Langage amoureux

Langage amoureux

Ça fait un an que je suis avec mon amoureux, et je pourrais vous dire sans hésiter que ça va très bien entre nous. Oui, parfois on se chicane, mais c’est quand même assez rare. Souvent, j’ai remarqué que nos « chicanes » sont reliées au langage amoureux. Parce que même si on parle la même langue, nous n’avons pas le même langage amoureux.

Moi, par exemple, pour lui témoigner mon amour, je vais lui dire que je l’aime, je vais l’embrasser, le caresser, l’étreindre, lui faire des massages, lui laisser des petites notes dans son lunch…

Lui est plus concret dans son langage amoureux. Il va faire la vaisselle, il va passer la journée avec moi, même s’il pourrait aller voir ses amis, il m’apporte le déjeuner au lit presque tous les matins, il me dit qu’il avait hâte de rentrer pour me voir quand il sort, même si on passe pas mal toutes nos journées ensemble. 

Moi, je communique plus verbalement, il communique avec des gestes et des attentions. Ce n’est pas le genre à me dire qu’il m’aime 10 fois par jour, mais il me le fait sentir à tous les jours avec ses actions. « Les actions parlent plus fort que les mots », me dit-il souvent. Et il ne cesse de me surprendre avec ses gestes.

Mais c’est quoi cette affaire de langage amoureux que vous allez me dire ? Ça semble presque ésotérique, mais ça ne l’est pas du tout, je vous assure.

Un auteur et thérapeute américain, Gary Chapman, présente cinq différents langages amoureux soit les mots d’affirmations, les services rendus, les cadeaux offerts, le temps de qualité passé avec l’être aimé et le toucher physique.

On retrouve sur son site Internet un quiz pour apprendre quel est notre langage amoureux

Pour les besoins de ce texte, j’ai participé au quiz. J’ai appris que, dans mon langage amoureux, mon besoin principal était le toucher physique (27 %). Ensuite, les mots d’affirmation (23 %), les cadeaux offerts (20 %), les services rendus (17 %) et le temps de qualité (13 %).

Mon amoureux, lui, a eu pas mal le même score : son principal langage amoureux passe par le toucher physique (27 %). Ensuite, les mots d’affirmation (20 %), les services rendus (20 %) et le temps de qualité (17 %) et les cadeaux reçus (17 %).

Mais qu’est-ce que ça veut dire, concrètement ?

Le toucher physique comprend tous les petits gestes qu’on peut avoir l’un envers l’autre : les câlins, les baisers, se tenir par la main, se caresser… Pour ces personnes, comme nous, rien n’est plus parlant que les touchers appropriés.

Les mots d’affirmations, ce sont les mots comme « je t’aime », « tu es important(e) pour moi », « je suis fier(e) de toi »… On utilise les mots pour affirmer notre amour, notre respect, notre admiration.

Les services rendus, ce sont les gestes que l’on pose pour aider l’autre : faire la vaisselle si j’ai fait le souper, descendre les poubelles même si ce n’est pas notre tour ou même aller chercher une bonne pizza pour souper après que l’on ait eu une grosse journée au boulot.

Le temps de qualité ensemble, c’est de pouvoir être avec l’autre quand ça compte. Juste chiller en amoureux, prendre du temps pour relaxer ou se divertir, aller au restaurant…

Les cadeaux reçus, c’est une façon de communiquer notre amour en disant à l’autre : j’ai pensé à toi… Recevoir quelque chose de personnel, ça peut démontrer que l’autre est avec nous, même quand nous ne sommes pas physiquement ensemble.

Nous n’avons donc pas tous les mêmes moyens de communiquer notre amour à l’autre. L’important, c’est de comprendre son langage amoureux et ses besoins, et ensuite, de le communiquer à l’autre. Ça m’arrive parfois, implicitement ou explicitement, de demander un câlin à mon amoureux parce que j’en ressens le besoin, ou de lui demander s’il me trouve belle avec ma nouvelle robe.

Aussi, il faut comprendre que l’autre n’exprime pas nécessairement son amour de la même façon que nous. Ce n’est pas parce que mon conjoint ne me dit pas toujours qu’il m’aime qu’il ne m’aime pas. Pour lui, me le démontrer par des gestes et des actes est sa façon de me démontrer qu’il m’aime.

Apprendre à décoder son langage amoureux et celui de l’autre est une façon de bien communiquer en couple et de satisfaire ses besoins et ceux de l’autre.

Ce sujet vous intéresse ? Je vous suggère de lire le livre de Gary Chapman. Vous n’aimez pas lire ? Posez-moi vos questions, ou partagez vos expériences avec moi, et on en jasera !

Mistress blabla signature
Karelle Gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *