La conclusion de la trilogie 1 week-end sur 2

La conclusion de la trilogie 1 week-end sur 2

Après être tombée amoureuse des deux premiers tomes que j’ai lus avec beaucoup d’empressement dès les premiers chapitres, j’ai volontairement étiré le plaisir pour la conclusion de cette trilogie aussi drôle qu’efficace et qui promet de te faire passer un beau moment de lecture.

Petite parenthèse ici pour souligner toute l’admiration que j’éprouve pour Geneviève qui a réussi à boucler ses trois romans en moins d’une année. C’est quand même un exploit qui mérite d’être souligné, surtout en sachant qu’il s’agit de ses balbutiements dans le monde fascinant de la littérature québécoise.

Je dois d’ailleurs t’avouer un secret, j’ai eu l’immense privilège de voir le dessin illustrant la couverture du livre lors de ma rencontre avec Geneviève au dernier Salon du livre de Montréal, et ce, en primeur. J’étais donc très fébrile de pouvoir enfin tenir entre mes mains ce dernier tome et de retrouver les personnages auxquels je me suis attachée depuis le début de ma lecture. Tu peux d’ailleurs lire mes critiques des deux premiers tomes ICI et ICI.

Après sa rupture avec Simon, le père de ses enfants, son aventure avec son voisin William, de 10 ans son cadet et sa relation naissante avec Christian, son collègue de travail et meilleur ami de Simon, c’est une Caroline qui en a vu de toutes les couleurs que l’on retrouve dans ce troisième tome. Ne sachant plus vraiment où elle en est au niveau sentimental, les aléas de la vie lui permettront de découvrir sur qui elle peut vraiment compter et ainsi, faire les bons choix pour enfin trouver le bonheur qui lui convient.

Je ne dévoile pas de punchs, ils sont trop nombreux, et je ne voudrais pas que tu boudes ton plaisir. Mais je peux simplement affirmer que Geneviève n’a pas été à bout d’idées pour nous faire passer par toute la gamme des émotions. Ses meilleures amies, Béatrice et Mélanie, mériteraient aussi une trilogie complète puisqu’elles sont réellement hilarantes avec leurs péripéties et leurs caractères différents.

Je peux seulement te dévoiler que la trilogie s’est terminée exactement comme je l’espérais, à mon plus grand bonheur. Mais avec quelques petites surprises que j’étais loin d’avoir vues venir. De quoi bonifier ma lecture et me surprendre juste assez pour que je considère ce troisième tome comme le meilleur de la trilogie.

Si la plume de Geneviève a su conquérir mon cœur de grande consommatrice de chicklit, elle pourra séduire n’importe qui. C’est réellement une auteure dont je surveillerai la carrière attentivement dans les prochaines années et que je recommanderai à toutes celles qui cherchent une série qui permet de rire, de réfléchir, de décrocher et d’apprécier encore plus ce style littéraire.

N’hésite pas à courir vers la librairie la plus proche pour te procurer ce troisième roman ou la série complète. Ta bibliothèque ne s’en portera que mieux et ton moral aussi !

Pour en apprendre plus sur Geneviève, tu peux cliquer ICI.

Merci aux éditions de Mortagne pour la copie de presse.

Photo de signature pour Jennifer Martin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *