La déprime de la saison froide

La déprime de la saison froide

Dites-moi que je ne suis pas la seule à ne pas aimer la fin de l’automne et l’hiver.

Je ne les apprécie pas pour de nombreuses raisons.

Premièrement je suis extrêmement frileuse, pour cette raison je préfère l’été. Deuxièmement, je ne pratique aucun sport d’hiver, à part d’aller glisser avec mes petits amours. Le manque de luminosité, les journées qui rapetissent à vue d’œil. Il fait noir de plus en plus tôt.

Par-dessus tout, je vis la déprime chaque année durant cette période et plus particulièrement depuis 3 ans. Mon grand-père, qui est comme mon père, nous a quittés le 23 décembre 2016. Juste avant Noël. Lui qui m’a offert les plus beaux Noëls de mon enfance, n’est plus pour souligner ce moment familial. Ma famille étant vraiment petite et celle de mon conjoint aussi, nos festivités ne sont pas très olé olé. Disons que nous fêtons le tout de façon très tranquille.  Étant séparée de mon premier conjoint (le père de mes deux ainés), le temps des Fêtes me rend triste lorsqu’ils ne sont pas avec moi certaines journées de festivités.  Mais même sans ces évènements, je me sentirais triste et fatiguée de novembre à janvier environ.

Rendue en novembre ou en décembre, j’attrape toujours un bon gros virus qui me laisse fatiguée pour quelques temps, sans compter les virus que mes trois enfants attrapent durant cette période. Pour contrer le tout, j’utilise quelques trucs qui semblent assez bien fonctionner pour moi et peut être aussi pour vous. Le premier : la luminothérapie, moi je n’utilise pas de lampe du moins pas encore mais j’essaie d’aller à l’extérieur au moins 30 minutes par jour pour respirer l’air et sentir la lumière naturelle et le soleil sur moi.

Quelques fois je triche et je vais au bronzage de façon modérée, d’ailleurs je serais due, mon teint est plus que pâle hihi.  Le deuxième : les omégas 3, oui en comprimés, mais surtout par la nourriture que je mange comme le saumon miammm. Le troisième : faire de l’exercice, celui-ci j’essaie d’être assidue mais dès janvier je m’inscris au gym avec ma fille ainée, pour le moment je fais du yoga chez moi et une routine d’exercices. Quatrième truc : la lecture, l’écriture et la méditation. Ces trois choses allègent mon esprit et libèrent mes pensées. Le dernier que je devrais faire plus souvent : la massothérapie. Un massage aide à libérer les toxines, détendre les muscles et l’esprit.

Au fond, essayer de penser à soi et se recentrer. De toute façon, rien ne changera la situation, la saison froide est là pour rester jusqu’au mois de mars, donc il vaut mieux s’y faire et trouver des moyens pour qu’elle soit moins pénible et se sentir moins déprimée.

Mélanie Charbonneau
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *