Ariane Martineau·Dominique Babin·Folie critique·Folie culturelle & artistique·Folie du showbizz·Folie locale·Tous les articles

Matinda Kamuena

Assises sur les tabourets au bar du Divan Orange, Dominique et Ariane dégustent leur cocktail en attendant l’arrivée de Matinda Kamuena. Pas de stress, c’est la première fois qu’elles vont dans ce bar et en profitent pour jaser des questions qu’elles poseront à la musicienne. C’est sous son chapeau de paille que Matinda se présente, tout sourire, avec un style unique et éclaté. Elle nous avoue même être plutôt sage dans son habillement ce soir, étant plus coloré habituellement. Ce qui est sûr, c’est qu’elle se fait remarquer dès le premier coup d’oeil, impossible de ne pas tomber sous son charme. Les questions de départ prennent le bord tandis qu’elle leur raconte son cheminement avec une spontanéité rafraichissante, tout cela se transforme rapidement plus en une conversation agréable entre amies, plutôt qu’en entrevue formelle.

Imaginez-vous qu’elle faisait du basketball et qu’elle était rendue à vouloir en faire une carrière, mais que ses plans ont changé pour plusieurs raisons. Seulement âgée de 24 ans, Matinda a un parcours plutôt surprenant. C’est il y a 7 ans, en cherchant un peu à se remettre sur pieds, et suite à la lecture de « La méditation pour les nuls », que la révélation et l’idée de commencer à chanter surviennent. N’ayant jamais touché à une guitare auparavant, et ayant chanté seulement sous la douche comme la plupart des gens, elle se lance. Elle décide que si elle s’accompagne elle-même à la guitare, elle aura alors beaucoup plus de liberté sur le rythme et le genre de chanson qu’elle pourra faire. Elle apprend donc à jouer de l’instrument et compose ses propres paroles. Par la suite, tout déboule pour elle. Ses ami.es l’ont poussée à aller passer les auditions de La Voix et elle a été prise et s’est rendue jusqu’au duel. Elle sort son premier album  » Il était une forêt  » en janvier dernier et, depuis, les opportunités s’accumulent.

Matinda dégage une simplicité fascinante. Alors qu’elle a décidé très peu de temps avant son show de s’accompagner simplement à la guitare à la place d’avoir un band avec elle, c’est durant la petite pause entre chaque chanson qu’elle décide laquelle sera la suivante. Pour une de celles-ci, elle demande si quelqu’un dans la foule à un « pic » pour pouvoir gratter sa guitare, pour une autre, elle fait une belle déclaration d’amour à sa copine et l’invite à chanter avec elle le refrain de cette chanson qui porte son nom. Cette spontanéité est rafraîchissante et elle rajoute un petit quelque chose d’unique à la prestation. Nous sommes instantanément sous le charme de son humour et du petit côté sans filtre de sa personnalité haute en couleur.

Bonne écoute!

COUP DE COEUR

 

Sa page Facebook

Son Instagram

Pour écouter sa musique, c’est par ICI

 

 

ariane photographie cheveux verts portaitDominique signature

 

Crédit photo couverture : Festival Nuits d’Afrique

Une réflexion au sujet de « Matinda Kamuena »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *