Pokemon

Mes premières impressions du jeu New Pokémon Snap sur la Nintendo Switch

Nintendo a sorti une nouvelle version du jeu Pokémon Snap sur la console Switch. Le jeu ressemble à un safari photo dans lequel des dizaines de Pokémons sont à l’honneur. Aucun combat n’est impliqué : on mise davantage sur l’observation du comportement des bêtes et la maîtrise de la prise de photo.

J’avais adoré le jeu sur la Nintendo 64 en 1999; en fait, j’avais « fini la cassette » en quelques semaines seulement. J’avais bien aimé le côté non compétitif. Par ailleurs, la version à la Switch fait évoluer le jeu et n’est pas qu’une pâle copie de son prédécesseur.

De nombreux tableaux à parcourir

Pokemon
Crédit photo : Josée Provost

Jusqu’au moment d’écrire ces lignes, j’avais accès à 8 tableaux dans des environnements bien différents : montagne, volcan, sous-marin, jungle, plage et désert. Lorsqu’on accède à un nouveau tableau, c’est un monde totalement différent, avec des bêtes à découvrir. Comme mentionné plus haut, l’observation du comportement des Pokémons est importante, puisque chacun a sa personnalité qui lui est propre. D’ailleurs, à force de jouer et de retourner aux différents tableaux, les Pokémons s’habituent à la présence du photographe (vous!), ils sont plus à l’aise et se rapprochent. Les photos deviennent plus intéressantes et l’expérience est encore plus amusante.

La prise de photo

Pokemon
Crédit photo : Josée Provost

Comme le titre le laisse deviner, la prise de photos est l’activité principale. À chaque tableau, le joueur peut prendre jusqu’à un maximum de 72 photos des Pokémons qu’il rencontre sur son chemin. À la fin du trajet, il est possible de sélectionner une image par bête et de la présenter au Professeur Miroir, chercheur émérite sur les Pokémons. Chaque photo est analysée selon les critères suivants : la pose du Pokémon, sa taille dans la photo, l’angle de vue, le cadrage, s’il y a présence d’autres Pokémons et l’arrière-plan. Un pointage est accordé et l’accumulation de points débloque de nouveaux tableaux avec d’autres Pokémons, et ainsi de suite. Des accessoires tels qu’une flûte, un radar et des pommes permettent d’attirer les bêtes et de susciter une réaction à capter sur le vif pour faire une photo bien spéciale.

Pokemon
Crédit photo : Josée Provost

De plus, des missions secondaires mettent le joueur au défi de prendre certaines photos précises : capter Pikachu en train d’émettre de l’électricité ou encore Dodrio en plein envol. Il m’est arrivé à quelques occasions d’avoir réussi la photo demandée sans que la mission ne soit accomplie, comme si le jeu ne faisait pas le lien entre les deux. En faisant de la recherche, je me suis aperçue que d’autres personnes ont noté cette faiblesse. Toutefois, cela n’empêche pas d’avancer dans les tableaux.

Mes impressions

Je trouve que le jeu est très bien fait et j’apprécie particulièrement l’évolution du comportement des Pokémons, comme s’il s’agissait de vrais animaux qui s’habituent à notre présence. Je dois avouer que j’ai joué pendant quelques heures d’affilée sans me tanner : la découverte de nouveaux tableaux me donnait le goût de continuer. Toutefois, il arrive d’atteindre un « plateau » quand il reste encore beaucoup de points avant de débloquer un nouveau niveau. Heureusement, il est possible de changer de tableau parmi ceux déjà accessibles dans la carte pour photographier les Pokemons dans un autre environnement.

C’est un jeu assez tranquille qui est facile à comprendre. Par ailleurs, compléter le trajet d’un tableau dure environ 15 minutes. Ce n’est donc pas trop prenant dans le temps, sauf si on les enfile un après l’autre, on peut vite y passer la soirée au complet!

J’ai pris plaisir à découvrir de nouveaux Pokémons, mais surtout de retrouver ceux que je connaissais des jeux et des émissions des années fin 1990–début 2000. Par ailleurs, j’ai remarqué qu’ils ne prononcent plus leur nom, sauf Pikachu avec son classique « Pika, Pika, Pikachuuuu » que je trouve toujours aussi mignon! Ils émettent plutôt un son plus naturel qui ressemble à celui d’un animal : rugissement, beuglement, croassement, etc. Il s’agit peut-être de l’évolution de la série dont je ne me suis pas aperçue puisqu’il s’agit de la première fois que je joue depuis de nombreuses années.

Si vous êtes à la recherche d’un jeu accessible et divertissant, Pokémon Snap est un bon choix. Vous recevrez en prime des conseils pour prendre des photos!

Josée Provost signature
Catherine Duguay signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *