirance obsessionnelle. C’est une présence continue de gens à qui elle n’a pas envie de converser ni d’échanger quoi que ce soit.

Avec tout ça vient la solitude. La vraie. Celle qui peut la forcer à se refermer sur elle-même et à connaître un mal de vivre intense et douloureux. Ça peut créer l’isolement, parfois la paranoïa. Je ne suis pas convaincu que d’être une belle femme apporte que des avantages. Je crois plutôt que la beauté telle qu’on la définit dans notre société est un cercle vicieux et que les hommes, autant que les femmes, peuvent manquer de jugement lorsqu’ils se retrouvent devant une personne dotée d’une grande beauté.

On oublie souvent que derrière chaque corps physique se cache une nature humaine. Une âme que personne ne peut connaître, sauf si on prend la peine de la découvrir au-delà de ce que nos yeux peuvent nous suggérer.

J’ai souvent lu dans le regard d’une belle femme «mais foutez-moi la paix!» Parce qu’elle n’avait plus la force de se tenir debout émotionnellement. Chaque fois que j’entends quelqu’un dire d’une autre personne «elle est tellement chanceuse d’être aussi belle…» je ne le crois pas, non. Je ne crois pas qu’elle se sente à ce point chanceuse de l’être et je parierais même qu’elle serait parfois prête à changer de peau avec quelqu’un qui a le privilège de pouvoir se fondre dans une foule sans trop d’effort.

Bien des gens sont capables de vivre avec leur beauté. C’est tout en leur honneur et tant mieux s’ils sont capables de tirer à profit leur plus bel atout. Malgré tout, la beauté peut être ingrate à certains niveaux. En amour, il peut être difficile pour une personne de trouver ce qu’elle recherche quand la majorité des gens qui gravitent autour n’ont rien de plus à offrir qu’un rêve trop souvent empoisonné…

Fred le libre penseur
Catherine Duguay

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *