Folie bien-être·Folie familiale·Folie intime·Jennifer Martin·Tous les articles

Mon amour, comment est-ce que je te dirais ben ça ?

Après presque 14 ans, comment est-ce que je peux te déclarer mon amour sans tomber dans les clichés et les histoires déjà exploitées 1001 fois au cinéma ? Comment est-ce que je peux trouver les bons mots sans avoir l’air d’un roman Arlequin ou d’une blonde des blondes dans un chapitre du livre Ces femmes qui aiment trop ?

Folie familiale·Folie intime·Folie sexuelle·Marie-Pier Carle·Tous les articles

L’homosexualité chez mon enfant

VOUS N’ÊTES PAS UN MAUVAIS PARENT, vous n’avez pas créé l’homosexualité chez votre enfant en le laissant jouer avec des Barbies, c’est un mythe. Vous êtes un parent inquiet pour votre enfant, mais la famille, c’est de s’aimer peu importe l’étape à passer. Pour ma fille, je te souhaite, ma chérie, de trouver l’amour de ta vie, peu importe son sexe.

Folie bien-être·Folie familiale·Folie intime·Jennifer Martin·Tous les articles

À toi, l’éducatrice à bout de souffle.

Au tout début, tu arrivais au travail la tête remplie d’idées, une place immense dans ton cœur pour y caser l’amour de 8, 10, 16 enfants, des cartables remplis de chansons, de matériel éducatif et de collants multicolores. Prête à conquérir les parents et les petits chérubins qui composeraient ton quotidien.

Ariane Martineau·Folie critique·Folie familiale·Folie gastronomique·Folie locale·Tous les articles

Critique du mois : L’Avenue

Je ne passerai pas par 4 chemins pour vous dire que vous devez ajouter L’Avenue à votre liste de brunchs (si ce n’est pas déjà le cas)! L’autre fois, j’ai découvert leur succursale de l’avenue Mont-Royal et, la semaine passée, j’ai été au lancement de leur nouvel emplacement à Boucherville. Les deux photos qui suivent… Lire la suite Critique du mois : L’Avenue

Catherine Héroux·Folie familiale·Folie intime·Tous les articles

Journée de rêve

Mon idée n’est pas encore arrêtée pour cette activité précise. Mais c’est sur que je le fais en me mettant du vernis à ongle. Une fois sèche, je mangerais un dessert que je ne serais pas obligé de partager. Et je me coucherais tard. Très tard. Parce que je sais que cette journée ne serait pas prête de se renouveler et ce serait ben correct comme ça.