envieuse

Je n’aime pas être envieuse

J’ai pour mon dire que dans la vie, on peut tout faire, tout avoir, il suffit de le vouloir et travailler très fort. C’est ce que je fais et je ne suis pas à plaindre. J’ai une belle vie. J’ai un bon emploi. J’ai une famille et des ami.es en or. Mais. Oui. Le maudit mais. Depuis quelques temps, je me surprends à envier les autres. Ça me fâche tellement de ressentir de l’envie auprès des gens que j’aime et apprécie. Je n’arrive pas à mettre le doigt sur le déclencheur, je n’ai jamais été le genre à être jalouse ou de souhaiter ce que les autres ont. Mais en ce moment, j’ai des pincements au ventre chaque fois que je voie certaines choses que d’autres ont la chance de vivre ou d’avoir. ET JE DÉTESTE CETTE SENSATION!

-Wow, elle a toujours un appartement super propre, en ordre!

-Elle part encore en voyage, elle est donc ben chanceuse.

-Elle réussit à faire toutes ses tâches ménagères, pourquoi moi non?

-J’aimerais tellement pouvoir aller magasiner sans compter moi aussi.

Vous voyez le genre? Et ça devient pire au fil des semaines. Ça me gruge tellement en dedans et j’ai beau m’en rendre compte, le reconnaître et tenter de remédier à ce sentiment pas cool du tout, c’est plus fort que moi.

Quand tu envies les autres, tu as du mal à les écouter sans ressentir un des sentiments les plus désagréables au monde. Tu te sens comme un gros caca sur le bord du trottoir. Tu te compares et tu te demandes pourquoi tu ne peux avoir autant?

J’aime cependant le fait de m’en rendre compte et d’être en mesure de l’exprimer pour que mon entourage ne se sente pas mal. Écoute, je suis dans une passe où je n’ai pas de confiance en moi et que tous les autres semblent avoir tellement plus que moi pis tu sais quoi? Ça me fait chier. Donc sache que oui, je suis contente pour toi, sincèrement, du plus profond de mon cœur. Mais j’aimerais ça aussi, avoir une once de ce que tu as. Pis tu sais quoi? Cette passe, bien elle va passer, disparaître, parce que ce n’est pas moi d’être envieuse, je ne suis pas comme ça. Je vais prendre le dessus de ce petit monstre et redevenir la fille optimiste, positive et remplie d’amour pour tout le monde. Je te le promets à toi, mais encore plus à moi.

L’envie c’est ravageur. La jalousie aussi. Il faut s’accrocher à soi, à notre propre bonheur, et surtout, être acteur de notre vie et non spectateur de celle des autres!

Karine signature
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *