MEGA+ MIGS

Le MEGA+MIGS – LE rendez-vous geek à Montréal

Ce n’est pas un secret, Montréal est une pas pire plaque tournante pour l’industrie du jeu vidéo.

La ville regorge d’ailleurs de studios, allant d’entreprises d’ampleur internationale aux studios indés de quelques individus.

Afin de souligner cette magnifique industrie, il se tient annuellement une exposition/conférence qui réunit les grands et petits noms afin d’exposer les réalisations de l’année (et de faire miroiter ce qui s’en vient sur nos écrans prochainement). C’était lors du 16 et 17 novembre que se tenait la partie de l’exposition ouverte au grand public.

Je vous présente mes trois coups de cœur !

Il serait difficile de passer à côté du kiosque plutôt grandiose d’Outerminds, un studio local qui lançait un jeu en partenariat avec le Youtuber PewDiePie. La machine attrape-peluche fût, à en juger par la file d’attente, un grand succès et je suis définitivement ravie d’avoir adopté une magnifique bestiole pour l’occasion !

Autre moment insolite : un jeu médiéval de charge en réalité virtuelle. Les joueurs y étaient invités à hurler pendant la charge et disons que l’attention des gens était définitivement attirée ! Les joutes, une cocasse expérience plutôt unique, étaient particulièrement divertissante à regarder ! (J’ai d’ailleurs de grands regrets de ne pas avoir été game de l’essayer !)

Finalement, un troisième kiosque proposait une technologie qui, je l’espère, sera éventuellement disponible au grand public — bien que je n’aie aucune idée de comment incorporer la chose dans son salon. Il s’agissait d’un jeu dont vous êtes vraiment le héros. La première partie consiste à « bâtir son personnage », prendre des photos du joueur, en pied, sur fond vert. Incité à prendre plusieurs poses (combat, victoire, défaire, kick, punch, etc.), le joueur peut ensuite se choisir lui-même dans le jeu de combat.

Le look rétro rappelle les vieux Mortal Kombats et c’est définitivement une expérience loufoque que de se voir sur un écran en tant que personnage.

Bref ! Les expos étant ce qu’elles sont, j’ai toujours l’impression qu’il y a tant de choses à raconter : les rencontres des jeunes fans avec leurs idoles du web, les technologies à venir, les studios à célébrer, les conférenciers passionnants, les trouvailles, l’ambiance, etc.

Je crois sincèrement que cet évènement, encore tout jeune, a le potentiel de se développer encore plus — un peu comme C2 l’a fait dans les dernières années. Le marché du jeu vidéo (et tout ce qui tourne autour de façon indirecte) n’a pas fini de grandir et je suis fière de savoir que notre ville y joue un rôle aussi glorieux !

On s’y croise l’an prochain ?

Catherine Dupont-gagnon
Mathilda profil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *