Récapitulatif de nos 4 ans

On te récapitule nos 4 dernières années

Eh oui, on entame déjà notre 5e année et nous sommes plus que fières du chemin parcouru jusqu’ici. Le blogue a bien changé et évolué depuis le début, mais une chose demeure : notre passion! C’est fou tout le temps et l’énergie consacrés à Folie Urbaine depuis son arrivée dans le grand monde du Web. De 3-4 textes par semaine à près d’une dizaine maintenant, nous sommes passées de 4 fondatrices à une équipe de plus de 25 personnes dirigées par les deux fondatrices encore en poste.

Nous ne pouvions passer cet anniversaire sans faire un bilan personnel des 4 dernières années. Meilleurs moments, articles préférés, palmarès des articles les plus populaires, nous avions envie de nous replonger dans nos souvenirs afin de partager avec vous nos coups de cœur et les émotions vécues depuis 4 ans.

Qu’est-ce que t’aimes le plus de ton travail de blogueuse?

Jennifer : La fierté que je ressens lorsque j’écris un texte qui me fait du bien et qui trouve écho chez les gens. J’avoue éprouver aussi un sentiment indescriptible de bonheur quand j’entends quelqu’un dire : «Ah oui, Folie Urbaine, je vous suis sur les réseaux et j’aime beaucoup ce que vous faites.» J’ai beaucoup appris depuis 4 ans et j’ai maintenant beaucoup plus confiance en mes moyens qu’au début. J’ose, je m’interroge sur ce que je peux faire de mieux, je tente de faire toujours plus. J’aime m’installer pour écrire mes articles et surtout créer du contenu pour le blogue. J’ai beaucoup développé mes habiletés de ce côté depuis 4 ans et c’est toujours un beau défi d’aller encore plus loin.

Karine : J’adore pas mal tout, c’est un travail qui me procure beaucoup de bonheur et de plaisir. Oui, c’est beaucoup de travail, mais c’est tellement gratifiant. Ce que j’aime le plus, c’est de voir mes réalisations, sans être l’employé de qui que ce soit. C’est du concret, c’est une partie de moi-même qui se retrouve dans chaque contenu créé, derrière le site internet, les collaborations, les invitations, la belle équipe, etc.

Quel a été ton voyage de presse favori?

Jennifer : Définitivement celui que j’ai fait dans la région de Lanaudière en septembre 2019. Un voyage de rêve qui m’a permis de demeurer dans un chalet luxueux avec une gang de blogueurs exceptionnels. J’ai découvert de magnifiques endroits et j’ai surtout eu l’impression d’être à ma place parmi ces créateurs de contenu aguerris. J’ai créé des liens, j’ai ri comme ça faisait longtemps que je ne l’avais pas fait et surtout, je me suis sentie privilégiée de pouvoir vivre cette belle expérience. J’avais l’impression que c’était l’aboutissement de tout le travail accompli pour me rendre jusque-là. Mon seul regret est que Karine n’a pu être avec moi pour vivre le tout.

Karine : J’ai vraiment aimé ma journée dans les Basses-Laurentides avec Jennifer. C’était la première fois qu’on passait une journée entière sur la route toutes les deux. J’ai aimé chaque petit arrêt, mais surtout de travailler en équipe, ensemble. On a eu vraiment beaucoup de plaisir, tout était bon, on a été gâtées et c’était une magnifique journée passée avec ma meilleure amie et plusieurs collègues blogueurs.ses.

Top 3 de tes événements préférés

Jennifer : Je ne suis pas celle qui assiste au plus grand nombre d’événements puisque je suis assez sauvage et mon cocon familial est très important. Pour que je me déplace en pleine semaine au centre-ville de Montréal, il faut vraiment que l’événement en vaille la peine.

  • J’ai en tête l’événement organisé par Phyto Paris pour la nouvelle coloration Phytocolor. Nous avions droit à une mise en beauté complète dans un magnifique salon et l’équipe derrière la marque était hyper sympathique.
  • Les soirées médias à la Maison Lavande sont aussi parmi mes événements préférés puisqu’elles ont lieu en juillet, qu’elles sont synonymes de l’arrivée de l’été et que cette famille d’entrepreneurs est exceptionnelle.
  • Je garde aussi un très bon souvenir de notre passage au jeu d’évasion Le cube secret puisque c’était le premier que je faisais et que j’ai maintenant transmis cette passion à mon chum et mon fils. Nous y sommes retournés ensemble et c’est maintenant notre activité de famille préférée.

Karine : C’est impossible pour moi de sélectionner 3 événements précis puisque j’ai assisté à énormément d’événements en 4 ans comme blogueuse.

Mais je dirais que les soirées médias à La Maison Lavande m’ont donné beaucoup de beaux souvenirs. Il y a aussi la soirée d’atelier chez Madame Gin où j’ai appris tellement de belles choses. J’ai adoré tous les événements où j’ai été invité à essayer de nouveaux restaurants et nouveaux menus. C’est toujours quelque chose qui me rend heureuse et j’ai du plaisir à prendre de belles photos et parler du menu. Aussi, les événements en lien avec le café, c’est un peu dur à battre, j’ai eu la chance d’assister à quelques-uns organisés par Van Houtte, une compagnie que j’aime beaucoup.

Top 3 des meilleures découvertes que tu as faites grâce au blogue

Jennifer :

  • Les produits Lush! Je ne les utilisais pas avant de fonder Folie Urbaine et j’ai vraiment eu un coup de cœur pour la marque depuis que nous avons la chance de collaborer avec elle. J’aime leurs bienfaits, leur éthique et surtout leur variété.
  • Tous les auteurs découverts grâce aux nombreux catalogues littéraires qui nous sont envoyés. Je pense à Marie-Christine Chartier, Alexandra Larochelle, Ève Lemieux, Sarah-Maude Beauchesne et plusieurs autres. Avoir la chance de lire tous ces livres est un merveilleux privilège.
  • Les entrepreneurs derrière certaines compagnies, je pense entre autres à Sarah Laroche de Selv, Mathieu des Boîtes à brunch de Mathieu, la famille Ferron de La Maison Lavande et Karine Joncas. Nous avons de magnifiques entreprises au Québec et je suis fière de les mettre en lumière sur notre plateforme.

Karine :

  • Selv est une de mes plus belles découvertes depuis que je suis blogueuse. C’est à la suite d’une invitation média que j’ai découvert la marque et la femme incroyable derrière celle-ci.
  • L’autrice Marie-Christine Chartier, c’est quelque chose de très l’fun de recevoir les catalogues de sorties littéraires. Ça me permet de voir les nouveautés et de lire toutes les descriptions. Depuis que je suis blogueuse, j’ai cette grande chance et ça m’a permis de découvrir de super auteurs dont Marie-Christine Chartier qui a écrit des romans vraiment incroyables.
  • Les spiritueux Iberville, je ne connaissais pas cette entreprise d’ici et j’ai eu la chance de recevoir des colis de presse de leur part et chaque fois, c’est un plaisir de découvrir leurs produits créés avec beaucoup de passion. C’est ce que j’aime en tant que blogueuse, rencontrer des gens qui sont passionnés par ce qu’ils font et c’est toujours plaisant de partager le tout sur les plateformes de Folie Urbaine.

Top 3 des articles dont tu es la plus fière

Jennifer :

  • Mes articles sur mon travail d’éducatrice sont certainement ceux qui me représentent le plus. Ils ont été aussi les plus populaires sur le blogue. Je les écris avec mon cœur et mes connaissances, et je suis très fière que deux d’entre eux aient été repartagés sur le blogue Huffington Post.
  • Mon article Cher Hydro-Québec, j’en suis aussi très fière! Il avait attiré l’attention des gestionnaires de la page et j’aimais beaucoup le petit ton passif agressif humoristique que j’employais dans le texte.
  • Ma série Les chroniques d’une hyperactive est très importante pour moi parce qu’elle m’a permis d’extérioriser tout ce que je vivais. J’avais l’impression de me confier comme dans un journal intime. Et même si ce ne sont pas les articles les plus populaires, ils m’ont fait du bien.

Karine :

  • Mes textes sur la dépression et la maladie mentale. Je suis fière d’avoir pris la parole en racontant mon histoire personnelle. J’ai l’impression d’avoir prêté ma voix aux personnes qui n’osent pas.
  • Mes textes un peu plus sérieux sur le féminisme, la grossophobie, LGBTQ+ et tout ce qui touche la société. J’exprime rarement mes opinions de manière forte, mais je me considère comme une militante et je n’ai pas peur d’argumenter quand c’est le temps. Je suis une femme avec une voix, grâce à Folie Urbaine, et tranquillement, j’apprivoise l’écriture de textes d’opinions sur des sujets de société. J’en ai fait, et je n’ai pas fini de le faire, pis ben… ça me rend fière.
  • Mes textes sur la violence sexuelle, ayant été victime d’une agression sexuelle et de violence sexuelle dans mon passé, j’ai utilisé ma voix pour parler. Dénoncer. M’exprimer. J’ai eu le souffle coupé à plusieurs reprises au moment de cliquer sur «publier». Mais je suis fière d’avoir dit tout haut ce que plusieurs n’osent pas faire, et le faire, c’est montrer qu’on n’est pas seule.

Quel a été ton article le plus difficile à écrire?

Jennifer : Je pense à deux en particulier : Amour fraternel écorché et Mange, pleure, aime. Le premier parce qu’il fait référence à mon frère avec qui je n’ai plus de relation et le deuxième parce que c’était la première fois que je faisais référence à mon trouble alimentaire. Mais écrire, c’est ce que je fais le mieux pour m’exprimer. Donc chaque fois que j’écris sur quelque chose de difficile, ça me libère.

Karine : Les articles les plus difficiles à écrire sont les plus libérateurs. Pour moi, écrire est une façon de m’aider à traverser les épreuves, à assimiler le tout. Pas pour les likes, la visibilité ou les commentaires. C’est pour moi que je le fais. Les articles qui m’ont le plus viré l’cœur juste avant la publication sont ceux en lien avec la maladie mentale, le suicide, le viol et la mort. Des sujets vraiment très très près de moi, où mes sentiments sont mis à nu.

Ce que t’aimes le plus dans le fait de travailler avec Karine/Jennifer?

Jennifer : J’aime le fait de travailler avec ma grande amie parce qu’elle me connaît bien. Et notre plus grande force, c’est que nous sommes complémentaires. Nos aptitudes ne sont pas les mêmes et nous arrivons toujours à combiner le tout pour obtenir de bons résultats. Parfois, nous avons de petites frictions parce que nos méthodes de travail sont loin d’être les mêmes, mais nous arrivons toujours à nous parler et à régler le tout. Et surtout, à apprendre l’une de l’autre. Karine m’encourage toujours dans ce que je fais et je crois que je fais aussi la même chose pour elle. Nous avons toutes les deux nos moments de découragement, mais nous nous soutenons et nous passons toujours à travers avec brio. Folie Urbaine est un beau challenge pour notre amitié, mais ça nous permet également de vivre de merveilleux moments.

Karine : On est différentes, même beaucoup, je dirais. Autant dans notre situation familiale, professionnelle, mais aussi au niveau de nos expertises et de nos méthodes de travail. Je dirais qu’on est souvent à l’opposé. MAIS, maudit qu’on se complète. On s’obstine rarement sur quelque chose, ce qui fait qu’on couvre, à nous deux, très large et pour un blogue comme Folie Urbaine, c’est l’idéal. Le fait qu’on soit des meilleures amies dans la vie aide aussi beaucoup, je crois. On s’aime tellement, on est proches, on se parle chaque jour et ça crée une belle ambiance de travail. Jen est talentueuse et excelle dans tellement de choses, ça me rend fière d’être sa partenaire d’affaires, on se fait briller l’une et l’autre et il n’y a pas de compétition entre nous, on s’encourage et on célèbre chaque victoire, ensemble. Je l’aime, mon amie!

Où vois-tu Folie Urbaine dans 5 ans?

Jennifer : Avant, j’aurais certainement répondu que je voulais en vivre et que le blogue devienne mon principal gagne-pain. Maintenant, mes attentes sont plus réalistes. Je suis consciente de notre minuscule place dans un univers qui ne cesse de grossir et je ne veux plus être déçue de ce que nous n’avons pas. Je suis revenue à la base : créer du contenu et écrire des textes qui me font du bien. Profiter de ma tribune pour faire découvrir mes coups de cœur aux gens qui nous suivent. J’ai encore parfois des idées de grandeur et ça reste un souhait d’amener Folie Urbaine encore plus loin, mais je suis en paix avec le fait que je n’en vivrai probablement jamais. Tant que j’ai du plaisir, c’est le plus important!

Karine : J’ai un peu de mal à me projeter dans l’avenir, je suis pas mal au jour le jour, mais je souhaite de tout cœur que Folie Urbaine sera encore là, et que j’aurai encore toute la passion que j’ai aujourd’hui à créer du contenu. Je nous souhaite aussi d’avoir fait encore plus notre place dans ce milieu et d’avoir la chance de créer encore plus avec des compagnies qu’on aime.

Top 5 des articles les plus populaires depuis le début

  1. Je suis éducatrice……………………………………………………Jennifer Martin
  2. À toi, l’éducatrice à bout de souffle………………………….Jennifer Martin
  3. L’éducatrice qui ne sourit plus………………………………..Charline Ibarra
  4. Parents en vacances, enfant à la garderie………………..Jennifer Martin
  5. J’aimerais te dire que tu me manques……………………..Cindy Chevry
fondatrices signature
Jeneviève profil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *