j'aime les livres

J’aime parler de livres avec les autres

J’aime parler des livres que je lis avec les autres. J’ai l’immense chance d’être entourée de gens qui sont aussi passionnés que moi de lectures. Que ce soit ma mère, qui m’a clairement transmis sa passion, ou ma meilleure amie. Avec Jen, on se conseille des livres ; c’est sûr qu’avec les romans qu’on reçoit en service de presse, il arrive de s’échanger certains livres ou s’en conseiller quelques-uns. On n’a pas le même genre littéraire, mais on se rejoint à mi-chemin sur certains. Quand on termine un livre, on le sait déjà si l’autre l’aime. Par exemple, dès que j’ai terminé Leslie & Coco, je lui ai dit : « Tu dois lire ce livre, c’est sûr que tu vas l’aimer ». On a très souvent lu les mêmes livres et, après, on s’en parle comme si on parlait d’une série qu’on vient d’écouter. On se parle des personnages, de ce qu’on a ressenti, etc. On vit des déceptions ensemble, un peu comme lorsqu’on a terminé la trilogie des papillons d’Alexandra Larochelle, les deux, on avait le cœur gros en s’en parlant parce qu’on savait qu’il n’y aurait pas de suite.

J’aime pouvoir partager l’histoire que je viens de terminer, l’aventure dans laquelle je me suis plongée et les personnages que j’ai appris à connaître. Je trouve ça drôle des fois à quel point notre complicité à Jen et moi se retrouve dans notre passion commune pour la lecture. Ça fait presque un an qu’elle ne cesse de me dire qu’elle a hâte que je lise enfin la trilogie Cœur de Slush de Sarah-Maude Beauchesne parce qu’elle a hâte qu’on s’en parle. C’est ça aussi la lecture, c’est rassembleur et tellement réconfortant. C’est différent d’un film ou d’une série, un livre c’est un moment intime, unique, c’est que les pages et toi. Chacun vit son moment à sa façon, dans sa tête, on se crée chacun notre univers, les personnages se dessinent selon notre perception, on a droit à notre propre définition de l’histoire. C’est doux et unique.

Ma mère m’a toujours encouragée à lire, j’ai eu la chance d’avoir accès à des livres quand je le voulais. Ma mère m’amenait à la bibliothèque autant que je le voulais et j’ai eu droit à une belle collection de Chair de poule, Le club des baby-sitters et la courte échelle. Disons qu’elle a su entretenir ma passion. Aujourd’hui, on se parle encore de livre, on a pas du tout le même genre de roman, elle qui est plus Marie Laberge et moi, Simon Boulerice, je lui suggère souvent des livres qu’elle se procure et elle me fait un retour par la suite, je trouve ça le fun de pouvoir vivre ça avec elle !

Bref, ma relation avec les livres est belle et je suis heureuse de pouvoir partager cette passion avec des gens qui aiment ça autant que moi. C’est le fun de découvrir et encore plus de faire découvrir des lectures !

Karine signature
Karelle Gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *