Travail au bureau VS Télé-travail : Mon expérience

Jenny parl de son expérience de télé-travail

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de travailler à la maison durant ma convalescence pour mon pied. Je souhaite donc vous faire part de mon expérience et comparer le télé-travail et le travail au bureau.

 

J’ai apprécié avoir l’opportunité de travailler de chez-moi durant les semaines où je n’étais pas en mesure de marcher suite à mon incident au pied, en début juin.  L’avantage des entreprises en 2018, est que les bases de données informatiques utilisent Internet pour se connecter. Cela facilite la vie de plusieurs personnes qui travaillent sur la route ou à distance. Est-ce que c’est un avantage ou un désavantage de travailler à la maison? Est-ce le même questionnement pour le travail au bureau? Je répondrais tout simplement par un peu des deux.

 

En effet, le travail à la maison n’est pas fait pour tous. J’ai appris bien malgré moi que ce genre de travail n’est pas fait pour moi à 100 %. Je suis une personne qui aime être en contact avec les gens, j’ai donc trouvé ces 2 mois et demi très difficiles sur le plan émotionnel et social. J’avais l’impression de ne pas connecter avec mon équipe. En revanche, mes amies au bureau m’ont aidé à traverser cette période grâce aux messages texte et aux messages de groupe via le Hangout de l’entreprise pour laquelle je travaille. Bien évidemment, j’ai sauvé sur ma consommation d’essence et j’ai pu profiter de manger des repas un peu plus élaborés de ce que je suis habituée de me faire en lunch.

 

Il y a des avantages à travailler directement au bureau, puisque tu peux aller voir les gens avec qui tu travailles directement au lieu d’attendre qu’ils ne te répondent. Il y a un esprit de communauté ou bien d’appartenance lorsque nous sommes au bureau. Lorsqu’il a des nouvelles informations importantes ou même de nouveaux employés, nous l’apprenons en même temps que tous. Cependant, il y a des inconvénients au travail à 100 % au bureau. Tels que les jours de rendez-vous médicaux, problèmes de voiture ou autres, c’est plus compliqué d’entrer au travail. Les paies sont alors plus petites. Les jours de mauvais temps dus aux conditions routières ainsi que les grippes saisonnières, moins d’employés entrent travailler.

 

Dans un monde idéal, je crois que tout le monde qui a la possibilité de faire du télé-travail devrait le faire à un certain par période. Partager le travail au bureau et faire aussi du télé-travail chaque semaine serait très bénéfique à tous et chacun. Prenons l’exemple d’un employé qui a le rhume ou la grippe, il pourrait travailler de la maison. Il serait plus productif, puisqu’il n’aurait pas besoin de se préparer, de conduire jusqu’au bureau et ainsi risquer de donner ces microbes aux autres. En effet, il y a quelques fois par année où les journées sont plus difficiles. L’option du travail à la maison aiderait l’employé à mieux performer malgré qu’il soit plus fatigué que d’habitude.

Il n’y a certainement pas de recette miracle. Cependant, les deux possibilités peuvent aider les employés et leur employeur à plusieurs niveaux et garder une performance adéquate.

 

       

Mon espace de travail à mon image 

Cet automne, j’ai changé de bureau au travail, j’ai donc un tout nouvel environnement. Ayant un peu plus d’espace, j’ai commencé à l’installer à mon goût. Ayant décoré mon bureau à la maison durant l’été, j’ai vraiment pris goût à mettre des accessoires pour égayer la pièce. C’est quelque chose que je n’ai jamais vraiment aimé, puisque j’ai toujours préféré les pièces épurées. Mais maintenant, chaque petit coup de coeur a son endroit et j’avoue que ça me fait du bien, puisque c’est selon mes goûts et c’est à mon image. J’avais donc envie de vous partager mes trouvailles qui font briller mon espace de travail!

Cette petite plante artificielle m’a coutée 4,00 $ au Dollorama et le porte-ruban 0,99 $ au Urban Planet. Ce sont deux trouvailles parfaites pour le coin de mon bureau. En plus de mettre une petite touche personnelle, je trouve que ça met de la vie à mon espace de travail. Je trouve ça triste les bureaux vides qui ne contiennent que des éléments du travail, c’est mon opinion. J’aime entrer dans un bureau et sentir que la personne s’est mise à l’aise et se sent bien où elle passe plus de 35 heures par semaine. Il ne faut pas oublier qu’on passe une majorité de notre vie dans cet endroit.

Mon babillard est aussi personnalisé. Quelqu’un qui entre dans mon bureau voit immédiatement que c’est le mien. La licorne m’a été offerte à Noël par ma belle amie Ariane. Les affiches proviennent de Fleur Maison, une compagnie québécoise que j’aime vraiment beaucoup. Puis, le panneau to do list  m’a couté 11,00 $ à l’Aubainerie, c’était vraiment un immense coup de coeur!


Puis, mon magnifique calendrier que j’ai payée 10,00 $ au HomeSens. Il met une touche artistique et pastel à mon espace de travail. Je n’ai presque pas envie d’écrire dessus tellement je le trouve beau!

Et je ne peux passer par-dessus mon petit espace café. Vous le savez, je suis une passionnée de café! À la maison, j’ai ma machine à espresso. Au bureau, c’est une machine Keurig (merci papa pour le don!). Éventuellement, j’aimerais une nouvelle machine, un peu plus récente et colorée, mais pour l’instant, c’est juste parfait. J’ai apporté quelques tasses de la maison au travail, j’y passe quand même 5 matins sur 7! J’aime beaucoup ce que j’ai réussi à faire avec un simple classeur. Les accessoires ont été achetés en bas de 6,00$ au Maxi et cie.

Bref, tous ses petits accessoires, c’est matériel oui. Mais je me sens vraiment bien quand j’arrive le matin. Mon espace de travail me ressemble et m’apaise. Des fois, les petites choses ont de gros impacts !

Et vous, à quoi ressemble votre espace de travail?

 

Notre appartement, mon espace à moi

karine espace bureau folie urbaine

J’ai toujours su que j’étais un peu solitaire, que j’avais besoin de me retrouver seule de temps en temps. Dès ado, je m’embarrais dans ma chambre pour lire, écrire, écouter de la musique. Un jour mon père a décidé qu’il enlevait ma porte de chambre, j’étais trop isolée. Avec les années, j’ai réussi à faire la part des choses. J’ai habité avec mon ex et sa mère (ouf, oui j’ai fait ça), puis ensuite j’ai habité avec une coloc deux ans et par la suite une troisième pendant un an pour finalement habiter en ce moment, avec mon amoureux depuis 2 ans. Vivre avec d’autres gens est plus difficile que je ne l’aurais cru. Mais autant c’est le fun, parce que tu n’es jamais seule. Mais moi, j’ai besoin d’être seule et plus souvent qu’on ne pourrait le croire.

karine espace bureau folie urbaine

En mai, je suis tombée en arrêt de travail, une grosse dépression. C’était pénible. Mais je devais toujours être accompagnée, ne plus rien faire seule. Mon chum a été d’un soutien et d’une présence incroyables. À force d’être enfermée chez moi, je me suis mise à critiquer tous les coins de mon appartement. J’étouffais. Toujours être dans ma chambre, tout faire dans mon lit. Pas de coin à moi, toujours avoir quelqu’un à côté de moi. J’ai craqué. On avait une pièce dans mon appartement qui était moitié salle de jeu et moitié mon espace bureau. Justement, j’en ai parlé dans cet article ICI. Mais là c’était trop. J’avais besoin de mon espace JUSTE À MOI. Un endroit où je pourrais y faire ce que je veux, autant la décoration ou même y dormir.

J’avais beaucoup de choses en tête et d’émotions et mon psychologue m’a conseillé d’extérioriser le tout sous forme de créativité. J’ai donc demandé à mon chum et son fils s’ils étaient d’accord pour échanger les pièces. Ils ont accepté. La chambre de mon beau-fils est maintenant ma pièce. L’ancienne salle de jeu/ bureau est la chambre de celui-ci avec plus d’espace et une télévision. Il capote. Je suis chanceuse d’être bien entourée et d’habiter avec deux hommes en or.

Donc, on a fait le changement de pièce et je me suis attaqué à la peinture. La chambre était bleu foncé, beaucoup trop lourd pour moi. J’ai donc, avec l’aide de mon amoureux, peinturé toute la pièce en blanc. J’aime quand c’est doux et feutré. Ça a pris du temps avant que tout prenne forme, avec la fatigue, les rendez-vous et tout le reste, je m’y suis attardée petit à petit. Je suis si fière de cette pièce que j’ai créée à mon image.

J’adore le coin lecture de style Pinterest. Un coin parfait pour m’évader dans des aventures littéraires et l’éclairage y est parfait. Le tout m’a couté un gros 40$. Le prix du coussin de base fabriqué à l’aide d’un matelas en mousse du Walmart. J’ai aussi acheté un coussin décoratif, mais c’est de la décoration tsé! Il me restait de la peinture blanche qui m’a été offerte d’ailleurs suite à une annonce sur Facebook. Puis, le reste de la pièce est meublé grâce à des meubles que j’avais déjà. Mes dépenses ont été plus dans les accessoires, trouver le moyen de décorer selon mes goûts, ma personnalité et rendre le tout parfait pour me laisser aller dans ma créativité.

Depuis le début du mois d’octobre, j’y travaille. Fini les moments passés à travailler dans mon lit. J’ai vraiment réussi à faire une coupure dans mon appartement. Je passe beaucoup de temps dans cette pièce et quand j’arrive dans ma chambre, je me repose, j’écoute la télévision et ce, loin de l’ordinateur, de mes cahiers et tout ce qui rime avec : travail, tâches, etc.

Je crois que mon chum se rend compte à quel point c’est un immense cadeau qu’il m’a fait. Lui, sa pièce c’est le salon et notre pièce est notre chambre. Il se sent moins encombré de mes trucs et il me sent plus heureuse, j’en suis certaine. C’est l’endroit où j’ai le droit de dire : ne me dérangez pas. Ils n’ont pas le droit d’y laisser quoi que ce soit, c’est mon univers, mon petit coin à moi, où je peux me permettre d’avoir l’impression d’être seule dans notre appartement.