On t'en apprend Seychelle

On t’en apprend plus sur… notre autrice Seychelle

*Chaque mois, on te présente un membre de notre belle équipe que ce soit un.e auteur.e ou un.e réviseur.e. Comme nous pouvons compter sur des humains magnifiques et bourrés de talent, nous avons le plaisir de les mettre en lumière afin de te les faire découvrir autrement sur le blogue.*

Ce mois-ci, on laisse la parole à notre autrice Seychelle qui est parmi notre équipe depuis peu, mais c’est comme si elle faisait partie de la famille depuis le tout début. Seychelle a d’abord fait partie de l’équipe d’auteurs du défunt blogue Découvrez Villeray, fondé par Karine il y a quelques années avant de se joindre à notre belle équipe. Ses articles sont intéressants, toujours sentis et elle est un atout important au sein de notre belle famille. Nous sommes heureuses de l’avoir parmi nous pour vous présenter du contenu à son image et qui sait captiver nos lecteurs. Voici donc l’occasion de la découvrir davantage, grâce à ces quelques questions.

Dans la semaine, tu ne prends jamais assez de temps pour…

Seychelle : Ouf, dormir !! Je néglige toujours mes heures de sommeil la semaine. Je veux faire plein de choses après ma journée de travail !

Tu espères vivre jusqu’à quel âge et pourquoi ?

Seychelle : Oh ! jusqu’à ce que j’aie le sentiment que j’ai accompli tout ce que je voulais, donc je dirais que je vais avoir un âge dans les trois chiffres à ce moment-là !

Tu espères être plus… ?

Seychelle : Aimante envers moi-même. Depuis quelque temps, je ne me fais jamais de compliment envers moi-même, toujours des insultes. Je veux travailler ça ; me donner beaucoup d’amour.

Tu espères être moins… ?

Seychelle : Impatiente. C’est fou comme je n’ai pas de patience ! Je pense que c’est un gène qu’on a oublié de me donner à la naissance. J’aimerais avoir moins mauvais caractère aussi, parfois. Mais, parfois, ça sert, aussi !

Quand tu étais petite, tu voulais exercer quel métier ?

Seychelle : Oh ! Je voulais être chanteuse ! Un jour, je me suis enregistrée, en train de chanter, et j’ai découvert que je ne pourrai jamais faire un duo avec notre Céline… Après, pendant des années, j’ai voulu travailler à la radio. Avoir ma propre émission. J’ai eu la chance de pouvoir en parler avec Mario Tessier des Grandes Gueules à l’époque où leur émission de radio existait encore. Il m’avait conseillé une école pour aller apprendre le métier et m’avait donné 2-3 conseils. J’ai jamais abandonné ce rêve, mais aujourd’hui, je fais un métier duquel je ne m’étais jamais vraiment permis d’en rêver alors je ne peux qu’être très reconnaissante.

On t'en apprend Seychelle

C’est quand la dernière fois que tu as éteint ton cellulaire ?

Seychelle : Euh… Bonne question ! Hier, la batterie de mon téléphone s’est vidée sans que je m’en rende compte et c’est plus tard que j’ai réalisé que ça faisait deux heures qu’il était éteint. Il n’est jamais loin de moi, mais je n’ai pas toujours les yeux scotchés dessus.

Quel genre d’amoureuse es-tu ?

Seychelle : Je serais curieuse de voir ce que mon chum dirait de moi ! Mais, personnellement, je suis la blonde indépendante, je ne cours pas après mon copain pour qu’il m’accompagne partout ; j’ai besoin de faire des choses, seule, d’avoir du temps pour moi, et c’est parfait parce que c’est le cas pour lui aussi. Je suis celle qui fait rire les amis de mon chum, aussi. Je suis aussi l’amoureuse qui veut de l’attention, mais seulement quand c’est moi qui décide quand je la veux.

Une odeur qui te fait du bien à tous les coups ?

Seychelle : La vanille ! Qui ne fond pas de réconfort devant une odeur de vanille, tu sais celle qui fait penser à des cupcakes ! C’est si réconfortant…

Dans 5 ans, tu te vois où ?

Seychelle : Je ne serai pas originale à cette question, mais j’aimerais dans cinq ans être mariée (ou fiancée, du moins), j’aimerais avoir une maison bien à nous, avoir voyagé… J’aimerais aussi, un jour, publier mes écrits alors, pourquoi pas, dans cinq ans, les avoir publiés !

On t'en apprend Seychelle

On te partage également 3 articles coups de cœur qu’elle a écrit, tu peux ainsi peut-être les lire pour une première fois ou les redécouvrir à nouveau.

Lettre à vous, grand-maman et grand-papa

L’importance de ne pas se perdre de vue

J’ai dénoncé mes agresseurs sur les réseaux sociaux

Seychelle
Jennifer Martin
Karelle Gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *