Folie d'Équipe·Folie intime·Folie mode & beauté·Jennifer Martin·Tous les articles

On vous parle de tatouages

L’art du tatouage est propre à chacun. Que l’on soit pour ou contre ce moyen d’expression, force est d’admettre qu’il est très présent depuis quelques années. Les fondatrices de Folie Urbaine avaient envie d’en parler et de partager leur opinion avec vous chèr.es lecteurs.trices.

J’ai fait mon premier tatouage à 16 ans. Mon père m’a accompagnée, mais avant que je passe sous l’aiguille, il s’est fait tatouer pour savoir comment c’était. Bon, mon premier a l’air d’une petite crotte puisque mon père m’avait vraiment restreint sur la grosseur. Mais depuis mes 18 ans, je n’ai pas arrêté. J’ai plusieurs tatouages, 13 pour être exact. Des petits et des plus gros. Je suis d’ailleurs en train de faire ma première manche : yeah! Pourquoi est-ce que j’aime autant le tatouage ? C’est une manière pour moi de m’exprimer, c’est un art que j’aime beaucoup. Chacun de mes tatouages a une signification et j’aime me dire que ceux-ci m’accompagnent chaque jour. Oui, ça fait mal, oui c’est cher, mais c’est quelque chose qui me fait du bien et que je trouve beau. J’aime mon corps avec mes tatouages, ça me représente.

– Karine

karine equipe tatouage

Crédit photo Ariane Martineau

Je n’ai aucun tatouage pour la simple et bonne raison que je n’ai jamais trouvé quelque chose que j’aime assez pour l’avoir sur ma peau à jamais. J’ai beau vouer un amour inconditionnel pour mon fils et être convaincue d’avoir trouvé l’homme de ma vie, je dois avouer que je trouve ça un peu quétaine de me faire tatouer leur nom sur le corps. Peut-être qu’un petit symbole qui les représente ferait l’affaire, mais j’avoue ne pas vraiment en avoir trouvé un qui me plaît assez. De plus, l’idée d’avoir ma peau marquée à jamais par des aiguilles n’est pas quelque chose qui m’emballe. Je respecte totalement les gens qui décident de le faire, mais ça ne m’interpelle pas pour le moment et plus je vieillis moins je vois de raison de le faire. J’aime mon corps tel qu’il est.

– Jennifer

Malgré le fait que je n’ai pas encore sauté la barrière de 0 à 1 tattoo, j’adore cet art ! J’ai souvent eu des idées concrètes ou floues, mais je n’ai pas eu de coup de cœur jusqu’à présent. J’attends ce moment avec impatience ! Je ne pense pas que l’on a besoin d’avoir une signification très profonde pour se faire tatouer, mais plutôt un désir indétrônable. Peut-être que ma tolérance minime pour la douleur joue dans la balance, mais je ne saurai pas avant d’avoir essayé ! Pour mon premier saut, ce sera définitivement quelque chose comportant un ou des chats ! J’opterais pour un.e artiste local.e et je vais prendre le soin d’étudier leur portfolio à la loupe pour trouver ma perle rare ! J’affectionne particulièrement les styles classiques en noir et blanc, mais aussi les lignes géométriques ! Beaucoup de choix s’offrent donc à moi.

– Ariane

J’ai eu mon premier tatouage quand même jeune et depuis, ça n’a pas arrêté. Certains ont été faits spontanément et d’autres sont plus réfléchis. Je sais que je vais continuer de me faire tatouer au courant des années. Étant quelqu’un de créatif qui apprécie l’art, je trouve le procédé fascinant et j’aime avoir les œuvres des autres imprégnés sur mon corps. J’ai même appris à tatouer il y a quelques années. Malgré que je ne me sois pas lancée dans le métier par la suite, je suis contente de l’avoir essayé et d’avoir un peu plus compris ce que ça prenait de le faire et j’en garde un souvenir sur ma cheville.

– Dominique

 

 

 

photoshoot fall automne mode fashion look style     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *