Critique du mois : Les nouvelles de la rivière noire

Vous cherchez un roman à lire qui ne vous demande pas de replonger dans l’histoire à chaque fois que vous l’ouvrez? Celui-ci est donc fait pour vous! En plus de contenir neuf histoires différentes, celles-ci sont écrites par huit auteurs qui ont chacun leur propre style.

Critique du mois : Oatbox

Jen fait une critique sur Oatbox

J’ai découvert la compagnie Oatbox en surfant sur les réseaux sociaux où elle est très présente notamment sur Instagram où je passe une partie de mes journées. Cette entreprise se spécialise dans la vente de céréales sous forme de boîtes mensuelles. J’ai été conquise par leur visuel, leurs photos toutes plus magnifiques les unes que les autres et surtout les nombreuses saveurs offertes.

Critique du mois : la série Sisterhood

Jen parle de sa critique du mois, la série Sisterhood

Si en lisant la description de l’histoire j’ai été intriguée, c’est vraiment quand j’ai entamé la lecture du premier tome que j’ai d’abord été conquise par ce livre très « américain » dans son genre. On y raconte l’histoire de 7 jeunes femmes qui décident de se faire justice par elle-même après avoir vécu des événements qui ont changé leur vie à jamais.

Critique du mois : romeo’s gin en version prêt-à-boire

Un faux poisson d’avril Le 1er avril dernier, j’ai vu le plus beau faux poisson d’avril : romeo’s gin a posté une photo de superbes canettes de style prêt-à boire. Du gin et tonic déjà mélangé. Avant que vous vous le demandiez : OUI, c’est très bon. NON, ça ne goûte pas le ” mélange-pré-fait-qui-a-trop-de-sucre-pis-pas-assez-d’alcool-de-qualité …

Café local : Oui Mais Non

On vous parle du café local Oui Mais Non dans Villeray.

Si vous ne connaissez pas déjà cet endroit, c’est à ajouter sur votre bucket list TOUT DE SUITE! Le Café Oui Mais Non, né en juillet 2014, donc depuis bientôt 4 ans (yay! bonne fête!) se trouve dans le magnifique quartier de Villeray et il ne cesse de se revamper au fil des mois. Pour ma part, malgré le fait que je bois rarement du café (allô les palpitations pis le stress qui embarquent), je trouve toujours un breuvage parfait pour moi.  Ah pis y’a des trucs pour nourrir ton bedon en plus.

Apprendre à méditer avec Dre Sophie Maffolini

En ce moment, je suis à 17 jours, je n’ai pas terminé le livre, mais je peux déjà dire que je l’adore. Je ne vais clairement pas me restreindre à 28 jours. J’avoue ne pas avoir été rigoureuse, j’ai sauté quelques étapes, mais ce qui est bien de méditer avec un livre, c’est qu’on peut y aller à son rythme et selon comment on se sent. J’ai toujours essayé de méditer, soit par moi-même, soit avec des CD ou des applications, mais jamais avec un gros succès.