pour en finir avec mon ex

Critique du mois : Pour en finir avec mon ex

J’ai reçu le livre Pour en finir avec mon ex cet automne, celui-ci est paru en librairie le 19 septembre dernier. J’ai été surprise d’embarquer aussi rapidement dans l’histoire, habituellement, je prends du temps à me laisser emporter. Mais là, dès les premières pages, j’ai été conquise. J’avoue que la situation du personnage principal est venue me chercher. Elle mentionne que c’est l’automne, que le temps des Fêtes approche et que cela fera un an qu’elle n’est plus avec son ex. Non mais? Même histoire. Je lisais les pages presqu’au même moment que l’histoire se déroule et, pour ma part, en janvier, cela fera un an que je suis célibataire. Donc, je n’ai plus été capable de relever mon nez du livre. Deux jours plus tard, j’ai tourné la dernière page et j’ai eu une grosse tristesse en me rendant compte que c’était fini.

L’histoire est celle d’Éliane qui accumule les histoires avec des hommes, mais finit toujours par les laisser tomber parce qu’ils ne sont pas à la hauteur de son ex-mari. Celui qui, à ses yeux, était l’homme de sa vie l’a laissée pour une autre femme avec qui il l’a trompée. Pourtant Éliane pensait que leur couple allait très bien, surtout puisque le sexe était merveilleux.Chose qu’elle ne réussit pas à retrouver dans le lit des hommes qu’elle fréquente depuis sa rupture. Elle décide donc de relever un défi : un an sans sexe, et ce, pour tenter d’oublier son ex une fois pour toutes. Mais sa vie prend un tournant qu’elle n’aurait jamais vu venir. Éric le chum de sa meilleure amie Mylène et elle finissent par se rencontrer au début par hasard, mais bien vite, se donner des rendez-vous, s’échanger des messages textes et à vous  de découvrir la suite. Les personnages sont super intéressants et attachants. Les situations dans lesquelles ils se trouvent ne sont pas banales. Disons que c’est rare que l’on se retrouve dans la tête d’une personne qui entretient une relation avec le chum de sa meilleure amie. Être spectatrice de tout cela m’a montré une autre facette de l’infidélité, mais surtout, jusqu’où l’on va quelquefois pour tenter de sauver les meubles, même quand l’on sait très bien qu’au fond, la relation est terminée et qu’il est temps de passer à autre chose.

J’ai adoré le roman, je l’ai dévoré en deux jours seulement et j’en voulais plus. Je le recommande à toute personne voulant s’évader le temps de 360 pages et simplement emprunter l’histoire d’une autre.

alix marcoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *