Folie familiale·Folie intime·Melanie Dunn·Tous les articles

Ma mère, cette femme courageuse

Ce mois-ci, j’ai envie de vous parler de ma mère, cette femme si forte et courageuse. Tout d’abord, elle a décidé de me garder malgré son jeune âge. Elle a dû vite devenir une adulte. Ma mère est une femme pleine de ressources. Elle a tellement eu d’emplois divers que son CV doit être si long. Elle a quand-même eu l’aide de mes grands-parents qui ont toujours été vraiment importants pour moi.

Quand j’avais trois ans, elle m’a trouvé le meilleur des papas au monde, nous sommes si chanceux de l’avoir. Ensuite, j’ai eu la chance d’avoir un frère et une soeur que j’aime tellement. J’étais déjà super responsable pour mon âge pour m’occuper d’eux. Ma mère est toujours restée à la maison après la naissance de ma soeur et mon frère. Elle est retournée au travail quand ils ont commencé l’école. Chez-nous, il y avait toujours de la nourriture faite par maman ou par mémère (ma grand-mère). Ça sentait bon dans la maison.

Nous avons vécu plusieurs années à Rawdon. J’ai vraiment aimé ce temps passé dans le domaine Kildare où tout le monde se connaît et s’entraide. Mais surtout de vivre près de mes grand-parents, de partager tous ces moments avec eux m’ont donné tant de souvenirs heureux et je bénis chaque jour vécu en leur présence. Ma mémère nous a quittés, mais mon pépère est toujours là et je profite de chaque moment avec lui et ma mère chaque semaine. Il me partage sa sagesse et je sais bien que dans pas si longtemps, ces moments, je les passerai avec ma mère et mon père.

Comme je l’ai dit, notre monde a basculé quand ma grand-mère est décédée, donc mon grand-père est venu rester chez ma mère. Moi, je suis partie en appartement avec mon chum. Mes parents ont quitté Rawdon pour Mascouche et mon frère et ma soeur ont vécu toute une adolescence! Ils ont su passer au travers, mais ce fut vraiment une période déchirante pour mes parents. Par contre, ma mère n’a pas baissé les bras pour eux. Elle a continué de les aider et aujourd’hui, je pense qu’ils lui en sont reconnaissants.

À 50 ans, ma mère a fait un infarctus. J’aurais vraiment pu la perdre et sérieusement, j’essaie de ne pas y penser car je ne peux imaginer ma vie sans elle. Ma mère qui a fait plusieurs emplois, s’est finalement trouvée. Elle est devenue réflexologue et depuis, elle est vraiment heureuse de pouvoir aider les gens à se sentir mieux, mais surtouts qu’ils puissent comprendre ce qui les a rendu malades. Les gens l’apprécient vraiment beaucoup. C’est une femme qui rayonne et qui rend les gens heureux. Quelques années après son infarctus, elle a été opérée encore une fois. J’aurais pu la perdre encore une fois. Aussi, il y a plus d’un an, mon frère et mes parents ont passé au feu et ils ont tout perdu. Depuis ce temps, mes parents vivent chez mon oncle et ma tante qui les ont accueillis sans se poser de question. Malgré tout, depuis ce temps leur vie est comme sur pause. Je la trouve tellement bonne d’avoir pu traverser cet événement avec tant de résilience. Heureusement, leur maison sera bientôt prête, une question d’un maximum un mois. Je l’espère tant pour elle.

Mélanie parle de sa mère

Je t’aime maman! Lâche pas, ça s’en vient!!!!!

 

Folie Melanie logo auteur     

Une réflexion au sujet de « Ma mère, cette femme courageuse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *