L’entêtement qui a un prix

Fred parle de l'entêtement

Je me retrouve devant ta porte, à me demander si ça vaut la peine de cogner dans l’espoir que tu me répondes. Je ne sais pas si c’est la bonne chose à faire, parce que pas plus tard qu’hier, tu m’annonçais que tout était fini entre nous.

Je n’avais même pas eu le temps de te prendre dans mes bras une dernière fois avant de partir. Ta décision était prise depuis longtemps, alors que moi je me retrouvais devant le fait accompli. Je t’avoue que j’ai trouvé ça difficile. Tes mots m’avaient coupé le souffle et encore aujourd’hui, j’essaie de me sortir la tête de l’eau avant de m’étouffer pour de bon…

Je me rappelle qu’à notre première rencontre, tu m’avais prévenu que tu n’étais pas facile à vivre. Que tu aurais de la difficulté à t’adapter si nous décidions d’être ensemble, au point de me demander pardon avant même qu’on se soit échangé un premier baiser. Il y avait dans tes yeux la crainte de faire place à quelqu’un d’autre dans ta vie. Et moi, j’avais juste envie de te rassurer. Que tout irait bien si tu te donnais la chance de me laisser une petite place auprès de ton coeur.

Lorsque nos regards s’étaient croisés pour la première fois, j’avais ressenti la même chose que toi. De la gêne, de l’inquiétude et de l’inconfort. Mais on a réussi à tout laisser derrière nous. À apprendre à aimer l’autre, à ne pas s’oublier même en couple, à connaître une belle vie amoureuse comme on le souhaitait tant. Je pensais que tes craintes s’étaient envolées. Je croyais que j’avais eu assez d’arguments pour te convaincre que finalement, tu avais pris la meilleure décision en me laissant entrer dans ta vie.

Je n’ai pas vu ton refoulement émotionnel. Je n’ai pas vu l’inconfort qui te rongeait peu à peu chaque jour que notre vie se soudait de plus en plus. Je n’ai pas vu qu’à l’intérieur de toi, il y avait un poignard qui t’ouvrait le coeur chaque fois que tu m’entendais te dire «je t’aime». Je n’ai pas vu l’appel à l’aide qui se cachait dans tes yeux chaque fois que mon regard cherchait à croiser le tient. Pourtant, tu étais tout sourire. Tu me semblais heureuse et épanouie, au point de me demander si je t’avais enfin libéré des monstres qui te rongeaient de l’intérieur. Ces monstres qui s’acharnaient sur ton estime de soi, ta confiance et l’image de la femme que tu idéalisais d’être.

Aujourd’hui, je sais que ta porte ne s’ouvrira jamais plus pour moi. C’est pour cette raison que je dépose devant elle tous les souvenirs que nous avons vécus ensemble et que tu voulais tant que je garde jusqu’à une prochaine fois, comme si tu voulais amoindrir un malaise en finissant cette histoire de cette façon et que tu n’avais pas envie de me faire de la peine.

Oui, après toutes ces années je te pardonne.

Car c’est ma naïveté qui m’aura finalement mené jusqu’ici.

Fred signature

Guide 101 de la survie d’un.e célibataire

Cindy te partage son guide de célibataire

Salut à toi,

Tu te retrouves sur le fameux train des célibataires. Certaines personnes peuvent vivre le célibat avec une certaine difficulté, surtout les personnes qui étaient en couple depuis un bon moment. C’est un gros changement qu’ils.elles vivent, mais cela n’est pas une fatalité. Pour d’autres personnes, ils.elles comprennent qu’être célibataire est un moment pour prendre soin de soi. Tu sais, quand tu vois un.e ami.e qui devient célibataire et qu’il.elle a l’air d’être en forme. Cet.te ami.e a compris que les activités sportives lui permettaient d’atteindre un bien-être physique et psychologique. Bien sûr, il y a le classique qui est d’aller s’entraîner au gym, c’est bien et abordable. Mais il y aussi des activités de groupe et je te suggère de jeter un petit coup d’œil sur les nombreuses activités sportives qui sont dans ta ville. Par exemple, la natation en cours ou la natation libre, la boxe, le yoga, le zumba, le karaté, etc. Il y a sûrement une activité que tu faisais durant ton enfance et que tu as laissé de côté par manque de temps. Profites-en pour renouer avec elle, si tu peux et si tu le veux. Le sport te permettra de libérer ton stress, l’anxiété et les émotions négatives que l’on peut vivre parfois dans le quotidien. De plus, il y a des écoles de danses qui font des sorties entre eux pour danser à l’extérieur de leur studio.

Si tu es quelqu’un qui aime lire, tu peux faire quelques petits tours dans les bibliothèques. Tu peux aussi prendre ton temps à lire, écrire ou faire tes travaux dans des petits cafés en sirotant ta boisson préférée. Quoi de mieux que de prendre une petite pause détente pour toi? Le temps t’appartient, pourquoi ne pas exciter un peu tes papilles gustatives en essayant différentes saveurs de boissons? En plus, tu seras auprès de personnes qui partagent la même passion que toi pour la lecture ou qui ont des travaux à remettre bientôt.

Tu es quelqu’un qui aime l’art et la musique? Quoi de mieux que d’en profiter pour t’inscrire dans des cours d’arts, de musique ou simplement écouter tes musiques favorites et faire tes œuvres chez toi? C’est une autre manière de se détendre. Et pour les personnes qui aiment simplement dessiner, il y a des livres mandalas.

Quelques fois, certain.es célibataires ont envie d’en profiter pour apprendre de nouvelles choses. Un retour à l’école pour les faire profiter de leurs temps libres et s’accomplir dans leurs carrières serait alors envisageable. Il existe aussi d’autres façons plus innovantes pour apprendre tout en s’amusant, comme les conférences, les formations et les festivals qui peuvent être intéressants et correspondre à tes intérêts. Es-tu obligé.e d’y aller seul.e? Non.

Si tu sens que tu es une personne qui a envie de s’impliquer bénévolement, tu peux joindre un organisme afin de contribuer à une cause qui t’intéresse. De plus, il existe des associations et/ou des groupes sur différents sujets, si tu utilises Facebook.

Bien sûr, il y a les sorties avec les amis.es, la famille et les connaissances qui peuvent te permettre de socialiser et de passer de belles soirées.

Si tu aimes les promenades, il y a de beaux parcs où tu peux marcher tout en admirant la nature et prendre le temps d’observer ce qui se passe aux alentours. Tu peux aussi te promener dans les centres d’achats si tu préfères courir les boutiques.

Pour combler le tout, il y a des moments apaisants que tu peux t’offrir par des soins esthétiques, te faire masser par un professionnel et faire une petite visite dans des spas. Ce sont des moments de bien-être personnel.

Pour terminer, être célibataire peut aussi te permettre de performer dans certains domaines laissés de côté et réaliser certains projets qui comptent pour toi. Tu peux prendre ce petit temps pour travailler sur toi et faire quelques introspections afin de t’améliorer et devenir une meilleure version de toi. Peu importe quelles sont tes activités, profites-en pour te donner un moment de bonheur. Tu es la seule personne responsable de ton bien-être.

 

Folie Cindy chevry logo auteur

 

 

 

 

 

Tu m’attires…mais t’es en couple!

tu m'attires mais t'es en couple

Tu m’as plu au moment même que je t’ai vu. Je t’ai observé un court instant et je savais que tu pouvais me faire vivre une tornade d’émotions. Mais on ne s’est pas parlés. On n’a jamais appris à se connaître. On est devenus amis Facebook, chose normale puisqu’on côtoyait un peu les mêmes personnes. On se croisait. On se saluait, c’était tout. Je suis entrée dans une relation amoureuse. Mais je te voyais encore, au travers de mes notifications Facebook et Instagram. Être en couple ne m’empêchait pas de continuer de te trouver beau, mystérieux et attirant.

Quand je me suis séparée, je me suis mise à remarquer que tu portais attention à mes publications. Ça m’a flatté. Sans plus. Tu avais une blonde. J’avoue que j’ai trouvé ça dommage, moi qui espérais secrètement apprendre à te connaître davantage. La vie est parfois mal faite, ou simplement qu’on n’est pas dus.

Ç’a commencé avec un ‘’belle’’. Puis, des cœurs. J’ai eu un petit pincement au bas du ventre à chaque fois. Même si je savais que je ne devais pas.

Il y a quelques jours, je n’ai pu me retenir. J’ai répondu. On s’est parlé. Beaucoup. Je crois que c’est toi qui as fait que mes yeux brillent sur mes dernières photos. Je ne comprends pas pourquoi tu as cet effet sur moi en ce moment. Est-ce l’attente? Le fantasme? L’interdit? Aucune idée. Mais les choses que je sais, c’est que tu me fais de l’effet et que tu as une blonde. Deux choses qui ne vont pas bien ensemble. Je sais que tu l’aimes. Vous êtes si hot ensemble. Je m’en voudrais de briser quelque chose d’aussi fort. Mais cette chimie, cette attirance me donne de la force, de la confiance. J’ai l’impression que tu as ouvert quelque chose que je croyais fermé à jamais chez-moi : ma sexualité. Te parler, c’est excitant, même si c’est pas vraiment correct. Mais la ligne est claire. Je sais que je n’ai pas de sentiments pour toi, c’est autre chose. Oui, je rêverais de tes mains sur mon corps. Ce serait fusionnel. Passionné. Intense. Mais ce serait tout. Ce serait quelques heures. On est si différents, pourtant c’est plus fort que moi.

Tu m’as aidé à reprendre possession de mon corps, de mes envies, de mon désir sexuel. Je croyais à tord que je ne plaisais pas. Que je ne plaisais plus. Mais tes compliments, tes mots que je garde pour moi, m’ont donné le boost qu’il me fallait pour rallumer la flamme qui était éteinte. Je veux vivre. Profiter de ma jeunesse. M’ouvrir à de nouvelles expériences et laisser entrer une personne dans mon intimité. Mais ce ne sera pas toi.

Tu es cette chose interdite. Un humain qu’on a envie de posséder l’instant d’un moment. Je ne sais pas encore combien de temps nos discussions dureront. J’apprécie chacunes d’elles, surtout celle du fameux vendredi.

Peut-être qu’un jour nos chemins se croiseront, que nous serons libres tous les deux. Si ce jour arrive, je pourrai te chuchoter à l’oreille les mots qui me brûlent les lèvres depuis plus de 4 ans maintenant.

 

Trop lâche pour conclure

Trop lâche pour conclure

Ceci est une montée de lait (quasiment crémeuse tellement que j’en suis fâchée)

J’ai une amie qui s’est fait ghoster de la plus horrible des manières… Ce message-là est pour toi, mon grand flanc mou. Ce qui me choque le plus, c’est qu’on est rendu des adultes. DES ADULTES !!! Pas des ados en pleine découverte de leur sexualité. Des grown ups, des parents, etc.

Vous vous êtes parlé pendant plusieurs semaines. Messages fluides, conversations attrayantes, photos coquines. La tension est là. Vous parlez déjà avec envie du moment où vous allez vous voir… Ce jour-là arrive. Tout roule. Tout ce que vous vous êtes dit par message est maintenant tangible. La soirée est superbe, la nuit aussi. Viens le moment où elle doit partir. Tu la prends dans tes bras, tu l’embrasses et lui dis « à la prochaine »… STOP ! C’est là que je te condamne comme un os*** de crétin. Elle va t’envoyer des messages. Tu ne lui répondras pas. Tu vas effacer son numéro et disparaître comme si ce n’était jamais arrivé. En fermant la porte derrière elle, tes couilles ont roulé jusqu’au Kazakhstan. Déjà là, c’est choquant… L’autre chose choquante, c’est que tu te sois rendu jusque-là… Mais comment ?! Je sais qu’on est dans l’ère Tinder… Mais y’a encore du monde qui pense qu’offrir leur sexualité est quelque chose de grand, que ça veut dire beaucoup. Même si ce n’est pas le cas, vous vous étiez dit que c’était juste pour « du fun », le fait qu’elle t’ait choisi, fait de toi une personne spéciale.

Autre point choquant… T’ES UN PÈRE DE FAMILLE !!! T’es censé montrer à tes enfants comment traiter les gens avec respect. Surtout dans « une relation ». Même si cette « relation » ne s’est pas rendue au point d’être « sérieuse ». Pourquoi ne pas l’avoir dit avant ? « Hey, avant qu’il se passe quelque chose, je veux jouer franc jeu. Je ne crois pas que ce sera quelque chose à long terme. »

Dans le pire des cas, tu vas te faire dire non, mais tu vas avoir tout le respect de la personne. Dans le meilleur des cas, tu vas te faire dire oui et avoir tout le respect de la personne.

Faque, mon grand flanc mou, vas chercher tes couilles au Kazakhstan, prends ton téléphone, envoie-lui au moins un message en t’excusant et en lui disant que, malgré la belle soirée que tu as eue, tu ne poursuivras pas cette « relation ». Parce que mieux vaut tard que jamais et faute avouée à moitié pardonnée.

P.S. : À toi qui as gardé ses parties génitales bien en place, et qui as été capable d’le dire, hands up !

P.P.S. : Dans ce contexte-ci, ça concerne un homme, mais c’est tout aussi applicable pour une femme.

Et à toi, mon amie, sache que je t’aime. Que vraisemblablement, il n’a pas su reconnaître la personne formidable que tu es ! Et que s’il n’a pas eu les couilles de te le dire, c’est qu’il n’aurait jamais eu ce qu’il faut pour avoir une personne aussi merveilleuse que toi dans sa vie !

Texte par Sarah-Line Murdock-Barry

 

 

Des coupes de cheveux au masculin

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

La mode masculine. Ça devient un plaisir pour moi d’en apprendre plus et de vous partager ces petites découvertes. Une chose que j’ai apprise est que plusieurs de ces styles de coupes existaient déjà et qu’ils ont fait leur retour depuis quelques années. Je vous présente les tendances de coupes de cheveux que vous avez peut-être vues dans les rues.

Les photos dans le texte démontrent l’évolution actuelle des coupes traditionnelles dont il sera question.

 

Le Pompadour

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est un style qui rappelle Elvis, qui lui-même avait la coupe Pompadour à l’ancienne. Le style d’aujourd’hui est beaucoup moins prononcé du côté surélevé des cheveux. En général, ce style implique que les cheveux sont surélevés vers le haut pour se diriger vers l’arrière de la tête. Le visage est souvent dégradé, à moins que la personne ne désire faire un petit changement au style de base.

 

Frohawk

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

Venant du Mohawk, le Frohawk vient de Faux-Hawk, donc un faux Mohawk. C’est une coiffure qui implique que les cheveux sont surélevés vers le haut, au centre de la tête, en crête du front à la nuque et que les cheveux des côtés peuvent être rasés à la peau. Ce qui peut donner l’impression que c’est lisse. L’utilisation du brossage et des produits permettent de maintenir l’impression du lisse. L’un des avantages est que les personnes qui ont des cheveux secs ne sont pas obligées d’utiliser des produits comme de la laque afin d’éviter que les cheveux se dirigent dans n’importe quelle direction. On peut voir certaines personnes mettre une touche de teinture, des traits ou des motifs.

 

L’Undercut

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

Ce style fait un retour en force depuis quelques années. On peut encore voir cette coupe de cheveux dans nos rues avec quelques ajouts comme des traits, de la teinture, etc. Ce qui distingue cette coupe de cheveux est que l’on peut voir une différence entre les cheveux du haut et ceux des côtés. En fait, les cheveux au-dessus sont plus longs tandis que les cheveux du côté sont coupés très court ou rasés à la peau. La particularité de ce style est qu’elle peut convenir à tous les types de cheveux (épais, normal, fins). Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que c’est un très beau style.

 

Les vagues (Waves)

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est une coupe de cheveux qui exige de la patience et beaucoup de soin. Les vagues sont aussi appelées waves. Lorsque les cheveux bouclent facilement, c’est plus facile à réaliser. Certaines personnes peuvent faire toute la tête, mais pour d’autres personnes, ce ne sera que sur le dessus de la tête et rasé les côtés.

 

Le Comb Over

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est un style qui peut être fait pour tous les âges. Il faut avoir les cheveux d’une certaine longueur pour réaliser ce style. En fait, les cheveux sont coiffés afin qu’ils soient d’un seul côté. Elle a des avantages au niveau du camouflage. Elle permet aux hommes qui ont des pertes de cheveux de camoufler en recouvrant les cheveux d’un seul côté.  Elle peut exiger d’avoir des produits afin de maintenir le style, par exemple, de la cire.

 

Man Bun

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est une coupe très simple à faire. Le Man Bun est un style qui implique aux hommes de faire un chignon dans les cheveux. On peut différencier le Full Bun qui est de prendre tous les cheveux de la tête en chignon, alors qu’un Semi Bun est de prendre uniquement les cheveux du dessus de la tête et d’effectuer la même procédure avec un élastique. Pour maintenir cette coupe, certaines personnes peuvent utiliser de la laque ou autres produits tels qu’un fixatif, une cire, etc.

 

En bref, comme la vie évolue, les coupes de cheveux évoluent aussi. Vous pouvez voir des modifications dans les styles comme des ajouts de teintures, des motifs, des traits et/ou des franges, etc. Ce qui peut expliquer pour certaines personnes d’avoir du mal à distinguer les différences dans certaines coupes telles que le Pompadour et l’Undercut, puisque certains coiffeurs peuvent combiner les deux styles. Le plus important est de trouver la coupe de cheveux avec laquelle vous vous sentez le mieux. N’hésitez pas à demander l’avis à un professionnel.

 

 

Inspirée des sites

Top 100 des coupes de cheveux 

Coiffure homme pour les tendances 2018 

Toutes les photos viennent de Pinterest

Folie Cindy chevry logo auteur    

Porte ta barbe avec élégance

Cindy parle des différentes barbes

Je croise de plus en plus d’adolescents/hommes portant une barbe, et ce, avec style. Je dois vous avouer que je faisais partie de ces filles/femmes qui n’aimaient pas trop les barbes, parce que ça peut piquer lorsqu’on donne des baisers. Mais avec le temps, j’ai fini par l’aimer, surtout que la barbe peut compléter le style de la personne qui la porte.

En ce mois de juin, qui célèbre la fête des Pères, je dédie ce texte à cette mode masculine : Les barbes populaires que j’ai vues. Il y en a pour tous les goûts et tous les styles. Ce fut quelques heures de plaisir à les distinguer.

Ensuite, ce texte sera accompagné par une vidéo (comment choisir ta barbe?) très intéressante qui propose des suggestions en fonction de la forme du visage.

 

La barbe de 3 jours

Certaines personnes peuvent penser que des gens qu’ils croisent négligent le soin de leur barbe, mais ce n’est pas le cas. La barbe de trois jours donne une impression d’être négligé mais c’est un look populaire et comme le nom le dit, la barbe est rasée aux trois jours. Malgré l’impression que certaines personnes peuvent avoir sur l’apparence légèrement négligée, c’est une barbe qui implique beaucoup d’entretien au niveau du rasage surtout pour ceux qui ont une pilosité qui pousse rapidement.

Cindy parle des différentes barbes

 

 

La moustache américaine

La moustache américaine est une moustache qui est taillée de manière fine. Dans le cas où la personne préfère laisser sa barbe plus épaisse, on peut parler de la moustache en brosse.

 

La barbe sculptée

C’est une barbe qui demande une belle capacité de raser avec précision. Elle implique un entretien, surtout pour ceux qui ont une pilosité qui pousse rapidement. Mais elle exige autant d’entretien pour maintenir son style. Le niveau de pilosité homogène est à considérer puisqu’il faut éviter que cela donne une apparence avec des trous. Ce qui est beau dans ce style est qu’elle donne un look très propre sur celui qui le porte.

La barbe complète

C’est une barbe qui demande d’avoir une grande pilosité. On la voit de plus en plus dans les rues. Au niveau de l’entretien, elle a pour avantage d’éviter à la personne de se raser durant plusieurs mois. Elle implique plus un entretien au niveau du brossage et de s’assurer de maintenir sa douceur par différents produits.

Cindy parle des différentes barbes

La vidéo ci-dessous vous présentera d’autres barbes populaires en fonction de votre visage (comment choisir ta barbe?). Le plus important est que le choix reste toujours personnel à chaque personne. Si vous désirez plus d’informations, il peut être conseillé d’aller consulter un barbier.

Bon rasage!

 

Ce texte est inspiré par :

Les 15 styles de barbes les plus populaires

Monsieur Barbier. Nom d’une barbe

Linternaute.  Tout sur les barbes et les moustaches

 

Folie Cindy chevry logo auteur         

 

Toi, cet homme qui a changé la vie

Cette personne qui me donne l’impression de vivre dans les nuages. Est-ce possible d’être si bien avec une personne, de ne pas y croire? J’ai été quelques années à préférer être célibataire que d’être en couple pour plusieurs raisons. En revanche, lorsque j’ai fait la rencontre de cet homme, il a complètement changé ma vie, le chemin que j’avais choisi pour mon futur.

Il y a une phrase que beaucoup de gens m’ont dite et même partagée en forme d’image via Facebook au courant des années : « Un jour, tu rencontreras la personne qui te fera comprendre pourquoi ça n’a jamais fonctionné avec un autre ».  Je n’y croyais pas vraiment à cet énoncé, jusqu’au jour où j’ai fait sa rencontre. Il a redéfini en moi tout ce qui est relié aux relations amoureuses. Il a réussi à monter la montagne d’obstacles que j’avais, tels que le manque de confiance en moi ainsi que la peur du rejet. Plusieurs mois ont passé depuis notre rencontre. Maintenant, je crois à cette phrase, plus que jamais. Il y a quelque chose de magique et d’extraordinaire avec cette personne.

Depuis quelques semaines déjà, nous sommes en train de faire la préparation d’un voyage cet été. Cette préparation me fait penser à ce que j’aimerais avoir dans la vie avec cette personne. Il est bien évident que depuis ma tendre enfance, je rêve d’un prince charmant, d’une belle maison et vous connaissez la suite. Les films de Disney nous ont tous fait rêver pendant des heures lorsqu’on était jeune. Cependant, je ne suis pas une personne qui rêve d’avoir une belle grande maison. Je ne souhaite pas non plus me marier avec une belle robe blanche.

Ce que je nous souhaite, c’est d’avoir du plaisir dans nos milles et un projet de vie.  Je m’imagine faire de beaux voyages : prendre l’avion avec une grande valise qui contient beaucoup d’au-cas-où. Pouvoir faire des voyages du genre « prendre le volant » et ne pas savoir où on s’en va. J’aimerais bien avoir une maison avec un bon terrain, pour avoir les avantages de la campagne tout en restant proche de la ville. J’ai toujours voulu avoir un animal domestique depuis le décès de mon chien en 2014. C’est entre autre pour cette raison que j’aimerais avoir une maison avec un grand terrain : voir cet animal courir de gauche à droite. Tout cela, j’en rêvais depuis ma jeunesse.

Ce qui a changé depuis ma rencontre avec l’homme qui est devenu mon chum, est le désir d’avoir ma petite famille.  Je m’imagine vivre cette prochaine étape de ma vie avec lui. Aujourd’hui, ce n’est plus une question de rêve ou de vouloir une famille. La seule question est quand allons-nous passer à cette prochaine étape?

À chaque jour, je découvre quelque chose d’incroyable sur cet être humain. Je me trouve très chanceuse de l’avoir trouvé et je n’ose pas imaginer ma tranche de vie sans lui. Il fait partie de mes moments les plus clairs et heureux ainsi que de moments moins agréables. En revanche, il réussit à mettre un rayon de soleil dans mes nuages les plus sombres.

Il est la personne avec qui je veux construire et partager le reste de ma vie.

 

Pantalons, chemises & autres

fashion mode homme

Je sais, je sais, on est un blogue composé à 98% de femmes, alors on parle souvent de trucs qui nous touchent, donc moins de mode plus masculine*. Je voulais donc remédier à la situation en partageant quelques styles que j’affectionne particulièrement. Le côté classique est souvent ce qui m’attire le plus et ça se voit dans ma sélection. Des coupes souvent très clean, mais avec une touche d’aujourd’hui. Des fois, un pop de couleur, un motif le fun ou un contraste qui amuse l’oeil.

 

FRANK AND OAK

Si tu veux refaire ta garde-robe avec des morceaux de qualité, aux coupes souvent traditionnelles, c’est LA place. (Psst, il y a maintenant une section pour femmes.)

@koryafolabi serving us an A+ holiday look 🎄#frankandoak (📸: @ttrue.colours)

A post shared by Frank And Oak (@frankandoak) on

 

OLD NAVY

On n’y pense pas assez souvent, mais le Old Navy regorge de trésors pour garnir sa garde-robe de looks faciles à agencer. Mon copain y a souvent trouvé de tout, en passant par le veston propre et les jeans colorés.

 

L’ÉQUIPEUR

Oui oui, il faut l’essayer. Leurs boutiques n’offrent pas seulement du linge de sport, mais aussi des morceaux tout-aller dans des marques de qualité. Et il y a souvent un étalage de t-shirts imprimés geeks! En plus, vous pouvez vous y habiller de la tête aux pieds. Mention spéciale à leurs bas à motifs de pizza, vélo, etc.

 

JACK & JONES

Ça doit faire une dizaine d’années que je connais cette marque et, malgré que je n’ai pas toujours tout aimé de leurs styles, leur sélection plus classique est vraiment bien. Par contre, tout est fait plus petit que la moyenne, donc size up!

 

SIMONS

Coup de coeur pour cette chemise. Les gars, osez! Les chemises sont très variées et ont toujours une bonne qualité (et on peut souvent les mettre à la sécheuse, sans repassage, yay)!

 

LOOKS EN BONUS

Un look tout en noir, parce que personnellement, J’ADORE et un à l’opposé avec son jaune moutarde.

* masculine, selon notre société.

 

ariane photographie cheveux verts portait

LePrince Barbu, pour l’amour de la tradition

Dans le cadre de la période de la fête des pères, nous avons réfléchi à savoir quelle compagnie nous pouvions approcher qui pourrait faire plaisir à nos hommes. Il est difficile de ne pas constater l’ascension qu’a prise la pilosité faciale dans les dernières années; on se rend compte que la plupart de notre entourage masculin a maintenant une barbe. C’est pourquoi nous avons pris en compte ces informations et nous nous sommes tournées vers une compagnie de produits pour hommes.

LePrince Barbu, c’est des produits pour hommes créés par Alexandre LePrince en 2015. Après avoir commencé à arborer la barbe, il s’est intéressé et s’est investi à temps plein dans le développement du produit et de la marque. Étant d’origine française puis par la suite, ayant déménagé au Québec, Alexandre a pu accroître la compagnie sur les deux continents. Par la suite, M. LePrince a pu réaliser son rêve d’être barbier et a mis fin à sa carrière d’artisan, il exerce donc sa nouvelle carrière depuis environ un an.

LePrinceBarbu-Photo2
Crédit Photo: LePrince Barbu

Marie-Michèle Nolet connaissait la femme d’Alexandre LePrince alors que les deux travaillaient aupair aux États-Unis. Lorsque le couple est venu s’installer au Québec, Marie-Michèle a pu renouer contact avec ceux-ci et donc découvrir la compagnie. Bien qu’elle ne s’imaginât pas se retrouver à la gestion d’une compagnie en soin de barbe, cela l’intriguait. «Cet univers gentleman-qui-prend-soin-de-lui se révélait fascinant, sexy et un peu mystérieux», pour reprendre ses mots. Elle qui avait toujours voulu gérer une entreprise et qui sentait en elle la fibre entrepreneure, elle y a vu une opportunité et elle a donc pris le relais, tandis que le fondateur d’origine reste un occasionnel consultant pour l’entreprise.

Depuis septembre 2016, Marie-Michèle est donc propriétaire de LePrince Barbu. Elle s’y est découvert une passion pour l’aromathérapie et s’est mise à en découvrir plus sur les vertus des huiles essentielles. Elle a aussi développé un nouveau réseau de vente permettant une plus grande accessibilité aux produits.

Pour avoir déjà essayé de faire de l’huile à barbe moi-même afin d’en faire cadeau, je sais que c’est tout un art que de connaître les bonnes huiles et les effets de celles-ci sur la peau ainsi que de trouver la bonne fragrance qui n’irritera pas le nez du porteur ni de la personne qui s’y colle le visage. Lorsque j’ai senti certains des produits, j’ai trouvé que les parfums étaient bons et surtout, que c’était varié. Un des produits sent vivement le cèdre, une odeur des bois plutôt populaire dans ce genre de commerce. Un autre était une odeur plus douce de coco mentholée, qui me semble plus neutre, subtile et que j’appliquerais facilement sur mon propre corps.

LePrinceBarbu-Photo1
Crédit Photo: LePrince Barbu

Et si jamais vous ne portez pas la barbe, certains produits vous conviendraient facilement quand même, puisque LePrince Barbu offre des huiles après rasage ainsi que d’autres accessoires pour le rasage qui sentent tout aussi bons.  En effet, à travers la gamme, nous trouvons le savon à raser, le blaireau, le peigne pour la barbe, des baumes, savons pour corps et barbe et j’en passe. De quoi pouvoir satisfaire l’homme qui se préoccupe de ses bons soins.

Crédit Photo Couverture: LePrince Barbu

 

dominique-signature-02-jpgverifiedsofia

Jean Airoldi et sa collection de Noël

Pour une 3e année consécutive, Jean Airoldi collabore avec Aubainerie en nous offrant une collection de Noël pour toute la famille. Après quelques années à créer exclusivement pour les femmes, il offre maintenant son expertise au service des hommes et des enfants, et propose cette année des vêtements de qualité pour festoyer confortablement avec style. Comme c’était la première fois que j’avais l’occasion de jaser de mode avec Jean Airoldi, j’ai vraiment profité de l’entrevue pour en apprendre un peu plus sur lui et sur ses inspirations. Et j’ai été très heureuse d’apprendre qu’il adore Noël autant que moi.

Folie Urbaine : Après toutes ses années passées au service de la mode, est-ce que l’inspiration te vient encore facilement lorsque tu veux créer une nouvelle collection ?

Jean Airoldi : Je ressens le même plaisir qu’avant, même si maintenant je crée des vêtements plus commerciaux. Je suis heureux d’habiller une clientèle plus vaste et je puise énormément d’inspiration lors des voyages que j’effectue. Maintenant, je trouve mon inspiration partout à travers le monde. Ce que j’aime beaucoup de la mode, c’est sa diversité. Oui, un Chanel restera toujours un Chanel, mais c’est plus difficile de reconnaître au simple coup d’œil une création de Prada, Versace ou d’Alexander Wang puisque maintenant plusieurs designers transforment des modèles de ces créateurs pour offrir quelque chose à leur image.

Folie Urbaine : Quel est ton moment préféré dans le processus de création d’une collection ?

Jean Airoldi : C’est certain que de voyager pour trouver l’inspiration, c’est un grand privilège pour moi. Mais je dois avouer que lorsque je reçois le compte rendu des ventes et que je m’aperçois que celles-ci vont bien et que les gens aiment mes vêtements, c’est toujours un grand bonheur. Aussi, je ne peux passer sous silence l’aide de mes filles lors de mon processus de création. Ma plus vieille, Stella-Ève, est vraiment bonne pour me guider afin de savoir ce que les enfants recherchent. Pour te donner une idée, je lui ai déjà rapporté un legging de Dubaï que j’avais payé près de 150 $. Et bien, à peine enfilé, elle l’a vite enlevé en me disant qu’il ne lui plaisait pas puisqu’il n’était pas du tout confortable. Tout le côté promotion me plaît beaucoup aussi, car j’aime rencontrer ceux qui achètent mes vêtements et connaître leurs impressions.

Folie Urbaine : Pourquoi avoir choisi les magasins Aubainerie pour tes collections ?

Jean Airoldi : Quand j’ai pris la décision d’arrêter de créer des vêtements, je savais déjà que j’allais y revenir un jour. Comme j’avais un peu l’impression de stagner dans mes collections et que j’avais des offres pour travailler à la télévision, j’ai décidé de plonger, mais tout en sachant que je ne délaisserais jamais la mode pour de bon. Comme j’étais déjà un peu un porte-parole « undercover » de Aubainerie, quand j’ai eu envie de revenir à la confection de vêtements, l’association me semblait de mise. En plus d’habiller toute la famille, Aubainerie offre un très haut contrôle de la qualité et c’était un aspect important pour moi. De plus, d’avoir la possibilité de mettre mon nom un peu partout sur les vêtements m’emballait beaucoup. Je peux maintenant décider d’avoir des boutons ou des fermetures éclair avec le « branding » Jean Airoldi.

Folie Urbaine : Quelles sont les grandes différences entre créer des vêtements pour hommes ou pour femmes ? Est-ce que tu procèdes de la même façon ?

Jean Airoldi : Je trouve que c’est plus difficile de créer pour les hommes. Quand tu as créé des chandails, des chemises, des pantalons et des jeans, il y a moins de possibilités ensuite. Tandis que pour une femme, il existe beaucoup plus de combinaisons possibles. De plus, je n’ai pas encore saisi totalement ma clientèle masculine chez Aubainerie. La plupart des hommes magasinent deux fois par année et ne le font pas nécessairement ici, même chose pour ceux qui magasinent plus souvent. C’est donc plus difficile de savoir quel homme s’offre des vêtements Airoldi. Je crée donc des vêtements qui me plaisent à moi avant tout. Il n’y a rien dans ma collection que je ne porterais pas moi-même.

Crédit photo: Anthony Turano et FH Studio

Folie Urbaine : Depuis quelques années, on remarque beaucoup de vêtements sans genre (no gender) sur le marché. De plus en plus de marques souhaitent en offrir à leur clientèle, quelle est ta position sur ce phénomène ?

Jean Airoldi : Je comprends que ce soit un « trend » qui prend de l’ampleur, et bien que je sois d’accord avec le principe, je souhaite qu’il y ait encore des hommes qui portent des vêtements masculins et des femmes qui portent des robes. Je trouve ça important que ça perdure à ce niveau aussi.

Folie Urbaine : Quand vient le temps de choisir ton outfit pour Noël, est-ce que tu es plutôt du style total chic ou plus relaxe ?

Jean Airoldi : J’adore Noël, je fais mon sapin début novembre et c’est pleinement assumé. Bien que je vienne d’une famille modeste, nous avons toujours privilégié les vêtements chics pour le temps des Fêtes. Ma mère, qui était couturière, se confectionnait toujours une robe neuve pour Noël et par la suite, c’est moi qui ai pris le relais jusqu’à son décès. Je trouve qu’il n’y a pas assez d’occasions dans une année pour porter des vêtements chics alors pourquoi se priver de ce plaisir au moins une fois pendant celle-ci. Donc que ce soit veston ou paillettes, j’adore qu’on soit chic pour Noël. Mais j’apprécie aussi les beaux pyjamas confortables le 26 au matin !

Crédit photo:  Anthony Turano et FH Studio

Folie Urbaine : Pour terminer, quelle a été ta plus grande folie ?

Jean Airoldi : À 14 ans, j’ai fait la route de Sherbrooke jusqu’au Lac-Saint-Jean en vélo avec mon grand frère. On a roulé pendant 7 jours juste pour aller se tremper les pieds dans le lac et revenir ! Je me rappelle aussi une rencontre mémorable avec René Angélil qui m’avait appris que Céline ferait sa première apparition à Good Morning America quelques jours plus tard et, que si par hasard je me retrouvais à New York ce jour-là de lui passer un coup de fil. J’ai décidé de prendre ma voiture et de partir pour New York pour y assister. Dès mon arrivée à New York, j’ai contacté René pour lui dire que j’étais sur place et j’ai pu assister à l’enregistrement. J’ai eu la surprise de voir Céline sortir avec un veston de ma collection ! Je ne lui avais rien demandé et je n’étais pas du tout au courant. Je crois que j’aurais pu mourir en paix après cette journée-là. (Rires)

 

La collection de Jean Airoldi est disponible dans tous les magasins Aubainerie et aussi en ligne juste ICI. Mon garçon étant maintenant trop grand pour les vêtements de la collection, je croise les doigts pour qu’un jour, Jean Airoldi ait le feu vert pour créer une collection pour les ados.

On remercie Jean Airoldi pour cet entretien et on lui souhaite bon succès pour sa collection.

Photo de signature pour Jennifer Martin.