Créatrices, un magnifique ouvrage qui met en lumière des artistes d’ici

Créer, c’est libérateur, puissant et tellement enrichissant, et ce, peu importe la forme d’expression choisie. On peut être émue par une toile, un cliché, une belle phrase, un coucher de soleil ou simplement par une sensation qui vient nous remuer en dedans.

Quand j’ai découvert que Valérie Chevalier et Andréanne Gauthier unissaient leurs talents pour nous offrir un livre qui nous permettrait de découvrir des artistes de tous les domaines, je me suis demandé pourquoi personne n’y avait pensé avant. Le Québec regorge de personnalités artistiques fabuleuses, cet ouvrage leur ouvre grand les bras afin de mettre en lumière leur talent, mais surtout, leurs mots pour exprimer leur vision de l’art, dans toute sa simplicité et sa complexité.

Créatrices, c’est un ouvrage réunissant 30 artistes issues de la littérature, de la danse, du cinéma, de la musique, de la cuisine ou de la télévision qui ont soigneusement été choisies par Valérie et Andréanne pour faire partie de ce livre. Il serait facile de céder à la tentation de le lire d’un coup, puisque le format des questions et réponses se lit de manière fluide, mais c’est plutôt le genre d’ouvrage que l’on prend plaisir à laisser traîner sur la table du salon afin d’en feuilleter quelques pages une fois de temps en temps. Pour faire durer le plaisir. Pour se laisser happer le temps de quelques phrases et surtout, pour se reconnecter avec son inspiration.

Créatrices
Crédit photo : Jennifer Martin

Depuis que je l’ai entre les mains, il m’accompagne partout. Au travail, je le laisse sur la table à café où mes collègues peuvent le feuilleter pendant la pause. À la maison, sur la table du salon, où je m’évade le temps de quelques pages quand j’ai enfin un moment à moi.

Crédit photo : Jennifer Martin

Les clichés sont magnifiques puisqu’Andréanne est une sommité chez les photographes de portraits et qu’elle réussit mieux que personne à transpercer l’âme de ses sujets avec sa lentille. Mes préférées sont les photos qu’elle a faites de Mélissa Désormeaux-Poulin et de Marilou Bourdon. Les textes de Valérie sont à l’image de ses romans : honnêtes, captivants et réconfortants. Mon coup de cœur va à cette phrase confiée par Micheline Lanctôt : «Je pense que dans tout besoin de créer, il y a une quête identitaire».

Pour te donner une petite idée du genre de questions qu’on retrouve dans le livre, j’ai décidé de me prêter au jeu et d’y mettre mes propres réponses. Parce qu’en lisant l’ouvrage, c’est ce qu’on a envie de faire : s’interroger sur sa vision de la créativité.

Qu’est-ce que la créativité? Je pense que c’est quelque chose qui se manifeste au moment où tout semble sans couleur, sans saveur. Trouver une feuille blanche et griffonner ce qui nous passe par la tête, prendre une toile blanche, et se laisser aller avec les couleurs ou les crayons. Se tenir dans une pièce vide et l’imaginer de 1001 façons, que ce soit au niveau des meubles, de la déco ou des textures. La créativité, c’est donner vie aux idées.

Un monde sans art, c’est… triste et froid.

La clé du succès? Croire en ce qu’on fait et essayer de sortir de sa zone de confort.

Ta plus grande qualité? La rigueur.

La chose dont tu es le plus fière? Mon fils.

Qu’est-ce qui t’apporte le plus de joie? La mer.

Une personne qui te fait du bien? Mon amoureux.

Si c’était à recommencer? J’irais étudier en journalisme, comme je le voulais vraiment.

Si j’étais un gars, je… Il saurait ce que c’est que de ne pas avoir de charge mentale! Haha, je sais bien qu’ils en ont une, mais elle prend beaucoup moins de place que la nôtre, j’en suis persuadée.

Quand je n’aurai plus la flamme… J’espère avoir le courage de trouver autre chose qui m’allume.

Sur ta pierre tombale, on pourra lire… Souvent en retard, mais toujours là au bon moment.

Sincèrement, ce livre est un cadeau à faire aux autres et à soi-même. J’ai beaucoup de respect pour la démarche artistique d’Andréanne et Valérie. Je suis convaincue que ce livre traversera les années, et qu’il saura inspirer même les plus cartésiens pour qui l’art n’est pas nécessairement un besoin vital.

Pour te procurer ta copie, c’est ICI.

Merci aux éditions Hurtubise pour la copie de presse.

Jennifer Martin
Jeneviève Brassard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *