Je peux-tu être Maripier Morin, please?

Jen parle de Maripier Morin

Je vais te faire une confession.

Cette fille, je la suivais dans le temps d’Occupation Double. Oui, je regarde Occupation Double depuis la 1re édition, même si, je dois l’avouer, je trouve que le concept est maintenant dépassé et qu’ils ne font qu’étirer la sauce inutilement.

Je la trouvais magnifique avec ses yeux perçants et son attitude fonceuse. Je l’ai momentanément détestée quand elle a élaboré toute sa stratégie autour de Grégoire et Cindy pour l’emporter et j’ai été contente de la voir se faire éliminer de l’aventure.

Jen parle de Maripier Morin

Source

J’étais sceptique quand je l’ai vue débarquer avec sa valise au Banquier. Je me disais qu’elle n’arrivait juste pas à faire le deuil de son passage à la télé et qu’elle tentait simplement de prolonger les avantages de sa célébrité instantanée.

Je ne comprenais pas son acharnement.

Jusqu’à ce qu’elle débarque à District V et que je tombe sous son charme. Je la voyais couvrir des tapis rouges au côté de Herby Moreau et faire des entrevues avec tout le gratin de la colonie artistique et je la trouvais solide et préparée. Je la regardais jouer du coude parmi les reporters pour s’entretenir avec Bradley Cooper et se faire complimenter sur sa couleur de rouge à lèvres par Keira Knightley. C’est à ce moment-là que j’ai compris que cette fille ne serait pas que de passage sur nos écrans et que le désir de briller plus fort que tout l’animait.

Je ne vais pas parler de son mariage avec Brandon Prust, même si j’avoue que j’ai suivi la série Hockey Wives uniquement pour suivre son quotidien avec l’ancien joueur des Canadiens. Et que j’ai toujours trouvé qu’ils formaient un couple parfaitement assorti.

Jen parle de Maripier Morin

Crédit photo : Shayne Laverdière 

Non, moi j’ai envie de parler de son ambition, parce qu’au-delà de son incroyable beauté, il y a une fille qui souhaite défoncer des portes et conquérir des univers entiers et ça, ça m’inspire au plus haut point… et me rend légèrement envieuse, je l’avoue. Ok, je suis carrément jalouse. Comment ne pas l’être ? Elle a tout pour elle…

Je n’ai pas encore vu le film La chute de l’empire américain ni admiré ses premiers pas d’actrice. Mais les critiques sont déjà élogieuses envers elle.

Évidemment.

Y a-t-il quelque chose qu’elle fait qui ne soit pas couronnée de succès ? À part peut-être le restaurant Lauréa qu’elle a ouvert il y a quelques années et qui a dû fermer ses portes ? Et pourtant, pour y avoir déjà mangé, je confirme que c’était un excellent resto. Ok, j’ai aussi été incapable d’embarquer dans le jeu-questionnaire Face au Mur diffusé à TVA, mais ce n’était pas son animation qui était défaillante, je crois plutôt que c’était le concept du jeu.

La fashionista que je suis est en totale admiration pour ses looks impeccables lorsqu’elle est dans la lumière des projecteurs et pour sa façon de rocker les outfits les plus ordinaires quand elle est prise en flagrant délit dans son quotidien. Il y a peut-être l’expertise de son ami/styliste/agent Patrick Vimbor derrière ses choix vestimentaires, cette fille a un sens de la mode aiguisé. Quelque chose que je trouverais affreux sur n’importe qui d’autre prend des allures de robe de princesse sur Maripier.

Jen parle de Maripier Morin

Crédit photo : Shayne Laverdière

J’aime beaucoup le fait qu’elle assume son côté fashion et sa beauté sans la tenir pour acquise et donner l’impression qu’elle se fit simplement à son allure pour percer. Au contraire, elle met plus souvent de l’avant le fait qu’elle est rigoureuse et tient à arriver préparée dans chaque mandat qu’elle doit accomplir. Et j’ai envie de croire que c’est vrai et qu’elle doit travailler plus fort pour prouver qu’elle n’est pas simplement une belle fille qui a eu de la chance.

On peut trouver qu’elle est surexposée en ce moment. Effectivement, on la voit partout. Mais t’sais, la fille a travaillé pour se rendre au sommet, pis je la comprends de vouloir profiter de la vue le plus longtemps possible.

Alors à tous les détracteurs de Maripier qui trouvent qu’on la voit trop, fermez les yeux ou changez de poste.

Parce qu’elle n’a pas fini de briller.

La chute de l’empire américain est à l’affiche dans plusieurs cinémas. Pour en connaître la liste, c’est ICI.

Pour visiter le blogue de Maripier, clique ICI.

Photo de signature pour Jennifer Martin.    

 

Juin : 5 coups de coeur de Jennifer

coups de coeur favoris

Ah, le mois de juin ! Sûrement mon mois préféré de l’année puisqu’il signifie la fin des classes, l’arrivée du beau temps, des terrasses et des nombreux festivals. Il y a tant d’activités à faire, de choses à voir et de possibilités qu’il est difficile pour moi de me restreindre à choisir 5 coups de cœur. Mais comme je suis une fille qui aime te parler de ses passions, voici donc mon top 5 pour le mois de juin.

Attendu depuis fort longtemps, le dernier album de Béatrice Martin, alias Cœur de Pirate, a failli ne pas voir le jour. Après une tournée éprouvante et une vie privée mouvementée, elle avait pris la décision de ne plus faire de musique pour un bon moment. C’est à la suite de son passage comme juge à l’émission française Nouvelle Star où un candidat lui a avoué avoir appris le français en écoutant ses chansons qu’elle a compris à quel point sa musique avait un impact sur la vie des gens. Forte de ses expériences douloureuses, elle a concocté un album magnifique où elle manie les mots et les mélodies avec tout le talent qu’on lui connaît. Si j’étais déjà l’une de ses plus grandes fans, je lui voue maintenant un véritable culte. J’aurai d’ailleurs la chance de t’en reparler au début de l’automne puisque j’assisterai à son concert dans le cadre de l’événement MTelus.

Jen parle de ses coups de coeur de juin

Source

 

Les influenceuses Marina Bastarache, Priscilla Ventura et Cynthia Dulude ont lancé le nouveau magazine Édition Papier et c’est vraiment une excellente nouvelle puisque ce sont trois filles que j’aime beaucoup suivre sur les réseaux sociaux. Véritables vedettes d’Instagram (mon réseau social préféré) elles nous livrent leurs secrets pour bien prendre un selfie et parlent des hauts et des bas de la vie sur Internet. Bien qu’on ne sache pas à quelle fréquence le magazine sera publié, je dois dire que j’ai été conquise par ce premier numéro qui met de l’avant leur métier d’influenceuse, leurs coups de cœur beauté et maquillage et propose également un excellent article sur la diversité corporelle. Elles offrent un magazine différent de ce que l’on retrouve en kiosque et j’ai franchement hâte de voir ce qu’elles auront à nous proposer dans leur prochain numéro.

Jen parle de ses coups de coeur de juin

Source

Probablement l’une des meilleures séries policières depuis les 10 dernières années (n’en déplaise aux adeptes de District 31) Mensonges 4 est enfin arrivée sur Addiktv en avril dernier. Après une pause de 2 interminables années, j’avais enfin le bonheur de renouer avec les personnages de la fascinante Fanny Malette, du magnifique et talentueux Éric Bruneau, de la spectaculaire Mélissa Désormeaux-Poulin et du franchement drôle Sylvain Marcel. Si cette 4e saison n’a pas réussi à m’emballer autant que les 3 premières, et ce, malgré l’arrivée d’un personnage joué par Claude Legault, je dois dire que je suis satisfaite du dénouement de cette série qui devrait tirer sa révérence pour de bon puisque je considère que toutes les intrigues ont été bouclées. Étirer la sauce ne servirait donc à rien.

Jen parle de ses coups de coeur de juin

Source

 

  • Charlem, peintre de talent à découvrir

Du 12 au 17 juin avait lieu la nouvelle exposition du peintre Charlem, grand artiste peintre pour qui j’ai le plus grand respect. Impliqué dans le domaine artistique depuis l’an 2000, il est notamment l’artiste derrière l’une des plus grandes toiles du monde qui a été réalisée au musée de la Biosphère du Canada. Ayant fréquenté la même école primaire, c’est par le biais de Facebook que nous nous sommes retrouvés et bien que je n’aie pas encore eu la chance d’admirer ses œuvres, je suis son travail depuis des années et je suis toujours fascinée par ses toiles où il exploite autant l’acrylique, l’aquarelle et l’huile que les autres médiums. Il est vraiment passionné et talentueux et je lui souhaite de vivre de son art pour de longues années. Pour découvrir ses toiles, c’est ICI.

Jen parle de ses coups de coeur de juin

Source

  • Myriam Arpin, animatrice à CJSO 101.7 FM

Je ne peux laisser passer l’occasion de parler de ma bonne amie Myriam, une fille franchement énergique que j’ai eu le bonheur de rencontrer il y a 2 ans dans le cadre de mon expérience comme ambassadrice des Boutiques Pentagone. Elle m’a recruté dans son équipe de chroniqueuses pour son émission de radio où elle agit comme animatrice : Pop et Rock diffusée les samedis entre 11 h et 14 h à la radio de Sorel CJSO 101,7 FM. Depuis, nous avons le bonheur de jaser régulièrement que ce soit par téléphone pendant l’émission ou sur les réseaux sociaux. Myriam, c’est un peu mon alter ego. On se ressemble beaucoup sur plusieurs points et c’est vraiment un privilège de l’avoir dans ma vie parce qu’elle me challenge et me donne envie de me dépasser. C’est une fille ultra occupée qui jongle avec 1000 projets en même temps. Pour suivre son émission, c’est ICI et pour zieuter son compte Instagram, c’est ICI. Elle y publie du contenu quotidiennement. Je t’adore, ma belle Myriam !

Jen parle de ses coups de coeur de juin

Crédit photo : Jean-Marc Mainella

Et voilà, l’été peut officiellement commencer ! J’accumulerai d’autres coups de cœur à te présenter dans de prochains articles et n’hésite pas à me faire part des tiens, c’est toujours un bonheur de les lire.

Bon été !

Photo de signature pour Jennifer Martin.       

Le bonheur du live

Quand on me demande mes passions dans la vie, je réponds toujours sans hésiter : musique et lecture. Ces deux éléments font partie entière de moi, jusqu’à en être tatoués sur ma peau. Je ne pourrais me passer ni un de ni de l’autre. L’un me permet de m’évader, l’autre me permet d’extérioriser n’importe quelle émotion, positive ou négative. Quant à moi, les deux ont des pouvoirs incroyables.

Mes goûts musicaux varient énormément. Mes deux groupes préférés sont The Offspring et Hanson. Oui oui, les frères à peine pubères de Mmmbop. Pour ceux qui l’ignorent (donc probablement 99% de la population), ceux-ci font encore de la musique à ce jour, et personnellement je dois dire que j’apprécie leur style et leur talent musical. Bien sûr, ils jouent encore de leurs vieux hits en concert, au plus grand plaisir des fans!

J’ai eu la chance de voir plusieurs concerts dans ma vie, dont mes groupes favoris à plusieurs reprises. Tout d’abord, je dois indiquer que je ne suis pas une fan des festivals. Trop de monde pour la solitaire que je suis. Je me sens vite envahie dans une foule en général, alors une foule intoxiquée, c’est encore pire! Ce qui est bien dommage, car certains groupes sont beaucoup plus souvent présents dans les festivals, surtout s’ils performent depuis très longtemps et n’ont pas nécessairement d’albums récents. Je vais presque toujours voir les concerts en salle, autant que possible.

Certaines personnes vont voir des concerts de musique pour connaître de nouveaux groupes ou artistes. En ce qui me concerne, je n’apprécie pas autant découvrir quelqu’un de nouveau en concert. Pour écouter quelque chose de nouveau, j’aime mieux pouvoir me concentrer sur la musique, sans distractions extérieures, pour savoir si j’aime ça. Et surtout, si je suis pour être debout dans une salle de spectacle avec un groupe live, j’aime pouvoir chanter haut et fort et danser sur la musique. Plus je connais leur répertoire, plus je vais apprécier l’expérience.

Les concerts de musique sont pour moi une occasion de road trips. Quelle meilleure excuse pour aller visiter une petite ville inconnue de l’Est des États-Unis qu’un concert d’un artiste que j’aime? C’est d’ailleurs à Gilford, New Hampshire que j’ai vu mon concert favori. Il y a déjà environ 8 ans, mais je m’en rappelle encore très bien. Pourquoi mon favori? Tout d’abord la salle, qui était un entre-deux entre intérieur et extérieur. Un pavillon couvert au sein d’un parc agréable. Ensuite, les groupes. Tous les groupes, de la première partie au headliner, étaient des artistes que j’aime. Pour les curieux : Frank Turner, Sum 41 et The Offspring. Et finalement, ce qui était inhabituel pour ce genre de concert, les places étaient des sièges numérotés. Règle générale, un concert de punk/rock/métal n’aura pas de places assignées, étant donné que le plancher au complet ou presque se transforme en général en mosh pit! J’avais un banc relativement vers l’avant, ce qui m’a permis d’avoir une excellente vue et d’être tout près du stage tout le long de la soirée.

Un deuxième moment fort, et d’un tout autre genre, remonte à il y a 10 ans. Paul McCartney sur les plaines d’Abraham à Québec. Plus de 200 000 personnes chantant « Hey Jude » en cœur, c’est un moment qui n’arrive qu’une fois dans une vie! Je n’hésiterais pas à dire que c’était magique.

C’est cette espèce de communion entre amateurs d’une même musique qui me fait aimer les concerts. La semaine dernière, je suis allée voir Pennywise. Avant même que le concert ne débute, alors que tout le monde attendait avec impatience que le groupe monte sur scène, j’ai eu mon petit moment de communion. Des chansons d’Offspring jouaient dans le haut-parleur. Pas nécessairement leurs plus connues. Et la plupart du monde dans la salle s’est mis à chanter.

Pour une fille comme moi, qui souvent dans un groupe trouve que je n’ai pas ma place ou souffre de timidité maladive, être dans une salle où j’ai au moins un point commun avec tout le monde, ça me réchauffe le cœur. Je me sens à ma place, pour une fois, avec mes semblables. Un groupe de personnes des plus éclectiques, sans jugement pour son voisin, partageant une même passion et la criant à tue-tête.

Folie Marianne logo auteur 

Mon expérience au spectacle de clôture du festival d’humour Dr.Mobilo Aquafest

Je n’avais jamais entendu parler de ce festival humoristique depuis sa création, il y a quelques années. Le concept est tout simplement de pouvoir laisser aux humoristes ou aux créations, une scène ainsi qu’un micro. Un spectacle qui promeut la libre expression. Cette soirée était un mélange de deux types de divertissements, tels que la musique et l’humour. Généralement, il y a les soirées de musique et celles de l’humour. Un duo que nous ne sommes pas très habitués de voir dans un même spectacle. J’avoue que la curiosité m’a amené à cette représentation.

Affiche via drmobilo.com

En toute franchise avec vous, je vais rarement à des représentations si je ne suis pas sûr à 150% que je vais aimer cette artiste. Par contre, j’ai laissé les choses aller et j’étais dans l’inconnu en acceptant d’aller voir ce spectacle. Ils avaient une belle variété d’humoristes populaires et d’autres qui le sont un peu moins. Malgré que je connais quelques humoristes déjà, je peux dire que j’en ai découvert quelques uns. Je ne vais pas mettre toutes les blagues dans mon top 10.

Il n’y avait pas de place assignée comme dans les représentations habituelles, alors premier arrivé, premier servi. Nous sommes arrivés juste au bon moment pour avoir un endroit pas trop loin de la scène. Étant donné que la salle est du genre cabaret & bistro, ce ne fut pas toujours facile de voir les gens sur la scène, puisqu’il avait des gens un peu plus grands que nous. Cette aspect fut ce qui était le plus désagréable de la soirée.

Il n’y avait qu’une seule sorte de bière au courant de la soirée ainsi que durant ce festival. Une compagnie de bières Québécoises s’est affilié à ce festival pour le bien de la cause. Il y avait aussi d’autres articles à l’effigie de ce festival en vente durant les représentations.

Je trouve cela fantastique que des évènements de chez nous choisissent des entreprises locales pour faire des articles promotionnels. Si vous êtes amateurs de bières, vous aimerez peut-être savoir que la compagnie Les grands bois a créée une bière spécialement pour l’évènement.  C’est une bière de type IPA à 4.5 % d’alcool pour un 500 ml. Je vous laisse un lien pour lire une critique de cette bière.

Ce festival a pris forme suite à la formation de la Coop mobilo. Voici les 5 humoristes qui sont sur le conseil d’administration : Guillaume Wagner (président), Philippe Cigna (vice-président), Virginie Fortin (secrétaire), Adib Alkalidey (trésorier) et Mathieu Séguin.

Si vous êtes curieux et aimeriez avoir plus d’informations sur ce concept et festival, voici l’adresse Internet : drmobilo.com

J’ai bien apprécié cette soirée de manière générale. Je ne dis pas non pour retourner voir un spectacle lors de la prochaine édition en 2019. Par contre, je vais arriver plus tôt et même m’arranger pour avoir les billets avec moi, question d’avoir une meilleure place dans la salle.

Voici mon résumé/expérience de cet évènement auquel j’ai assisté en mars 2018. Avez-vous déjà été voir ce genre de festival?

 

La Soirée Artis : un vent de fraîcheur

On vous parle de la soirée Artis

Dimanche, le 13 mai, avait lieu le rendez-vous annuel de toutes les vedettes de la télé québécoise : le gala Artis. Jennifer a eu la chance de gagner des billets pour assister au tapis rouge grâce à Public Cible et c’est avec grand bonheur qu’elle m’a invitée. Armée de mon appareil photo et de nos plus beaux looks, on a profité de cette soirée comme si nous étions nous-mêmes des stars! Nous n’avions pas le choix, même si nous n’étions pas sur place en tant que média, de vous faire un retour sur notre expérience à cet événement magique où le public récompense ses artistes préférés.

Avec Maripier Morin et Jean-Philippe Dion à la barre de l’animation du gala, ce fût un réel vent de fraîcheur.

En entrevue avant le gala, Maripier Morin a mentionné « Après l’année de m… qu’on a eue, ont veut faire une soirée où on se prend dans nos bras et on se dit qu’on s’aime. Parce que c’est de ça qu’on a besoin. On n’a pas besoin de claque sur la gueule.»1. Eh bien c’est, selon moi, mission accomplie! Des discours poignants, des femmes fortes et beaucoup d’émotions, ce fût un gala inoubliable!

Tous les regards sont en ce moment sur Ludivine Reding et Magalie Lépine-Blondeau, les deux grandes gagnantes de cette soirée imprévisible qui nous a servi plusieurs belles surprises.

Les performances

Ariane Moffat, Patrice Michaud, Yama Laurent (gagnante de La Voix 2018)Marie-Éve Janvier et Alex Nevsky. Une soirée où les femmes étaient principalement à l’honneur, un clin d’oeil sur les événements #metoo et les événements médiatiques des huit derniers mois. Pour annoncer les gagnants dans la catégorie Interprétation féminine et masculine de téléséries dramatiques saisonnières on a pu vivre un moment intense avec la belle Charlotte Cardin et Loud qui ont interprété leurs succès respectifs California et Toutes les femmes savent danser. Pour présenter la personnalité féminine de l’année, c’est avec énormément d’émotions et de talent qu’Ariane Moffat a interprété, au piano, la chanson What About Us de la populaire chanteuse Pink. Une performance qui souligne à la perfection l’égalité des sexes.

Le point de vue de Karine

Mon moment favori du gala fût le moment où Ludivine a remporté son prix et, plus particulièrement, son discours de remerciements. Ce n’était pas Fanny qui parlait, mais bien une grande femme qu’est cette actrice. De plus, je m’attendais à ce que l’animation soit exemplaire, et ce fût même au-delà de mes attentes. Maripier et Jean-Philippe ont une complicité qui brille et qui a fait de ce gala un vrai bijou. Pour ce qui était de l’ambiance générale, c’était un privilège de partager la frénésie qui habitait le théâtre Denise-Pelletier avec toutes les vedettes présentes. Je n’ai pas de mots pour exprimer les émotions qui me traversaient l’esprit durant la soirée, c’était presque magique! Je ne suis pas groupie dans la vie, mais c’était une soirée que je n’oublierai jamais. Je suis fière de notre télévision et de nos talents québécois. Disons-le : on est vraiment hot! Je suis également très heureuse d’avoir pu assister à un vent de nouveauté, des nouveaux nominés, ainsi que de nouveaux gagnants, voir de nouveaux visages. Le tout me rend fière de la belle relève qui prend place dans notre télévision. C’est difficile de m’arrêter d’écrire, puisque tout était parfait! Autant le numéro d’ouverture, que les nombreux discours concernant les multiples tourments de l’actualité qui ont bouleversé le Québec tout en entier, le tout a été amené avec une belle délicatesse et ça fait du bien, dans un gala, de prendre le temps de souligner les différents enjeux de notre société, mais également de mettre de l’avant la solidarité magnifique qu’on a pu vivre durant les derniers mois. Je n’ai plus qu’une chose à dire : bravo pour ce gala, c’était rafraîchissant et, selon moi, il marquera l’histoire du Québec!

Le point de vue de Jennifer

J’ai adoré le tapis rouge, puisque la fan de mode que je suis était comblée de voir les magnifiques robes et la proximité des artistes avec le public. Une fois à l’intérieur, j’ai été conquise par le numéro d’ouverture qui envoyait une grosse dose d’amour à nos vedettes, mais aussi au public. Des chansons bien choisies, des ballons et des confettis, tout pour mettre une ambiance de fête et donner le ton à la soirée. Mon coup de coeur va aux discours de Magalie Lépine-Blondeau, de Charles Lafortune et de Ludivine Redding. J’ai adoré leurs messages engagés et leur spontanéité. J’ai aussi accompli ma mission avec brio, qui était d’obtenir un selfie avec Hubert et Fanny ou, plus précisément, Thomas Beaudoin et Mylène St-Sauveur. Une soirée magique dont je garderai un magnifique souvenir.

 

Les gagnants de la soirée

Vous voulez savoir qui sont les gagnants de la soirée? Rendez-vous sur le site de la Soirée Artis ICI. 

Et vous? Quel a été votre plus beau moment de ce gala?

1. Via l’article ‘’La Femme mis de l’avant au gala Artis’’ par Marc-André Lemieux, publié le 9 mai 2018 | Journal de Montréal

karine signature 

ariane reviseure

Tapis rouge de la soirée Artis : glamour et élégance

On vous parle du tapis rouge du gala Artis

Pour cette édition de la Soirée Artis, ce fût Anouk Meunier et Patrice Bélanger qui ont animé le tapis rouge. Le beau temps était avec nous et on peut réellement dire que nos vedettes brillaient de mille feux. On a eu la chance d’être installées sur une estrade en hauteur, on avait une magnifique vue de nos artistes québécois favoris. Le talent côtoyait le glamour et c’était magique! Les robes et les tenues étaient toutes plus impressionnantes les unes des autres. Ce qui était beau à voir, c’était la nouveauté, tellement de nouveaux visages sur ce tapis, mais également de grands retours, tel que Claude Legault. Quelle joie de le voir pimpant, accompagné de sa douce.

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

 

Les plus belles tenues selon Jennifer

Je n’ai noté pratiquement aucun faux pas, elles étaient toutes élégantes, mais j’ai quand même eu des tenues préférées.

  • Anouk Meunier : dans sa magnifique robe à bustier jaune.
  • Vanessa Pilon : majestueuse avec sa robe dorée mettant en valeur son beau ventre arrondi.
  • Mylène St-Sauveur : dans une robe courte blanche avec un joli décolleté.

 

View this post on Instagram

Tellement de gens à remercier au lendemain de cette magnifique @soireeartis ! À commencer par mon partner en or Patrice Bélanger! Un réel bonheur de vivre toute cette effervescence avec lui! Merci aussi à toute l’équipe du tapis rouge pour le travail colossal! Et bien sûr, merci à tous ceux et celles qui m’ont permis d’apporter une touche estivale à cette soirée (et la liste est longue!!!) : Robe : création de @naomysterncouture Chaussures @kendallandkylie à la boutique @maheepaiement Bijoux @_jennybird chez @boutiquelactuel @onglesetcie Pour les mains de Gala! Et @espacedoumandji pour une peau rayonnante! Mes précieuses stylistes de @caj_agence Mon maquilleur qui me suit depuis tellement d’années sur ce tapis @marcomarsolais Et bien sûr, merci à vous tous pour les bons mots que je reçois à la tonne! Ça me fait tellement chaud au 💛!!!! #soireeartis

A post shared by Anouk Meunier (@anoukmeunier) on

Les plus belles tenues selon Karine

J’avoue avoir eu un peu de mal à faire mon choix, étant donné que les tenues étaient toutes superbes, mais certaines se sont démarquées à mes yeux.

  • Ludivine Reding : le vert lui va à merveille et cette robe ne volait pas la vedette à ses magnifiques yeux et son sourire éclatant.
  • Sarah-Jeanne Labrosse : je la trouve magnifique, c’est difficile pour moi de détourner les yeux de cette artiste et le blanc lui va à merveille!
  • Katherine Levac : elle était sublime dans cette robe rose qui la mettait en valeur.

 

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

ll est impossible de parler du tapis rouge sans souligner les deux futures mamans qui étaient absolument magnifiques dans leurs robes qui les faisaient briller à travers la foule. Julie Ringuette et Vanessa Pilon qui, toutes deux, ont opté pour des robes scintillantes mettant en vedette leurs belles bedaines bien arrondies.

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

De plus, les hommes étaient, eux aussi, très difficiles à manquer. J’ai particulièrement aimé le look d’Alex Nevsky qui, à son habitude, se démarque beaucoup. Sinon, avec beaucoup d’audace, celui que nous connaissons plus sous le nom de ”Damien” Jean-François Ruel m’a beaucoup impressionnée par son look ; il faut savoir apprécier, mais pour ma part c’était super! Plus conventionnel? Que dire de Thomas Beaudoin, Pier-Luc Funk, Brandon Prust, Claude Legault et Mathieu Baron? Ils étaient beaux et élégants.

 

View this post on Instagram

@alex_nevsky_ 💛🌟#ARTIS2018 @nastia.jpg

A post shared by Artis (@soireeartis) on

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

On voulait aussi vous montrer nos looks tapis rouge. Jennifer porte un jumpsuit Guess des Boutiques Pentagone et Karine porte une robe dénichée dans une friperie combinée à un maquillage de Nyx Cosmétiques et des chaussures Ardene. 

On peut confirmer que tout le monde a eu beaucoup de plaisir sur le tapis rouge, incluant Jennifer et moi qui avons profité de la frénésie à 100%.

Et vous? Quelle look avez-vous préféré?

karine signature     

 

ariane reviseure

Critique du livre : tout est plus que parfait

critique du livre tout est plus que parfait de sylvie boucher

Aujourd’hui je dois vous faire une critique sur un roman, mais je trouve le terme critique un peu lourd car ce n’est pas du tout mon métier et je trouverais cela vraiment mal venu de ma part. Je préfère me dire que je partage ma vision de ce livre, car chacun d’entre nous peut aimer ou ne pas aimer un livre, cela dépend de chacun.

Avant de commencer, je crois que ce serait bien de présenter un peu l’auteure Sylvie Boucher. Sûrement que plusieurs d’entre vous la connaissez déjà mais voici pour les autres : Sylvie est une comédienne bien connue. Elle a joué dans Taxi-22, Le monde de Charlotte, Toute la vérité et elle joue dans les pièces Ladies night, Demain matin, Montréal m’attend.et plusieurs autres ,ainsi que des films québécois dont Cruising bar, Détour, Cadavres, De père en flic et plus encore. Elle a vraiment une belle carrière de comédienne et une impressionnante feuille de route.

J’ai fait cette lecture à un moment où je me remettais en question face à mes désirs, sur ce que je voulais vraiment dans ma vie. J’ai trouvé beaucoup de réponses et de trucs pour m’aider avec toute ses questions. Elle nous fait part de plusieurs anecdotes sur sa vie.

J’adore cette citation qui est au début de son livre et je vous invite à bien réfléchir, vous verrez toute la sagesse dans ses propos : « Chaque obstacle qui se dresse sur notre parcours renferme toujours un cadeau splendide. J`ai appris que quand la Source créatrice veut me faire un présent, elle l’enveloppe souvent dans un problème! Le problème c’est mon attitude devant l’obstacle.» Wow ! Et je me suis mise à y réfléchir et je trouve qu’elle a tellement raison.

Elle nous parle de sa vie avec sincérité et vérité et elle nous glisse aussi des citations de gens connus. Je vous en partage une que j’aime particulièrement : « Si vous trouvez votre ici et maintenant intolérable et qu’il vous rend malheureux, trois possibilités s’offrent à vous : vous retirer de la situation, la changer ou l’accepter totalement.» Eckhart Tolle

Elle nous explique plein de façons de voir nos problèmes et surtout de les règles pour sortir de nos mauvais plis, ne pas avoir peur de se donner les moyens pour réussir. Je vous partage un exemple : supposons que vous êtes malade et pensez Je suis malade, ce qu’il faut penser c’est plutôt Je veux me sentir bien. Soyez positif et vous recevrez le positif.

Je vous conseille vraiment de lire ce livre, car il vous fera prendre conscience de bien des choses. Il y a beaucoup d’outils pour vous aider à prendre les décisions pour vous. Notre attitude est vraiment déterminante dans notre vie. J’ai vraiment aimé son chapitre Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux? Une autre belle citation : « Changez vos attentes en gratitude et votre monde changera instantanément. » Tony Robbins. Quand avez-vous dit : «Je vais être heureux quand…» Pourquoi regarder ce que nous n’avons pas plutot que de penser «je suis heureux parce que j’ai la santé, j’ai un mari que j’aime…» le reste viendra en temps et en heure. Profitez de ce que vous avez. Le plus souvent, on cherche le bonheur comme on cherche ses lunettes : quand on les a sur le nez (André Maurois). J’ai vraiment adoré son livre. Elle termine sur un guide pratique pour changer nos pensées.

Un livre de chevet à lire souvent pour nous remettre sur le droit chemin lorsque l’on retourne à nos vieille habitudes de pensées négatives. Je vous le conseille vivement. Bonne lecture à vous.

Merci à l’agence Sonia Gagnon pour la copie du roman.

Folie Melanie logo auteur 

Playlist de mai : Mes meilleures chansons de films

La musique au cinéma est aussi importante pour moi que l’intrigue d’un film. Il y a même plusieurs longs-métrages dont j’ai apprécié plus la bande sonore que l’histoire comme telle. Plusieurs albums de ma collection sont d’ailleurs les compilations de mes films préférés et j’aime souvent les écouter pour me replonger dans mes souvenirs. Que ce soit l’intégrale de Dirty Dancing, The Bodyguard, Rocky, Romeo and Juliet ou de Titanic ou encore une chanson spécifique dans Le Diable s’habille en Prada, Twilight, La blonde de mon père, 50 nuances de Grey ou Un pari cruel, j’ai une mémoire infaillible pour identifier le film dans lequel j’ai entendu une certaine chanson.

C’est vraiment facile de me laisser emporter et de décrocher en écoutant la musique d’un film que j’ai aimé et je suis vraiment contente d’avoir l’application Shazam pour m’aider à identifier les chansons qui me plaisent lorsque je regarde un long-métrage. Fini le temps où je devais avancer mon VHS à la fin du générique et plisser les yeux  pour tenter de déchiffrer toutes les chansons entendues. Et quel bonheur de pouvoir télécharger seulement les pièces qui me plaisent plutôt que d’acheter un CD pour un ou deux titres seulement. Je ne peux qu’être reconnaissante des progrès de la technologie à ce niveau.

Trahissant sans doute mon âge avec cette liste de chansons, je m’assume par contre totalement en partageant avec toi mes meilleures mélodies cinématographiques.  Et je te laisse même juste ici les titres des films choisis, si jamais tu n’arrives pas à les identifier.

Bonne lecture!

1- Dirty Dancing

2- Rocky 3

3- The Bodyguard

4- Romeo and Juliet

5- Titanic

6- Le Diable s’habille en Prada

7- Twilight

8- La blonde de mon père

9- Un pari cruel

10- 50 nuances de Grey

11- 50 nuances plus sombres

12- Pulp Fiction

13- De quoi je me mêle?

14- Cocktail

15 – Doux novembre

    ariane reviseure

Attention : ces humoristes pourraient vous faire pleurer de rire!

On vous parle de nous coups de coeur des nouveaux humoristes de la relève.

Le 18 avril dernier, nous avons assisté à la 2e sortie publique des étudiants qui terminent leur première année au programme de Création humoristique de l’École nationale de l’humour. C’est à la Maison de la Culture Mercier, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve que nous avons pu découvrir de nouveaux talents et où nous avons pu rire aux éclats.

Les humoristes présents étaient : Dominique Allard, William Bernaquez, Florian Brucker, Vincent Descoteaux, Michelle Desrochers, Pierre-Olivier Forget, Olivier Foy, Marie Hérion, Maude Lamoureux, Jean-Michel Martel, Angelo Schiraldi, Benoit Simard et Samuel Vincent. C’était des prestations complètements différentes et des humoristes uniques en leur genre qui ont su capter l’attention de la salle. Bien qu’il fût difficile de faire un choix, nous avons préféré vous faire un top 3 de nos coups de coeur, mais n’hésitez pas à aller découvrir les autres par la suite!

 

Le top 3 de Karine

Michelle Desrochers : j’ai vraiment aimé son humour, elle était pertinente et avait le contrôle sur son texte. J’ai vraiment ri durant son numéro, j’en voulais plus ; ses anecdotes, sa soif de compétition, tout était drôle et captivant!

Angelo Schiraldi : on a beaucoup entendu parler de cet homme talentueux, mais c’était la première fois que je voyais un de ses numéros et je n’ai pas été déçue. Il est drôle, intègre et j’ai vraiment apprécié l’écouter, j’ai ri de bon coeur et j’espère avoir la chance de le revoir sur scène.

Dominique Allard : il a l’humour dans le sang! Il était à l’aise et ça paraissait vraiment. Je l’ai trouvé drôle, sympathique et j’aurais aimé qu’il fasse plusieurs autres numéros. Je vais assurément suivre sa carrière sur les réseaux sociaux, parce que j’en veux plus.

 

Le top 3 d’Ariane 

Note : je tiens à mentionner que Karine et moi ne nous sommes pas consultées avant de choisir notre top 3, donc c’est du pur hasard si nous avons 2 noms en commun!

On vous parle de nous coups de coeur des nouveaux humoristes de la relève.

Samuel Vincent, Dominique Allard et Angelo Schiraldi : ces trois humoristes, tout frais sortis de l’école, m’ont spécialement touchée avec leurs jeux de mots, leurs anecdotes et leurs twists inattendues! J’ai déjà hâte de les revoir en spectacle. L’humour n’est pas quelque chose qui vient facilement à tout le monde et j’ai été tellement impressionnée par cette cohorte forte et qui sait aborder l’humour avec passion, mais respect! HIGH FIVE!

 

Nous vous rappelons qu’il est possible de vous procurer des billets de spectacle auprès des Maison de la Culture de la Ville de Montréal. Rendez-vous sur le site internet de votre arrondissement dans la section ”culture” pour prendre connaissance de la programmation en cours.

 

  Photo portrait d'Ariane avec cheveux courts et lunettes.

 

Crédits photos : 

Équipe : Carpe Diem

Michelle Desrochers : page personnelle Facebook

Angelo Schiraldi : Zoofest

Dominique Allard : Bordel

Samuel Vincent : 

Du fantastique unique avec Lemony Snicket’s A Series of Unfortunate Events

Lemony's Snickets A Serie of Unfortunate Events

Ce texte ne contient pas de spoilers! (Enfin, j’espère que non, j’ai vraiment fait attention, parce que je déteste me faire spoiler.)

Lemony's Snickets A Serie of Unfortunate Events

Je me souviens encore d’il y a 13 ans (Coïncidence? non! Allez lire à la fin!), quand je suis allée voir Lemony Snicket’s A Series of Unfortunate Events (wow, ce nom est long) au cinéma! J’aimais déjà Jim Carrey ; je savais donc que je n’allais sûrement pas être déçue! À la fin du film, j’avais décidemment un “girl crush” sur Emily Browning, cette actrice de mon âge, qui a rendu le film encore plus envoûtant! Surprise après surprise, je n’arrêtais pas d’être prise au dépourvu par les anecdotes et aventures de ces trois orphelins. Les Beaudelaires sont extrêmement intelligent.es et débrouillard.es et, une chance, car leurs péripéties ne se rendraient pas bien loin sans leur personnalité unique et hors du commun.

 

Lemony's Snickets A Serie of Unfortunate Events Lemony's Snickets A Serie of Unfortunate Events

Quand j’ai appris, l’année passée, qu’une série allait être faite sur ces livres, sur Netflix en plus, j’étais plus qu’impatiente et vraiment curieuse de voir comment le film allait être transposé en PLUSIEURS saisons. Le rôle du vilain, joué par Jim Carrey, serait maintenant acté par Neil Patrick Harris (Doogie Howser, How I Met Your Mother, Gone Girl) et je n’avais pas vraiment d’inquiétude de ce côté-là. Je sais qu’il est très versatile dans ses rôles et ça ne pourrait pas être plus le cas que dans cette série dans laquelle il joue plusieurs ” personnages “! En plus, il chante la chanson du générique et, elle change de temps en temps, portez bien attention. En parlant d’acteurs, Nathan Fillion (Firefly, Castle) est présente dans la deuxième saison, pour mon plus grand bonheur.

Le narrateur, Lemony Snicket (qui est, en fait, le pseudonyme de l’auteur et réalisateur, Daniel Handler), joue une partie très importante dans l’histoire : il va rajouter une ambiance et des détails importants à l’histoire. Ou pas. Avec toutes les explications de définitions, on peut s’y perdre dans la redondance, mais ça reste une partie importante de l’ambiance.

 

Lemony's Snickets A Serie of Unfortunate Events

Prochaine étape : lire les 13 livres, rien de moins, en attendant le troisième saison qui est prévue pour 2019! Saviez-vous que beaucoup des dialogues sont repris, mot pour mot, du livre? J’adore!

 

En effet, le nombre 13 revient très souvent et ce ne sont pas des coïncidences. Entre autres, il y a 13 livres, qui eux, contiennent 13 chapitres chacun! La série est sortie le 13 janvier, 13 ans après la sortie du film.

Photo portrait d'Ariane avec cheveux courts et lunettes.

 

Crédits photos :

Photo 01 : Joe Lederer/Netflix| Photo 02 : Paramount Pictures | Photo 03 : Deadline photoshoot 2017 | Photo 04 :  | Photo 05 : Mark Veltman pour le New York Times | Photo 05 : Trailer