L'importance de bouger

L’importance de bouger en période de confinement, en particulier chez les ainés et les enfants.

Évidemment, ce n’est pas un secret pour personne, nous sommes en confinement et pour une période indéterminée en plus. Plusieurs voient cette période comme le meilleur moment pour faire le ménage de leur garde-robe, leur cour, leur maison mais d’autres en profitent pour se laisser aller et passer leur temps devant la télévision. S’accorder du répit n’est pas mauvais mais cela peut devenir une mauvaise habitude.

En cette période de quarantaine, la Corporation des thérapeutes du sport du Québec (CTSQ) affirme que l’activité physique est primordiale, en particulier,  pour deux groupes de personnes, soient les jeunes et les ainés car ils sont les plus à risque de développer des malaises physiques et/ou de l’ennui durant cette période de confinement.

Cours 101 des bienfaits de l’activité physique chez les jeunes

  1. Développement : En faisant de l’exercice, les jeunes développent leurs muscles mais aussi leur motricité ce qui favorise une très bonne croissance. Faire de l’activité physique est aussi un très bon moyen de développer sa flexibilité, son équilibre et son endurance.
  2. Cardio : En parlant d’endurance, une personne voit ses capacités cardiorespiratoires et cardiovasculaires augmenter, ce qui favorise le contrôle du poids et du taux de sucre ou du cholestérol dans le sang. L’activité physique diminue donc le risque de souffrir d’une maladie du cœur, de diabète, d’obésité et de certains types de cancers à l’âge adulte.[1]
  3. Le poids : Avec l’école en suspens, c’est facile pour un enfant de perdre sa routine et de vouloir jouer aux jeux vidéo toute la journée mais ceci est un grand risque pour la prise de poids. Lui faire une petite liste d’exercices est une bonne façon d’augmenter la dépense de calories et ceci est encore mieux pour les jeunes qui sont plus susceptibles de faire de l’embonpoint à l’âge adulte.
  4. La réussite scolaire : L’activité physique peut améliorer les résultats à l’école pour plusieurs raisons. D’abord, les sports nécessitent de mémoriser des règles et des séquences de mouvements ou de prendre des décisions rapides. Par ailleurs, le fait de bouger activerait certaines zones du cerveau et augmenterait l’apport en sang que celles-ci reçoivent. De plus, la confiance et la relaxation que procure l’activité physique stimuleraient les habiletés intellectuelles de l’enfant. Enfin, les jeunes qui sont actifs adopteraient un meilleur comportement et développeraient un plus grand sentiment d’appartenance à leur école. Tous ces facteurs aideraient l’enfant à mieux fonctionner à l’école. [2]

Les directives canadiennes en matière d’activité physique, conçues par la Société canadienne de physiologie de l’exercice, recommandent que l’enfant fasse 60 minutes d’exercice 3 fois par semaine et le type d’exercice peut être aussi facile que de faire de la marche, du jogging ou d’aller promener le chien. Le parent peut même accompagner son enfant pour jouer au parc. Toutes les activités sont bonnes pour le bon développement du jeune.

Cours 101 des bienfaits de l’activité physique chez les ainés

Pour ce qui est des ainés, certains ont tendance à moins bouger car plusieurs sont en perte d’équilibre ou ont simplement peur de tomber et cette sédentarité est plus que néfaste pour la santé. C’est justement recommandé pour les gens de plus de 65 ans de rester actifs.

Le sport est toujours bon pour la santé physique mais aussi mentale et encore plus chez les ainés. Il a un effet protecteur contre plusieurs problèmes de santé comme l’angoisse, la dépression, l’arthrite, l’hypertension, etc.

En outre, une activité physique régulière a un effet bénéfique sur les capacités fonctionnelles et cognitives (surtout la mémoire et l’attention). Elle soulage et améliore le sommeil et l’humeur et facilite aussi l’intégration sociale et contribue ainsi à la qualité de vie de la personne âgée. [3]

L’Organisation mondiale de la Santé recommande aux personnes âgées de 65 ans et plus de faire une activité physique de 30 minutes par jour et ce, 5 fois par semaine, pour que ce soit efficace. Je sais que lorsqu’on dit sport, plusieurs personnes pensent au hockey, soccer, football, etc., les sports de contact, mais n’ayez crainte, nombre de sports et d’activités physiques peuvent être pratiqués à l’intérieur et sont même très reposants comme le yoga, la danse, la marche, la nage, etc. Tout ce qui nous entoure comme une piscine, un tapis et des escaliers peuvent nous permettent d’être actifs.

Souvent, commencer de nouvelles activités physiques peut empirer des blessures que nous trainions depuis longtemps ou de nouvelles peuvent faire leur apparition, et la pire chose à faire est de les ignorer et d’espérer qu’elles partent au plus vite.

L'importance de bouger

Les jumelles Marie‑Ève et Anne-Sophie Jean sont au nombre des 400 membres de la Corporation des thérapeutes du sport du Québec répartis un peu partout dans la province. La prescription d’exercices est aussi un atout dans chaque programme de réadaptation. [4]

l'importance de bouger

Les thérapeutes de la CTSQ  traitent deux types de profils :

  1. Profil pour toute la famille

La thérapie du sport, c’est pour tout le monde! Les thérapeutes de la CTSQ sont des professionnels de la santé qui s’occupent des blessures causées par des activités de tous les jours comme des tendinites, bursites, douleurs au cou ou au nerf sciatique. Pour des douleurs causées par un travail de bureau, du pelletage, du jardinage ou du ménage, on peut travailler avec vous.

  • Profil pour les sportifs

Golf, tennis, course, natation, hockey, football, soccer… Chaque sport est unique et met un stress différent sur le corps. La spécialité des thérapeutes du sport est de comprendre la biomécanique du corps reliée à chaque sport afin que vous retourniez à votre passion récréative ou à votre compétition.

Le site officiel du gouvernement du Québec conseille aussi, après la quarantaine, de vous inscrire à des cours/activités avec un horaire précis. Pratiquer un sport ou inclure vos exercices dans vos loisirs et votre routine est un très bon moyen d’intégrer l’activité physique dans votre vie de tous les jours. Pour finir, prenez le temps de choisir une activité qui est bonne pour vous autant physiquement que psychologiquement.


[1] https://naitreetgrandir.com/fr/etape/5-8-ans/jouer-bouger/fiche.aspx?doc=activite-physique-enfants-age-scolaire

[2] https://naitreetgrandir.com/fr/etape/5-8-ans/jouer-bouger/fiche.aspx?doc=activite-physique-enfants-age-scolaire

[3] https://www.capretraite.fr/prevenir-dependance/sante-grand-age/l-activite-physique-cle-du-bien-vieillir/

[4] http://ctsq.qc.ca/fr/

Alexe Fortier signature
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *